Pour célébrer les 40 ans de Maître Arnaud, Nathalie, Greg et Jénorme ont décidé de le laisser conduire un Kangoo personnalisé aux couleurs des Landes vers une destination lointaine et inconnue.
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 

Mesdames-mesdemoiselles, messieurs, bonjour.
Nous vous souhaitons la bienvenue à bord de l'appareil Kangoo 40...

photo 3(2)

La température extérieure est de 12° ; la température ressentie de 14° ; la température selon les organisateurs est de 11° ; alors que la température selon la police serait de 4°.
Nous roulons actuellement à une vitesse de 60km/h à proximité du centre-ville de Dax que vous pouvez voir sur la gauche de l'appareil. Nous vous recommandons d'attacher vos cigarettes et d'éteindre vos ceintures. Merci de bien vouloir également couper vos téléphones portables jusqu'à l'arrêt complet de l'appareil. Pas la peine de vous cacher pour prendre des photos ou des films en douce, je vous vois, je vous vois même très bien et je n'hésiterai pas un seul instant à vous balancer dans le vide si vous ne coopérez pas aux ordres que je vous donne. M'enfin c'est insensé ça : on vous demande de ne pas utiliser vos portables pendant une heure et non, il faut quand même que vous vous en serviez pour envoyer des sms à la con du genre "Je vais bien et toi ça va ?", "Putain trop cool lol mdr Tkt !", "T'as écouté le dernier Rihanna, c'est trop de la balle lol !".  BANDES DE SALES GEEKS !!!! Espèces de dégénérés des réseaux ! Vous allez en crever de toutes ces ondes de téléphone portable qui passe dans vos neurones, mais vous ne le savez pas encore parce que pour l'instant, le marché de la téléphonie est trop fructueux ! C'est comme l'amiante tout ça, mais oui, je te le dis ! Mais un jour... oui un jour prochain, on va nous le dire que les ondes des téléphones portables nous ont rendu daltoniens, ou stériles, ou psychotiques !!!!!!
A part ça, sachez que les issus de secours sont signalées par un panneau exit et sont situées à l'avant, au centre et à l'arrière de l'appareil. Un marquage lumineux au sol vous indiquera le cheminement vers ces issus. En cas de dépressurisation de la cabine des masques à oxygène tomberont automatiquement devant vous. Tirez sur un masque pour libéré l'oxygène. Placez le masque sur votre visage et respirez normalement. En cas de nécessité prenez le gilet de sauvetage sous votre siège. Ainsi affublé, vous êtes enfin prêt à mourir dans d'atroces souffrances habillés de façon ridicule. Je passerai d'ailleurs parmi pour prendre une dernière photo de vous avant l'accident fatal.
Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, nous devrions arriver en Auvergne vers on-ne-sait-pas-quelle-heure. Le commandant Arnaud et son équipage vous souhaitent un agréable voyage sur nos lignes et un excellent séjour où que vous alliez, et pour des siècles et des siècles. Amen.


Nous avons donné "l'ordre" à Maître Arnaud de prendre la direction de la ville de Tartas, dont le nom peut faire penser à un plat grec servi en apéritif accompagné d'un verre de Ouzo en terrasse d'un café de Patra avec vue sur les îles loniennes... Mais non !


9h38 du matin : DAX

Cela faisait bien cinq minutes que nous roulions lorsque, déjà, nous atteignons une première curiosité...

a) Dax, rond-point (40)


