Dans le précédent épisode de cette incroyable série qu'est "Le Cantal et les environs d'Embrassac", nous avons découvert une partie du sud de ce lieu-dit portant le nom d'Embrassac ; d'où le titre "Le Cantal, au sud d'Embrassac".
Mais avions-nous tout vu ? Et allions-nous tout voir ? Devions-nous continuer vers le Sud ou faire marche arrière pour revenir dans le Nord ? Et est-ce que toutes ces questions auront une réponse dans le nouveau billet qui va suivre ?

Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 
Nous quittons le village de Salins, ainsi que son église, sa cascade et sa Sheila.
En route pour le sud, encore et toujours ! Mais où nous arrêterons-nous ? Jusqu'où ? Jusqu'à quand allons-nous poursuivre cette progression ? Rodez ? Albi ? Carcassonne ? Barcelone ? Alger ? Niamey ? Porto-Novo ? Sainte-Hélène ? Oui, tu ne rêves pas : la fameuse île volcanique de Sainte-Hélène sur laquelle mourut Napoléon après six ans de détention. Mais plusieurs problèmes se posent alors. Si nous nous y rendons en bateau, il faut 14 jours de traversée depuis Cardiff, et Cardiff se trouve au Pays de Galles et donc au nord d'Embrassac. Ça ne va pas puisque le but est d'aller au sud. Nous pouvons choisir de nous rendre sur l'île en avion, mais d'après les autorités, l'aéoroport à 330 millions d'Euros aurait fermé suite à des soucis de sécurité (vents violents, étroitesse de la piste d'atterissage,...), comme nous le montre cette vidéo :

 

Embrassac Port NovoNous pouvons toujours nous reporter
sur Porto-Novo,
mais c'est tout de même à plus
de 6200 kilomètres d'Embrassac
et pour découvrir le Cantal,
ce n'est pas la destination
la plus appropriée !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allez !
Dans un premier temps, nous allons plutôt nous arrêter à quelques kilomètres de Salins  -5,2 km très exactement-, pour aller rendre une petite visite au village de...

DRUGEAC
Drugeac, café de la Poste (15)

J'adore ces petits endroits dans les villages un peu reclus où se mêlent dans un établissements les nécessaires vitaux tels que l'épicerie, la presse, l'essence et le bar. Cela me rappelle une épicerie que j'avais croisé lors d'un passage dans la Creuse du côté de Crozant. La tenancière était une femme très âgée avec un peu de barbe sur le menton et une blouse bleue de mercière. Dans son magasin se côtoyaient pèle-mêle bouteilles de gaz, fromages, bonbons, plats en céramique, jambons, briquet et cartes postales.
Ça me rappelle cette chanson de Marie-Paule Belle. Si, si, si ! Marie-Paule Belle !

Elle est loin, non, dans le décor, là, Marie-Paule Belle. Bon, ok, il est beau...surprenant ce décor des années 1970. On a vraiment l'impression que c'est lui la vedette et non la chanteuse qui a l'air très petite dans cette composition colorées et toute en formes variées. En même temps, dans cette chanson, je n'arrive à entendre le piano.

Bon, bref !

Drugeac, ancienne poste (15)Ici, à Drugeac, nous sommes à dix kilomètres de Mauriac.
Mais il ne faut pas croire que le village est perdu et sans intérêt.
Bien au contraire.
Il s'en dégage une atmosphère bienveillante et reposante.

 


Je pourrais te parler de l'Auberge des Saveurs, mais nous n'y sommes pas allés car ce n'était pas l'heure de passer à table. Dommage, la carte a l'air bien sympathique.
Après avoir passé l'auberge-restaurant, nous croisons la station de départ des Draisines du Pays de Mauriac dont le départ se fait depuis l'ancienne gare, réaménagée également en habitation de particuliers.

LES DRAISINES
Drugeac, vélorail
Eh bien oui : les Draisines, c'est un vélorail ! C'est à dire presqu'un vélo sur des rails, mais pas tout à fait. Disons que ce sont plutôt des petits wagonnets à pédale pour cinq passagers.

