Voilà l'affirmation que je me suis auto-imposer à moi-même pas plus tard que le week-end de Pâques dernier alors que les télés-radios-journaux relayaient les mêmes discours politiques de... blablabla bla blabla blablablabla !
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...


Une fois n'est pas coutume... J'aime pas cette phrase-proverbe. C'est comme "À point nommé", ou "Un point d'orgue", ou "Autant que faire se peut", ou "On se tient au jus !". Je ne la comprends pas cette expression ?! "Au jus" ?! Quel jus ? Et "Friser le ridicule" ! Qu'est-ce que c'est que ça ? Friser ? Ridicule ?
Et puis tu peux faire un mélange de toutes ces phrases insupportables que les gens parviennent à placer un peu n'importe où. Et cela donnerait à peu près ceci : "N'importe comment c'est comme tout et pis c'est du pareil au même, mais j'dis ça, j'dis rien vu qu'au jour d'aujourd'hui, c'est pentu d'chez pentu".
Par contre, j'aime bien l'expression "Fais du bien à un cochon, il reviendra chier sur ton perron", ou encore "Le diable est dans les détails", ou encore "Il se mouche pas avec le dos de la cuillère", ou encore "Qui pisse face au vent se rince les dents" ou encore cette sentence que l'on doit au capitaine Marleau  : "Un enfant sans portable, c'est comme un actionnaire sans licenciement, ça peut pas survivre".

BREF : putain, première phrase et je pars déjà en quenelle ! Tiens, ça fait longtemps que je n'ai pas mangé de quenelles. Sauce Nantua, parait-il que c'est le top.
BREF : comme d'habitude... Ah, savais-tu que la chanson "Comme d'habitude" a été écrite par Claude François et Gilles Thibaut ?

cloclo"En février 1967, le compositeur Jacques Revaux alors en vacances à l’hôtel Canada de Megève se rend compte qu'il a oublié d'écrire quatre morceaux commandés par le producteur de musique Norbert Saada. Il les compose en une matinée. Parmi elles, une chanson initialement titrée For Me avec des paroles anglophones et qu'il propose à plusieurs artistes qui la refusent, dont Michel Sardou, Mireille Mathieu, Hugues Aufray et Claude François lui-même. La chanson est acceptée par Hervé Vilard qui annonce qu'il l'utilisera en face B. Cependant Revaux, qui désire travailler avec Claude François, la présente à nouveau à celui-ci dans son moulin de Dannemois le 27 août 1967. Les deux hommes travaillent alors au bord de la piscine en compagnie de Gilles Thibaut. Le texte est remanié par Claude François qui lui induit le thème de la vie quotidienne d'un couple qui se délite, résumant ainsi sa récente rupture sentimentale avec France Gall. 
Paul Anka, qui entend la chanson lors d'une émission de la télévision française, en acquiert les droits pour sa maison de production américaine. Il est l'auteur définitif de l'adaptation anglaise sous le titre My Way. Frank Sinatra en fait un succès planétaire en 1969. Elle est enregistrée par Elvis Presley en 1973 et il la chante cette même année lors de son concert par satellite à Hawaï. Elle est également reprise par Sid Vicious dans une version punk." WIKIPEDIA

BREF : je ne vais pas répéter la messe, mais... tiens, je l'avais oublié cette expression...
BREF : nous sommes en pleine élections présidentielles et je n'en peux plus d'entendre les candidats, les sondages, les analyses, les propos des passants qui ne savent pas pour qui ils vont voter. Mais il faut bien l'admettre : quel suspense !
TOUTEFOIS, j'ai décidé de me casser loin de ce brouhaha continu pour aller faire un tour là où le téléphone ne passerait pas, où les ondes radios ne passeraient plus, où les candidats ne feraient pas un meeting impromptu.
J'ai donc décidé de me rendre au lac d'Estens, encore nommé Ibón de Estanés car c'est un lac espagnol, ou encore Ibón d'Estaners car il se trouve ne Aragon ; et plus précisément non loin de la frontière franco-espagnole, au-dessus de la belle vallée d'Aspe, dans les Pyrénées. Ça va ? Tout le monde suit ? On continue.