Un hélicoptère sur un rond-point, c'est pas banal ! C'est l'un des charmes de Dax, ville assez calme dans l'ensemble, mais qui veut nous rappeler par cette présence originale qu'elle n'est pas seulement le lieu incontournable du curiste en peignoir. Oui : Dax est aussi la ville de l'hélicoptère, tout comme Biscarosse est la ville de l'hydravion et Kernascléden, la ville de la chauve-souris.
Nous faisons un, puis deux, puis trois, puis quatre fois le tour du rond-point pour en apprécier toutes les subtilités, puis nous reprenons la route de Tartas.
Dans la voiture, pas de CD, pas de cassettes audio, pas de branchement possible pour un I-Pod-I-Phone-I-Machin. C'est donc la radio qui nous accompagne en toile de fond sonore pour nous permettre de batailler, dans un premier temps, sur les infos du jour.
Des nouvelles toutes plus rébarbatives les unes que les autres, composées, comme l'exige l'actualité de ces derniers mois, de faits politiques nauséabonds, de colère sociale toujours plus grandissante, de meurtres divers et variés, d'augmentation des morts sur la route (ah merde !), de résultats sportifs insipides commentés par des footballeurs assujettis aux expressions toutes faites, tel que "On f'ra c'qu'on pourra mais on est là pour gagner", ou "Y'a une belle équipe en face mais faut pas que ça nous fasse peur", "Je pense qu'on peut croire qu'il est possible qu'on soit amené à penser que dans la mesure où on part pas favori, on a tout à prouver même si au départ à un moment donné c'est comme tout on y va pour gagner". Une brève people vient perforer cette logorrhée quotidienne pour nous apprendre qu'Angelina Jolie et Brad Pitt font du vin en Provence.

 

PENDANT CE TEMPS...
à Strasbourg

 
Il braque un bar-tabac avec une barquette de cannelloni
et un poster de Liam Neeson
strasbourg

On croirait un poisson d'avril arrivé en retard. Mais non. Les faits, eux, sont bien attestés. L'histoire s'est déroulée dans le quartier de la Meinau à Strasbourg. Un homme a réussi à prendre en otage et à dévaliser un bar-tabac à l'aide d'une barquette de cannelloni et d'un poster de l'acteur britannique Liam Neeson (La Liste de SChindler, Batman, Taken). Une prouesse insolite qui a laissé sous le choc non seulement le personnel du bar-tabac, mais aussi les enquêteurs de la police qui se sont saisis du dossier. Reportage.

Un homme déterminé, des clients apeurés
« Il est entré cagoulé et il s’est mis à hurler comme un fou en nous braquant » témoigne Francis, le patron du bar où le fait divers a eu lieu. Le braqueur visiblement sûr de lui ordonne alors à toutes les personnes présentes de se coucher au sol sous peine de recevoir un coup de cannelloni ou de poster. Les clients et les employés de Francis obtempèrent dans la foulée sans broncher.

L’homme cagoulé s’empare alors de la caisse et met la main sur plusieurs centaines d’euros. C’est alors qu’il s’apprête à prendre la fuite que Francis décide d’intervenir : « J’ai essayé d’arriver par derrière pour l’assommer mais il s’est retourné d’un coup et m’a lancé la barquette de cannelloni dessus. J’avais de la sauce partout. C’était impossible pour moi de le poursuivre dans cet état. »
Le voleur parvient finalement à s’échapper, disparaissant dans la nature. Ce braquage d’une violence extrême, s’il a profondément marqué les victimes du braqueur, laisse aussi un goût d’inquiétude à la police de Strasbourg comme l’explique cet officier anonyme : « Dans notre métier, on est amené à voir des choses très dures mais un braquage d’une telle violence, c’est une première en France. En tout cas sur Strasbourg, c’est sûr. Je crois que ce qu’il y a de plus choquant dans la méthode que l’agresseur a utilisée, c’est sans doute le poster de Liam Neeson. Je veux dire…  vous avez vu Taken 2 au moins ? »

Psychose dans le quartier de la Meinau
Avec ce nouveau braquage, c’est tout le quartier de la Meinau qui replonge dans l’angoisse. En effet, il y 1 semaine et demi, une supérette des environs a été braquée par un individu masqué armé d’un dictaphone et de bâtonnets de Surimi.  Une étrange ressemblance dans le procédé qui pose aujourd’hui question comme le précie Stéphane Bouillon, le préfet du Bas-Rhin :
« On ignore s’il s’agit du même individu mais le mode opératoire est effectivement très proche. On ne peut pas se prononcer pour l’instant mais rassurez-vous, l’enquête continue. »    LE GORAFI

 

 

10h02 du matin : TARTAS

Nous arrivons à Tartas où Maître Arnaud se demande bien ce qu'il y a à voir et à faire.
De suite, lorsqu'on entend le mot "Tartas", les plus cinéphiles d'entre vous et nous s'exclament : "- Aaaaah, mais oui : Hubert Barrière de Tartas !!! Hibernatus !!!"

