LE VOYAGE DE JENORME

22 mai 2017

LES TROIS COURONNES (Espagne)

Dans notre précédent épisode... Attention, tu n'es pas obligé de lire ce résumé pour comprendre ce qui va suivre, mais ça peut aider !
Dans notre précédent épisode, nous avions vu que le mois de mai 2017 était riche en ponts. Ce qui ne veut absolument pas dire que le nouveau Président de la République française avait déjà décidé de lancer un nouveau programme de reconstruction de la France en lançant des travaux dans tous le pays afin de faciliter les échanges entre personnes, villes, départements et régions en multipliant la construction de ces ouvrages qui permettent de franchir une dépression ou un obstacle en passant par-dessus cette séparation. La vache : mais qu'est-ce qu'elle est longue cette phrase ?! Et tout ça pour ne rien dire en plus !!!
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 

Bon, on va essayer de faire court ! Je la refais.
Dans le précédent épisode qui avait pour titre "Faire les ponts", nous avions vadrouillé dans le Pays Basque qui de sur les plages océaniques, qui de dans un restaurant chaleureux de la vallée des Aldudes, qui de sur un marché landais. Tout cela parce que ces deux premiers week-end de mai étaient des week-end prolongés.
Voilà. Bon... C'est pas terrible comme présentation, passons à la suite.

Nous sommes le lundi 8 mai 2017.
A y'est Macron est élu Président de la République française pour cinq ans et il a fêté cela dignement, simplement, sobrement, honorablement, et plein d'autres adjectifs du même genre en se rendant à Biarritz pour boire un petit verre de rosé à la boutique de Mélanie Chanard, Brocante-Antiquités Saint-Charles.

élections 2017

Peinard le mec, quoi ! Pas fier, proche du peuple, sympathique, à l'écoute, à notre service et tout ça et tout ça ! Le masque... La tête sur les épaules, comme on dit.
Il va avoir du boulot parce que la France en a marre, j'te l'dis. En me rendant à Biarritz, j'ai vu de nombreuses revendications, notamment une taguée sur un containers dans les rues de Bayonne.

Bayonne, revendications 2017 (64)

Bon, eh oh, hein : chacun son taf !

De mon côté, Fred vient me récupérer afin que nous nous lancions dans l'ascension... ouah pas facile à dire ça si on a un cheveux sur la langue... des Trois Couronnes ; cette belle montagne basque à la silhouette particulière dont certains s'accordent à dire qu'ellle a tour à tour l'apparence d'une molaire ou d'une crête dentelée ou d'un chameau à trois bosses ou du profil de Napoléon.

Anglet, plage de Marinella, vue sur le phare de Biarritz et avion, décembre (64)
Ah merde, on voit pas bien làààà,
il y a le phare de Biarritz qui s'est foutu devant !!!

Bidart, plage d'Erretegia, Les Trois Couronnes
Là, voilà :
Les Trois Couronnes,
vue depuis la plage d'Erretegia.

 

ALLEZ, C'EST PARTI !
Pour aller aux Trois Couronnes depuis Biarritz, c'est pas compliqué.
Il faut prendre la voiture, monter dedans, la démarrer et rouler... sur l'autoroute... parce que nous n'avons pas trop le temps, avec Fred, de faire du tourisme en empruntant la D810 qui est une très belle route, certes, mais qui est complètement bouchée lorsqu'arrivent les ponts du mois de mai et les vacances d'été.
L'A63 nous amène direct à la sortie Hendaye-Béhobie. Nous longeons la Bidassoa, curieux cours d'eau qui est aussi un fleuve servant de frontière entre la France et l'Espagne. Passons Béhobie et ses ventas espagnoles pour emprunter la G636, d'où l'on peut voir la non moins étrange Île des Faisans, morceau de terre au milieu des eaux de la Bidassoa. Il s'agit d'un condominium qui passe à tour de rôle sous l'autorité de la France et de l'Espagne, géré alternativement avec un changement d'administration tous les six mois.

