LE VOYAGE DE JENORME

19 avril 2014

JÉNORME A 40 ANS ! Partie 2

RÉSUMÉ DE L'ÉPISODE PRÉCÉDENT
Jénorme a eu 40 ans le 21 mars dernier, ce qui permettait de répondre une bonne fois pour toute à LA question que tout le monde se pose : "T'as vu ta gueule quand tu manges un yaourt ?" Hein ? Ah non, c'est pas celle-la !
LA question que tout le monde se pose chaque année est... Oh et pis on s'en fout !

Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 

DE NOS JOURS, BIEN AVANT
Alors voilà ! Nous sommes à présent le 22 mars 2014 et ce n'est plus mon anniversaire. Pourtant, Nathalie, Grego, Maître Arnaud et Nick Canon ont bien décidé de poursuivre l'aventure.
Après un apéro-Mojito à Capbreton sur une terrasse déserte donnant sur le front de mer puisqu'il n'y avait pas moyen de se rendre dans les blockhaus puisque c'était marée haute et que quand c'est marée haute, tu ne peux aller dans ces vestiges bétonnés de la seconde guerre mondiale que personne ne s'est décidé à détruire ou à transporter ailleurs. Et d'ailleurs, puisqu'on parle d'ailleurs, pourquoi ? Hein ? c'est vrai ça : pourquoi ne détruit-on pas les blockhaus ? Ou pourquoi ne les déplace-t-on pas ailleurs, genre dans le jardin du palais de l'Elysée (je dis ça au pif!) ? Ou pourquoi pas encore dans un village qui n'existe pas encore, mais qui ne serait constitué que de blockhaus ? BlockhausLand ? Un blockhaus, un commerce ! Un blockhaus, un habitat ! Un blockhaus, une administration ! Et ensuite alors, la question  -décidément il y a beaucoup de questions dans ce début de billet -  serait : "Mais qui don' qu'on va foutre n'à d'dans ?". Par cette phrase interrogative, il te faut comprendre - cher lectrice/teur qui n'est peut être pas de la Nièvre :
"Mais qui va-t-on mettre dans ce village de blockhaus ?"

Tout d'abord, il faut donner envie ! Oui, "qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie", comme disait le grand poète belge Johnny Hallyday ; ce à quoi j'ajouterais "Et plus si affinités". Ainsi, si nous reprenons le refrain de la chanson de Johnny dans sa totalité, cela donne :

"Qu'on me donne l'envie,
l'envie d'avoir envie
Et plus si affinités !!!!!!!"

Et pour cela, il faut concevoir une bonne publicité attractivo-passionnante ; un peu comme celle-ci :

Ensuite, un coup que ça c'est fait, il faut proposer du voyage, de l'originalité, du goût et pourquoi pas soyons fous : de la passion ! Pour cela, si les futurs non-locataires de BlockhausLand disent : "Ah ben, nous, on viendrait bien, mais c'est plutôt moche d'extérieur votre patelin ?!!"
OK, pourquoi pas ! Tu peux le dire. Maaaaaaiiissss, toi la/le blasé(e)-pleutre toujours en manque d'imagination et d'initiative, n'as-tu pas pensé que tu pouvais redécorer ton intérieur de blockhaus ? Hein ? Hein ? Hein ? Ben alors !!!! Tu n'as pas d'idées ? Pas de soucis, en voici quelques paires bien loties.

Idée blockaus 1           Idée blockaus 2
              Le lit aquarium pour utiliser l'eau de l'océan à bon escient               Le lustre forêt pour donner un peu de nature à ton blockhaus     

  Idée blockaus 5          Idée blockaus 6a
      Le canapé-hamac
pour se relaxer                                     La porte-ping-pong pour se défouler

Idée blockaus 4      Idée blockaus 9
L'esca-toboggan ou le tobolier parce que c'est rigolo                La table-cheminée pour manger chaud               

Idée blockaus 7         Idée blockaus 3
                                       Le salon-plage, idéal pour Capbreton                      La piscine intérieure-extérieure, surtout lors des grandes marées                

PHOTOS : CITIZEN POST

 

