LE VOYAGE DE JENORME

26 juillet 2015

DU TREPORT À MERS-LES-BAINS, en passant par Dieppe (76)

J'aurais bien aimé trouvé un titre un peu moins cucul-la-praline, mais il faut le dire : ce billet va parler du Tréport, de Mers-les-Bains et de Dieppe. Du coup, je n'allais pas écrire "De Nantes à Montaigu", ou "Le curé de Camaret", ou "Un jour, j'irai à New York avec toi", ou "Si tu vas à Rio", ou "Sur la route de Memphis"...
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 

Tiens, ça serait pas mal : ♫ Sur la route du Tréport... ♪ tulululu... ♬ sur la route du Tréport... ♫. Ou  ♪ Laisse les gondoles au Tréport ♬... Ou ♫ Dieppe, c'est fini et dire que c'était la ville de mon premier amour ♪... Ou ♬ Le dimanche à Mers-les-Bains, c'est le jour de mariage ♫... Ou ♫ Tout ça ne vaut pas un clair de lune au Tréport ♪...

 

En parlant de clair de lune,
voici un lever de soleil !

DSCN5886

Cette photo n'est pas prise à l'aéroport de Vancouver ou sur les neiges du Kilimendjaro, mais bel et bien sur l'Autoroute A63 que nous empruntons, Nanie, Maitre Arnaud, Ludo et moi-même, pour rejoindre la Normandie.
"Pourquoi la Normandie ?", me demanderais-tu si tu étais là face à moi. Mais vu que tu ne l'es pas, eh bien je ne te le dirai pas. Qu'est-ce que c'est que cette curiosité indiscrète ? Enfin !


Il est bien 6h54 lorsque le soleil se lève sur cette autoroute reliant l'agglomération bordelaise à la frontière espagnole.
Justement, nous ne sommes pas loin de Bordeaux. Mais nous n'allons pas nous y arrêter car nous n'avons rien à y faire. Il nous reste encore quelques huit heures de route pour atteindre Le Tréport. Oui, ça fait des bornes. Oui, ça fait des kilomètres. Oui, ça fait du temps à passer dans la voiture. Mais Maître Arnaud a tout prévu question musique d'ambiance...

 

Et les paysages défilent : Saintes, Saint-Jean-d'Angely, Niort, Poitiers...


Pause sur l'Aire de Poitou-Charente
pour faire un boulefie !
Aire de Poitou-Charente (17)
Boulfie : selfie mais dans une boule

Et puis Tours et ses tours, Le Mans et ses rillettes, Alençon et sa sanguette, Rouen et son mirliton, Dieppe et sa marmite.
Oui, la marmite dieppoise. Ce n'est pas une spécialité en fonte, mais un plat composé de beurre, crème fraîche, céleri, poireaux, persil, cerfeuil, oignon, poivre et de poissons de la Manche, comme la sole, des moules, le turbot et le rouget.
Ce nom de ville me fait plus penser à "tripes". Les tripes de Dieppe, ça sonne bien ; ça fait rock and roll ou yéyé. J'aurais bien vu Sheila chanter cette chanson "Les tripes de Dieppe" sur l'air des "Rois mages en Galilée", avec un clip où on la verrait se trémousser sur des tables recouvertes de nappes vichy occupées par d'autres personnes qui se déhanchent en mangeant une bonne assiette de tripes.
Mais non, Dieppe est plutôt reconnu pour sa proximité avec la Manche.

 

DIEPPE
DSCN6028
Route inondée de Guillaume le Conquérant

Surnommée "la ville aux quatre ports", Dieppe possède un beau palmarès : premier port bananier de France.. Bon, jusqu'en 1970, d'accord, mais quand même ! Dieppe, c'est aussi le premier port de pêche français pour la coquille Saint-Jacques que, bizarrement, on ne retrouve pas dans la Marmite dieppoise. Dieppe, c'est aussi le port de plaisance maritime le plus proche de Paris. Ben oui, Paris, toujours Paris ! On compare toujours tout à Paris !
Toutefois cependant pourtant d'autres activités assez diverses existent également tels que l’agro-alimentaire (Nestlé), la métallurgie, la transformation de matières plastiques (Polyflex), la production d’électricité (centrale de Penly au nord de Dieppe), l’industrie automobile (Renault division Renault Sport, ex-Alpine Renault créée par Jean Rédelé) ou encore la construction électrique et électronique.