île des faisans
Photo : Google Street view

Une fois l'île des Faisans passée, nous continuons sur quelques mètres avant de prendre la route GI2134 en direction de Gurutze et Aiako Harria. Aiako Harria est le nom basque-espagnol du parc naturel dans lequel sont figées les Trois Couronnes, plus connues ici sous le nom des Peñas de Haya.

Nous grimpons en direction du Col d'Elurretxe, situé à 490 m d'altitude. La route est étroite avec quelques virages en épingle. 9 kilomètres plus tard, nous arrivons sur le parking du col d'Elurretxe. On le repère très bien car il y a juste au-dessus quelques bons gros fils électriques qui font du bruit. C'est d'ici que partent quelques randonnées pour les Trois Couronnes. Et saches que si je n'ai pas été clair, tu peux toujours aller consulter ce que j'avais dit sur cet itinéraire en cliquant ici : Mer, montagnes, profil napoélonien et panneaux socotars.
Tu as le choix entre prendre à gauche et faire l'aller/retour pour atteindre les deux sommets que sont Irumugarrieta (806 m), Txurrumurru (827 m). Par ce chemin, en seulement 30 minutes, il est possible de rejoindre facilement Irumugarrieta et profiter de la vue magnifique. Pour rejoindre Txurrumurru, le sentier est un peu plus accidenté, mais facile d'accès aussi.
Du coup, vu que cela semblait trop facile, nous avons opté pour le second sentier de randonnée, destiné aux montagnards qui n'ont pas peur du vide et qui se sont renseignés un peu avant de la difficulté du parcours.
Ce second sentier part à droite en direction de la forêt pour un dénivelé de 700 mètres à parcourir en 5 heures.
C'est vers ce second choix que nous nous portons ; d'autant plus qu'il est vivement conseillé de faire le trajet des trois sommets dans ce sens ; c'est à dire du sud au nord. Dans l'autre sens, cela devient très dangereux, à la limite du possible.

 

LES TROIS COURONNES
Peñas de Haya - Aiako Harria
Les Trois couronnes

Nous commençons doucement en entrant dans la forêt entourant les Peñas de Haya. Rappelons que Haya signifie hêtre en castillan. Composée de chênes et d'hêtres, elle fait également partie de la chaîne d´Urdarburu-Añarbe. Un petit sentier, parfois couvert de racines épaisses, la traverse.

Les Trois Couronnes, forêt (Espagne)

Les Trois Couronnes, forêt, arbre (Espagne)         Les Trois Couronnes, forêt, végétation (Espagne)

Quelques fois, nous croisons de ces silhouettes fascinantes...Les Trois Couronnes, forêt, arbres (Espagne)

Le sentier monte, descend, remonte, redescend... Puis monte sévèrement. De toute façon, pour atteindre les cimes des Trois Couronnes-Peñas de Haya, il faut monter !
Nous traversons quelques cours d'eau qui, même en cette période, ne sont pas très virulents. Certains sont même déjà secs ; ce qui n'est pas rassurant pour le bien être des nappes phréatiques. Un peu plus loin, une ouverture nous permet d'avoir un premier panorama ; ce qui nous rassure sur notre progression en altitude.

Les Trois Couronnes, forêt, cascade (Espagne)              Les Trois Couronnes, forêt, second panorama (Espagne)

Un peu plus loin, un autre dégagement nous offre une belle vue sur la forêt d'Urdaburu.

Les Trois Couronnes, forêt, premier panorama (Espagne)"Il s'agit d'une enclave formée par un terrain rugueux, boisé et avec de fortes pentes. Presque la totalité de ses 2.2 km ² sont couverte de forêts et est dépeuplée, puisqu'aucune ferme ne s'y trouve. On considère cette zone rurale de protection forestière. Les forêts d'Urdaburu sont formées principalement par des plantations de pin insignis au nord et d'arbres à feuilles caduques au sud." WIKIPEDIA

 

 

 

