Dans notre précédent épisode, nous avions vu qu'après une discussion effrénée sur des rognons à deux heures du matin, une troupe d'amis décidaient d'aller à Dives-sur-Mer assister au championnat du Monde de remplissage de lave-glace pour 206.
Quand soudain... mais qu'est-ce que j'raconte ?

 

Oui, Dives-sur-Mer avait des qualités, des curiosités, de l'Histoire, des histoires, du patrimoine, des personnages célèbres, des atouts, des points attractifs, des avantages, des ressources, des... oui oh eh c'est bon lààà...
Oui, et errer dans Dives... Ohla, c'est beau ça comme expression : "Errer dans Dives" ! On dirait le futur tube de Patrick Fiori...
J'imagine déjà le clip de la chanson de ce chanteur corse : Patrick en short sur un poney, galopant sur une plage au soleil couchant avec sa main sur le front pour marquer son éternel remise en question... Et ce refrain entêtant que l'on entendra sur toutes les radios d'Europe 1 : "Errrrrreeeeerrrrr dans Dives !!!!!!!"


BREF !
Mcfly Tadcon l'avait bien senti. Malgré l'odeur permanente de lave-glace qui émanait du moindre de ses mouvements, il ne ressentait aucune culpabilité à faire visiter le moindre recoin de la ville ; du plus petit gravier perdu sur le trottoir d'une impasse quelconque à l'intérieur d'un conteneur en verre communal de marque NF. Et il avait bien raison !
Sauuuuuuuf que : il était impératif à présent de rejoindre notre objectif premier : manger des ris-de-veau au restaurant...

 

LE BOUGNAT

le bougnat
Crédit photo : Le Bougnat

Oui parce que là attention, je te fais péter un Nota Bene...
Ah ouais, j'suis comme ça : les NB, je te les fais péter dès le début d'un billet !!! D'aucun diront : "Mais on n'a jamais vu ça ! Pour qui il se prend ce mec ?! Un Nota Bene au début d'un article, mais c'est n'importe quoi !!! J'te rétablirais la peine de mort pour des gens comme ça !!!!"
Eh oh, hein ! Tiens hop, dans ta face, attention : NB !

NB : Si parmi toi, lecteur, il y a une once de particule contrariante qui fait que tu n'aimes pas les sites, émissions, billets, blogs,... qui parlent de bouffe, je te conseille d'aller voir ailleurs car là... je ne sais pas encore ce que je vais écrire, mais ça sera pas du Baudelaire !

Et tiens, Hop, pendant qu'on y est, je n'hésite pas et je te fais péter un second NB dans la foulée !
Aaaah, faut pas m'chercher !

NB 2 (le retour) : Tu peux alors au choix :
- attendre le prochain billet qui arrivera prochainement et qui te parlera dans un moment prochain de Cabourg vu par un HotDog avec ce qu'il faut de Marcel Proust, de plage, de mouette et de Normandie.
- profiter d'une pause Rock puisque, ce soir, à L'Atabale de Biarritz, il y a le concert de The Jon Spencer Blues Explosion, qui va te révolutionner les oreilles à coup de cassage de structures mélodiques afin que tu n'es plus aucun repère auquel t'accrocher et réfléchir...
Comment dire : aller à un concert de The Jon Spencer Blues Explosion, c'est un peu comme voyager en première classe dans un réacteur d'avion.
- te déhancher en boucle sur ce qui est sans doute la vidéo de l'année, voire même de la décénie en cliquant sur les mots qui suivent : LA VIDEO DE L'ANNéE, VOIRE MÊME DE LA DéCéNIE !

 

Ceci étant écrit, reprenons...
Mais ne viens pas dire que je ne t'ai pas prévenu...

 

Jouxtant un broc' entassant du bric-à-brac des années 1960-70, Le Bougnat expose sa belle vitrine jonchée de plaques "Guide du Routard" de toutes les années, de la mention "Recommandé par Le Gault Millau" et du Bib Michelin 2006. Par contre, pas un seul diplôme du bac. 
Nous entrons. Accueil souriant par cette jeune demoiselle, idéalement placée derrière son petit pupitre, datant du début de règne de Paul Doumer qui, rappelons-le, fut assassiné par Paul Gorgulov en 1931, alors qu'il avait plein de projets et d'idées pour donner à la France un élan politique nouveau.
De suite, Le Bougnat interpelle par son décors à l'ambiance inspirée par le quartier des puces de Saint-Ouen. Il y en a partout !!! Esprit brocante, années 1930-50 ! De la tirelire, de la plaque émaillée, de la chaise dépareillée,...