Et là tu vas me dire... Oui parce que j'te connais : tu cherches toujours la petite bête, le p'tit machin pour faire chier et pour empêcher qu'un projet génial et novateur se réalise... Et là tu vas me dire : "Mais dans quelle région on le met cet saloperie de village-blockhaus ?"
Ah, ah, ah ! Excellente question ! Bof, non, finalement, c'est un peu nul. Mais je vais quand même te répondre.
Le village-blockhaus, ou BlockhausLand, on va le poser ici :

Goussainville
Carte : Google Maps

Oui : à Goussainville ! Pourquoi ? Tout simplement parce que cette charmante bourgade située au Nord de Paris tombe déjà à l'abandon et qu'il est grand temps de lui redonner un nouveau souffle bétonné, sans pourtant faire table rase du passé et de ses nombreux vestiges.

 

GOUSSAINVILLE
Par Corentin Vilsalmon

Goussainville 1  Goussainville 4

Goussainville est une commune située à une vingtaine de kilomètres au Nord de Paris, à deux pas de l'aéroport international Roissy-Charles-de-Gaulle.

Goussainville 6 b     Goussainville 6 a

Goussainville 3

A cause de la construction de l'aéroport, la commune a déplacé son centre-ville de quelques kilomètres par rapport à ce qui est maintenant appelé le Vieux-Pays. Quartier historique de la ville, le Vieux-Pays est peu à peu déserté par les habitants qui ne souhaitaient pas rester supporter le son omniprésent des avions qui décollent e atterrissent chaque jour.

Goussainville 8      Goussainville 2

PHOTOS : Dailygeek Show

    

C'est bon, on a tout, y'a plus qu'à !, comme y disent les autres là.

MAIS DE QUOI PARLAIT-ON AU DÉBUT DE TOUT CELA ?

Ah oui ! De l'apéro à Capbreton, dans les Landes pour les 40 ans de Jénorme.
Nous sommes donc le lendemain du 21 mars, c'est à dire le 22. Le jour se lève à peine sur le petit village de Mouguerre que déjà, Nathalie, Grego, Maître Arnaud et Nick Canon pressent le pas.
EUX : "- ALLLLEEEEZZZZZZ !!!! Ohlalalalalallalala, y'a d'la route ! Y'a plein de choses à faire et à voir ! On n'a pas l'temps ! AALLLLEEEEZZZ !!!"

Bon, d'accord. Je vais me doucher. Je ressors de la salle de bain.
EUX : "- ALLLLLLEEZZZZZZ ! Ohlalalalalala, on est déjà à la bourre ! On y va ! Y'a d'la route ! On n'a pas l'temps ! AALLLLLEZZZZZ !!!
MOI : "-Ben ouais, mais je peux faire un sac quand même avec des slips propres dedans, merde alors ?
EUX : "- ALLLEEEEZZZZ ! Mais c'est bon, on te la fait ton sac ! Il est déjà dans la voiture, faut y aller maintenant, on n'a plus l'temps ! AAALLLLEEEEZZZZZ !"

Et nous sommes partis. Pour où ? Eh ben, j'en sais rien. Pas un indice ! Pas une piste ! Pas un sous-entendu !
Nous montons dans la bagnole de Grego. Maître Arnaud colle une photo dédicacée de la journaliste Maryse Burgot face à moi.

27 - Il est temps de reprendre la route pour aller

Car oui, pour mes 40 ans, j'aurais aimé rencontrer Maryse Burgot ! Eh oui : il y en a qui rêve de villas, de piscine chauffée extérieure, de grosses bagnoles, de voyages au fin fond du bout du monde, de gagner au loto, de recevoir leur poids en bretzels,... Eh bien, moi, c'est taper la causette avec Maryse Burgot.
Tu ne la connais pas ? Petit historique.

