LE VOYAGE DE JENORME

18 août 2016

à la recherche du Lac du Montagnon (64)

Cela faisait des années et des années, voire des siècles et des siècles amen, que l'on me parlait du lac du Montagnon.
"Il est extraordinaire : il a la forme d'un coeur."
Aaaaaah...

"Mais il y a plus de 1000 mètres de dénivelé pour l'atteindre".
Oooooooh...

Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

Ehla que ça me gonfle tout ça, là, les burkinis, les Donald Trump, les attentats, les canicules, les inondations. Et puis les J.O. ! Ohlalala, les J.O. avec ces présentateurs-télé français qui te disent toutes les deux minutes qu'"aujourd'hui encore il y a un super programme avec du golf, du saut d'obstacles, de la planche à voile, les 10 000 km du marathon, les 300 tours de piste de Keirin sans selle, le lancé de pélicans sur plateau, le triple saut avec arrivée faciale, l'haltérophilie pour manchots, les demi-finales de jokari pour hypocondriaques, du beach-hockey, et les demi-finales de vodka-polo, etc. Alors restez avec nous surtout, on va se régaler ! Plein de chances de médailles pour les Français et tout ça et tout ça !"
Ben sûrement mon con que je vais rester avachi dans le canapé à regarder du saut d'obstacles sur canasson et du kayac en eau calme !
Je vais te fermer la télé, faire mon sac et me barrer très loin de tout ce bordel que ça va pas traîner !

Allez hop :
DIRECTION LE LAC DU MONTAGNON !

Ah, ah, ah !

Même pas je mets la radio dans la voiture pour aller du Pays Basque à Aydius. Même pas envie d'écouter les autres infos, même pas envie d'écouter de musique ! Ah non, simple, tranquille, le bruit du vent dans les fenêtres de la Peugeot qui glisse sur l'asphalte chaud de ce mois d'août qui n'en finit pas d'être changeant au niveau météo, mais on s'en fout car aujourd'hui...

Il fait beau, il fait chaud,
c'est le temps idéal pour partir en rando
dans la vallée d'Ossau !


Bon, en fait, je m'arrête dans la vallée située juste avant et qui est la vallée d'Aspe.
Aaaah, la vallée d'Aspe ! Merveilleuse, sauvage, belle, variée avec ses petits lacs d'altitude, ses villages accueillants, ses montagnes, ses forêts,... Oui, c'est ça qu'il faut !

Quelques courses à Navarrenx
où trône toujours ce rond-point brillant de mille feux...

Navarrenx, rond-point (64)
Et j'entre dans la vallée d'Aspe par Oloron-Sainte-Marie.

Depuis peu, un train régional refait le trajet allant d'Oloron à la petite gare de Bedous. Pour ma part, je continue en voiture.
À Bedous, je tourne !!! Brève traversée du village pour emprunter une petite route se faufilant entre falaises et rivière en direction d'Aydius.

Sur la gauche,
la Roche-qui-pleure au loin...

Bedous, la roche-qui-pleure (64)
Pourquoi un tel nom ? Quelle légende ?
Quelle histoire ? Quel mythe ?

C'est un phénomène naturel avec une eau qui coule des montagnes pour ressortir par les différentes cavités de cette roche morcellée.
Mais tu peux également lire cette très belle histoire racontée par Mary sur son blog "Sans Importance" : LA LEGENDE DE BEDOUS.


Après quelques kilomètres, je vois poindre le profil du village d'Aydius, tranquillement accroché au flanc de sa montagne.

Aydius, de profil (64)

Mais oui, c'est beau ! Mais bien sûr que c'est mignon ! Mais affirmatif, c'est un endroit comme celui qu'il faut : un endroit éloigné au calme.
Mais, juste avant d'avoir cette belle vue sur le village, il aurait fallu que je tourne à gauche pour suivre la direction "Les Salars".
C'est pas grave : de toute façon, si tu continues jusqu'à Aydius même, tu tombes dans un cul-de-sac où tu es obligé de faire demi-tour. À moins que tu n'es envie de boire un coup au bar-restaurant des Cols ou d'aller visiter les mystérieux bains de Chichite...


Mais non, bien sûr que non !