"Au départ de la gare de Drugeac, vous emprunterez 1 parcours de plus de 7 km (2h) aller-retour jusqu’au site de la cascade de Salins. Le parcours est spectaculaire, avec 3 tunnels dont un de près de 500m et 3 viaducs qui procurent une vue imprenable sur le Pays de Mauriac. Plusieurs châteaux et villages sont visibles sous un angle inédit. Au départ de la gare de Mauriac , vous pourrez emprunter 1 parcours de 13,8 km aller-retour (2h30) et 1 parcours de 21 km aller-retour (3h30) qui serpentent sur le plateau puis plonge dans la vallée de l’Auze, pour arriver également à la cascade de Salins." CANTAL TOURISME

Drugeac, vélorail (15)

Bon, là, pareil que pour l'Auberge des Saveurs, nous n'avions pas réservé et ce n'était pas l'heure de faire du vélo-rail.
DONC nous continuons notre promenade pour prendre la direction d'un lieu un peu à l'écart du village. Un lieu mystérieux. Un lieu qui ne figure pas sur toutes les cartes. Un lieu dont parfois les gens n'osent pas parlé... Ah, ah, ah, ah...
Pour nous rendre en ce lieu lointain, il nous faut prendre la Départementale 38 qui s'en va vers l'Ouest.

Drugeac, fontaine minérale, panneau (15)Puis, dans un virage, un panneau nous invite
à prendre à gauche.
Jésus, quant à lui, reste sur sa croix,
ne sachant toujours pas quelle direction indiquer.
À gauche, à droite, en haut ?!

 

 

 

 

 

Nous sommes à présent sur une route sans nom. Sinueuse, descendante. Elle semble finir en impasse à chaque virage.
Nous longeons quelques champs en pente sur lesquels quelques vaches autochtones paître.

Drugeac, salers en groupe (15)

Drugeac, salers isolée (15)        Drugeac, salers isolée

Belle robe marronnée claire que certains trouvent plutôt rouge bordeaux ou encore acajou foncé. Grandes et fines cornes en forme de lyre. Poil long et frisé. Voici les magnifiques vaches Salers !
Mais ce n'est pas elles que nous sommes venus voir par ici. Non !

Après deux kilomètres en pleine nature depuis Drugeac, nous voici arrivés à notre objectif.

LA FONTAINE D'APCHERDrugeac, fontaine minérale

Voilà, c'est elle, là-bas, au milieu des grandes herbes.
Bien, bien, bien.... Bon, bon, bon... Alors, alors... Eh bien on y va eh oh ! On n'est pas venu pour semer de la terre ou foutre des béquilles aux sauterelles ! Allez hop !


REPORTAGE


Alors oui, bon eh, non, mais : tout va bien ! Pas de soucis, pas de problème, pas d'ennuis gastriques, ni de fièvre aphteuse ! Impeccable ! Droit dans les bottes !
Mais intéressons-nous d'un peu plus près à la présence de cette fontaine dite minérale en ces lieux.

La source minérale d'Apcher est également appelée source du Cher. Comme le dirait Pierre Papillaud, elle est "naturellement gazeuse" et s'écoule à une température constante de 13°. Installée au coeur d'une couche de roche schisteuse primitive, la source a un débit d'environ 1000 litres par jour ; ce qui n'est pas évident à croire quand on voit le maigre filet d'eau couler. D'autre part, elle est reconnue pour soigner les troubles digestifs.
Plus d'informations sur son histoire avec le site : LE DOMAINE DES TROIS BURONS.

L'endroit est bucolique, mais semble un peu laissé à l'abandon.
Pourtant, quelques années plus tôt, la source attirait encore bon nombre de pèlerins et avait une réputation historique. Preuve en est avec ce reportage de TF1 en 2006.

EN 2006

EN 2016
Drugeac, fontaine minérale

Drugeac, fontaine minérale, portail (15)              Drugeac, fontaine minérale

Peut être parce que les riverains et autres connaisseurs de la source ne veulent pas qu'on la reconnaisse...

