Dans notre précédent épisode, Jénorme était parti pour une randonnée localisée au-dessus de la station de Gourette dans les Pyrénées-Atlantiques. Il avait décidé de nommer cette excursion : "La randonnée des Trois Lacs", puisqu'il y avait trois lacs de montagne à rallier. Tout simplement. On ne va pas chercher de midi à quatorze heures en y allant par quatre chemins pour tourner autour du pot dans l'auberge de laquelle on n'est pas sorti !
Après quelques heures de marche et en évoluant dans de merveilleux paysages alternant montagnes, vallées, cascades, panoramas et tuyaux en fonte, Jénorme atteignait le lac d'Uzious, puis un petit col sans nom séparant le lac d'Uzious du lac d'Anglas.
Si ce que je viens de résumer n'est pas clair, tu as toujours moyen de te regarder la vidéo de la première partie de cette randonnée des Trois Lacs.

Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 

Bon, c'est bien gentil tout ça, mais où qu'on est ?


Voyons la carte.
carte_trois_lacs_B

Ah ok d'accord !
Cela fait plus de deux heures que je n'arrête pas de monter. Je suis passé des 1381 mètres d'altitude de Gourette aux 2430 mètres de ce petit col sans nom qui sépare le lac d'Uzious du lac d'Anglas.
Il y a de la neige un peu partout autour de ce sommet ; ce qui ne rend pas évidentes la progression et la recherche du tracé du GR10 avec ces fameuses bandes rouge et blanche.

JEU
Amuses-toi à retrouver les bandes rouge et blanche du GR10
dans cette image et gagne ton poids en natto.
Gourette, O, Les trois Lacs, col, arrivée (64)
Ah ouais hein ! Pas facile !
Mais bon, le jeu en vaut la chandelle,
y'a quand même ton poids en natto à gagner !


BREF : face à moi se trouve la sublime crête du Pène Méda ou Médaa... Certains l'écrivent avec un A, d'autres avec deux... Pourquoi pas trois pendant qu'on y est ? En même temps, il semblerait que ce soit deux montagnes distinctes, mais très proches l'une de l'autre.
La dernière fois que je l'avais aussi bien en vue, c'était lorsque je me trouvais face à la plaque napoléonienne commémorative, en plein centre-ville de Gourette. Il était là, fier, dominant la station du haut de ses 2520 mètres.

SOUVENONS-NOUS !
Gourette__centre_et_P_ne_M_daa__64_

Maintenant, il me faisait face. Là, toujours aussi imposant, mais contourné, avec le lac d'Anglas à ses pieds... non, on ne peut pas dire "ses pieds" pour une montagne... avec le lac d'Anglas à sa base... Mais ce n'est pas vraiment sa base... Avec le lac d'Anglas sur son flanc Sud-Est.

LE PÈNE MÉDA

Gourette, O, Les trois Lacs, col, vue sur le lac d'Anglas et le Pène Meda (64)
Le site Altitude.fr me révèle que "la montagne de Pène Méda se trouve à une altitude de 2520 mètres et que 5544 montagnes en France (77%) sont plus basses que Pène Méda tandis que 1668 (23%) le sont plus hautes en altitude."
Voilà !


Je marque un arrêt car quelque chose interpelle mon regard, là-bas, au sommet du Pène...

Tu vois ?
Gourette, O, Les trois Lacs, col, vue sur le Pène Meda

Alors ? Non ?
Entre les roches, sur cette crête du Pène Méda !!!
Gourette, O, Les trois Lacs, col, vue sur le Pène Meda (64)

Non ? Toujours pas ?
Oh ben merde alors : on ne voit que ça !
ZOOOMMMMM !!!
Gourette, O, Les trois Lacs, col, vue sur le Pène Meda, chose (64)
Hein ? Eh ? Alors ?! Bon !

Et ce n'est pas une hallucination collective, je suis tout seul.
Maintenant, posons-nous la question : c'est quoi ?
Eh bien, j'en sais rien ! On peut émettre plusieurs hypothèses. Un relais téléphonique ? Un poste d'observation pour réprimer les randonneurs qui polluent la montagne ou qui s'égarent ? La plate-forme d'arrivée du télésiège du secteur de Pène Blanque ? Une yourte dans laquelle se sont réfugiés des randonneurs qui ne peuvent plus redescendre dans la vallée ? Une citerne d'eau qui prend le soleil pour chauffer et ensuite être versée sur les flancs de la montagne pour faire fondre les dernières neiges du mois de juin ? Les toilettes sèches les plus hautes d'Europe ? Une arche de Noé hi-tech en modèle réduit avec seulement trois espèces animales en son sein, dont le lamantin qui ne comprend pas du tout pourquoi on ne l'a pas laissé dans son élément naturel alors qu'il est en voie d'extinction, même en Guadeloupe ?
Je ne sais pas. Je poursuis le chemin de la descente vers le lac d'Anglas.