Aujourd'hui, on ne veut pas de la randonnée de 300 mètres de long ! On ne veut pas s'enfermer dans les bois à côté de murs en ruines !
Non, on veut de l'espace, on veut de la montée, on veut de la souffrance, on veut de l'espace, on veut être en contact avec la nature !
Je continue la route en direction des Salars. C'est long... C'est long... Environ six kilomètres de petite route qui s'en va se perdre au fin fond du bout du cirque naturel qui entoure Aydius. La route se transforme en piste avec de l'herbe tendre en son milieu. Fini l'asphalte, place à la terre et à la pierre. Ces dernières ne dérangent pas l'évolution motorisée.
Après avoir un panneau qui pourrait laisser supposer que toute circulation est interdite, après avoir passé un pont, puis un virage à droite surmontant un autre pont, je monte et je m'arrête à un embranchement.
Si je continue tout droit, je m'en vais sur sur les granges de Pée-Nouqué et ce n'est absolument le bon chemin.
Si je m'arrête ici, il y a un petit sentier sur la gauche avec un panneau sur lequel est écrit en lettres rouges : "Lac du Montagnon, 3 h".

OK, bien, banco.

Jusqu'ici, tout va bien. Pas de problème pour trouver.
Je me gare. Je coupe le contact de la voiture. Je mets une vitesse de sécurité. Je sors de la voiture. Je range le rétro. Je... Ouais ben c'est bon, on ne va pas tout détailler non plus. J'enfourche le sac à dos, rempli de cartes IGN, d'eau, de bières, de rosé, de chips, de barres de céréales, de compotes, de jambon, de pâté. Important le pâté, surtout quand on a oublié de prendre du pain.

Je quitte la voiture pour m'aventurer sur le petit sentier dont l'ouverture est marqué par un cairn.

CAIRN (nom masculin, anglais cairn, du gaél. carn, tas de pierres)
Un cairn, ou montjoie, est un amas artificiel de pierres placé à dessein pour marquer un lieu particulier. On les trouve la plupart du temps sur les reliefs, les tourbières ou au sommet des montagnes. Ce terme est souvent utilisé en référence à l'Écosse, mais peut aussi être utilisé dans d’autres lieux.

Après avoir traversé le petit ruisseau de l'Arigalos, je pénètre très rapidement dans un sous-bois... Mais pas n'importe quel sous-bois... Un sois-bois grimpant ! Dur, sans pause, raide, tortueux ! Mais il fait frais et ça sent l'humus.

Lac du Montagnon, sous-bois (64)

Une petit demie heure plus tard, je sors du sous-bois abrupt pour me retrouver dans une petite clairière cernée par les montagnes, tel un vallon couvert de bruyères. Ici se mêlent ereicas pourpres, myrtilles et mouches avec un premier panorama sur les sommets pyrénéens se trouvant dans mon dos. Je distingue ainsi la pointe évidente du Pic Mailh Massibé (1973 m) juste sous le seul nuage blanc dans le ciel bleu.

Lac du Montagnon, bruyères (64)

Lac du Montagnon, bruyères            Lac du Montagnon, myrtille (64)

La montée est continue, mais plus facile que celle du sous-bois. Le soleil accompagne mes pas. Tout est tranquille. Il y a beaucoup de mouches quand même. C'est dans ces moments que je me dis : "Si un jour, les mouches du monde entier se réunissent toutes pour envahir une ville, ce sera la nuit totale sur celle-ci."

Une petite demi-heure plus tard, j'arrive à hauteur d'un enclos à côté duquel sont posés quelques chevaux.
Juste derrière eux, un peu plus haut, j'aperçois le toit de la cabane de Cure-Det-Cam.

Lac du Montagnon, chevaux

Lac du Montagnon, chevaux


Après une petite montée, j'atteins la cabane à côté de laquelle se trouve une fontaine d'eau potable et bien fraîche à laquelle les chevaux aiment venir se désaltérer.


Petite pause peinarde

Lac du Montagnon, cabane Cure-Det-Cam, fontaine

Ces chevaux sont en liberté dans les montagnes et naviguent d'un endroit à un autre suivant les caprices de la météo (vent, pluie, soleil). On peut les repérer accoustiquement grâce aux cloches émettant un son aigu lorsqu'ils se déplacent ou qu'ils secouent la tête pour faire fuir les centaines de mouches (encore !) qui viennent se poser sur leurs museaux. "Elles vouzounent !", comme disaient mon oncle Paul, morvandiau pure souche, qui nous a quitté il y a quelques mois.
Et ce n'est pas parce que nous sommes dans la vallée d'Aspe, dans le coeur du Béarn, que l'on ne peut pas se remémorer quelques mots et expressions de ce patois bourguignon. Il faut toutefois distinguer plusieurs morvandiaux : le Morvandiau du Nord-Ouest, le Morvandiau central, le Sédelocien et le Morvandiau de la montagne. L'oncle Paul était un Morvandiau de la montagne, c'est à dire du côté de Château-Chinon, et plus précisément de Saint-Gy.