ALLEZ : nous repartons. Toujours plus au Sud.
Nous reprenons la Départementale 922 pour nous quitter la campagne et rejoindre la ville. Et cette ville est Aurillac.
40 kilomètres séparent Drugeac de la préfecture du Cantal.
Nous passons par d'autres petits patelins. Custrac, Merlhac, Laborie, Saint-Martin-Valmeroux, Rouffilange, Loubéjac, Cambourieu, Jussac, Salmagne, Naucelles, Aurillac.

AURILLAC
Aurillac, tag 3 (15)

Eh non, une fois de plus, comme pour Mauriac, je n'ai pas de photo globalisante de la ville avec vue panoramique, tout ça.
Quand on me parle d'Aurillac, de suite, je pense à la météo. Eh oui. Il faut dire que la ville est très souvent citée... comme l'une des villes les plus froides de France.

météo 4       météo A météo 5       météo B
C'est pas moi qui l'invente !

Ma première mission à Aurillac fut donc de tenter de savoir et comprendre pourquoi les indices température de Météo France donnaient souvent les températures les plus froides de France à Aurillac alors que, bon, eh, c'est pas le pôle Nord non plus !
Mes premières recherches se sont concentrées sur le centre-ville afin de voir s'il y avait oui ou non une antenne météo ou un centre météorologique ou je-ne-sais-pas-quoi qui mesure les températures. J'ai parcouru la zone piétonne sans trouver de réponse, mais, tout de même, un indice...

Aurillac, parapluie explicatif

Eh oui : il y a plusieurs boutiques apparemment spécialisées dans la confection de parapluies. Cela ne veut pas dire qu'il fait froid, mais plutôt qu'il pleuvrait beaucoup... Je m'approche du petit panneau explicatif de la présence de ce genre d'outil dans la ville.
"La légende veut que la Jordanne, rivière qui traverse notre ville millénaire, charriait des paillettes d'or.
Cet or était échangé sur place contre du cuivre que rapportaient d'Espagne les pèlerins, du nord de l'Europe revenant de Saint-Jacques-de-Compostelle. Ainsi naquit dès le Moyen-Âge à Aurillac une tradition de batteurs de cuivre. À partir de ce cuivre, les artisans locaux ont réalisé les pièces métalliques telles que le coulant, la noix, les aiguillettes.
Comme nos forêts regorgeaient de matière première, une industrie de mâts et de poignées en bois s'est développée tout autour de la ville.
Enfin, les paysans cantaliens qui allaient en Espagne vendre leur bétail, ramenaient de la toile de coton à partir de laquelle furent faites les premières couvertures.
Tout était donc réuni pour faire d'Aurillac le berceau du parapluie.
Le printemps venu, les hommes de ce pays parcouraient la France à pied, une hotte sur le dos, pour vendre les parapluies fabriqués durant les rudes journées d'hiver. C'étaient les fameux colporteurs dont on retrouve la trace à Angers, Chalon, Autun, Amiens et même en Belgique et aux Pays-Bas (Utrecht) où ils se sont installés et où ils ont créé des unités de production." OFFICE DU TOURISME D'AURILLAC


Aurillac est à l'origine de plus de la moitié de la production française, ce qui représentait 250 000 unités en 1999, et fournissait 100 emplois. Cette industrie a subi plusieurs décennies de déclin à la fin du XXe siècle. Pour se renforcer, les fabricants de parapluie aurillacois se sont regroupés en 1997 au sein d'un GIE et d'un label, L'Aurillac Parapluie.
Tout ceci est bien expliqué, mais ne permet pas d'approuver le fait qu'Aurillac soit la ville la plus froide de France d'après les prévisions météo d'Evelyne Dhélia (entre autres). Je continue mon évolution dans la ville. Le centre-ville est piéton et propose moult commerces variés. Plus d'une centaine de boutiques de commerçant et d'artisans !!! Dans une rue parallèle au centre-piéton, par contre, je croise de nombreuses devantures de commerces fermées. Elles ont le charme d'un autre temps.

