LE VOYAGE DE JENORME

09 juillet 2019

Le refuge des Oulettes de Gaube, part 1 (64)

Oouahoh, quel titre intrigant ! Non ? Ah.
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 

Le refuge des Oulettes de Gaube. Ça sonne bien.
1) Le mot "refuge" qui peut évoquer le sentiment de sécurité, de réconfort et d'hébergement, comme celui de la crainte lorsqu'il s'agit de le rapprocher du mot "montagnes" avec l'idée d'altitude, de solitude, d'avalanche et d'isolement.
2) Le nom "Oulettes" qui peut faire penser au cri d'un petit animal sauvage difficilement observable car très petit.
3) Le nom "Gaube", que l'on peut rapprocher du verbe "gober" possédant deux sens : avaler en aspirant sans mâcher ou croire aveuglément à quelque chose. On peut également penser à Gaube, globe, globophage, "Neuf mois ferme", Albert Dupontel.

globophage

Si, si, si. Ou alors si l'on rapproche ces trois mots avec les explications-suppositions données, on peut alors penser que le lieu où je vais me rendre aujourd'hui est un bâtiment incertain se trouvant dans un lieu reculé où vit peut être un animal rare... Mais il n'en ai rien. Mais alors rien du tout ! Rien à voir !

Le refuge des Oulettes de Gaube est un vrai refuge de montagne.
J'ai cherché un peu dans le cinéma quels films avaient le mot "refuge" dans leur titre et je suis tombé, entre autres, sur "Refuge"(2015) de Marc Brummund, dont l'histoire raconte ceci :
PITCH : "Fin des années 1960. Wolfgang a quatorze ans. Sa vie commence à peine et il rêve de devenir mécano, mais il est placé dans une maison de redressement par son beau-père qui ne l’aime pas. Loin de son foyer, dans cet établissement totalement isolé autour des marais, il découvre un univers carcéral où règnent les humiliations, les châtiments collectifs et les privations alimentaires, toujours au nom de l’éducation et de l’église. Combien de temps Wolfgang pourra-t-il résister à ce système oppressif sans perdre son humanité ?" SENS CRITIQUE

Force était de constater que cela ne donnait pas tellement envie de se lancer dans la montagne pour aller trouver refuge dans un refuge.
J'ai également trouvé "Le refuge" (2009) de François Ozon.
PITCH : "Mousse et Louis s'aiment et se droguent. Louis meurt d'une overdose après un shoot qui aurait dû aussi coûter la vie à Mousse. La jeune femme se retrouve à l'hôpital où elle apprend qu'elle est enceinte. Cet enfant qu'elle porte est désormais le seul lien qui la relie à l'homme qu'elle a aimé. Contre la volonté des parents de Louis, elle décide de le garder et trouve refuge sur la côte basque dans la maison d'un ami. Les mois passent. Un jour, elle reçoit la visite de Paul, le frère de Louis, en route vers l'Espagne, où il doit rejoindre son nouveau petit ami. Entre Paul et Mousse, deux êtres meurtris par la vie, se développe une tendre relation..." TELERAMA

Ouais OK d'accord, c'est la fête. Allez, un dernier et on se casse avec "Un refuge dans les nuage" (film pas encore sorti) de Robert Budina
PITCH : "Besnik est un berger solitaire, musulman et hanté par un amour insatisfait. Il vit dans les montagnes albanaises et s’occupe de sa mère catholique et de son père, ex-communiste. Là-bas, Chrétiens et Musulmans vivent en harmonie même après la découverte d’une ancienne mosquée qui auparavant était une église." ALLOCINE

Bon, allez, on va y aller !
Tu sais, fille ou mec, j'en ai connu des refuges dans ma chienne de vie. Ouais... Oh non, pas tant que ça, finalement. Voyons.

LE REFUGE, CORDON (74)
Cordon, le Refuge, panorama et drapeau (74)
       jénorme boit une suze à Cordon
Bon, en fait, c'est plus un resto qu'un refuge, mais on y sert une très bonne Suze-cassis

et il est accessible en voiture.

 

REFUGE DU LAC D'AYOUS (64)
Lacs d'Ayous, lac Gentau, panneau et pic du Midi d'Ossau (64)
           Lacs d'Ayous, refuge d'Ayous (64)
Bon, c'est un peu LE refuge des Pyrénées-Atlantiques avec sa vue imprenable

sur le lac Gentau dans lequel se mire le Pic du Midi-de-Jean-Pierre-Ossau.
Pas de Suze-cassis au menu, mais de l'eau potable.