Bien sûr, si tu es un/e fan assidue de ce blog, tu dois déjà être en train de te dire : "Oh mais oh, eh : tu y es déjà allé plein de fois au lac machin là ?!!!!!"
C'est vrai, tu n'as pas tort et je vois que tu es une lectrice/un lecteur fidèle et attentive/if ; et pour cela, je t'en remercie bravo à toi.
Certes, je m'y suis déjà rendu avec Maitre Arnaud en octobre 2010, puis avec Nanie en juin 2012. Mais jamais seul, et encore moins au mois d'avril.


DONC c'est parti !
MUSIQUE !!!

Je pars du Pays Basque et... oh allez, je vais faire un petit détour par... par... Laàs !
Et on n'hésite pas à balancer du jeu de mots avec "De guerre laàs" ou encore "Je suis passé à Laàs"... Je suis passé à l'as. Tiens, en voilà encore une d'expression que je ne comprends pas vraiment. Que veut-elle don' bien pouvoir vouloir dire ?

PASSER À L'AS
"Signification : Ignorer, ne pas prendre en compte
Origine : Expression française qui puiserait ses origines dans les jeux de dé où l’as ne vaut qu’un point et serait donc négligeable lors du comptage. De ce fait toute chose  qui passe à l’as au sens figuré du terme va être ce qui est de quantité négligeable ou ignoré. L’expression en question va être utilisée plutôt avec des noms d’objets et ne s’appliquerait pas ou très peu avec un complément de nom de personne." EXPRESSIONS FRANÇAISES


Alors, Laàs, c'est qui, c'est quoi, c'est où ?

LAÀS
Laas, entrée du village (64)

Mais qu'est-ce que c'est que ces patacouaires ? Une frontière ? Une douane ?

Ah oui :
une douane !
Laas, la douane          Laas, la douane (64)
Devant                                                                                                     Derrière

Nous sommes en France qui, elle même, se trouve en Europe. Une Europe sans frontière... hormis la Suisse et l'Angleterre... Nous pouvons errer, vagabonder, découvrir en toute liberté des pays, des cultures, des gastronomies. Et voici que là, dans ce petit coin reculé du Béarn, entre Barraute-Camu et Araujuzon, L'Hopital d'Orion et Tabaille-Usquain, on nous fout une frontière avec une douane. Qu'est-ce que c'est que ça ?
Non, calmes-toi. Ce n'est pas grave. Nous pouvons toujours circuler librement et aller à la rencontre des gens. Cette frontière-douane est là pour marquer humouristiquement la volonté de Laàs d'être original, comme le note la page Facebook du village.

Créer des frontières pour les ouvrir...
Nous y sommes, la Principauté de Laàs est bien réelle, bien visible ! Les douanes marquent l'entrée et la sortie de la Principauté. Une façon significative de délimiter un territoire, de mettre en lumière ce qui n'est pas et ne sera jamais délocalisable. Toujours ouvertes, elles sont aussi des bras tendus vers le reste du monde.
"Le monde de la réalité a ses limites. Le monde de l'imagination est sans frontières" (J.-J. ROUSSEAU)

Me voici donc en Principauté de Laàs en pleine période d'élections présidentielles.
Une monnaie, un passeport, un drapeau dans le but de devenir une destination touristique, encourager la création d'emploi, limiter l'exode rural, fédérer les acteurs du territoire, renforcer l'identité du Béarn et trouver les moyens de financer des projets.

Site Laàs

 

laàs, objectifs
Photos : Principauté de Laàs

Alors, dis comme ça, on peut se dire : "Oui, bon, c'est bien, c'est enjoué, mais est-ce que cela me donne vraiment envie d'aller voir ce qui se passe à Laàs ?"
Peut être pas, mais tu aurais bien tort de ne pas venir.