Les bandes rouge-blanche du GR10 joue à cache-cache avec la neige, les coulées d'eau et les rochers. Parfois, le sentier est recouvert d'eau, comme un petit ruisseau. C'est un peu la Venise du chemin de randonnée.

Gourette, O, Les trois Lacs, col, GR10 (64)           Gourette, O, Les trois Lacs, col, GR10

Heureusement, il n'y a pas de brouillard et le lac d'Anglas, objectif à atteindre, est bien en vu. Je tente donc de m'approcher au plus près en descendant dans sa direction sans prendre de risque... mais certainement en dehors du sentier officiel.
Je me rapproche du lac d'Anglas avec la musique de Superpoze dans la tête...

LE LAC D'ANGLAS
en approche

Gourette, P, Les trois Lacs, lac d'Anglas, panorama

Gourette, P, Les trois Lacs, lac d'Anglas, panorama

Gourette, P, Les trois Lacs, lac d'Anglas, panorama

Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas, zoom (64)
                           Aïe : trop près !
                               On recule !

Gourette, P, Les trois Lacs, lac d'Anglas, panorama (64)

Mais avant de pouvoir toucher son eau claire et boire une petite bière fraîche allongé dans l'herbe tendre qui l'entoure, je traverse les ruines du village minier.

Ce fameux village minier dont je parle depuis le début de cette randonnée et, notamment depuis que j'ai croisé dans un premier temps, les anciens rails des godets de transports à la sortie du bois de Saxe ou encore la conduite forcée qui m'a conduit jusqu'au lac d'Uzious.

SOUVENONS-NOUS !
Gourette, C les Trois lacs, Plaa de Batch, mine de fer (64)
          Gourette, C les Trois lacs, Plaa de Batch, mine de fer, rails, vallonGourette, L, Les trois Lacs, conduite forcée          Gourette, C les Trois lacs, Plaa de Batch, mine de fer

 Il est temps de faire un petit historique de l'activité minière qui régnait ici autrefois, loin de la ville, à plus de 2000 mètres d'altitude.

 

L'EXPLOITATION MINIÈRE
DU LAC D'ANGLAS
Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas, ruines mine

Certes, les Pyrénées, ce sont de belles montagnes avec de beaux cols, de magnifiques lacs d'altitude, des brebis, des vaches et des chevaux sauvages en liberté dans les estives. Mais ici, au lac d'Anglas, ajoutons une activité humaine et économique à ce paysage naturel varié. Il s'agit des exploitations minières d'Arre et d'Anglas ; Arre pour Arre Sourins (2614 m) la montagne qui domine à l'Ouest le lac d'Anglas. Celles-ci furent exploitées sur une très courte période, de 1877 à 1882, après la découverte d'une source aurifère et argentifère.
Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas, ruines mine"La légende raconte qu’un berger voulant rassembler ses bêtes en leur lançant des cailloux trouva une pierre d’argent.
En réalité c’est en 1787 que le minérologue Palassou mentionna pour la première fois, la présence de plomb et d’argent dans les roches d’Arre et d’Anglas.
Les mines ne seront exploitées que cent ans plus tard. La majorité du minerai extrait était du fer, du zinc, du plomb et un peu d’argent.

Les conditions de travail étaient bien rudes là haut et la neige même n’arrêtait pas l’activité. Il faudra une avalanche durant l’hiver 1882 qui tua seize mineurs à Arre puis la crise économique des années 1930 pour fermer définitivement ces mines"  CDT64

 

150 personnes travaillèrent ici durant six mois. Les mineurs venaient principalement d'Ariège, d'Italie et d'Espagne. Les Ossalois travaillaient quant à eux sur les câbles d'acheminement et dans les ateliers d'enrichissement.
Le minerai était ensuite acheminé par voie aérienne (câbles) jusqu'au vallon ("plateau" du Plaa de Batch) où se trouvait les ateliers d'enrichissement que nous avons croisés. Aux ateliers, le minerai était nettoyé et trié, notamment grâce à l'eau provenant du lac d'Uzious par la conduite forcée que nous avons longé précédemment.
Pour dix heures de travail, 40 tonnes de minerai était récoltées et descendues dans la vallée. Cette récolte était ensuite acheminée par charrettes sur Laruns, puis expédié par chemin de fer sur Bayonne avant d'être exploité dans la France entière. L'idée était, entre autre, de faire concurrence au marché espagnol dominant à l'époque.

Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas, ruines mine

L'exploitation d'un tel filon à pareil altitude est compliquée puisque située à une altitude de plus de 2100 mètres, la météo et les conditions atmosphériques sont difficiles. La neige tombe tôt en automne et ne disparaît qu'au début de l'été. Dans les premières années, l'exploitation ne se fait donc que sur quatre ou cinq mois de l'année.
C'est ainsi que pour une meilleure rentabilité du site, la société lyonnaise "Société des Mines d'Arre" fait construire un "bâtiment fort" permettant d'héberger pendant l'hiver 1882-1883 33 mineurs censés extraire le minerai même par grand froid, et ainsi rentabiliser au maximum les installations minières. Dans un premier temps, leur travail consiste à creuser les galeries d'exploitation.
Ce sont ces ruines que je traverse actuellement pour rejoindre les rives du lac d'Anglas.

Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas, ruines mine (64)             Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas, ruines mine

Mais durant cet hiver, de grandes chutes de neige tombèrent sur le domaine et les environs. Dans la nuit du 18 novembre 1882, une avalanche mêlant neige et roches s'abatit sur le bâtiment fort dans lequel résidaient les mineurs. Seize d'entre eux furent tués et quatre blessés grièvement.
Les quelques survivants purent tant bien que mal rejoindre la vallée.

Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas, ruine et pic d'Anglas (64)

Cette catastrophe freina l'exploitation du site jusqu'à la fin de l'extraction du minerai sur la montagne d'Arre. Seule la partie rocheuse des Anglas fut encore exploitée pendant quelques mois pour son sulfure de zinc.

Sources infos : Randonnées-Pyrénées-Nature ; Les passions de Basile ; Slideplayer.
Plus d'informations sur l'exploitation minière en Vallée d'Ossau en allant sur le site de Bernard Cauhape : La vallée d'Ossau, culture et mémoire.

 

Après avoir traversé les ruines de l'établissement, j'arrive sur les rives du lac d'Anglas.

 

LAC D'ANGLAS

Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas, panoramique (64)

Comme son nom ne l'indique pas, et contrairement aux lacs d'Uzious et du Lavedan, c'est le seul des trois à ne pas être encore "en glace".
Le GR10 m'amène à la queue du lac, c'est à dire plein Nord, à la hauteur du déversoir ; cet endroit où le lac se change en ruisseau s'en allant plonger sur le vallon du Plaa de Batch.

Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas, panneau (64)          Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas, panneau

De là, je décide d'en faire le tour complet, même si la traversée n'est pas évidente car le niveau du lac est encore assez haut en cette saison et que les passages d'une rive à l'autre sont larges et assez 'courantés'.

 

LAC D'ANGLAS
Vue de l'Est

Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas        Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas
Lac d'Anglas et Arre Sourins, encore recouvert de neiges éparses.

Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas
L'eau verte du lac d'Anglas

Situé à 2068 mètres d'altitude, le lac d'Anglas se trouve en fait sur la commune d'Eaux-Bonnes. Il est situé au fond d'un petit cirque délimité par les montagnes de l'Arre-Sourins (2614 m) et du Pène Médaa (2614 m) au Nord-Ouest.

 

LAC D'ANGLAS
Vue du Sud

Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas

Sa surface est de 2,7 hectares avec une profondeur allant jusqu'à 30 mètres.
De forme ovale, il mesure 204 mètres de longueur pour 164 de largeur.

 

LAC D'ANGLAS
Vue du Nord

Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas
Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas
            Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas
Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas

 


Après ce petit tour, je marche sur le versant Ouest, entre herbe grasse, fleurs et cascades. Juste au pied du Pène-Médaa.


LAC D'ANGLAS
Vue de l'Ouest

Gourette, R, Les trois Lacs, lac d'Anglas, fin de journée

A cette heure-ci  -il doit être 17h04 au mois de juin-  la lumière est propice à laisser le pic de la Latte de Bazen (2472 m) se refléter dans les eaux paisibles du lac.