 

REFUGE DU LAC D'ARLET (64)
Lac d'Arlet, refuge (64)
         Jénorme boit du rosé au lac d'Alret
Très bel endroit situé à 1986 mètres d'altitude au-dessus de la vallée d'Aspe,

atteignable après 5 heures de marche.

 

REFUGE DE POMBIE (64)
Lac et refuge de Pombie (64)
         Lac et refuge de Pombie, refuge et pic du Midi d'Ossau (64)
Bien situé au-dessus du lac de Pombie et au pied du Pic de-Jean-Pierre-du-Midi d'Ossau,

il est très facilement atteignable en 3/4 d'heure depuis le col du Pourtalet.

 

REFUGE DE GREZIOLLES (65)
Lacs de GRéziolles, lac gelée
            Lacs de Gréziolles, refuge (65)
Bon, là, en fait, je me suis un peu planté :
ce n'est pas un refuge, mais une cabane.

Attention, tu peux dormir dedans si tu veux et
découvrir une magnifique vue sur le lac de Gréziolles

mais c'est un peu rudimentaire pour dormir, surtout quand tout est gelé.

 

REFUGE DE LA GLERE (65)
Lac de Coume Escure, face Est, lac, refuge et sapins (65)a

Lac de la Glère, lac et refuge (65)          Refuge de la Glère, et ciel bleu (65)

Refuge de la Glère, panorama
Attention coup de coeur !!!

Aaaah oui, là, on a un refuge pas banal.
Situé à 2153 mètres d'altitude très précisément,
il arbore son architecture digne d'un établissement de l'ère communiste russe
en bordure de l'extraordinaire parc naturel du Néouvielle et ses 10 000 lacs de montagne.

 

Ah oui, j'en ai visité quelques-uns. Tous différents ! Par leur architecture, leur situation géographique, leur accueil. Continuons donc notre tournée des refuges... Ah non, "Tournée des refuges", c'est déjà pris par un groupe de musiciens...

tournée

"Les uns se couchent à l'heure où les autres se lèvent, les premiers sortent peu des villes et les seconds que rarement des montagnes. Et pourtant musiciens et randonneurs risquent de se croiser cet été…
Si vous rencontrez, au passage d'un col, sur un glacier, sur les chemins, de drôles d'alpinistes avec d'étranges sacs à dos, chantonnant russe, sicilien ou brésilien alors faites demi-tour et suivez-les. Le soir venu, ils s'arrêteront au refuge, se resserreront sous la lumière ou près du poêle et joueront pour vous leur musique, si riche, si émouvante."  TOURNÉE DES REFUGES

 

Continuons notre découverte des refuges en nous rendant cette fois-ci au Refuge des Oulettes de Gaube !

C'est donc de bon matin que je suis parti d'Ogenne-Camptort pour prendre la direction de Pau-Lourdes-Argelès-Gazost-Cauterets-Pont d'Espagne. Et là, tu me dis : "Pourquoi Ogenne-Camptort ?" Hein ? Mais si, tu le dis.
Eh bien, parce que le nom est génial et je me suis dit "quitte à aller au refuge des Oulettes de Gaube, autant partir d'Ogenne-Camptort. Logique." Avec tous ces noms, on se croirait presque dans un reportage grolandais, genre Burmin-les-Grovilles, Chapillou-les-Clapettes, Fistufle (plus petit village comptant 0 habitant, trois vaches et cinq cochons pour une douzaine de maisons en ruines), Vichumme, Glamion, Ranchedard, Etrondy, Vidoncle en Plouviard, Bedrieux-les-Plumeurs, Alizé-sous-Fermière, Starac Ville Nouvelle, Courson-les-Carrières, Travely en-Gûepière, Mouflard, Grottentrou, Pochemocheville, Egrillard, Milico-les-Pleutres, Bleurilles-sur-Bré, Goulioui, Perdrons-la-Louvrette, Flambant-Lès-Morneau, Vitroux-le-Vieux (dont le maire est un féroce berger allemand nommé Hitler), Bretegneux-le Vieux, Froutard, Moussi-sur-Lès, Facheloire, Vidouillant-la-Bravarde, Luchprubenange, St-Jean-les-Trois-Canards (où a lieu une fois tous les Gromanches la coupe du Monde de masturbation assistée par ordinateur - en partenariat avec www.grossesalope.net) ou encore Furoncle-en-Vertom-sur-Souche.
Un Groland où une nouvelle loi concernant la limitation de la vitesse à 70 ou 80 ou 90 km/h vient de passer en cette veille de départ en vacances...