Effectivement, pourquoi pas se souvenir de ce film d'Edouard Molinaro, réalisé en 1969, avec Louis de Funès dans le rôle d'Hubert Barrière de Tartas... Mais non !
Tartas, et ce n'est pas rien, est tout de même située pile poil sur la frontière séparant la Grande-Lande, composée d'interminables forêts de pins, de la Chalosse, paysage vallonné d'où émerge une agriculture de qualité ; le tout arrosé par l'étrange cours d'eau surnommé La Midouze.
Alors, bien sûr, nous pourrions nous rendre à l'église Saint-Jacques (classée monument historique depuis 1999) ou encore aller visiter le musée Jeanne d'Albret pour prendre connaissance de ce que fut le protestantisme... Mais non plus !
Pris par le temps, nous avons simplement posé devant ce qui ne peut échapper aux voyageurs de passage que nous sommes : l'usine Tembec qui arrose de ses fumées blanches et épaisses la Départementale 824 pour nous donner qui du papier, qui des pâtes diverses et variées, qui de la cellulose...

 

SANS KANGOO
a) Tarnos, usine (40)

AVEC KANGOO
40 ans Arnaud, Tarnos par Greg

 

Un des fleurons de l'activité économique landaise, l'usine Tembec possède des usines en France et en Amérique du Nord, et compte quelques 3700 employés. Elle affiche un chiffre annuel d'environ 1,7 milliard de dollar.


Ici, à Tartas, elle fait face à un autre bâtiment...

a) Tarnos, ancien restaurant (40)  a)Tarnos, ancien restaurant

Ancien hôtel-restaurant-bar, dont le lierre s'est réapproprié les murs.

 

Vie passée, vie active. Combien de gens sont venus ici deviser au comptoir en buvant de ces bières et autres apéritifs anisés avant de reprendre le volant vers d'autres lieux ? Hein ? Non mais combien ?

 

CONTINUONS NOTRE ROUTE...

 

10h18 du matin : INTO THE LANDES DE CASCOGNE

Là, il ne s'agit plus de rigoler : nous pénétrons au coeur des Landes. Enfin, certains disent que ce n'est pas tout à fait le coeur, mais plutôt les bronches. Maître Arnaud a maintenant pour consigne de rouler en direction de Belhade, situé dans le Nord du département. Mais avant cela, il lui faudra traverser plusieurs villages landais ; ce qui tombe plutôt bien car il nous a toujours dit qu'il aimerait avoir une belle maison landaise perdue au milieu des pins.

 

De longues lignes droites s'offrent à nous...

b) a Route landaise

...longeant des paysages aux airs d'Afrique...

b) paysage landais

...mais une Afrique où on cultiverait l'asperge !

B) route et asperges

 