           ICI...
012

Lààààà...         
011

 

Au-dessus !
013


Nous avançons dans la salle où de multiples personnes avaient pris place aux multiples tables de bois. Les multiples assiettes fumantes et colorées étaient idéalement posées sous les multiples visages de chaque client, souriants et loquaces, signes qu'ils étaient à l'aise et bien pansés.
Nous avançons. Pascale mitraillait le décor de cette ancienne quincaillerie à l'aide de son portable tandis que Caroline restait silencieuse ; son regard bleu azur tentait de trouver un point d'attache dans l'espace. Sophie avait de ce sourire ravie, rempli d'ambiations culinaires, tandis que Nick Canon lachait deux, trois bons « eT bEN mES cADETS...! » bien sentis pour marquer le lieu de son empreinte. Nath et Xavière, elles, étaient déjà à table. Quant à McFly Tadcon, il décidait de se détendre complètement en allant chanter quelques vers d'Otis Redding à un faisan empaillé situé dans la vitrine...

dives


Nous sommes maintenant tous à table. Pendant qu'au loin arrivaient une bouteille de Bourgueil rouge, suivie de très près par son amie Chablis blanc, un gros tas de questions venaient emplir nos cerveaux.

 

1) Pourquoi Le Bougnat alors que nous sommes en Normandie ?
bougnatEh oui, rappelons que le bougnat est un immigrant installé à Paris, originaire du Massif Central. Tout d'abord porteur d'eau, il devient ensuite charbonnier et débiteur de boissons. Durs au travail et formant une communauté très soudée, le terme s'est peu à peu déplacé pour désigner des cafés parisiens, tenus par des bougnats, à la fois débiteurs de boissons et fournisseurs de charbon.
Photo : Hôtel du Lion d'Or

 

2) Pourquoi ne proposer que de la viande alors que nous sommes au bord de la mer ?
Eh bien, parce que pourquoi pas ! Toutefois, cependant lorsque... Si tu veux manger du poisson, tu peux aller au Balligan, à Cabourg, tenu par le même chef-cuisinier, dont nous parlerons plus tard afin d'entretenir un suspense des plus inutiles.
.

3) Et qu'est-ce que c'est que cette histoire de Bougnat Cola ?
bougnat_cola2"Lancé en juin 2009 par Audebert Boissons, entreprise spécialisée dans la fourniture en boissons des cafés, bars et restaurants de la région et après un test consommateur, le Bougnat a reçu la distinction : “saveur de l’année 2010″. Le BOUGNAT produit sa Limonade selon une recette artisanale inchangée depuis 1901. Cette tradition s’est transmise de père en fils depuis plus d’un siècle pour le bonheur des Auvergnats. Le BOUGNAT COLA possède un goût unique dû à la gentiane fraîche du Parc Naturel Régional des volcans d’Auvergne. A consommer frais c’est encore meilleur." Paperblog
.

4) Mais est-ce que le Bougnat Cola est meilleur que l'Auvergnat Cola ?
Ah, ah, ah ! Voyons la pub...

Non, pas celle-la ! Mais plutôt celle-ci :

.
4) Est-ce qu'il y a de ce colorant cancérigène, comme dans le Coca Cola ?

Eh oui, le secret du goût unique du Coca Cola viendrait peut être de ce caramel cancérigène, comme l'écrit le journal Le Monde. La firme américaine devrait alors changer sa fameuse recette secrète. Mais le goût du Coca sera-t-il le même ? Et le monde entier n'est-il pas déjà touché par ce cancer du caramel toxique ?
Alors, bien évidemment, en Auvergne, on peut peut être déjà se préparer à prendre la relève de la marque américaine et lancer avec bonheur un nouveau slogan : "Toujours Cola Bougnat !"
.

5) Pourquoi les kamikazes portaient-ils un casque ?
Oui, ça c'est une bonne question pour l'apéro.
Ou encore :

6) Ça respire par le bec une poule ?
Sans oublier l'incontournable :

7) Quand un aveugle veut faire du patin à glace, faut-il également mettre des patins à son chien ?
Ce à quoi nous répondions à l'unanimité : ça dépend de la musique.