Donc oui alors : qu'est-ce que je fous à Ogenne-Camptort et c'est où d'abord ?

Eh bien,
Ogenne-Camptort se trouve ici.

Ogenne-Camptort, carte
Ah merde, trop près,
on ne voit rien.
Ogenne-Camptort, carte
Ah merde, trop loin !!!!
Ogenne-Camptort, carte
Là voilà, on voit bien qu'Ogenne-Camptort se trouve entre Orthez, Pau, Oloron et Navarrenx.

Et qu'est-ce qu'il y a à voir à Ogenne-Camptort ?
Eh bien ceci :
Jénorme est à OGENNE-CAMPTORT
On ne comprend pas très bien.
Prenons un peu de recul...
Ogenne-Camptort, table d'orientation (64)

Toujours pas.
Plus de recul.
Ogenne-Camptort, table d'orientation, générale (64)          Ogenne-Camptort, table d'orientation, générale

Ogenne-Camptort, table d'orientation         Ogenne-Camptort, table d'orientation
Génial, non ?

Mais qu'est-ce que c'est enfin ?
Eh bien, il s'agit d'une machine à voyager dans le temps. Tu arrives, tu t'installes dans le petit siège mobile, tu mets le casque sur ta tête et tu attends. Puis, après quelques minutes, comme par magie, tu te retrouves à l'époque que tu souhaitais découvrir : le Moyen-Âge, la préhistoire, le temps des Croisades, l'ouverture du premier restaurant McDonald en 1955 à Les Plaines dans la banlieue de Chicago,...
Non, je déconne.
En fait, il s'agit d'une machine à voyager en restant sur place. Tu arrives, tu t'installes dans le petit siège mobile, tu mets le casque sur ta tête et tu attends. Puis, après quelques minutes, comme par magie, tu te retrouves dans la forêt de Brocéliande, sur une plage des Maldives, dans une des piscines naturelles de Pamukkale ou à Les Plaines dans la banlieue de Chicago où fut ouvert le premier restaurant McDonald en 1955.
Non, je déconne encore !!!! Ohlalala, mais quel bout-en-train ce Jénorme alors ?!
Tiens, d'ailleurs, d'où ça vient l'expression bout-en-train parce que ce sont des mots qui vont bizarrement ensemble (♫ Michelle, ma belle ♫ Sont les mots qui vont très bien ensemble ♫ Très bien ensemble ♫) si on prend leur signification séparément

BOUTE-EN-TRAIN : "Certains de ceux qui connaissent bien un des sens anciens du verbe 'bouter', c'est-à-dire 'mettre' ("bouter le feu") et qui auraient l'esprit mal tourné pourraient tout de suite imaginer que notre homme est un spécialiste des parties fines dans un wagon.
Mais ce serait alors faire preuve d'une imagination un peu déplacée.
Si, effectivement, 'boute' vient bien du verbe 'bouter' avec le sens de 'mettre', le "en train" n'a rien à voir avec la SNCF.
En effet, au XVIIe siècle, "en train" voulait dire "en action, en mouvement" et "mettre en train", c'était "préparer à agir" ou "stimuler". À la même époque, "être en train" signifiait aussi "être dans de bonnes dispositions physiques ou psychiques".
Or, n'est-ce pas le rôle du boute-en-train que de stimuler son entourage et de le rendre joyeux ?"  EXPRESSIO.FR

Ah d'accord. Bon, et sinon, nous, on en est où avec Ogenne-Camptort ?
Alors, en fait, et pour faire court sans y aller par quatre chemins pour aller à l'essentiel sans faire de détours car c'est finalement l'explication elle-même qui nous intéresse sans que nous nous perdions en tergiversations qui, en définitif, nous amène à revenir au point de départ de la phrase afin de savoir de quoi nous parlions au départ, c'est à dire : quelle est cette machine étrange qui trône sur une petite montagnette située quelque-part dans le lieu-dit d'Ogenne-Camptort ; lieu-dit dont le nom, il faut bien le dire, ressemble quelque peu au nom d'un golgoth ou d'une planète croisé dans un épisode de Goldorak.

