Eeeh oui, comme chaque année, le mois de mai se distingue par ses nombreux jours fériés, mais ça, on l'a déjà dit alors bon, eh oh, on peut avancer un peu là ?!
C'est également au mois de mai que plusieurs évènements médiatico-sportivo-cinéphiles viennent occuper nos journées et encourager les moins téméraires d'entre nous à rester devant leurs télés afin de célébrer lascivement ces jours de congés.
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 

Qui dit "mois de mai" ...pourrait au moins faire une vraie phrase avec un sujet, un verbe, un COD ou un COI pour que l'on comprenne un peu mieux ses pensées. Hein ! Alors ! Pas compliqué, merde !!!!
Excusez-moi, je recommence.

Qui dit "mois de mai", dit "Festival de Cannes","Tournoi de Roland Garros","Giro", "Fête des mères" et "Fête des Voisins".

Ah bah tiens,
Je l'avais oubliée celle-ci
:


PAF ! Ça, c'est dit !


BREF :
Un évènement chasse l'autre. Le festival de Cannes est terminé, le tournoi de Roland Garros commence. Et les jeunes révisent leur bac. C'est la vie, c'est ainsi, que veux-tu que je te dise, on n'y peut rien, c'est le temps qui passe, voilà, hein, bon, on n'est pas à plaindre non plus !

Cette année encore, je ne suis pas allé à Cannes. Ben non. Ça arrive, des fois, je ne vais pas à Cannes pour le festival. Comme la plupart des gens finalement, si on réfléchit bien. Tu y allé toi, à Cannes cette année ? Non. Ben voilà.
Je me souviens du festival de 1995 pendant lequel j'avais suivi l'errance de Saucisses-Lentilles (Tu vas à Cannes cette année, épisode 4), ou encore le Festival de Cannes de 2008 (Tu vas à Cannes cette année ?, épisode 2), du festival en 2010 où je n'étais déjà pas allé (Eaaaah Cannes !), etc.
Par contre, j'ai suivi de très près le Festival de Cannes-Ular.
Alors, qu'est-ce que c'est le Festival de Cannes-Ular ? Eh bien, ce sont des stars, des films -des affiches de films surtout- , des rencontres (mais pas tant que ça finalement), des trucs et des machins.

 

LE FESTIVAL DE CANNES-ULAR
Jénorme après-midi de Feria a


Cela commence par la cérémonie d'ouverture dont je n'ai aucune image. Pas de photos de montée de marches, de tapis rouge, de vedettes, de robes de soirée, de bijoux ! Mais un spot publicitaire pour un parfum qui tourne en boucle toute la journée !


Cette année, c'est encore le dernier film d'Arnaud Desplier qui a ouvert le festival.

On se souvient de son précédent film...
comment je me suis disputé ma tente

On se souviendra tout autant de son dernier film.
comment je me suis disputé

Après la projection, les débats et les questions des journalistes se sont surtout portés sur une chose : faut-il prononcer "Arnaud Déplier" ou "Arnaud Desplier" ?
Il n'y a pas eu vraiment de réponse, tout le monde était plus ou moins d'accord sur le fait qu'il fallait surtout rejoindre au plus vite le buffet où étaient disposés des milliers de bouteilles de champagne et quelques tonnes de petits fours mêlant foie gras et caviar.


ET LE FESTIVAL A CONTINUÉ EN PRENANT SON PETIT RYTHME DE CROISIÈRE, COMPOSÉ DE FILMS, DE FÊTES, DE VEDETTES, DE MONTÉE DE MARCHES, DE FÊTES, DE DESCENTE DE MARCHES, DE TAPIS ROUGE, DE FÊTES,...
Et le monde du cinéma en a bien besoin, étant donné la morosité du marché actuel.
Non, je déconne !


Le lendemain, notons la projection en compétition du premier vélo-movie, "Parla-Montcuq", dont le titre rappelle le "Paris-Texas" de Wim Wenders, palmé à Cannes en 1984.

parla montcuq B
Photo : Google

Un Vélo-movie, qu'est-ce que c'est ? Eh bien, c'est comme un "road movie" sauf que le vélo remplace la bagnole. Dans "Parla-Montcuq", nous suivons les déambulations d'un homme qui a décidé de relier ces deux villes sur une distance de 777 kilomètres.
Retrouves le scénario en cliquant ici : Il roule 1000km pour faire Parla-Montcuq.
À la sortie de la salle, les gens n'avaient que deux mots en tête : TROP LONG ! Il faut dire que ce très-long-métrage reprend le parcours du héros sans montage, soit plus de 44 heures de film non-stop.