Dans le même secteur, un peu plus au Nord, nous distinguons des pistes et des édifices en pierre. Il s'agit de vestiges d'anciennes mines. Tout ceci s'explique.
Les Trois Couronnes - Peñas de Haya - Aiako Harria est le seul massif en granit du Pays basque. De plus, les terrains sur lesquels elles reposent sont très anciens, datant de l'ère primaire ou paléozoïque.
"Au sein de cette masse rocheuse constituée de magma solidifié se sont formés des filons de métaux divers. Ces filons ont été exploités depuis les plus anciens temps, certains d'entre eux à l'époque romaine, et les puits et galeries minières qui creusent le massif se comptent par dizaines. On a calculé que les tunnels ont une longueur totale de 15 à 18 km. Dans l'ancienne galerie minière d'Arditurri (Oiartzun), le Centre d'interprétation du Parc Naturel est aujourd'hui ouvert au public tout comme l'adaptation d'un tronçon de la galerie.
Depuis l’époque romaine les minerais d’Aiako Harria ont été exploités par l’homme. C’est au début du XXème siècle que la plus grande activité minière s’est développée dans les monts d’Irun. Le carbonate de fer était extrait des galeries de Meazuri, Meagorri, Aitzondo et Basakaitz et calciné dans les fours d’Irugurutzeta afin de le transformer en oxyde et augmenter ainsi sa teneur métallique. La Municipalité d’Irun œuvre maintenant pour récupérer ce patrimoine culturel." TOURISME EN EUSKADI

Les Trois Couronnes, sortie de forêt (Espagne)Quelques mètres plus tard, nous sortons de la forêt.
Pour réaliser l'ascension des trois sommets, un panneau nous indique un sentier sur notre gauche.
Le sentier monte tranquillement, en plein soleil, vue dégagée dans notre dos sur la baie de San Sebastian au loin, légèrement voilé par une brume océanique.

Les Trois Couronnes, avant l'ascension, panorama (Espagne)

Un peu plus haut, nous arrivons sur une crête assez large que certains appellent col.
D'un côté, à l'Est, vue sur le pays basque intérieur sur lequel règne la Rhune. De l'autre, à l'Ouest, l'océan et les villes côtières espagnoles de San Sebastian, Irun et Fontarrabia.
Nous longeons une clôture plus ou moins debout pour entrer dans une petite forêt de pins.

SOUDAIN :
UNE LICORNE !
Les Trois Couronnes, avant l'ascension, licorne
Ah non, il s'agit simplement du pottok blanc d'Henri IV
dont nous sommes venus bouleverser la quiétude.
Du coup, il prend la fuite...
Les Trois Couronnes, avant l'ascension, licorne (Espagne)

Nous traversons cette petite forêt soudaine. Des troncs d'arbre au sol, de l'herbe grasse et des bornes en ciment qui devaient, peut être, marquer une frontière. Mais quelle frontière ? Non, mais je pose la question !

Les Trois Couronnes, avant l'ascension, borne (Espagne)

Eh bien,  nous ne le saurons jamais.
Au sortir de ce passage ombré (comme ils disent en Espagne, mais pas pour la même chose), nous apparaissent alors de plus près les trois sommets des Trois Couronnes-Peñas de Haya.

Les Trois couronnes

Nous ne voyons plus qu'elles. Elles nous font face. Imposantes, incontournables, majestueuses, défiantes ! Je pense alors à ce qu'a pu ressentir Don Quichotte face à ses moulins qu'il prenait pour des géants. Mais très vite, je suis coupé dans mes rêveries par Fred qui me lance : "Eh oh Cadet, on fait une pause pour manger un bout là, il est 13h34 passé !"
OK, l'endroit est parfait avant de se lancer dans la grande expédition montagnarde. On déballe les sacs et on expose ce qu'il y a dedans, à la vue du beau panorama environnant.

Les Trois Couronnes, avant l'ascension, pause (Espagne)        Les Trois Couronnes, avant l'ascension, pause

Les Trois Couronnes, avant l'ascension, panorama 360 (Espagne)

Mais nous ne traînons pas trop quand même car, déjà, au-dessus de nos têtes, les vautours arrivent...