Nous sommes ici dans la région des fontaines dites guérisseuses.
Fontaine = eau. Guérisseuse = soin de crise. Autant dire que nous sommes complètement dans l'air du temps puisque la société actuelle n'arrête pas de se plaindre de la crise et de la météo pluvieuse.
Les rapports sacrés que l’Homme entretient avec l’eau, le feu, les pierres ou les arbres, sont très anciens et il se trouve qu'ici, les Landes de Gascogne sont un pays d'eau.
L’omniprésence de cet élément a laissé sa marque dans le toponyme de la région Aquitaine (issu du latin Aquitania, le pays de l’eau), ou de villes comme Dax (dont le premier nom fut Aquae Tarbellicae, qui signifie « les eaux des Tarbelles »).
Pour le seul département des Landes, on en dénombre 256, dont 130 dans la partie forestière où nous nous trouvons actuellement ; ce qui permet au département d'accéder directement à la quatrième place du Top 95 des Fontaines Guérisseuses, juste après le Périgord, le Limousin et l'Auvergne.
C’est à ces fontaines que l’on se rendait jadis, dans l’espoir de trouver guérison à des maux divers : maladies de peau, affections des yeux, migraines, douleurs articulaires, fièvres…ou pour aider la nature physiologique dans des moments critiques : favoriser la lactation, favoriser la marche des enfants, combattre le rachitisme, etc.
Avant l’arrivée de la médecine moderne, les habitants des villages landais ont longtemps pratiqué une forme rudimentaire d'hydrothérapie en fréquentant ces fontaines dites "guérisseuses", prêtant à l’eau des vertus curatives que le monde moderne attestera dans certains cas et reprendra à son compte sous la forme de thermalisme, de thalassothérapie, ou de commercialisation d’eaux minérales.
Du Nord au Sud du département, chaque village semble avoir sa fontaine et ses croyances liées au lieu. Un silence solennel entoure chacune de ces fontaines, comme happé par le mystère qui les entoure. Certaines ont été consacrées par l'église et possédaient leur pèlerinage à date fixe. D'autres échappaient à toute forme de christianisation.
Le culte des fontaines, très vivant jusqu’au milieu du XXème siècle, est plus discret aujourd’hui. Pourtant, leur pouvoir de guérison perdure et les habitants entretiennent toujours les rites, les croyances autour de ces lieux.
Mais comment reconnaître une source ou fontaine guérisseuse d'une source ou fontaine normale ? Très bonne question ! Bravo !
Eh bien ce n'est pas si simple que ça puisque l' aménagement, quand il existe, est plus ou moins élaboré. Le plus souvent rudimentaire, il est fait d’une simple margelle en pierres, d’un abri et d’un canal d’évacuation, qui distingue la fontaine du simple trou d’eau caractéristique de la source. Ceci dit, elles sont pour la grande majeure partie indiquées par des panneaux explicatifs.

Après quelques kilomètres de route sauvage, nous parvenons au premier village.

 

10h24 du matin : SAINT YAGUEN

Connu pour ses seules arènes en bois rectangulaires du département, le village interpelle aussi l'attention par son église Saint-Jacques-le-Majeur au clocher trinitaire...

b) Saint-Yaguen, église (40)

A l'intérieur, de l'eau bénite à foison...

b) Saint-Yaguen, église, bénitier (40)

et de ces vitraux oscillant entre ambiance gothique et hippie...

b) Saint-Yaguen, église, vitrail b) Saint-Yaguen, église, vitrail (40)

Un peu plus loin, la première fontaine guérisseuse de notre parcours censé nous conduire dans le massif central. Il s'agit de la fontaine Saint-Jacques :

b) Saint-Yaguen, fontaine Saint-Jacques     b) Saint-Yaguen, fontaine Saint-Jacques (40)

Magnifique logée dans un écrin de verdure, cerné par des eaux calmes et limpides. Elle est composée de sept petites source, également appelée fontaine des sept pêchés capitaux. Elle est située à 4 km de Saint-Yaguen. D'après une légende gascon, la source se serait ainsi déplacée du village car les jeunes femmes venaient y laver leur lingerie fine, qu'elles suspendaient ensuite sous la fenêtre du curé.
Elle aurait le pouvoir de soigner les maladies de peau et de guérir des verrues.
Bras dans le dos et regards alertes, nous regardons le site d'un air attentif et intéressé avant de remonter dans le Kangoo pour une autre destination.