QUELQUES MOTS DE MORVANDIAU DE LA MONTAGNE

lA MICHE MORVANDELLEAujourd'hui : auzdé / Maintenant : aicht'hure / Le ventre : Lai bouêle / Vin : Vègne  / Pomme de terre : Treuffe / Manger : meuser / Imbécile : arnais / Bon à rien : berlaisou / Fouiner : rabeuter / Fou : breudin / Mouton : Oueille / Une saleté : un chni / Bouger des choses : ar'veuiller / Canard : boureux / Sale : tartouillot / Maison : mayon / Tousser : quéneusser / Femme : fône / Cochon : couessot / Dormir : dreumi / Laid, laide : peut, peutte / Souffler : bouffeuiller / Tomber en roulant : bourdouler / Un petit garçon : un mouniou  /  Stupide : gourdiflot / Une cuisse : oune queuche / Sauter : jompiller / Un grain de beauté : une piole  / Se cacher : se canfouiner / Déchirer : Dévouëré  /
Courir la queue en l'air par temps d'orage (vaches) : dâler  / Se laisser vivre ; être vêleuche / Laisser échapper du jus ou un liquide , par une pression : gidrer  /  Barboter dans l'eau : garouiller / Saler un plat exagérément : meurer /  Mastiquer avec bruit : niaguer /  Quelqu'un qui s'habille mal : un pangniât, un déguenillé / Se dit d'un endroit très caillouteux : être " en piarres pourtu " / Bouder , rester dans son coin : faire son polât , être polâteux  / Devenir dur : racornir / Murmurer : révouiner / J'ai soif : a soué
Avec l'aide du DICTIONNAIRE DU MORVANDIAU

C'est marrant : en retrouvant ces mots que j'ai connus dès ma naissance, j'avais vraiment l'impression que certains étaient "français" ; c'est à dire qu'ils faisaient parti de la langue nationale usuelle. Mais en fait, non : c'est du patois.

Et maintenant,
une petite histoire drôle en patois morvandiau !


 


BREF,
REVENONS A NOS OUEILLES !

 

Les cabanes de Cure-Det-Cam, vallée d'Aspe, Pyrénées-Atlantiques, région Aquitaine.
Je fais un peu le tour du propriétaire. Personne n'occupe les deux cabanes présentes en ces lieux reculés.

Lac du Montagnon, cabane de Cure-Det-Cam 2 (64)

Lac du Montagnon, cabane de Cure-Det-Cam 1 (64)        Lac du Montagnon, cabane de Cure-Det-Cam 3 (64)

 

Je reprends ma marche.
Sur les précieux conseils des sites de Mariano et de RandonnéesPyrénées que j'ai consultés avant de venir ici (il n'y a pas de réseaux à la cabane de Cure-Det-Cam), je poursuis mon évolution en prenant une petite sente située derrière la cabane. Surtout par le chemin à gauche de la cabane qui semble plus apparent, mais qui s'en va se perdre vers le Col d'Arrioutort qui n'est pas du tout la route du lac du Montagnon.
Eula, ça monte d'un coup ! Seconde pente très raide sur cette randonnée de 8,4 km.

DSCN9613Le sentier se faufile entre rochers enfouis dans la terre et ancienne bruyère desséchée.
Est-ce la chaleur ou l'effort qui m'apportent quelques visions étranges...
Tiens, là, vois-tu, par exemple, sur le chemin, j'ai l'impression d'apercevoir un gros lézard en travers.

 

 

 

Après quelques mètres de pente raide avec quelques hallus pas dégueux, un petit regard en arrière pour prendre l'air me permet d'apercevoir le fond du vallon d'Aydius dominé par le Pic Mailh Massibé alors que les chevaux de la Cabane Cur-Det-Cam poursuivent leur bonhomme de vie montagnarde.