Aurillac, ancien coiffeur (15)

Aurillac, tag 1 (15)     Aurillac, ancien quincailler (15)

       Aurillac, ancien toiletteur (15)

Cela me fait penser à cette expédition en Russie que nous avions faite avec Maître Arnaud (Kaliningrad Tour... que je n'ai toujours pas fini de narrer ici, sur ce blog). Une fois arrivés en Russie, nous avons longé la côte Baltique pour nous arrêter, au hasard, dans cette petite station balnéaire prénommée Zelenogradsk en russe, Cranz en allemand, Krantas en lituanien et Krańc en polonais.

Et voici notre rubrique
SOUVENONS-NOUS !

Nous avons marché le long de la magnifique promenade longeant la mer, puis nous sommes ensuite allés dans les terres du petit centre ville.

Tout à coup,
nous passions de ça...

DSCN0948

DSCN0950       DSCN0939

...à ceci !
DSCN0911

DSCN0910         DSCN0913

L'impression d'avoir franchi une grande palissade temporelle, de quitter un décor factice de bord de mer avec ses touristes pour entrer dans la vraie ville et ses habitants.

BREF : nous reparlerons de tout cela prochainement.
Revenons à Aurillac.


Et puisque nous parlons de décor, façade, tout ça, ne voilà-t-il pas que je me trouve face à cet intrigant bâtiment situé à l'Est de la belle place du centre-ville.

Aurillac, maison consulaire (15)Il s'agit de la maison consulaire.
Son architecture m'étonne et détonne avec ses pierres apparentes, ses tours et ses grandes fenêtres. Je m'approche pour lire le panneau de l'office du tourisme.
"Très tôt, aux XIIème et XIIIème siècles, des faubourgs s'étendirent hors de l'enceinte du bois de la ville abbatiale (la courbure de la rue du Collège en dessine l'emplacement). Des remparts dont il ne reste presque rien aujourd'hui, vont ceinturer cette nouvelle ville qui s'étend autour de l'église paroissiale Notre-Dame (à l'emplacement de l'actuel Hôtel de Ville) jusqu'aux coteaux d'Aurinques et aux berges de la Jordanne.
un pouvoir municipal intense se développe. Les incessantes querelles entre le seigneur-abbé et les bourgeois aboutissent à partir de la fin du XIIIème siècle à la signature des Paix d'Aurillac, véritables chartres de la ville qui régissent les droits de chacun.
Au-dessus de la porte de la Maison Consulaire, on découvre le blason de la ville où les coquilles rappellent la puissante confrérie de Saint-Jacques existant à Aurillac. Les fleurs de Lys ayant été quant à elles offertes par Charles VII en remerciement de la fournitures par les consuls d'un contingent de 200 hommes armés qui participèrent à la délivrance d'Orléans en 1429."  OFFICE DU TOURISME D'AURILLAC

 

Et là, je sais déjà ce que tu vas me dire... Si, si, si... Vas-y, n'hésite pas... Tu vas me dire : "Mais quel rapport avec ton objectif initial qui était de découvrir pourquoi météo France annonce souvent qu'Aurillac est la ville la plus froide de France ?"
Ah, ah, ah. Tu as raison, c'était là le but initial de ce périple rapide dans cette bonne vieille préfecture du Cantal qui a plus d'un atout dans ses poches. Je n'ai pas parlé non plus du château, des musées, des maisons anciennes à colombages le long de la Jordanne? Je n'ai pas parlé non plus des foires à bestiaux incontournables de la ville, ou encore de son Festival des Arts de la Rue et du Théâtre de Rue, évènement incontournable pour connaître et découvrir les nouvelles créations de cet art dynamique et dithyrambique !

Oui : "Toute culture naît du mélange, de la rencontre, des chocs. À l'inverse, c'est de l'isolement que meurent les civilisations." Octavio Paz, cité au début de ce documentaire.
Malheureusement, nous étions à Aurillac en juin et le festival 2016 se tenait fin août.