Le lendemain, ou surlendemain, un rétro-hommage était donné au Cinéliquide avec la projection de quelques pépites, comme on dit dans les milieux autorisés.

RÉTROSPECTIVE-HOMMAGE
AU CINELIQUIDE
le pâté
La suite très attendue du "Chocolat" avec Binoche et Depp.

le dernier rohmer          liquide
Le prochain Eric Rohmer                                                                                   Le futur Pixar

Ainsi que ce nouveau film
qui sera sans conteste la comédie de l'été.
Qu'est-ce que c'est que

Plein d'autres en te rendant sur le site du Cinéliquide : CINE LIQUIDE.

 

Durant la quinzaine, j'ai pu assister aux retours de nombreux réalisateurs, avec le dernier film de Spike Jonze, "Dans la tête du penseur", diffusé le même jour que le "Rodin" de Jacques Doillon à Cannes.

rodin

Mais il y a eu également la projection des derniers longs-métrages de M. Night Shyalaman, Robert Redford et Hou Hsiao-hsien.

le dernier Shalaman

Gilles de la Tourette        siensien

 

Dans la section parallèle, "Un certain préquel" qui se tenait seulement le jeudi de l'Ascension entre 12h00 et 15h30 avec la diffusion de quatorze films, je n'ai pu voir que deux films.

atchoum prequelUn film qui reprend la vie d'Atchoum
quand il ne s'appelait pas encore Atchoum,
mais Francis.
Un beau moment où nous suivons l'évolution
du petit homme avec cette gène qui prend
peu à peu le dessus sur son quotidien au point
de rendre les dialogues inutiles et inaudibles..
Toutefois, il est fort à parier que les Studios Disney
sauront utiliser le filon et nous servir la même sauce préquel
pour les six autres nains du conte des Frères Grimm.

 

 

 

 

 

 

 

Jésus PrequelBourré d'effets spéciaux,
cela ne gâche pourtant pas le plaisir
de découvrir cette nouvelle version
de l'histoire de l'humanité chrétienne.
Le réalisateur danois Jens Jensen revient sur les derniers mots
prononcés par Jésus avant qu'il ne monte au ciel
et les conséquences de ces mots sur les Apôtres.

 


À signaler : c'est la première fois qu'un film est diffusé
en version éthylique. Un procédé qui oblige les spectateurs à ingurgiter cul-sec une bouteille d'un litre d'eau de vie à 76° avant le début de la projection.

 

 

Les documentaires animaliers
n'ont pas été oubliés avec...
le peuple écrasé

 

Bien sûr, pendant le festival, j'ai vu passer beaucoup de vedettes. Citons, par exemple, et rapidement...


frank provost 1Frank Provost
venu surtout pour faire
pour la promotion
d'un nouveau shampoing
anti-pelliculaire

 

 

 

 

joconde sur balançoireLa Joconde, incognito.
Discrète, elle a vu quelques films
et
s'est attardée pendant
de longues heures

dans un jardin public de la ville
pour faire un peu de balançoire.
La simplicité à l'état pur.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autres spectateurs plus anonymes, mais férus de cinéma, sont surtout venus pour voir le nouveau film de Nicole Garcia sur le mystère toujours pas élucidé concernant la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès.
Nicole Garcia a d'autant plus créé la sensation en donnant le rôle de l'homme le plus recherché de France à un chat...

dupont de Ligonnès 1

 

Surprenant également, le dernier film caché de Stanley Kubrick présenté lors de la quinzaine.

shining version lolNous connaissions les versions longues de film avec, par exemple Le grand bleu, Blade runner, L'exorciste, le Hobbit.
Nous connaissions les versions redux, notamment avec Apocalypse Now.
Nous avions connaissance (oui, c'est pour changer de "nous connaissions") les versions recolorisées. Citons La grande vadrouille, Les tontons flingueurs, Vertigo ou Le cabinet du Docteur Caligari.
Eh bien, voici la version LOL du chef d'oeuvre de Stanley Kubrick, Shining, adapté du roman de Stephen King. On y voit des acteurs éclater de rires, des glissades, des erreurs de texte. Une façon originale de revoir ce film qui nous a tant fait peur.


 

 

 

Comme toutes les bonnes choses ont une fin... et les mauvaises choses aussi d'ailleurs..., le festival de Cannes-Ular s'est terminé par une projection hors compétition du film "En campagne en campagne". Non, ce n'est pas le premier film entièrement tourné en version bègue, mais bel et bien une sorte de documentaire fictif sur le seul être humain vivant sur Terre faisant campagne politique dans la campagne pour recueillir des voix animales.

 

Voilà !
Encore un beau festival qui a su briller par son éclectisme, ses choix, son audace et blablabla blabla.