Eh bien, il s'agit d'une table d'orientation... enfin, une table... Original ! Fascinante ! Et surtout terriblement efficace pour découvrir les noms des montagnes et lieux environnants.
Elle a été mise en place en 2001 par la Communauté de Communes à la suite d'un concours d'architectes. Grâce à son siège avec viseur, à son banc, son cadran solaire et à sa table avec repères des pics et localités, par beau temps on découvre une vue à 180°, la chaine des Pyrénées, de la Rhune, du Pic du Midi de Bigorre et bien d'autres. C'est le sculpteur palois Jean-Louis Magendie qui est à l'initiative de cette création originale et efficace.

 

BON ALLEZ, C'EST BEAU TOUT ÇA,
MAIS IL Y A DE LA ROUTE !

Ogenne-Camptort → Mourenx → Pau → Soumoulou
→ Lourdes → Argelès-Gazost → Cauterets → Pont d'Espagne...


AH, ATTENDS VOIR :

Il y a un rond-point intrigant à...

PIERREFITTE-NESTALAS
Pierrefite-Nestalas, rond-point (65)

Non, il ne s'agit pas d'une table d'orientation, ni d'une machine à voyager dans le temps. Si j'avais eu la bonne inspiration de prendre cette sculpture sur rond-point de face, tu aurais remarquer qu'il s'agit d'un hommage rendu aux anciens mineurs et ouvriers de la vallée de 
Mesurant cinq mètres de haut pour un poids d'une tonne, elle est l'oeuvre de deux sculpteurs, Pedro Fremy et Alex Lamarque, réalisée en 2016. Pour la découvrir, tu peux aller sur ce site beaucoup mieux fourni : LOUCRUP65.

En arrivant à hauteur de ce rond-point humoristique, je ne suis plus qu'à 18 kilomètres du grand parking de Pont d'Espagne, lieu de départ de la randonnée du jour pour, rappelons-le, le Refuge des Oulettes de Gaube.
Je passe par Cauterets et m'arrête deux minutes devant l'intrigante gare, qui n'en est pas une.

CAUTERETS
Cauterets, la gare

L'architecture originale de l'ancienne gare ferroviaire de Cauterets peut faire penser à une arrivée dans une de ses villes de western américain. Manque le saloon et la bureau du shérif ainsi que quelques virvoltents (tumbleweed) traversant la grande place en roulant au grès du vent qu'il n'y a pas aujourd'hui.
Inaugurée en 1901, le bâtiment a été inscrit au titre des monuments historiques en 1981 pour ses façades et toitures. La ligne ferroviaire Pierrefitte-Cauterets a été abandonnée en 1949 pour devenir une voie verte de 30 kilomètres. La gare elle-même est de nos jours devenue un lieu de spectacles, de réunions et autres manifestations, mais accueille aussi les bus car gare routière.

Cauterets, la gare

Mais Cauterets est également la ville natale de Sim, le chanteur du tube "J'aime pas les rhodendrons". Tiens, hop, ça, c'est dit. Et c'est aussi à Cauterets que Victor Hugo écrit en août 1843 le poème L'enfant, voyant l'aïeule :

L'enfant, voyant l'aïeule à filer occupée,
Veut faire une quenouille à sa grande poupée.
L'aïeule s'assoupit un peu ; c'est le moment.
L'enfant vient par derrière et tire doucement
Un brin de la quenouille où le fuseau tournoie,
Puis s'enfuit triomphante, emportant avec joie
La belle laine d'or que le safran jaunit,
Autant qu'en pourrait prendre un oiseau pour son nid.

Oui, Victor Hugo, mais aussi Verdi, Strepponi, George Sand, Alfred de Musset, Chateaubriand,... sont venus ici pour profiter des bienfaits des eaux de Cauterets, ville thermale.
Et qui dit ville thermale, dit... dit... berlingot. Confiserie arrivée au XVIe siècle en Europe, le berlingot fait son apparition au XIXe siècle dans les communes thermales des Pyrénées, dont Cauterets, selon les préconisations de certains médecins, pour atténuer le goût soufré de l’eau1. De la dizaine de fabriques de berlingots existant au début du XXe siècle à Cauterets, il en reste quatre commerces en 2014, dont trois spécialisés dans ce produit...