Mais attends : c'est pas tout.
Dieppe, c'est aussi :

DSCN6017       DSCN6019
la Villa Perrotte                                   Le café des Tribunaux

DSCN6023               DSCN6024
Stèle hommage aux Canadiens                           Des friteries de bord de Manche

DSCN6022       DSCN6031
De beaux pubs                                    Un pont bleu qui se lève

DSCN6025        DSCN6033
   Hommage à Louise Michel                                      Pont Colbert        

Nous pourrions parler de tout cela plus en détails. Le Pont Colbert, dernier grand pont tournant d'Europe, qui est la Tour Eiffel horizontale de Dieppe. Toujours Paris ?!
Louise Michel et ce destin fantastique : institutrice, anarchiste, franc-maçonne, figure majeure de la Commune, première à arborer le drapeau noir, déportée en Nouvelle-Calédonie, révolutionnaire,... Et les friteries de Normandie, du Nord qui savent nous servir de ces fricadelles délicieuses avec trois kilos de mayo. Et le débarquement manqué du 19 août 1942 pendant lequel périrent 1200 Canadiens. Et ce pont bleu qui est finalement resté relevé pendant plus de cinq jours et qui n'a pas facilité l'intervention de la police sur un braquage qui avait lieu sur l'autre rive. Et les Pubs ! Et le Café des Tribunaux où Oscar Wilde aimait à se rendre à l'été 1897 pour... pour... j'en sais rien. Et la Villa Perrotte, avec tout le confort moderne dans le style Art Déco.

ON N'A PAS LE TEMPS !
ALLEZ, ON S'CASSE !

 

La route du Tréport nous fait à présent voyager dans le temps.

De la centrale nucléaire de Penly
qui a la particularité de posséder le seul funiculaire à usage industriel en France...
DSCN6037

 

...au tag préhistorique d'une falaise de Criel-sur-Mer
qui a la particularité d'être l'une des plus hautes d'Europe.
DSCN6039

 

Et nous arrivons à Le Tréport... au Tréport... en Tréport... BREF :

 

LE TRÉPORT
DSCN5924

Elle est bizarrement agencée cette ville de bord de Manche. Nous nous en sommes rendus compte dès que nous avons tenté de rejoindre l'appartement que Maître Arnaud avait loué pour deux nuits.

Pour mieux comprendre,
élevons-nous un peu et regardons le plan...
Le tréport plan 1

Plan : Au balcon de la falaise

Port de plaisance, port de commerce, canal, bord de mer, pont, digue, vieille ville, nouvelle ville, falaise, quai, zone industriel... Une sorte de labyrinthe sans Minotaure qui te fait découvrir les lieux malgré toi.
Après avoir tourné un peu, fait demi-tour et marche arrière, nous finissons par trouver le quai de la République qui se trouve sur une sorte d'îlot au milieu des ports du commerce, de plaisance et de l'avant-port.

C'est à dire ici :
DSCN5923

C'est là que se trouve notre location, au centre de cette petite enfilade de façades de laquelle nous pourrions penser qu'il n'y a rien derrière ; un peu comme lors du tournage des "Amants du Pont Neuf" (1990) de Léos Carax.  où, pour les besoins du film, le décor parisien avait été reconstitué à Lansargues, près de Lunel (Hérault).
Mais non, en fait ! Y'a des trucs derrière... Si, si... Il y a d'autres façades !