MARYSE BURGOT

Maryse Burgot
Photo : Téléscoop

"Née le 24 juin 1964, à Combourg, en Bretagne, Maryse Burgot s’intéresse, dès son plus jeune âge, aux photos et à la une d’un journal régional, “Ouest France”, que sa famille reçoit régulièrement à la maison. Elle regarde son père écouter les nouvelles à la télévision, et en observant les journalistes, se dit : “Wow! Ça doit être un métier passionnant!”. A 16 ou 17 ans, une rencontre va changer le cours de sa vie: une personne qui prépare les concours des écoles de journalisme. “L’idée de devenir journaliste a, petit à petit, mûri dans ma tête!” explique-t-elle.
Après des études de lettres modernes à Rennes, Maryse Burgot passe les concours des écoles de journalisme, et est aussitôt reçue au CUEJ “Centre Universitaire d’enseignement de journalisme”, à Strasbourg. Puis entre 1989 et 1991, elle travaille à RTL télévision et France 3, où, étant pigiste, elle s’investit à fond. En 1991, une brillante carrière de journaliste
de terrain s’ouvre devant elle, à France 2. “Un journaliste de terrain est toujours en voyage, toujours sur le terrain. Il rencontre des gens nouveaux, confronte des situations différentes. Il doit écouter, raconter le plus fidèlement possible, ne rien inventer. Il faut qu’il soit curieux, rigoureux, ouvert sur le monde”.
Le 09 juillet 2000, la carrière de Maryse Burgot prend un mauvais tournant. La journaliste de France 2 et son équipe, le cameraman et le preneur de son, alors qu’ils couvrent une prise d’otages sur l’île de Jolo aux Philippines, se font , à leur tour, prendre en otage. L’ambiance est extrêmement tendue.
“Des hommes armés nous ont arrêtés, ils nous ont obligés à marcher durant deux jours dans la forêt”.
Leur détention dure sept semaines. “Nous vivions dans la jungle, nous ne mangions que du riz. C’est difficile d’être privé de sa liberté! Il faisait froid, parfois chaud, il y avait des scorpions, il y avait des bombardements!”.
Alors se lance pour elle un grand défi : ne pas perdre le moral et l’espoir. “Mais nous sommes des journalistes!! Nous avons pris notre courage à deux mains, construit notre propre maison, pour nous protéger du soleil et de la pluie!”. En dépit de l’angoisse permanente et de la peur pendant les attaques militaires, Maryse Burgot, trop volontaire
pour se laisser décourager, se fait remarquer par sa force et son audace. “Nous nous parlions beaucoup, nous n’avons jamais été désespérés! On savait qu’on s’occupait de nous en France”.
Le 27 août 2000, la rançon réclamée par les rebelles philippins est payée: la journaliste française est enfin libérée. Retour au pays.
Elle est aujourd'hui correspondante permanente pour France 2 aux États-Unis et couvre les grands évènements qui ont lieu dans le pays : de l'affaire Strauss-Kahn aux différentes tueries en passant par les élections, les ouragans, le chavisme, les tempêtes, l'interdiction de la mimolette,..."

 
Bon, pas de Maryse Burgot en vue et nous prenons la direction du nord en tout cas.
Mouguerre, Bayonne, nous passons l'Adour et le futur Ikéa 2008, autoroute, péage de Benesse-Marenne... Putain, ils ont encore augmenté le prix ces enfoirés !!! Dax, puis l'Est de Dax, Buglose au loin et Tartas.
Aaaaah Tartas, pause oblige. Déjà l'année dernière, pour les 40 ans de Maître Arnaud, nous avions fait une pause ici, devant cette magnifique usine qui fume, avant de continuer notre route vers Clermont-Ferrand et le restaurant de Cyril Zen... Merde, on ne va pas retourner à Clermont-Ferrand, quand même ? Pas d'indice ! Mais une bien belle photo de groupe :

DSC_0012

J'en profite pour concevoir ici ma photo d'affiche électorale puisque, oui, demain 23 mars 2014, ce sont les élections législatives. Voici mon programme en une photo-mots :

Votez
Photo : Maitre Arnaud

Nous traversons les Landes. Ces Landes sans océan, ces Landes avec des pins, ces Landes sauvages et reculées avec ces multiples maisons disposées de façon éparse au hasard des chemins. Saches que nous traversons là le plus grand massif forestier d'Europe occidentale. Eh oui, et c'est un peu chiant parce qu'il n'y a pas grand chose à voir, mais c'est comme ça.
Nous passons bien à côté de Mont-de-Marsan, ville natale de Joël Bats et où eut lieu le premier festival étiqueté "Punk" de l'histoire, le 21 août 1976, organisé par Marc Zermati. Au programme, de Midi à 3 heures du mat : Eddie and the Hot Rods (Angleterre), Ducks de Luxe, Brinsley Schwarz, Kursaat Flyers, Dr. Feelgood, Pink Fairies, Tyla Gang, Roogalator (Angleterre), The Gorillas (Écosse), Railroad (Suisse), The Damned, Passion Force, Little Bob Story (Le Havre), Bijou, Il Biarritz et Kalfon Roc Chaud. Cette première mouture du festival rassemblera près de 600 à 700 personnes.