Les Trois Couronnes, sortie de forêt, vautour (Espagne)

Pour l'instant, ils sont haut, mais sait-on jamais. Parait-il qu'ils n'attaquent que les cadavres.

Allez, on repart. Cette fois-ci, finis les forêts, les champs d'herbes grasses et autres plateaux plats.

Les Trois Couronnes, montée vers Erroilbide, repères (Espagne)Maintenant, tout devient escarpé et vertigineux.
Rocailleux et périlleux.

Le plus important : suivre les points rouges
qui indiquent le bon chemin à prendre

afin d'éviter de se retrouver bloqué entre deux falaises.

 

 

 


C'est étrange ces points rouges sur ces rochers... On dirait deux têtes de serpent qui nous regardent en souriant, comme pour nous dire que nous allons mourir. Hein ? Mais non, j'exagère pas !!!! REGARDE !!!! Ils nous narguent !!!!

Les Trois Couronnes, montée vers Erroilbide 1 (Espagne)Fred ouvre la voie.
Fier comme Artaban, bombant le torse
devant le premier sommet à atteindre ...
et les deux rochers aux points rouges...

 

 

 

 

 

 ERROILBIDE
837 mètres
ASCENSION
Jénorme est aux Trois Couronnes

Les Trois Couronnes, montée vers Erroilbide 3 (Espagne)        Les Trois Couronnes, montée vers Erroilbide 4 (Espagne)

Les Trois Couronnes, montée vers Erroilbide, vue 1 (Espagne)        Les Trois Couronnes, montée vers Erroilbide 2 (Espagne)

Les Trois Couronnes, montée vers Erroilbide, vue 3 (Espagne)        Les Trois Couronnes, montée vers Erroilbide, Erroilbide (Espagne)

Petite pause contemplation des Deux Couronnes (oui parce que la troisième ne tenait pas dans le cadre) nous tournant le dos pour mieux admirer la baie d'Hendaye et de Fontarrabia.

Les Trois Couronnes, vue sur Irumugarrieta et Txurrumurru (Espagne)

Nous quittons le petit sentier bien marqué et étroit pour attaquer la montée pure, à même les rochers. Les doigts tentent de trouver des creux dans la roche pendant que les pieds tentent de trouver des appuis afin de "propulser" le corps en hauteur. C'est un petit moment d'escalade -simple pour l'instant- pour rejoindre le sommet d'Erroilbide.
En comptant la pause pique-nique, cela fait deux heures que nous sommes partis du parking du col d'Elurretxe lorsque nous atteignons le premier et le plus haut sommet des Trois Couronnes - Peñas de Haya.

 

ERROILBIDE
837 mètres
Les Trois Couronnes, Erroilbide, sommet (Espagne)

Nous sommes à 837 mètres d'altitude, ce qui n'est pas beaucoup, mais la vue est dégagée et impressionnante. De San Sebastian au lac d'Endara en passant par le mont Jaizkibel, Fontarrabia, la baie d'Hendaye et la Rhune.

Comme tu peux le voir sur cette vidéo, il y a un peu de monde. Le plus étonnant, c'est qu'il y a un groupe de quatre femmes qui sont assis là au sommet, devant cette vue magnifique, et qui ne font que parler de leurs problèmes de boulot. Nous sommes restés cinq minutes pour profiter du lieu, mais cela devenait tellement insoutenable de les écouter que nous avons poursuivi notre progression en espérant qu'elles resteraient sur ce sommet sans nous emboîter le pas.

Allez,
encore un petit regard
sur le paysage environnant...

Les Trois Couronnes, Erroilbide, sommet, panorama (Espagne)

Les Trois Couronnes, Erroilbide, vue sur le lac d'Endara (Espagne)

Et puis,
un petit coup de rosé
en regardant les cimes à atteindre...
Les Trois Couronnes, Erroilbide, pause (Espagne)

Une fois n'est pas coutume... Deux fois non plus d'ailleurs... Tiens, au fait, au bout de combien de fois cela devient coutume ? Tu le sais ? Alors écris et envoies ta réponse aux "Femmes du sommet d'Erroilbide, sommet d'Erroilbide, 20.301 Irun, Gipuzkoa (Espagne)". Merci.
DONC une fois n'est pas coutume, c'est Fred qui ouvre la voie en direction du deuxième sommet : Txurrumurru, 827 mètres.