Lac du Montagnon, vue sur le pic Mailh Massibé et sur la cabane Cur-Det-Cam (64)
Devant moi, apparaît un autre petit vallon très prononcé, en cuvette. Il est dominé par Lousquette de Barca (1870 m) à ma droite et le Pic Lasnères (2000m) sur ma gauche. En son centre, encore des chevaux sauvages qui ont pris position sur le seul terrain où il n'y a pas d'herbe à paître. C'est le vallon de Lanabé.

Lac du Montagnon, vallon du col de la Taillandière (64)             Lac du Montagnon, vallon du col de la Taillandière, chevaux (64)

Un peu plus haut, toujours en face, une crête apparaît :
c'est le prochain objectif :
le col de la Taillandière.
Lac du Montagnon, vallon du col de la Taillandière et chevaux (64)

Le chemin qui mène au col passe par la gauche en longeant cette sorte de cratère naturel.
Un petit quart d'heure, 1,5 km et 250 m de dénivelé en plus depuis la cabane, j'arrive au Col de la Taillandière (1836 m) ; soit 1h30 après avoir quitté la voiture.


Le col est facilement repérable car :

1) Soudainement, une barrière et des barbelés "font barrage" pour séparer les deux vallées et faire en sorte que les troupeaux (chevaux, vaches, brebis) ne se mélangent pas.

Lac du Montagnon, col de la Taillandière (64)

 

2) Il marque la frontière entre la vallée d'Aspe au nord...
Lac du Montagnon, col de la Taillandière, vue sur Aspe (64)

...et la vallée d'Ossau au sud.
Lac du Montagnon, col de la Taillandière, vue sur Ossau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hein ? Quoi ? Comment ? Il y a des nuages sur les sommets de la Vallée d'Ossau ? Oui, mais on s'en fout : la météo a dit qu'il ferait beau toute la journée avec gros ciel bleu, soleil à gogo !!!

Maintenant, le plus difficile, c'est de repérer le chemin, ou plutôt la sente, qui va me mener jusqu'au lac car, là, normalement, j'ai face à moi la dernière ascension du jour avant d'atteindre le fameux lac du Montagnon.

JEU :
Dans cette photo, retrouve où se cache le chemin à suivre
pour atteindre le lac du Montagnon...
Lac du Montagnon, chemin à suivre
...et gagne un magnifique bandeau-mulet

pour avoir la classe en toute circonstance.
bandeau-mulet


Alors ? Alors ? Tu as trouvé le chemin à suivre ? Non ? Eh oh, y'a quand même un magnifique bandeau-mulet à gagner. Allez, on cherche un peu... Bon, si tu trouves, "Le voyage de Jénorme" t'offre deux bandeaux-mulet !!!! Ah, ah, ah : alors hein ?
Bon...

Je te laisse chercher un peu,
et en attendant tes réponses,

regardons ces gens qui dansent
devant des gars qui mixent.

 Alors ? T'as trouvé par où il fallait passer ? Hein ? Non ! Ooooooh, c'est dommage, tu passes à côté d'un super cadeau ! Tant pis.

Voici la réponse :
Lac du Montagnon, chemin à suivre, flèches (64)

Ben ouais eh oh merde, c'était facile ! Il suffit juste de marcher dans la caillasse après avoir suivi des pierres aléatoires qui semblent t'amener carrément à l'opposé de là où tu veux aller.


Allez, c'est pas l'tout :
il faut se lancer !

Lac du Montagnon, col de la Taillandière, montée vers le lac (64)Je tente de suivre quelques cairns éparses déposés de ci de là, mais c'est très difficile de les cerner car la sente en elle-même est un gros tas de pierres.

 

 

 

 

 

Pendant qu'à ma droite, les nuages épousent les cimes des montagnes d'Ossau.

La pointe du Pic du Ger (2613 m)
sortant des nuages.
Lac du Montagnon, col de la Taillandière, vue sur Ossau

Mais ils ont dit qu'il ferait beau, soleil à gogo, ciel bleu azur tout la journée pas de problème !!!
Toutefois cependant pourtant et quand bien même, ça s'couvre aussi sur les cimes de la vallée d'Aspe !Lac de Montagnon, vue sur la vallée d'Ossau, depuis dernière montée (64)

Derrière moi, le Pic Lasnères et le sommet Lanabe (1956 m) perdent de l'altitude à vue d'oeil...
Lac du Montagnon, pic Lasnères et sommet Lanabe (64)

Y'a quand même quelques nuages un peu partout, mais BREF : après 800 mètres de marche depuis le Col de la Taillandière par un dénivelé soudain de 185 mètres, j'arrive à cette petite brèche lumineuse qui semble annoncer la proche apparition du Lac du Montagnon.