Laàs,
une histoire

"L'histoire de Laàs est celle d'un petit village béarnais d'agriculteurs et d'artisans, étape des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Les tailleurs de pierre qui exploitaient les carrières du bord du Gave ont contribué au renom du village grâce aux bâtiments et monuments construits avec ce noble matériaux : caserne Bernadotte et hôtel Gassion à Pau, cathédrale d'Oloron-Sainte-Marie, pont Saint-Esprit à Bayonne.
De même jusqu'au début du siècle, les agriculteurs-artisans fabriquaient des poteries vernissées qui ont fait connaître Laàs comme village de potiers.
Le château de Laàs constitue, avec les jardins et le parc qui l'entourent en terrasse sur le gave d'Oloron, un très bel ensemble, il sert d'écrin à une collection d'oeuvres d'art tout à fait exceptionnelle. Sur le flanc du coteau se trouve l'ancienne chapelle datant du IXème siècle, restaurée avec le concours de 2365 Caravelles des Guides de France. Ce lieu est aussi un magnifique balcon sur le village et ses maisons béarnaises ainsi que sur la chaîne des Pyrénées.
L'agriculture, l'artisant et le tourisme sont les bases de l'activité économique du village. Parce que Laàs, riche de son passé et de ses traditions, est résolument tourné vers l'avenir, son souci est d'accueillir de nouveaux habitants qui exercent leur métier et vivent dans le village (Brigitte Bardot, amie du village, aurait pu s'y installer en 1989 !).
C'est dans cette optique qu'a été créé, en 1988, un commerce multiple rural : l'Auberge de la Fontaine où vous trouverez un cadre, une restauration, un accueil et des chambres de qualité. Pour le compléter, un camping 3 étoiles, le Saint-Jacques, peut aussi vous accueillir. Sont également installée un potier, un artisan fabricant tourneur sur bois précieux et un maître ébéniste. Enfin, un vaste programme d'animations et d'évènements ponctue toute l'année et rythme la vie du village.
Laàs vous offre un petit fronton, un ping-pong, une plage naturelle au bord du gave, lieu idéal pour pratiquer la pêche, le canoë, le rafting... (...)" OFFICE DU TOURISME DE LAÀS


Dès les premières roues de 207 posées dans le village, une belle sérénité se dégage de l'air ambiant avec, quelques fois, un petit décalage rigolo en ce mois d'avril printanier.

Laàs, publicité d'avril (64)

Un mélange de curiosités et de découvertes parfume de suite ma visite improvisée.
Je me gare sur le parking au centre du village, au pied de l'église Saint-Barthélémy, face à la mairie ; puis j'erre au hasard des rues.

Laàs,
centre du monde
Laàs, centre du monde (64)

Un poteau posé là, sur le parking, avec des noms de villes du monde entier et le kilométrage séparant Laàs de ces villes. Remarquons que Buenos Aires n'est qu'à 11528 km de là où nous sommes.
Sur la gauche de ce panneau, je découvre la pierre météorologique.

Laàs,
la pierre météo
Laàs, caillou météo (64)

Et déjà, tu peux remarquer que nous sommes sur le square Brigitte Bardot. La question se pose alors : Pourquoi Brigitte Bardot ? Est-elle morte sans qu'on le sache ? Est-elle venue à Laàs ? Est-elle née à Laàs ?
Un semblant de réponse est apportée lorsque je me rends en face de la pierre météo pour atteindre l'entrée de l'Auberge de la Fontaine.