Les Trois Couronnes, Erroilbide, en route pour Txurrumurru (Espagne)

Je ne sais pas si tu vois bien ce qu'il se passe sur cette photo. Peut être as-tu l'impression que Fred se jette dans le vide. C'est presque ça. Disons que nous allons suivre ce "chemin" rocheux...

Les Trois Couronnes, Erroilbide, en route pour Txurrumurru

Ah oui ! C'est pas compliqué : tu t'accroches au rocher, tu cherches avec tes doigts des ouvertures dans la roche, tu appuies avec tes jambes pour monter et tu prends conscience que, derrière toi, c'est le vide, la descente directe sans arrêt pour le lac d'Endara situé 600 mètres plus bas.

Cela devenait difficile de faire des photos alors pour palier à ce manque, lisons ces quelques mots de l'office du tourisme.

"Depuis l'Aiako Harria on peut admirer un paysage varié et spectaculaire : le littoral, avec la baie de Txingudi au premier plan, une halte importante sur la route migratoire des oiseaux aquatiques ; les villages de Hondarribia (avec son vieux quartier), Irun et Hendaye, le mont Jaizkibel, la vallée d'Oiartzun... Le Parc Naturel s'étend aussi vers le sud, dans un paysage de sommets et de cols sur la frontière avec Navarre: Aritxulegi, Bianditz, Aldura, Urdaburu." TOURISME EN EUSKADI

Nous avons franchi la première butte, mais nous sommes encore loin du sommet de Txurrumurru. Petite pause contemplative.

Les Trois Couronnes, en route pour Txurrumurru, Vue sur la Rhune (Espagne)
                                             La Rhune

Les Trois Couronnes, en route pour Txurrumurru, Vue sur le lac d'Endara (Espagne)
Le lac d'Endara                                  

Les Trois Couronnes, en route pour Txurrumurru
Fred regardant le sommet de Txurrumurru au loin, si loin, là-bas...


On reprend notre progression par un petit sentier...

Les Trois Couronnes, En route pour Txurrumurru (Espagne)
...qui très vite, disparaît à nouveau dans les rochers.
Les Trois Couronnes, en route pour Txurrumurru 4 (Espagne)

Les Trois Couronnes, en route pour Txurrumurru 1 (Espagne)          Les Trois Couronnes, en route pour Txurrumurru 5 (Espagne)

Les Trois Couronnes, en route pour Txurrumurru 2 (Espagne)         Les Trois Couronnes, en route pour Txurrumurru 6 (Espagne)

L'évolution alterne entre petit sentier et escalade pure. De véritables montagnes russes pédestres !
Passage à proximité du vide et recoins plus plats pour se poser avant d'entamer une nouvelle ascension à même la roche. Il est important de bien suivre les points rouges afin de ne pas se détourner de la progression. On a très vite fait de se retrouver coincé entre deux paliers rocheux avec le vide derrière nous.
De plus, le passage entre Erroilbide et Txurrumurru alterne les montées rudes et les descentes. Mais après plus de 25 minutes de progression, nous arrivons au sommet de Txurrumurru, 827 mètres.

 

TXURRUMURRU
827 mètres
Les Trois Couronnes, Txurrumurru, sommet

Le sommet de Txurrumurru est marqué par un oiseau métallique dont le socle comporte une gravure des Peñas de Haya. Le nom sympathique de ce sommet trouve son origine dans le nom du ruisseau qui coule un peu plus bas, le Zulu Muru, signifiant en basque le trou ou Hoya de Muru (la fosse de Muru).
Comme je ne suis pas complètement sûr de cette affirmation, je te propose plutôt de regarder ces quelques photos prises depuis le sommet.