Ah ben merde ! En même temps, il fallait bien s'attendre à ne pas être seul une fois en haut. Un lac en forme de coeur, c'est tellement rare de nos jours. Est-ce que Coluche aurait cautionné cela ? Aurait-il organisé une grande randonnée avec des sans-abris et des gens démunis en leur disant :
                                                   "Si vous voulez bouffer,
                                                 va falloir avant vous taper
                                                   1000 mètres de dénivelé !"
Non, il ne l'aurait pas dit. Certes, le slogan est composé de rimes, mais la poésie, ça ne fait pas tout non plus.
Tout ça pour dire que je ne suis plus très loin de l'objectif : le Lac du Montagnon.

Encore faut-il trouver le bon lac...

Lac du Montagnon, arrivée, eau et pic Lasnère (64)         Lac du Montagnon, arrivée, mini lac (64)
Lac du Montagnon et Pic Lasnères ?                                                Lac du Montagnon et nuages d'Aspe ?

Lac du Montagnon, arrivée, lacs et Montagnon d'Iseye (64)
Lacs du Montagnon et Montagnon d'Iseye (2173 m)

Lac du Montagnon, arrivée, lac d'herbes et Montagnon d'Iseye (64)          Lac du Montagnon, arrivée, panorama sur le pic de Sesques (64)
Lac du Montagnon d'herbes aquatiques                                      Lac du Montagnon et Massif de Sesques

Le panorama est magnifique lorsque tu t'aventures un peu vers l'Ouest. La vue donne sur le Col du Montagnot (et pas Montagnon) et le Pic Montaut (2016m).
Quelques chevaux posent pour la photo en restant immobile sur une petite butte herbeuse alors que derrière eux, la Massif de Sesques impose sa prestance rocheuse.

Lac du Montagnon, arrivée, panorama sur le pic de Sesques et chevaux             Lac du Montagnon, arrivée, panorama sur le pic de Sesques et chevaux

Par contre, un nuage s'est déposé pile poil sur le sommet du Pic du Midi d'Ossau que l'on peut ne pas voir sur la droite de la photo ci-bas.

Lac du Montagnon, arrivée, panorama sur le pic de Sesques et chevaux

Parfait ! Bon, maintenant que nous savons où ne se trouve pas le Lac du Montagnon, est-ce que l'on peut se rendre à l'endroit où il se situe ?
Oui, ok, alors on y va ! La tension est à son maximum. Les jambes tremblent. Je devine le lac au-dessus d'une petite butte. Il se love dans un petit creux.


Ça y est :
j'y suis !

De là où je suis, je ne distingue pas très bien la forme de coeur dont tous les guides touristiques et de randonnées parlent. Pour cela, il faut prendre encore un peu de hauteur. Mais, en attendant, je m'offre une pause bien mérité sur une mini-colline, dominant l'étendue d'eau claire...

Jénorme se boit une bière au lac du Montagnon (64)

PAUSE
lac du Montagnon
et
Pic du Montagnon d'Iseye

Lac du Montagnon, le lac (64)

Lac du Montagnon, le lac et le Montagnon d'Iseye (64)             Lac du Montagnon, le lac et le Montagnon d'Iseye

Lac du Montagnon, le lac et fleur (64)

Quelques personnes ont pris place autour du lac.
1) Je vois là deux pêcheurs, bien posés, en position "attente et si on attrape rien, c'est pas grave, on aura quand même passé une bonne journée."
2) Un peu plus loin, une femme fait du taishi au bord du lac en se livrant à une figure de poirier des plus osée.
3) Des djeunes qui écoutent Damien Saez et de la musique électro-tuning un peu fort. Putain, comment ils ont fait pour monter jusqu'ici ? Et comment font-ils pour écouter aussi fort de la musique dans ce lieu voué à la tranquillité ?

Après quelques gorgées de bière amère, chips et jambon sans pain, je me décide à aller plus haut... ♫ aller plus haaaaauuuuuutttt ♫, histoire de constater si, oui ou non, le lac du Montagnon a bel et bien une forme de coeur parce que d'ici, ce n'est quand même pas évident. Et puis, ces connards de djeunes me cassent les couilles avec leur musique de merde ! Putain, même ici, y'a pas moyen d'être tranquille ! Pourtant, il y a 1000 mètres de dénivelé bordel !!!!!