 

 

10h44 du matin : SUZAN

Autre lieu, autre fontaine avec cet endroit incroyablement...vide en cette saison !
Une très grande place herbeuse où se tient chaque année une des plus grande foire des Landes : la foire de la Saint-Michel. Chaque 29 septembre a lieu une grande fête patronale, ou "assemblade". Plus de 20 000 visiteurs rencontrent 500 à 600 commerçants et forains autour de la petite église de Suzan et des deux sources, saint Jean-Baptiste et saint Girons, dans une ambiance de fête et de braderie.

c) Suzan, église (40)

C'était jadis un des rares moyens de rencontre entre les habitants de la Haute-Lande. On y échangeait non seulement des marchandises, mais aussi des informations, de la main d'œuvre, des renseignements pratiques où la santé occupait une large place.
Ces « assemblades » rythmaient la vie des gascons. Les habitants des environs se déplaçaient en kas ou bros (charrette ou char) et se retrouvaient sur le site de Suzan d'abord pour des questions religieuses (le culte de saint Michel a toujours été très fort en France). Les assemblades jouaient un rôle social très fort : elles étaient le lieu de transactions économiques (bétail, marchandise), mais également le renouvellement des contrats de métayage, location de domestiques et d'ouvriers (appelée « louée »). Puis on pouvait se baigner dans les fontaines voisines : Saint-Jean-Baptiste et Saint-Girons.
Nous nous rendons à la petite fontaine de Saint-Jean-Baptiste qui est la plus proche de l'église, un peu en contre-bas, jouxtant la petite rivière du Capet. Une forte odeur de souffre s'imisce à nos narines au fur et à mesure que nous approchons.

c) Suzan, fontaine Saint-Jean    c) Suzan, fontaine Saint-Jean (40)
Fontaine Saint-Jean-Baptiste, Suzan

Un petit abri en forme de caveau permet, sans être vu, les ablutions de tout le corps, dans une eau fortement soufrée. Elle soulage les maladies de peau (eczéma, croûte de lait, plaies variqueuses) ainsi que les rhumatismes. Sur la clôture qui entoure la source, de nombreux morceaux de tissus sont disposés, ils ont servi à frotter les parties malades du corps et symbolisent le mal qui doit rester sur place. Il ne faut pas toucher ces linges qui dit-on, nous communiqueraient la maladie qu'ils sont venus soigner.

Allez, on se casse vite !!!

 Un peu de route à la rencontre de lieux dits et villages aux noms originaux qui amènent à se demander : mais qui choisit les noms des villes et villages et pourquoi ?

d) Gnin, panneau (40)  d) Boos, panneau (40)

 

Et nous arrivons à...

10h56 du matin : ARENGOSSE

Ici, quelque part, se cache une fontaine au nom très avenant. Après avoir quelque peu tourné autour du village, nous parvenons à l'endroit désiré...

d) Arengosse, Notre-Dame-des-Douleurs (40) d) Arengosse, Notre-Dame-des-Douleurs

d) Arengosse, Notre-Dame-des-Douleurs

Cette fontaine au nom fort avenant aurait le pouvoir de de guérir les maux intestinaux et les rhumatismes.
Elle m'amène également à tenter de comprendre les rapports entre l'Homme et la foi en ces lieux. Notre-Dame-des-Douleurs et sa raisonnance chrétienne ne doivent pourtant pas nous faire oublier que le culte de l’eau est un héritage païen que l’Eglise a fini par intégrer à ses rites, faute d’avoir pu complètement l’interdire, en dépit de siècles de condamnation.
C'est à ce moment précis, face à ce délicat monument que nous en venons à nous interroger sur les effets que pourraient produire ces différentes fontaines croisées jusqu'à présent...

 C'est sur cette violente interrogation que nous continuons notre périple. Quelque chose nous fait déjà dire que nous ne sommes pas arrivés en Auvergne, mais Maître Arnaud a l'air heureux de pouvoir piloter cette Kangoo sur les petites routes landaises qui nous amènent à présent à...