Les Trois Couronnes, Txurrumurru, sommet, pauses (Espagne)

Ah pardon, on est un peu devant la vue panoramique !
On recommence.

Les Trois Couronnes, Txurrumurru, sommet
Oiseau métallique marquant le sommet et... un clou rouillé ?

Les Trois Couronnes,Txurrumurru, sommet, vue sur Erroilbide (Espagne)
                 Vue sur Erroilbide, dominant les monts basques sud

Les Trois Couronnes,Txurrumurru, sommet, vue sur San Sebastian (Espagne)
Vue sur la baie de San Sebastian                           

Les Trois Couronnes,Txurrumurru, sommet (Espagne)
Oiseau métallique et Fred scrutant la côte landaise au loin 

Les Trois Couronnes, Txurrumurru, sommet, vue sur la Rhune (Espagne)
                       La Rhune et la ville espagnole de Bera                   

Alors, juste pour l'anecdote comme ça, pour moi, Vera-Bera ou Bera-Vera je ne sais pas comment on dit... Hein ? Ah ok : les deux ! Bon.

L'ANECDOTE DU JOUR

Il y a quelques années de cela, avec Maître Arnaud, nous nous étions rendus à Bera-Vera-Bera-de-Vera-Vera-de-Bera-de-Bidasoa tout ça pour le carnaval. Il était annoncé quelque part que c'était un grand évènement dans le genre Carnaval de Pau, ou Carnaval de Nice ou Dunkerque, Granville ou Venise, Santa Cruz ou Rio. Un truc de ouf avec plein de gens déguisés, une parade, défilé, fanfare, incroyable ! LE CARNAVAL !
Un peu en attente, émus et intrigués, nous avons parcouru les quelques kilomètres qui séparaient Cherchebruit de la ville de Bera-Vera-Bera-de-Vera-Vera-de-Bera-de-Bidasoa afin de découvrir cet évènement.
Finalement... Une fois sur place, nous avons juste assisté à un sympathique défilé de gens en costumes traditionnels régionaux. C'est tout. Nous nous attendions à de la couleur, des gens déguisés, souriants, chantant, criant, de la musique à fond, des chars... Et non.
Un peu aigris et abattus, nous nous sommes tout de même posés en terrasse d'un des peu nombreux de la ville pour boire une bière afin de se dire que nous n'étions pas venus pour rien. Et là, soudain, en face de nous, sur le trottoir d'en face, assis sur uen murette, nous vîmes cette scène...

vera bera carnaval

Oui, une seule personne ! Un seul homme avait lui aussi cru que Vera-Bera-de-Vera-Vera-de-Bera-de-Bidasoa était le rendez-vous incontournable de la fête carnavalesque en Espagne ! Il était venu seul, convaincu. Personne, aucun de ses amis  -s'il en avait-  n'avait voulu le suivre dans cette folle aventure... Et voilà ! Il était là à présent, à Vera-Bera-de-Vera-Vera-de-Bera-de-Bidasoa, seule personne déguisée dans cette foutue ville espagnole, située au fin fond d'une vallée inconnue. Qu'allait-il faire ensuite ? D'où venait-il ? Dans quel état se trouvait-il au moment où j'ai pris cette photo ? Qu'est-il devenu maintenant ? Continue-t-il seul la tournée incongrue des carnavals qui n'existent pas avec son costume de pingouin ?
Nous ne le saurons jamais. Pour notre part, nous avons repris la route en direction du Col d'Ibardin, pour nous poser dans une de ces nombreuses ventas où ils te servent un de ces Gin-Tonic les plus revitalisant du monde avec une vue imprenable sur les côtes basques et les nombreux camping-cars hollandais venus faire le plein de lomos, d'olives en boite de 10 kg et de cubis de vin de la CEE vendus en hectolitre.

col d'ibardin, camping siensien            Col d'Ibardin, vue sur côtes

FIN DE
L'ANECDOTE DU JOUR

 

REVENONS À NOS COURONNES

Et terminons ce beau tour d'horizon en regardant là-bas au loin le dernier sommet qui nous reste à rejoindre et qui masque la vue sur la baie d'Hendaye.