Je rechausse le sac à dos pour prendre la direction du Pic du Montagnon d'Iseye (2173 m) et du Pic Mardas (2188 m) d'où, apparemment, le panorama est sublime, à la limite de l'emblématique.
Je contourne les abords du bassin sans trop me soucier des nuages montant des vallées...

Lac du Montagnon, le lac, bords de lac (64)         Lac du Montagnon, arrivée, le brouillard monte (64)

Lac du Montagnon, arrivée, le brouillard monte         Lac du Montagnon, mini lac d'herbes aquatiques et pic de Sesques (64)

Il n'y a pas de quoi paniquer : c'est la montagne, le temps est changeant, c'est habituel. C'est un peu comme les entrées maritimes au bord de l'océan. Et puis, de toute façon, Météo France a dit qu'il ferait beau donc il n'y a pas de problème !
Tiens, profitons-en pour nous intéresser aux fleurs environnantes tout en continuant de grimper.

PAUSE FLORE
Lac du Montagnon, fleurs (64)
       Lac du Montagnon, fleurs
Sorte de pâquerettes d'altitude                 Pigamon à feuilles d'ancolie

Lac du Montagnon, fleurs        Lac du Montagnon, fleurs
Gentianes

LE SAVAIS-TU ?
"Les racines de la grande gentiane (Gentiana lutea), macérées et/ou distillées, sont utilisées dans la fabrication de liqueurs ou d'apéritifs, comme la Suze, l’Avèze, la Salers, le Bonal, le Picon, la Fourche du Diable, en France. En Suisse, elle est présente dans l'apéritif Les Diablerets ou dans l'Appenzeller Alpenbitter. On prépare également la genziana, une liqueur de gentiane, dans l'Abruzzo en Italie.
Les racines sont également employées pour la préparation d'eaux-de-vie en France (distillerie Michel à Chapelle-des-Bois), en Suisse (distillerie Bonny du Risoux aux Charbonnières près du Lac de Joux), en Italie (distillerie Boroni), en Allemagne (distillerie Grassl) et en Autriche. L'Antidote, une bière ambrée (châtaigne et gentiane).
Mais la gentiane est également utilisée à de fins thérapeutiques. (...)"  WIKIPEDIA


Un petit coup d'oeil à présent derrière moi pour voir quelle apparence revêt le lac du Montagnon...

Attention, loin de moi l'idée que ça sent l'arnaque et que le lac n'a pas du tout la forme d'un coeur. Pour l'instant, je ne suis qu'à mi-parcours de l'objectif panorama. Mais, tout de même, oh... c'est pas un coeur ça...

Lac du Montagnon, le lac, petit panorama

Y'a même des mauvaises langues qui m'ont dit après avoir vu cette photo que cela ressemblait plus à une... une... Tu vois quoi. Alors, imagine si on prenait en compte cette supposition, qu'est-ce que cela donnerait dans les dépliants touristiques de randonnées en vallée d'Aspe et en vallée d'Ossau.
"Situé entre la vallée d'Aspe et la vallée d'Ossau, le lac du Montagnon est un petit lac de montagnes située à 2003 m d'altitude. Discret et enclavé, il a la particularité d'avoir la forme d'une bite."

OOOOOOOOH, ça va pas non !

Pour le coup, il n'y a plus aucun romantisme, plus aucune poésie. Et il n'est pas sûr que beaucoup de randonneurs seraient prêts à gravir les 1000 mètres de dénivelé pour se retrouver en tête à tête avec un tel paysage.
Je poursuis mon ascension. L'air se fait rare, je respire de plus en plus mal. La tête tourne, des crises de vertige me prennent. On appelle cela le malaise de l'altitude. Cela peut se traduire par des crises de démence aiguës pouvant amener la personne qui en est victime à faire des choses complètement inattendue et folles, comme, par exemple, se jeter nu dans un de ces nombreux terriers de marmotte que je croise en chemin...