festival Punk MOnt de Marsan            festival Punk MOnt de Marsan 2

Pour sa seconde édition, le festival prend de l'ampleur et dure deux jours. Les 5 et 6 août 1977, les arènes accueillent notamment les groupes Little Bob Story, The Damned, Bijou, The Clash (un 33 tours pirate a d'ailleurs été enregistré pour l'occasion), The Police, Rings, Maniacs, Lou's, Shakin'Street, Marie et les Garçons, Tyla Gang, Boys, Hot Rods, Dr. Feelgood et Asphalt Jungle (emmené par Patrick Eudeline). On pourra également noter le passage de Lou Reed, le lendemain du festival punk. Finalement, le festival de 1977 compta pas moins de 4000 spectateurs et il fit l'objet d'un film documentaire par Jean-François Roux nommé Hot Cuts From Mont-de-Marsan.
Depuis, le festival a disparu et laissé place à d'autres manifestations, comme Intervilles ou Les Rencontres Mondiales du logiciel Libre. (Souces : WIKIPEDIA)

Nous continuons notre route par la D933. Pouydesseau et Saint-Justin sont les derniers villages croisés avant que nous n'entrions dans l'Armagnac.
Aaaah l'Armagnac ! C'est bon l'Armagnac, hein ?! Pas à 8 heures du mat, mais après un bon repas ! D’après la légende, lorsque Dieu créa le monde, il s’aperçut qu’il avait oublié un petit coin de cette Gascogne et cela le rendit triste. Une larme coula sur sa joue  et en tombant, format la région d'Armagnac, ce qui fera dire  que ce fut la première goutte de liqueur. Il est considéré comme le plus vieil alcool de France. 

Très belle route où les pins ont laissé la place aux vignes produisant le puissant nectar alcoolisé. Nous entrons dans Labastide-d'Armagnac, bien connue aussi pour sa fête de l'Armagnac en octobre ainsi que pour sa divagation des cochons en  1814 :

Armagnac-en-Fete-2013_medium    la divagation des cochons, Labastide d'Armagnac
Dessin : Jean Ducourneau

Saint-Julien-d'Armagnac, bien connue pour être la ville natale de Jean-Baptiste Labarbe, inventeur de la pompe automatique en 1887.
Puis c'est Créon-d'Armagnac et Gabarret. Pause. C'est étrange. Nathalie, Grego, Maître Arnaud et Nick Canon semblent être dans le doute.
EUX : "- Ah merde, on est vachement en avance du coup."

Bon... Nous traînons un peu dans la petite ville, surplombé par un ciel gris menaçant. Savais-tu que Gabarre en gascon ou Gaverretum en latin, signifient "lieu où abonde l'ajonc épineux". Hein ? Non. Ben voilà. On traîne. Les amis entrent dans une boulangerie en me laissant dehors. Puis nous allons dans un café. J'ai l'impression que nous attendons quelqu'un. Peut être Maryse Burgot ? Peut être Antoine de Maximy ? Peut être les Clash ?

Nous sommes dans le doute et l'attente.
1 timoko
    4 café

Puis Grego reçoit un coup de téléphone et nous devons repartir très vite.
EUX : "- ALLLLLLEEZZZZZZ ! Ohlalalalalala, on est déjà à la bourre ! On y va ! Y'a d'la route ! On n'a pas l'temps ! AALLLLLEZZZZZ !!! "

Nous quittons le bar et on me demande de mettre mes chaussures de marche dans la rue.