Je traverse Cauterets et ses structures thermales multiples. Une seule route, en impasse, me conduit vers Pont d'Espagne en longeant le sauvage Gave de Marcadau et ses multiples cascades, comme celle du Cerisey. Quelques huit kilomètres plus tard, la route se termine sur un immense parking payant (7 euros). Je gare la voiture, je sors le sac, je lace mes chaussures, j'enfile le sac à dos. C'est parti pour cette randonnée en direction du lac de Gaube, puis du refuge des Oulettes de Gaube.

Un petit regard sur...

LE GAVE DE MARCADAU
Pont d'Espagne, gave du Marcadau (65)
              Pont d'Espagne, gave du Marcadau

...qui quitte ses montagnes pour aller déambuler dans la vallée de Cauterets avant de se jeter dans le Gave de Cauterets qui lui-même s'en va se jeter dans le gave de Pau ou du Lavedan qui lui même va se jeter dans l'Adour qui elle-même dans l'océan Atlantique qui lui-même... ah non. Ici, à deux pas de l'immense parking payant, les paysages ont des airs de Canada.
Mais que fait-il ce Gave de Marcadau avant d'aller vagabonder dans la vallée ?
Eh bien, il côtoie le Gave de Gaube qu'il rencontre sous la forme d'une belle et puissante cascade.

Pont d'Espagne, cascade du gave de Gaube         Pont d'Espagne, cascade du gave de Gaube

Pont d'Espagne, cascade du gave de Gaube

Juste à côté de cette vrombissante cascade du gave de Gaube, les eaux s'engouffrent dans un mince goulet avec puissance...

Pont d'Espagne, cascade détail (65)         Pont d'Espagne, cascade détail

...pour s'écouler sous...

PONT D'ESPAGNE
Pont d'Espagne, cascade et pont (65)
            Pont d'Espagne, cascade et pont

Situé à 1500 mètres d'altitude environ, le Pont d'Espagne est plus qu'un pont : c'est un site naturel préservé, touristique certes, mais préservé, faisant partie intégrante du Parc national des Pyrénées. Même si le lieu est connu depuis la préhistoire, le nom de cet endroit provient de cette ancienne voie romaine qui permettait de rallier l'Espagne par la montagne en empruntant notamment le pont de pierre, construit en 1886 juste au-dessus du confluent des deux gaves (Gaube et Marcadau) à l'endroit où le passage est le plus étroit. Ce fut un lieu d'échanges de bétails et de marchandises. À l’époque, les marchands passaient par la vallée et le port du Marcadau, qui signifie "marché".
Depuis les années 1960, ce site est devenu un haut lieu touristique. En 1990, les accès automobiles ont été fermés, certains bâtiments détruits et des zones naturelles restituées.C'est l'un des sites les plus visités des Pyrénées après Lourdes, Gavarnie et le Pic du Midi.

Pont d'Espagne, cascade et pont

C'est beau, c'est bruyant, c'est vivifiant, mais j'ai un petit problème : je ne parviens pas à trouver le départ du GR10 pour me rendre au lac de Gaube. Je regarde ma carte IGN, mais ce n'est pas très clair. Je ne parviens pas à savoir s'il faut que je continue sous le télésiège qui monte les touristes au lac en une dizaine de minutes sans effort pour la modique somme de 15 euros ; ou s'il faut que je retourne sur le parking pour repérer ce sentier qui n'est pas absolument pas indiqué par ici. Ça, pour t'indiquer le télécabine ou le télésiège ou le resto, y'a du panneau, mais dès que l'on ne veut pas dépenser de pognon, y'a plus rien !!!!

Bon, finalement, après avoir tourné et retourné autour du départ du télésiège, je décide de suivre une sorte de piste qui part de sous les pylônes pour monter vers des hauteurs insoupçonnées. On verra bien...

Ah, pardon...

 

ALERTE INFO

ON VIENT DE ME SIGNALER LA DISPARITION DE SIEN SIEN SIENSIEN
DU CÔTÉ DU HAMEAU DE HUCHET, DANS LES LANDES.
siensien pet alert

Apparemment, il aurait faussé compagnie à ses maîtres
pendant que ceux-ci étaient en train de manger, vers 21h00, samedi.

Je stope ce billet pour aller les rejoindre.
Si vous le voyez, merci de nous le signaler !