Lac du Montagnon, le lac, trou de marmotte (64)               Lac du Montagnon, le lac, trou de marmotte

 

Je plaisante, naturellement. L'altitude est tout à fait supportable, mais ces terriers m'intriguent. Je me demande s'ils sont encore habités ou si, lors de la saison estival, les propriétaires s'en vont plus loin et plus haut afin de ne pas être dérangés toutes les cinq minutes par les randonneurs.
Cela fait maintenant vingt minutes que j'ai quitté les abords du lac quand j'arrive au sommet de la crête séparant le pic de Madras du pic du Montagnon d'Iseye.

La vue est dégagée sur l'endroit où je me trouve...
Lac du Montagnon, panorama depuis Montagnon d'Iseye

Mais les nuages arrivent à la vitesse d'un cheval au galop...
Lac du Montagnon, panorama depuis Montagnon d'Iseye, chevaux (64)
(D'ailleurs même les chevaux ont arrêté de galoper tellement ça va vite)

Et deux minutes plus tard,
la vue et les sensations ne sont plus du tout les mêmes.
Lac du Montagnon, panorama depuis le Madras (64)

 

L'heure est venue de faire
un petit briefing de la situation.

Devant une telle situation, il n'y a pas 36 possibilités.
1) Soit je redescends de suite car, de toute façon, c'est foutu, les nuages sont bien positionnés dans l'enclave et ils ne bougeront plus.
2) Soit j'attends un peu et je tente de capter une vue sur la lac entre deux passages de brouillard fuyant.
par contre, il est sûr que je n'irai pas plus loin. Je ne tenterai pas de m'aventurer sur les crêtes du Montagnon d'Iseye ou du Madras car je ne connais pas le sentier et que le vide est juste à côté de moi.
Je m'assois donc dans l'herbe qui commence à être humide, non loin des chevaux qui continuent de paître comme si de rien n'était. Je regarde de temps à autre en direction du lac... enfin je suppose que le lac est par là, mais la vue reste blanche. Non loin de moi, un magnifique Panicaut de Bourgat (encore appelé chardon bleu des Pyrénées) détonne dans le paysage par ses couleurs bleues vives.

Lac du Montagnon, panorama depuis Montagnon d'Iseye

Lac du Montagnon, panorama depuis Montagnon d'Iseye

Ces Panicauts de Bourgat sont également appelés Eryngium Bourgatii. Il en existe plus de 230 espèces différentes, originaires de sites rocheux secs et de régions côtières en Europe, Afrique du Nord, Turquie, Asie centrale, Chine et Corée. On les trouve aussi dans les prairies marécageuses humides au Mexique, au Brésil et en Argentine.

Bon... Cela fait bien 20 minutes que j'attends et il n'y a pas une seule amélioration de la météo en vue. Ah ? Peut être que... Ah... Non !

Lac du Montagnon, panorama depuis le Madras              Lac du Montagnon, panorama depuis Montagnon d'Iseye (64)

Allez va, je redescends en tentant de retrouver le chemin que j'avais suivi pour monter. On y va doucement. On n'est pas pressé. Brouillard, brouillard.

Quelques mètres plus bas, le lac réapparaît...
Lac du Montagnon, redescente, lac et brouillard (64)

Viiiiiiittttteeeee une photo !!!!!
Lac du Montagnon, redescente, lac et brouillard

Ooooh, merde, trop tard !
Lac du Montagnon, redescente, lac et brouillard


Bordel, ça va vite quand même !

Il est temps de faire un second briefing !

 

Lac du Montagnon, redescente, lac et fémur (64)Cet endroit où je me trouve est un peu en dehors du sentier qui monte au Montagnon d'Iseye. Mais il y a là, dans une sorte de mince couloir creusé par un ancien torrent, plusieurs os répartis de ci de là. Un peu comme si une vache s'était éclatée...

 

 

 

 


Je poursuis ma descente vers le lac. Il n'y a plus personne. Les quelques pêcheurs présents tout à l'heure ont plié les gaules. Les djeunes qui écoutaient Damien Saez à fond sont partis également. Vide, silencieux, calme.

Lac du Montagnon, le lac, brouillard

Eh ben tu vois, c'est dans des moments comme ça que je me dis que ce ne s erait pas plus mal de faire une pause et de se poser des questions. L'inconscient-subconscient fait ensuite le reste du boulot.
Ici, par exemple, face à ce lac repris par la brume soudaine, je me suis à avoir en tête une chanson de Kim Wilde. eh oui, c'est comme ça, ça ne se contrôle pas. Et cette chanson est Cambodia.