 

11h12 du matin : ARJUZANX

Pour changer un peu des fontaines guérisseuses, nous nous octroyons une petite pause étang. Le contact avec l'eau reste donc présent ; ce qui est tout à fait normal car Maître Arnaud  -, dont c'est LA journée, rappelons-le ! ,-  adore la flotte ! Si, si, si ! Le Mojito aussi bien sûr, mais la flotte aussi ! Et sous toutes ses formes : sortant de fontaines, sur une plage, à la bouteille, en glaçons, ou encore dans une piscine puisqu'il fut champion du Béarn de nage papillon en 1992.
Peu connue, la réserve d'Arjuzanx propose diverses activités, comme la pêche, l'observation des oiseaux, des excursions en pédalo, des randonnées en VTT, à cheval, à pied, ou encore une activité complètement pas banale : le water-poney !

h) Arjuzanx, le lac, activités (40)

Oui, oui, oui : ici, au lac d'Arjuzanx, tu peux te baigner avec ton cheval et batiffoler dans de grands éclats de rires avec lui avant de te prélasser sur vos serviettes respectives en profitant de la belle petite plage de sable fin du site...

h) Arjuzanx, le lac, la plage en hiver (40)

...et profitez du paysage, quelques fois un peu surréaliste...

h) Arjuzanx, le lac  h) Arjuzanx, le lac, stop (40)

 

 11h24 du matin : TOUJOURS DANS LES LANDES

 Nous sommes en train de prendre un sacré retard sur l'itinéraire prévu. Maître Arnaud ne sait pas que nous devons impérativement être à Clermont-Ferrand avant 20h30 et à Sarpoil pour 21h. Il profite tranquillement du paysage pendant qu'au fond de nous même, le stresse monte délicatement.
Nous accélérons un peu la cadence de cette visite Est du département landais.
Nous remontons vers le nord en passant par Garein qui nous propose un village aux allures de far West avec ses bords de route et son église...

e) Garein, restaurant de bord de route (40)

e) Garein, église et jardin (40)

 

Passage rapide par Vert, puis Labrit...

f) Labrit, église (40)
église de Labrit

 

Grande ligne droite !!!!! A fond !!!!!!
On est à la bourre !!!!!

g) Les Landes, sur la route

 

Mais oooooooooo,
pause pipi dans la forêt !

g) Pause landaise

 

Et nous arrivons à la seconde étape de la journée : Belhade.

 

11h32 du matin : BELHADE

Bon, qu'on se le dise : cette ville du nord des Landes n'a rien d'exceptionnel. Elle possède quelques restaurants sympathiques et quelques belles maisons landaises...

g) Belhade, maison landaise g) Belhade, maison landaise (40)

Disons que c'est juste l'occasion de passer voir également une dernière fontaine avant de quitter le département. Ici se trouve donc la fontaine de Sainte-Anne...

g) Belhade, fontaine Sainte-Anne (40)  g) Belhade, fontaine Sainte-Anne

...qui est censée favoriser l'allaitement.

Nous sommes à présent au Nord du département des Landes.
Bien sûr, nous aurions pu continuer ce périple en nous rendant vers d'autres fontaines ou sources, comme :
- celle de Saint-Eutrope-de-Trensacq censée soulager les estropiés et les maux de jambes,
- celle de Sainte-Rose-de-Mézos, intervenant contre les maus arrose (boutons, impétigo, furoncles, boutons roses provoqués par la pellagre),
- aller à Aire-sur-l'Adour rencontrer la fontaine Saint-Quitterie, sainte décapitée, censée soigner les maux de tête,
- à Vielle-Saint-Girons, où la fontaine aide les enfants anémiés ou déficients,
- à Bostens et sa fontaine qui guérit de la peur (?)...

 

Maaaaaiiisss, voici qu'à présent le département 33 de la Gironde nous tendait ses bras avec quelques autres surprises et rencontres au programme...

 

DANS NOTRE PROCHAIN EPISODE

Tout le monde connaît la Gironde pour ses vins de Bordeaux, son bassin d'Arcachon et sa dune du Pylat. Y'avait-il alors d'autres raisons d'y aller ?