Ça y est : : les nouvelles affiches des candidats à la Présidentielle 2017 sont arrivées et commencent à être collées un peu partout.
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 

Cela n'a pas pu t'échapper...
À moins que tu aies décidé de te retirer au fin fond d'une forêt profonde du Jura ou du Morvan pour y vivre en autarcie, sans radio, ni télé, ni internet, ni journaux, ni électricité. Juste toi, un petit chalet de bois, un petit ruisseau pour aller pêcher, des branches pour te chauffer, quelques champignons et brins d'herbe pour te sustenter. Oui, tu as bien raison : n'est-ce pas la vie ? Hein ? Hein ? Hein ? Ben alors !
Cela n'a pas pu t'échapper...
À moins que tu n'habites dans un pays étranger qui s'en fout un peu de le situation politique française ; un peu comme, par exemple, à Pripyat.

BREF !
Cela n'a pas pu t'échapper : en France, nous sommes actuellement en pleine campagne présidentielle ! Je ne sais pas quand elle a commencé cette campagne. Il y a une éternité, il me semble, comme le disait si bien Gary Oldman dans le film "Dracula" de Francis Ford Coppola au sujet de ses amours lointains.
Chaque semaine, chaque jour, de nouvelles informations sur les 11 candidats. Chaque heure, chaque minute, un nouvel entretien à la radio, à la télé, dans les journaux avec un des 11 candidats. Chaque fois, un fait, un meeting, un rassemblement pour parler encore et toujours du fait que elle ou lui est le plus compétent pour parvenir au poste de Président de la République française.
Le mois dernier, les médias s'arrêtaient sur les emplois fictifs accordés par Fillon à certains membres de sa famille, puis se penchaient légèrement sur les trois affaires de financières illégales de Marine Le Pen avec le fait que ces deux protagonistes politiques ne veuillent pas se rendre au tribunal pour être jugés ; ce qui, en plus d'être affligeant, semblait pourtant légal et autorisé.
La semaine dernière, un oeuf pour Macron, de la farine pour Fillon... La campagne présidentielle devenait une énorme quiche.

quiche présidentielle

Peut être voit-on trop ces candidats. Peut être les entend-on trop souvent pour répéter les mêmes choses. Peut être que tous ces discours ne sont pas réalisables et fatiguent les Françaises et les Français.
Depuis hier, la campagne présidentielle a encore franchi un pas. Pour la énième fois, on nous répétait que nous avions atteint la dernière ligne droite. Depuis hier, nous avons à présent la présentation des films de campagne de chaque candidat ainsi que la pose de leurs affiches officielles.
À Marseille, c'est carrément une double campagne d'affichage qui sévit afin de mettre les bons mots sur les slogans de certain candidat.

affichage
Photo : Gérard Frau

 

BREF ! C'est le moment de prendre un peu de recul pour ne pas se laisser envahir par les multiples discours et promesses. Il est grand temps de prendre quelques heures de vacances dans un endroit calme, isolé, en pleine campagne.
Mais attention : qui dit élections présidentielles, dit printemps ; et qui dit printemps, dit également pollen.

Il est donc très important de se protéger
contre cette invasion aérienne !

petit rappel

 

C'est ainsi que je me suis rendu à Cherchebruit, petit village du Pays Basque, situé entre Saint-Pée-sur-Nivelle et la frontière espagnole.


Au programme


      Une petite virée sur une plage bien calme à cette époque

                              LAFITENIA
Saint-Jean-de-Luz, plage de Lafitenia (64)


Puis aller faire un tour dans une venta espagnole isolée   
pour déguster une sangria maison                

sur le chemin des Contrebandiers                
ZUGARRAMURDI                
Zugaramurdy, sangria sur le chemin des contrebandiers (espagne)

 

          Puis préparer le premier barbecue de l'année
                        CHERCHEBRUIT
Cherchebruit, premier barbecue 2017 (64)

 


Et enfin, enfin, enfin... se poser !
Pour écouter la nature et regarder le ciel !