Petit résumé de ce que nous n'avons pas vu.

Mais il n'y a pas que le Festival des Arts de la Rue et du Théâtre de la Rue... Putain, c'est long à écrire en plus. Ça donne quoi en initiales ? FARTR ! Ouais bon, on va garder le titre dans son ensemble.
Oui, il n'y a pas que le festival à voir à Aurillac, et tant mieux car si tu es dans la ville en juin, eh bien du coup, tu te demandes !
Aurillac est également réputée pour ses foires aux bestiaux. Mais là encore, aujourd'hui, il n'y en a pas.
Entre l'hôtel de ville et la place du Square, les vieux quartiers enroulent leurs ruelles étroites bordées de maisons anciennes et d'arcades. Nous en avons déjà parlé.
Aurillac, c'est aussi le château avec son esplanade qui domine toute la ville. En son antre, on découvre le musée des Volcans où chaque visiteur peut s'initier aux mystères de la vie géologique du pays.
Aurillac, c'est encore le Musée d'Art et d'Archéologie avec un exposé complet sur l'histoire du Cantal, de l'époque glaciaire à nos jours, ou encore des peintures signées d'artistes locaux.
Aurillac, c'est cette impressionnante statue de bronze de trois mètres de haut du pape Gerbert qui domine le parking des Graviers. Pourquoi ? Eh bien parce qu'Aurillac a eu un pape.
"En l'an Mille très exactement. Sorti de sa bergerie par les moines de l'abbaye d'Aurillac, alertés par ses manifestations d'intelligence exceptionnelles, éduqué par eux, le jeune Gerbert partit étudier en Espagne. Il fut abbé du célèbre monastère de Bobbio en Italie, puis archevêque de Reims et de Ravenne, conseiller des Empereurs d'Allemagne. Il contribua largement à l'avènement de Hugues Capet et, finalement, devint pape, sous le nom de Sylvestre II. Quel parcours pour un petit pâtre qui passait ses nuits à regarder briller les étoiles !" EDITIONS ATLAS

Et là, j'entends des jeunes me dire : "Ouais OK, t'es sympa, mais des foires à bestiaux, un pape ; moi, ça m'fait pas trop rêver tu vois, quoi LOL MDR LOL !"
Et là, je te répondrai : "Oh eh, t'as qu'à y aller voir !"
De toute façon, moi, j'étais venu pour tenter de comprendre pourquoi il y avait toujours ce petit halo bleu synonyme de fraîcheur sur cette ville. Et après avoir cherché, erré, scruté, je n'ai pas trouvé de réponse. Peut être que l'antenne de la station météorologique se cache dans une caverne ou dans une cave. C'est alors pour cette raison qu'Aurillac est souvent classée ville la plus froide de France.

MAAAAAAAIIISSS :
attention, voici une réponse à mon interrogation
apportée par le représentant du syndicat de Météo France :

"Aurillac – et ses 2080 heures d’ensoleillement par an (devant Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse…) – est la seule ville de la carte météo française située à 600 mètres d’altitude (donc la plus haute des villes françaises dont Météo France mesure tous les jours les températures). Cela "fausse le débat" poursuit le représentant du syndicat Météo-France qui conclut : "Il fallait mettre un terme à cette polémique"."  LA VOIX DU CANTAL

 Et voici comment l'antenne météorologique a finalement été déplacée à Saint-Flour. Ajoutons qu'Aurillac bénéficie d’un nombre de jours d’ensoleillement comparable à des villes du sud, telles que Toulouse ou Bordeaux. Voilà !

De notre côté, nous reprenons la route d'Embrassac, plein Nord.

 

DANS NOTRE PROCHAIN ÉPISODE

Après l'Ouest et le Sud, c'est à l'Est d'Embrassac que nous irons faire un petit tour. Au programme, des églises, des volcans, de la bonne bouffe et du village classé.