BREF ! Tout ça était bien joli, la vie, les poules, le patin, machin... mais il était grand temps de manger.
Et qu'est-ce que proposait quoi François Teissonnière, Maître-cuisinier de France du restaurant ?


Tout d'abord, très important, au préalable, il faut parler du site internet, CHEZ LE BOUGNAT, avec lequel tu peux t'amuser à composer un morceau de rap en passant furtivement, tour à tour, la flèche de ta souris sur la tête de taureau, les pots de terrine, la machine à écrire,...
Si, si ! Si tu es un peu compositeur dans l'âme ou dans le foie, tu parviendras peut être à jouer "IVème rendez-vous" de Jean-Michel Jarre.
Une fois que ça c'est fait et que tu as préparé ta future tournée des grands stades, tu peux regarder la vidéo du JT de Jean-Pierre Pernaut :


Très complète ! Ça donne envie ! Et ce quoi que l'on pense du JT de Jean-Pierre Pernaut et de ses reportages de proximité vieille France.
Ceci étant dit, plongeons-nous à présent les yeux dans la carte, incroyablement variée et alléchante. Tout faisait envie ! On entendait des râles de contemplation, rappelant par moment ceux que quelques zombies nazis poussent dans le film du même nom ! On en bavait ! Y'avait de la bave partout sur et sous la table ! C'était horrible ! Intenable ! Les serveurs glissaient dès qu'ils passaient à hauteur de notre hauteur, renversant sur les murs et les clients des kilos de tripes ou de tête de veau !
On ne savait pas quoi prendre ! Tout donnait envie ! Un feu d'artifices de porc en tout genre ! Saut périlleux de veau dans tous ses états ! La farandole de l'agneau irlandais ! Chapeau bas et boeuf en sauce !

Après moult réflexions, je décidais de partir sur cet enchaînement de plats gagnants...

 

LA CARTE

EN ENTRéE...
- La terrine de campagne maison, qui a obtenu le prix d'Honneur de la terrine de campagne 2009
- Le marbré de cochon fermier, grand prix national de la Terrine créative 2009.
- Et d'autres choix, comme la persillade de tête de porc, le boudin noir, le foie gras,...

Et le gagnant est :
dives 6
Le marbré de cochon fermier

EN PLAt...
Tout droit sorti du cochon fermier : de la côte, du boudin, du pied, du jambon !
- Les fameuses tripes maisons, prix national au concours de la Tripière d'Or 2009, comme nous le présente Mcfly...

                                                                 008


- En provenance direct du veau : la tête façon Clovis ou la côte normande !
- Selon les abattoirs : rognons, ris ou foie !!!
- Un passage en Irlande avec l'agneau : épaule, carré, navarrin, côte !
- Et le boeuf dans tout ça ? Eh ben tiens : entrecôte, faux-filet, tournedos Isabella Rosselini, côte à l'os béarnaise, bavette à la fourchette, tartare au couteau, carpaccio, pot-au-feu, bifteck, plat de côtes,...

 Et le gagnant est :
Dives
Les ris de veau

LES DESSERTS...
On passe sur les classiques : crème caramel, mousse au chocolat, le fromage blanc, poire pochée, machin,...
Et voilà de la profiteroles, de la tarte fine aux pommes, du fondant au chocolat, de la crême brûlée, du nougat glacé, et...et...

Le gagnant est :
dives
Le baba au rhum avec son verre de rhum
Existe aussi en version calva.

Et par là-d'ssus, tu enchaînes avec café, calva maison et tu te rends compte que tu as passé 2H30 à table sans trop t'en rendre compte.
Derniers clients du restaurant. Des chaises étaient mises sur les tables, signes qu'il fallait aller digérer du côté de la mer.

Très tranquillement et un peu embrumés, nous rejoignons le parking, puis les voitures.
La décision est prise de se rendre à Cabourg, située à quelques centaines de mètres.
Cela faisait bien deux minutes et trente deux secondes que nous roulions dans le dédale des rues divoises. Nous n'entendions plus Mcfly depuis un petit bout de temps. Nous nous sommes alors retournés pour voir si tout allait bien. Et quelle ne fut pas notre surprise de constater qu'il s'était brusquement transformé en HotDog Man...

dives 7

 

DANS NOTRE PROCHAIN EPISODE

Mais qu'avait-il bien pu se passer ?