6 chaussures dans rue
Remarquons au passage que mes chaussures sont sponsoriées
par une grande marque d'apéritif français

Nous remontons en voiture pour emprunter à nouveau les petites routes landaises. Tout droit ; puis, soudain, en plein milieu de la forêt, nous empruntons une très petite route s'enfonçant définitivement dans les arbres. Je ne comprends rien, mais il ne faut pas que je cherche à comprendre. Où va-t-on ? Que va-t-on faire ? Que se passe-t-il ? Il n'est pas loin de Midi... Peut être un restaurant perché dans un arbre ?
Nous sortons de la forêt et face à nous s'étale à présent un grand domaine sur lequel pêtrent plusieurs animaux bien noirs. C'est un très beau spectacle, inattendu et surréaliste. Des vaches, des taureaux, des taurillons. Nous avançons jusqu'au bout du chemin où nous attend un homme coiffé d'un béret noir typique gascon. Cet homme au visage souriant et avenant, c'est Maryse Burgot... Jean Barrere ! Et nous sommes sur son domaine : la Ganaderia de Buros.
Et là, toi lecteur, tu me dis : "- OK, d'accord, pourquoi pas, mais je ne comprends pas ce que tu dis jeune Padawan !"

Alors, premièrement une, saches que le nom ganaderia est tiré du mot espagnol ganado qui veut dire bétail et désigne désigne l'élevage d'où proviennent les taureaux de corrida. Une ganadería comprend non seulement les toros de lidia, mais aussi le patrimoine foncier, l'ensemble du bétail, la renommée. C'est une entreprise, avec une marque. Chacune se distingue par trois signes : la devise (divisa), le fer (hierro) et le señal (« signe »).
Ici, la Ganadéria de Buros existe depuis 1890 sur quatre générations et propose un élevage de vaches sauvages destinées à la pratique de la Course Landaise sur 130 hectares de terrain.

13 ganaderia         16 près des toilettes
24 - Et pendant ce temps-là Maître Arno améliore encore sa technique!         15 gasconha rocks

Et deuxièmement deux, Jean Barrere est une célébrité locale.
Maire d'Escalans, éleveur, écarteur et conteur intarissable usant de notre belle langue gasconne, Jean est aussi parfois chanteur...

...et champion du monde des "roucoulayres".

    jean barrere géo        1
Photo : GEO

"Comme chaque automne, Jean Barrère « chante » la palombe pour l’attraper dans ses filets sitôt que celle-ci se sera posée au sol. Pour ce champion du monde des « roucoulayres », posté dans sa palombière de la forêt landaise – 270 m de tunnels étayés d’acacias et tressés de fougères –, il s’agit de moduler ses roucoulements pour mettre en confiance ce pigeon ramier à la chair autant délicate que goûteuse. Tenus dans l’abri pour y battre des ailes, des palombes élevées pour servir d’appeaux – les « appelants » – prennent part au concert de séduction." Stéphane Lagoutte (photos) et Gilles Dusouchet (texte)

Il est également présent sur la pochette de l'album "Gasconah Rock" du groupe landais The Inspector Cluzo, superplebiscité, entre autre, au Japon.

Inspector Cluzo


Nous garons la voiture. Jean approche avec deux chevaux. Ben oui, ça arrive souvent comme scène. Tu viens voir quelqu'un et il se promène avec deux chevaux en laisse. Je ne comprends rien.
JEAN : "- Alors ? On vient faire une petite promenade à cheval ?"
Grego, Nathalie, Maître Arnaud et Nick Canon me regardent en souriant d'un air de dire : "Ben dis oui connard !"
MOI : "- Ah bon."

Et en moins de deux, nous voici partis pour faire le tour de la ganadéria...

10 dessus la bête     11 homme à cheval17 retour sourire     12 départ pour
J'ai vraiment la putain de classe sur un cheval !

Après un bon tour de 30 minutes dans la propriété de Jean, nous passons à une étape supérieure.
JEAN : " - Maintenant, nous allons rentrer les taureaux dans l'arène. Je vais courir derrière eux et tu vas me suivre, mais surtout, ytu ne t'arrêtes pas et si elles se retournent pour te foncer dessus, eh bien...
MOI : " - Ah."

Jean s'en va, me laissant seul dans un coin du couloir en terre qui conduit les vaches et taureaux de leur champ à l'arène.