Les Trois Couronnes, Txurrumurru, sommet, vue sur Irumugarrieta, ,Hendaye, Fontarrabia (Espagne)
Vue sur le sommet d'Irumugarrieta au premier plan
et la baie d'Hendaye en fond de champ

Fastoche. Il suffit de suivre un petit sentier sans encombre, ni difficulté.

Les Trois Couronnes, en route pour Irumugarrieta (Espagne)            Les Trois Couronnes, Irumugarrieta, sommetLes Trois Couronnes, Irumugarrieta, sommet, panorama (Espagne)            Les Trois Couronnes, Irumugarrieta, sommet, vue sur Erroilbide (Espagne)

Pas de chute ni de blocage d'une demi-heure sur le bord d'une falaise avec 200 mètres de vide dans le dos et les jambes qui tremblent, c'est tranquillement que nous rejoignons le troisième et dernier sommet des Trois Couronnes.

IRUMUGARRIETA
806 mètres
Les Trois Couronnes, Irumugarrieta, sommet (Espagne)

Nous sommes d'accord pour dire ensemble et en choeur que ce n'est pas la photo la plus intéressante que l'on puisse prendre de ce sommet. Ben oui. regarde : qu'est-ce qu'on voit là ? Une boite aux lettres métallique avec une croix dessus, la mention "Lurrean pakea" (qui veut dire "Paix sur la terre" en basque) et des caillasses autour ? Hein ? Hein ? C'est pas captivant ça ! On s'est quand même pas tapé 4 heures de marche et d'escalade à risquer nos vies pour voir ça, merde alors ?!

Bien sûr que non.
Il suffit de tourner la tête.
Les Trois Couronnes, Irumugarrieta, sommet , vue sur la côte basque (Espagne)
Vue sur les côtes basques et landaises

Une vue à perte de vue ! Ça s'dit ? Oui.
Nous pouvons reconnaître Socoa et sa digue, Saint-Jean-de-Luz et sa pointe Sainte Barbe, Bidart et ses falaises, Biarritz et son phare blanc, et ces plages landaises qui s'étendent à l'infini.

Les Trois Couronnes, Irumugarrieta, sommet, vue sur Hendaye, Fontarrabia (Espagne)

Toujours et encore Hendaye avec la baie de Txingudy (Txingudiko badia en basque ou bahía de Chingudi en espagnol), le port de plaisance, la Bidassoa se faufilant entre la France et l'Espagne, Fontarrabie (Hondarrabia) et sa plage, le Cap du Figuier, et, au premier plan, l'étonnante piste de l'aéroport de San Sebastian.

Et un peu plus au sud, la vue sur San Sebastien, Donostia en basque, San Sebastián en espagnol.

Les Trois Couronnes, Irumugarrieta, sommet, vue sur San Sebastian

Il y a un peu de brume marine, mais nous arrivons à reconnaître les trois monts Gaztelua, l'île de Santa Clara et Monte Igueldo.

Et si nous levons la tête...
Les Trois Couronnes, Irumugarrieta, sommet, vautour (Espagne)
             Les Trois Couronnes, Irumugarrieta, sommet, vautour (Espagne)

 

 

Il ne nous reste plus qu'à redescendre vers le parking du du Col d'Elurretxe pour boucler la boucle. Le sentier est toujours démarqué par des points rouges.

Les Trois Couronnes, Irumugarrieta, sommet, sentier (Espagne)

Nous croisons quelques familles avec enfants. Celles-ci sont parties du parking du col pour atteindre le sommet d'Irumugarrieta ; un parcours beaucoup plus facile et agréable.
Le long du petit sentier, nous découvrons de profondes cavités, comme si la roche avait été creusée. La petite grotte de Cueva del Juncal se trouve également dans les parages, mais nous ne l'avons pas trouvée.


Voilà.
Ce fut une belle randonnée, un peu risquée, mais très belle, sportive et aérienne.