Laàs,
Brigitte Bardot
Laàs, auberge de la fontaine, Bardot (64)

Bon, il faut le savoir, mais en même temps, ce n'est pas la présence de cette femme qui me donnera envie de venir à Laàs. Même si elle a mené un chouette combat pour la protection des animaux, il n'en reste pas moins que plus près de nous, elle fut également condamnée à cinq reprises pour incitation à la haine raciale pour ses critiques envers l'immigration, l'abattage rituel des animaux, le métissage, certains aspects de l'homosexualité ou encore l'islam en France.
Pourquoi Laàs n'a-t-elle pas choisi un autre nom de célébrité ? Je sais pas moi, par exemple, Rémy Bricka. Bon, Ok, Rémy Bricka n'a pas la carrière de Bardot et il ne fut pas admirer par Gainsbourg, les Beatles, Kirk Douglas, etc. Mais il a quand même chanté La vie en couleurs et traversé l'océan Atlantique sur des skis flotteurs propulsés par deux rames !!!! Merde alors !

Ceci étant dit, je te recommande vivement d'aller manger à l'Auberge de la Fontaine, seul restaurant-bar-hôtel du village. L'accueil y est des plus sympathiques et chaleureux. De plus, on y mange une délicieuse poule au pot (entre autres) !

Laàs,
l'auberge de la Fontaine
Laàs, auberge de la fontaine (64)

Alors, tout à l'heure, c'est à dire quelques lignes au-dessus, nous avons parlé de vedettes, de stars, de show-bizz, de... je m'emporte un peu... Nous avons parlé de Brigitte Bardot et de Rémy Bricka. Laàs aime les vedettes. Laàs aime le show-bizz. Laàs aime la culture, la musique, le cinéma, la littérature. Et c'est pour cela que Laàs a créé le "Laàs Vegas boulevard".

Laàs,
le Laàs Vegas Boulevard
Laàs, Laàs vegas boulevard, Nelson Monfort (64)

Le Laàs Vegas Boulevard propose une déambulation dans les petites rues du village à la recherche des étoiles sur lesquelles figurent, tour à tour, un artiste, un écrivain, ou un présentateur télé, venus ici à l'occasion du Festival des Transhumances musicales ou autre manifestation.
En effet, chaque année, Laàs propose plusieurs interventions culturelles, comme le festival des Transhumances Musicales, la fête du Maïs, la Course Internationale des 3 Heures de la Brouette, etc.
Je me lance alors dans les rues.

Laàs, Laàs vegas boulevard, De Palmas (64)      Laàs, Laàs vegas boulevard, Pepe Nunca (64)

Laàs, Laàs vegas boulevard, I muvrini (64)       Laàs, Laàs vegas boulevard, Manu Chao (64)

Laàs, Laàs vegas boulevard, Murray Head (64)

Murray Head qui, comme son nom l'indique, habite non loin de Laàs. Enfin, comme son nom l'indique... J'ai longtemps cru que Murray Head était un chanteur anglais ou américain, eeeeeeeettttt... j'avais raison car Murray Head est bel et bien britannique.
J'avais échappé au Say it ain't so Joe, chanson sortie en 1975, mais, grâce (ou à cause) de Top 50, je n'ai pas ignorer pu One night in Bangkok, en 1984. En même temps, ce n'est pas trop grave, elle n'est pas déplaisante cette chanson. Hein ? Hein ? Hein ? Mais non ! 

Allez, on l'écoute !

Quelle différence entre les deux titres phare de Murray Head ?!

Le Laàs Vegas Boulevard m'amène à passer devant la mairie où les étoiles rendent hommage à Manu Chao, de passage dans le village pour le festival des Transhumances Musicales en 2013 devant plus de 8000 personnes. C'est également sur la façade de la mairie que nous retrouvons une série de drapeaux de pays divers avec une spécialité culinaire à base de maïs en dessous ; ceci en rapport avec la Fête du Maïs qui se tient chaque année ici en octobre.
On apprend ainsi, tour à tour, qu'au Pérou, on boit la Chicha, une boisson fermentée à base de maïs alors qu'au Panama, en rentrant des champs, les paysans mangent un bon quacho, une soupe de haricots grimpants, de maïs et de riz.

Laàs,
la fête du Maïs
Laàs, la mairie, drapeaux (64)

Un peu plus loin, Laàs expose une plaque émaillée sur laquelle est relatée la recette du plat local : le milhassou.