 

ATTENTION :
POSITION ATTENTE

Nous avons tous été confrontés un jour à une situation contraignante, accompagnée d'une attente douteuse.
Alors, mon secret pour pratiquer une belle et bonne position d'attente est simple. Il faut garder le sourire même devant un éventuel danger à venir. Il est également important de prendre un air détaché pour relativiser toute action, même inquiétante. Le cheveux au vent, montrer aux gens qui nous entourent que ce sont eux qui sont inquiets et pas toi. Bras relâches, mains jointes dans le dos ; un peu comme l'aurait fait Dominique Strauss-Kahn lors de son arrestation à New York en mai 2011 s'il n'avait pas eu des menottes.

Voici maintenant le résultat de cette posture incroyable
en photo.

3 - Présentation aux hôtes

Au loin, les taureaux et vaches landaises
en position contemplation.

 

Soudain, Jean arrive au loin en sifflant et en courant. Les vaches et taureaux le regardent, puis détalent dans ma direction. Ah ? Je ne bouge pas. Les vaches et taureaux passent au loin, j'emboite le pas, je cours jusqu'à l'entrée de l'arène.
JEAN : "- Bon, ça c'est bien passé. Maintenant, les vaches et les taureaux sont dans leurs boxes avant de rentrer dans l'arène. Mais tu comprends bien, Jénorme, que cela ne sert à rien de laisser ces animaux épris de liberté dans un si petit espace ?
MOI : "- Certes oui !
JEAN : "- Donc tu comprendras aussi aisément qu'il faut leur donner un plus grand espace et que l'arène que tu vois devant toi est plus propice. N'est-ce pas ?
MOI : "- Ah ben !
JEAN : "- Mais on ne peut pas laisser une vache landaise ou un taureau seul dans une arène. Cela ne veut rien dire. On est toujours d'accord ?
MOI : "- Bien sûr ! C'est inconcevable !
JEAN : "- Eh bien, c'est pour ça que toi, Jénorme, tu vas aller tenir compagnie à la vache, ou au taureau que je vais envoyer dans l'arène. C'est bien non ?
MOI : "- ?"

OK, c'est mon anniversaire. OK, c'est une surprise. OK, c'est une nouvelle expérience. OK... mais bon.
Je descends donc dans l'arène. C'est plus impressionnant d'être dedans que de la voir de haut. Tu te sens cerné par les murs. Tu ne peux pas sortir. Quelques talanquères sont là pour t'héberger au cas où...
JEAN : "- Mais tout va bien se passer Jénorme ! Tu vas te livrer à un écart. Tu vois ce que c'est ?
MOI : "- Un écart de conduit ? Un écart de... Un écart..."

Oui, je voyais à peu près ce que c'était puisque Grégo m'avait déjà amené voir quelques courses landaises dans cette ville que l'on appelle La Mecque de la course landaise, c'est à dire Pomarez.

Souvenons-nous,
c'était en 2009.

Ou encore

Ouais alors là, bon euh, non, pas trop !
Jean me donne quelques conseils essentiels pour faire un bon écart : rester dans son cercle, juste sortir la jambe droite ou gauche quand la vache ou le taureau te fonce dessus, lever les bras en l'air, être toujours maître de son équilibre, ne jamais lui laisser prendre le dessus, rester debout, ne pas lui tourner le dos !

8 - Derniers détails techniques de Jean à Jérôme           jean écarteur          14 - Passons aux choses sérieuses!
19leçon d'écart
  20 écarteur

Bon...
JEAN : "- A présent, Jénorme, je vais te laisser seul dans l'arène. Je vais chercher ton animal."
Bon...
Jean quitte effectivement l'arène pour retrouver les taureaux et vaches que nous avons fait entrer dans les box tout à l'heure. Je ne vois rien. J'entends juste des bruits, des cri, des sifflets, des coups de bâtons ou de cornes dans le bois. ça s'agite, ça remue, ça secoue, ça crie... MAIS JE NE VOIS RIEN BORDEL !!!!

Soudain, la porte s'ouvre...