La seconde chose qui interpelle lorsque tu arrives au Tréport, c'est qu'il y a beaucoup et même  -, n'ayons pas peur des mots,-   énormément de mouettes ou de goélands ! J'ai jamais été foutu de faire la différence. Profitons-en alors pour faire un point "Mouette ou goéland ?" avec le journal 20 minutes.

COMMENT RECONNAÎTRE UN GOÉLAND D'UNE MOUETTE ?
mouette goéland
Photo : Maison neuve/Sipa

Les indices : taille, couleur et chant
"Premier critère, la taille: les goélands sont plus gros que les mouettes. «La mouette rieuse fait en moyenne un mètre d’envergure, explique Frédéric Jiguet, ornithologue au Muséum national d’histoire naturelle. Le goéland argenté fait 1m40 à 1m50 et le goéland leucophée mesure jusqu’à 1m50 d’envergure.»
Si vous avez le compas dans l’œil, vous savez déjà à quel oiseau vous avez affaire. Si vous doutez encore, la couleur du plumage devrait vous aider. «La mouette, lorsqu’elle porte son plumage nuptial en été, est blanche avec un capuchon noir sur la tête, précise Frédéric Jiguet. Son bec et ses pattes sont rouge foncé.» Le goéland, lui, est toujours gris avec un bec jaune orné. «Ses plumes vont du gris clair au gris foncé et ses pattes peuvent être roses ou jaune selon les espèces, mais jamais rouges comme les mouettes», nous explique l’ornithologue.
Dernier indice si vous hésitez encore: tendez l’oreille et distinguez le ricanement caractéristique de la mouette du cri plus classique du goéland."  20 MINUTES

 

Voilà, parfait, c'est clair ! ce sont donc des goélands qui chient sur les toits, les voitures et qui passent leur temps à brailler, à rigoler, à voler et à faire un boucan d'enfer.
Alors, bien sûr, certains diront : "Mais c'est mignon quand c'est petit, un goéland ?!"
Mais oui, bien sûr, si tu veux. Pourquoi pas.

DSCN5927

 

 

C'est plein de poils, on dirait un ours avec un bec, ça ne sait pas trop ce que ça fait dans le monde, ça se cherche, ça vole pas, ça fait pas de bruit, ça mange des cailloux et ça ressemble à ceci :

 

 

 

 

 

Mais une fois atteint l'âge adulte, c'est pas pareil !

DSCN6101Certains diront : "Oooh le goéland, oiseau du grand large et patati patata! Suspends ton vol et je ne sais tout quoi..."
Mais regarde : tu ne peux pas prendre une photo peinard sans qu'il y ait un de ces goélands qui traîne. Tu ne peux pas parler tranquillement sans qu'un de ces oiseaux se mette à crier sans raison au-dessus de ta tête.

 

 


Mais tu vas me dire aussi : "Ooooh le goéland, c'est aussi Jonathan Livingston."
Ce livre écrit par Richard Bach en 1970 et qui évoque l'histoire du jeune Jonathan, passionné par le vol (en altitude) qui l'amène à transgresser tous les interdits, et surtout les lois du Clan. Cela le conduira à mener une existence littéralement extraordinaire où les périodes sombres alternent avec les matins où «l’or d'un soleil tout neuf tremblait sur les rides d'une mer paisible» (Richard Bach).
Nous pourrions en parler pendant des heures et débattre sur l'idée de liberté, "le paradis est-il la perfection en toute chose ?", identité individuelle et anticonformisme, quelle influence sur la chanson "Je vole" de Michel Sardou ?, etc.

Mais nous n'avons pas le temps !

On va visiter un peu la ville et ses environs... Mais demain plutôt parce que là, il fait nuit.

DSCN5943

Allez, allons nous coucher aux sons de la musique de Neil Diamond.

 

 

DANS NOTRE PROCHAIN ÉPISODE

Nous parlerons un peu de Mers-Les-Bains car, à ce moment précis, je me rends compte que nous n'en avons pas touché une ligne.

 

 

 

 

 

 

Posté par jenormeg à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,