Laàs, panneau tourisme (64)

Après avoir tenté de chercher la plage que, finalement, je ne trouva jamais, je prends à présent la direction de la chapelle Sainte-Barthélémy et du panorama. Pour cela, j'emprunte toujours diverses petites rues où le printemps a déposé quelques couleurs de ci de là... oh putain, quel poète je fais !

Laàs, fleurs de printemps        Laàs, fleurs de printemps (64)

Laàs, eau et route (64)         Laàs, rue et chariotte (6')

Je contourne le rond-point avec ce monument rendant hommage à Jean-Pierre Casamayou-Larroque, parti résider à Montevidéo en 1841.
"Si la famille a été coupée en deux, c'est qu'en 1841, attiré par les agences d'immigration et pour éviter le régiment de 7 ans obligatoire durant cette période trouble, Jean-Pierre Cazamayou-Larroque, 18 ans, tailleur de pierre, décide de quitter le Béarn avec son grand frère Pierre, 32 ans, pour tenter sa chance à Montevideo. Après une traversée périlleuse de deux mois en voilier, ils arrivèrent enfin en Uruguay.
Pierre étant l'aîné, il revint plus tard au Béarn pour fonder la lignée de Laàs. Jean-Pierre, qui était le cadet dans une époque régie par le droit d'aînesse, resta en Uruguay pour fonder un foyer. Ainsi naquit la branche cousine d'Amérique du Sud.
Si cette émigration béarnaise a eu son lot de malheurs et de désillusions à l'époque, ce ne fut pas le cas pour cette famille puisque Jean-Pierre Casamayou-Larroque a fait fortune. On lui doit même la superbe fontaine d'Audaux, érigée en son honneur en 1874, après qu'il a envoyé des lingots d'or à son village natal." LA RÉPUBLIQUE DES PYRÉNÉES

Comme tu peux le voir, ce monument est surmonté d'une brouette, évoquant du même coup, le lieu de départ de la plus grande course du village.

Laàs
la Course Internationale des 3 Heures de la Brouette
laàas, Course Internationale des 3 Heures de la Brouette

laàs, Course Internationale des 3 Heures de la Brouette       laàs, Course Internationale des 3 Heures de la Brouette
Photos : Principauté de Laàs

Quelques mètres plus tard, j'arrive à hauteur de la Chapelle Saint-Barthélémy qui fut restaurée il y a quelques années par 2365 Caravelles des Guides de France. Sur la façade est apposée une étoile du Laàs Vegas Boulevard, rendant hommage la venue d'Isabelle Aubret en 2011.

Laàs, chapelle Sainte Barthélémy (64)     Laàs, chapelle Sainte Barthélémy, Isabelle Aubret (64)

Une petite montée plein sud, ou plein Ouest... j'en sais rien, et on s'en fout un peu d't'façon... je suis arrivé au panorama.

Laàs
le panorama
Laàs, belvédère (64)

Avec, entre autre,
vue sur La Pierre-Saint-Martin !
Laàs, belvédère

Je fais demi-tour pour rejoindre la voiture, garée sur le parking jouxtant l'église Saint-Barthélémy. Au pied de celle-ci, une série de panneaux explicatifs sur les phénomènes de lune et de météo...

DSCN0603         DSCN0604

Ainsi qu'une sculpture originale
baptisée la Montre du Berger
avec son mode d'emploi.
Laàs, montre du berger
   
Laàs, montre du berger (64)

C'est ainsi que se termine ma petite promenade dans les rues de Laàs. Elle aura bien duré 1h30, mine de rien. Mêlant culture, sculpture, arts, artisanat, nature et autres, c'est vraiment original et instructif.
Mais, pour ceux qui prendrait toute cette histoire de Principauté de Laàs que pour une gentille blague, regardons le reportage de BFMTV qui met en lumière l'intéret du maire à développer des activités autour et dans son village...

 

Pour ma part, je reprends la route en direction de la vallée d'Aspe et du lac d'Estaens.