Lac du Montagnon, le lac, brouillard (64)

Tu connais ? Non ?
Bon, eh bien, c'est ça :

 Alors... De quoi ça vient ? La brume, le lac en forme de coeur ? Ou je sais pas quoi encore ?
Pour le savoir, traduisons les paroles.

KIM WILDE : CAMBODIA
"Il était basé en Thaïlande, Elle était dans l'armée de l'air, Il avait l'habitude de voler le week end, C'était une vie tranquille, Mais ils arrivèrent autour, Et il commença à changer, Elle ne s'est pas posée de questions, Elle ne pensait pas que c'était étrange, Mais il fut engagé, Il devait partir cette nuit, Il ne pouvait pas en dire trop, Mais il ira pour le mieux, Il n'a pas eu besoin de faire son paquetage, Ils se reverraient la nuit d'aprés, Il avait un travail à faire, Voler pour le Cambodge
Aussi vite que défilées les nuits, Elle essayait de se remémorer le passé, La façon dont il avait de regarder, La façon qu'il avait de rire, Je crois qu'elle ne saura jamais, Ce qu'il avait dans son âme, Elle ne pourra le faire sortir, Elle n'a pas pu tout prendre, Il avait les yeux les plus tristes, Que la fille ait jamais vu, Il pleurait parfois la nuit, Comme s'il vivait un rêve, Et comme elle le serrait si prés, Il cherchait son visage, Comme si elle avait su la vérité, Perdu au Cambodge
Mais alors il y eut un autre appel, Ils disaient qu'il serait bientôt à la maison, Elle devait faire une valise, Et ils se donnerai rendez-vous, Mais maintenant un an a passé, Et pas un seul message, Et tout l'amour qu'elle a connu, A disparu dehors dans la brume, Cambodge, Ne pleure pas maintenant, Pas de larmes maintenant
Et maintenant les années ont passé , Avec toujours aucun message , Mais il y a seulement une chose encore , Je le sais pour sûr , Elle ne reverra plus jamais son visage."
TRADUCTION PAR PAROLES.NET
             Lac du Montagnon, le lac, brouillard

Ah ben ouais... C'est pas toujours drôle la musique des années 1980. Et maintenant, il faut savoir que Kim Wilde a un peu mis de côté la chanson pour faire des livres sur le jardinage.

Ah merde, il y a  deux personnes qui arrivent.
Putain, même ici, même avec un temps de merde, on ne peut pas tranquille ! J'espère en plus que ce ne sont pas des djihadistes qui sont venus se faire sauter ici parce que là, ce serait vraiment pas de bol !

 

Bon... ben... Comment dire... Je vais redescendre dans la vallée d'Aspe, moi. Hein... Ben ouais...

Un dernier coup d'oeil sur la crête du Montagnon d'Iseye...
Lac du Montagnon, le lac, vue sur la crète (64)

Ah bah mince : ça a l'air de se dégager là-haut ! Ouais ben... Hein eh oh... euh... pffffffffff ! Allez, salut à toi lac du Montagnon.
J'entame la descente tranquillement. Une fois le col de la Taillandière passé, l'horizon se dégage à nouveau et 1h30 plus tard, je suis à nouveau près de la voiture.
Ce fut une belle randonnée. Assez courte, mais intensive. Et puis même si je n'ai pas pu apprécier la forme de coeur du lac, je l'ai tout de même trouvé sans me perdre, contrairement à ce qui m'était arrivé l'année dernière lorsque j'avais voulu aller au lac d'Isabe.

Souvenons-nous...

 

Je remonte en voiture, je re-roule sur la piste, puis sur la petite route qui m'amène à Aydius. Je ne m'arrête toujours pas pour aller voir les bains de Chichite. Je continue. Roche qui pleure, Bedous, Accous, Nationale 134, Cette-Eygun et Borce ! 
Pourquoi Borce ? Mais enfin allons : tout simplement pour aller au Communal afin de boire une bonne bière belge en compagnie de Sido, Malins et Maître Arnaud.

Bièrefie
BIÈREFIE :
C'est comme un selfie,
sauf que tu poses une canette de bière
entre ton smartphone et ta gueule.

 

À bientôt pour de nouvelles aventures.

 

 

DANS UN PROCHAIN ÉPISODE

Jénorme se dirigera vers le Pic du Midi d'Ossau au pied duquel il a découvert un charmant lac de montagne...