Alors, je sais ce que tu vas dire, toi lectrice/teur. Tu vas dire : "Mais elle est toute petite cette vache lààààààà ?!"
Je te répondrais juste que, premièrement une, ce n'est pas une vache, mais un taurillon ; c'est à dire un jeune taureau qui a envie de dévorer la vie à pleines cornes.
Et deuxièmement deux, mine de rien, il est plus lourd que moi puisqu'il pèse 85 kilos.

Si nous revenons à la vidéo même et que nous l'analysons, nous pouvons voir plusieurs choses.
A) Je ne fuis pas. Bien au contraire, je vais au contact, je provoque, je vais chercher le taurillon qui n'a pas l'air motivé.

17 - Oh la mignonne vachette!
L'attente

B) D'après Jean, ma technique était bonne. Je n'ai pas évité le taurillon, je l'ai bel et bien écarté, comme cela était demandé et comme le prouve cette photo prise sur le vif par Nick :

19 - Et merde
La rencontre

C) J'étais en confiance car je pensais que le taurillon serait allé tout droit et ne serait pas revenu me labourer les fesses avec ses cornes ; d'où ma chute.
D) Tu dois te demander : "Mais Jénorme, n'as-tu pas été blessé au moins car lorsque l'on regarde attentivement cette vidéo, on voit très bien que le taurillon te laboure complètement le crâne avec ses deux pattes arrières ?"
Un peu de sang qui sort de la tête par deux entailles de 5cm, mais tout va bien. Après la Position attente, une occasion de rappeler une autre posture...

 

ATTENTION :
POSITION DÉCONTRAC'

1ère PHASE
22 après la tumade

Je ne sais pas que je suis photographié

2ème PHASE
24 terra y sangre

Je vois que je suis photographié

ANALYSE :
Même avec deux litres de sang qui sortent de la tête et un bras en feu,
toujours garder le sourire et la pêche pour donner aux autres l'envie
de te rencontrer, de venir te parler et d'échanger des idées.

 

Avant de quitter l'arène, il faut encore saluer ce public
qui m'a encouragé et motivé...

23 - Hahah!!! On rigole bien 20 - Merci les amis, c'est vraiment un super cadeau! 25 valereux coursayre s'en retourne

Mais qui n'est pas trop venu me secourir
quand je me faisais labourer le crâne.

 

Allez, à présent, il est grand temps d'aller se désinfecter et de prendre une petite collation chez Jean.
De son côté, Nick Canon n'oublie pas de signer le Livre d'Or de la Ganaderia...

25 - Laissons donc nos impressions!        26 - Tout est dit!

Après quelques verres de floc de Gascogne (apéritif local composé de moût de raisin et d'Armagnac) et quelques tranches de pâté artisanal parfumé, Nathalie, Grégo, Maître Arnaud et Nick s'emballent de nouveau.
EUX : "- ALLLLLLEEZZZZZZ ! Ohlalalalalala, on est déjà à la bourre ! On y va ! Y'a d'la route ! On n'a pas l'temps ! AALLLLLEZZZZZ !!! "

Nous saluons Jean.


Clip de présentation ganaderia de Buros
from Gregori martin on Vimeo.

Nous regagnons la voiture et nous partons.

Cette première surprise d'anniversaire m'avait beaucoup plu, mais, dans le même temps, j'étais très inquiet pour la suite. Nathalie me confirmait que c'était un week-end sportif qui m'attendait. Cela me rappelait les propos d'Ernest Hemigway concernant le sport :

« Il y a seulement trois sports : la tauromachie, la course automobile et l'alpinisme ;
tous les autres ne sont rien que des jeux d'enfants
. »

J'en avais déjà pratiqué un aujourd'hui. il en restait au moins deux autres. J'espérais juste que la prochaine épreuve se passerait mieux et qu'il me restera un peu de sang dans les veines dimanche soir pour regarder les résultats des élections municipales.

 

DANS NOTRE PROCHAIN EPISODE

Après cette incroyable rencontre avec un taurillon, nous verrons quelle aventure périlleuse allait retrouver Jénorme. Parapente dans les Alpes ? Saut à l'élastique depuis le viaduc de Millau ? BassJump en Corse ? Highline au-dessus des gorges de l'Ardèche ? Et Maryse Burgot dans tout ça ?

 

 

 


Fin »