Gourette, R, Les trois Lacs, lac d'Anglas, fin de journée

Gourette, R, Les trois Lacs, lac d'Anglas, fin de journée, fleurs

Je me pose.
Jénorme face au miroir du lac d'Anglas (64)

 

Quelques fleurs aux couleurs vives d'altitude m'entourent...

Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas, fleurs
Gentiane printanière

Gourette, Q, Les trois Lacs, arrivée au lac d'Anglas, fleur (64)         Gourette, Q, Les trois Lacs, arrivée au lac d'Anglas, fleurs
Gentiane de Koch                                                              Silènes acaules
Gourette, Q, Les trois Lacs, arrivée au lac d'Anglas, fleurs
       Gourette, Q, Les trois Lacs, lac d'Anglas, fleurs (64)

 

Non loin de l'endroit où je me suis posé se trouve un rocher isolé dans les eaux du lac.

Gourette, R, Les trois Lacs, lac d'Anglas, rocher

On pourrait croire à un îlot de pierre. Un endroit où vivre en ermite afin de contempler le monde du haut de son sommet. En autarcie sur le rocher du lac d'Anglas. Tu vis là, presqu'au milieu de l'eau, tu pêches ton poisson, quelques fois tu regagnes la rive pour ramasser des herbes... Tu te tricotes des pulls et des écharpes avec des poils de marmottes ramassés en été. Ensuite, tu les échanges aux randonneurs de passage contre un sandwich ou une bouteille d'eau gazeuse...

Gourette, R, Les trois Lacs, lac d'Anglas, rocher (64)          Gourette, R, Les trois Lacs, lac d'Anglas, rocher

Non eh eh oh, je rigole. C'est un gros morceau de pierre certes, mais pas assez grand et haut pour vivre en isolement complet. Il provient d'un énorme éboulement qui a eu lieu en 1990 sur ce côté du lac.

 

Peu à peu,
la lumière tombe...

Gourette, R, Les trois Lacs, lac d'Anglas, fin de journée, insta

Gourette, R, Les trois Lacs, lac d'Anglas, fin de journée, fleurs (64)

 

Gourette, R, Les trois Lacs, lac d'Anglas, fin de journée

Gourette, R, Les trois Lacs, lac d'Anglas, rocher, insta (64)

Même si tout est calme, même si je n'ai pas du tout envie de redescendre, il va bien falloir repartir... d'autant plus que les nuages de la vallée commencent à s'élever sérieusement.
Le chemin de retour est tout en descente et très bien balisé.

Je quitte le lac d'Anglas. Je suis seul sur le domaine. Je longe l'étendue d'eau, puis la petite rivière qui s'en échappe pour atteindre le déversoir qui laisse s'écouler l'eau vive vers la cascade...

Gourette, S, Les trois Lacs, arrivée au lac d'Anglas;; (64)

Gourette, S, Les trois Lacs, arrivée au lac d'Anglas

Gourette, S, Les trois Lacs, arrivée au lac d'Anglas (64)

Gourette, T, Les trois Lacs, lac d'Anglas, redescente 1 (64)


Je retrouve le GR10 qui s'en va zigzaguer de façon abrupte vers le plateau du Plaa de Batch.

Gourette, T, Les trois Lacs, lac d'Anglas, redescente 2 (64)


Mais très vite, ces virages disparaissent avec la montée du brouillard...

Gourette, T, Les trois Lacs, lac d'Anglas, redescente 3 (64)

Gourette, T, Les trois Lacs, lac d'Anglas, redescente 8 (64)

Gourette, T, Les trois Lacs, lac d'Anglas, redescente 4 (64)

Gourette, T, Les trois Lacs, lac d'Anglas, redescente 6 (64)

 

Heureusement, le sentier est bien balisé.
Après une descente dans le brouillard, je retrouve l'embranchement de la cabane de Coste de Goua.
Quelques vaches sont venues se poser au milieu du chemin herbeux.

Gourette, T, Les trois Lacs, lac d'Anglas, rencontre

Gourette, T, Les trois Lacs, lac d'Anglas, rencontre         Gourette, T, Les trois Lacs, lac d'Anglas, rencontre

C'est sûrement elles qui m'ont déconcentré.
En effet, quelques mètres plus tard, le brouillard ayant encore pris de la densité, je ne reconnais pas du tout le chemin de l'aller. Bon, il faut dire que pendant l'ascension vers les Trois Lacs, il faisait soleil, le ciel était bleu et les paysages étaient à découvert.
Maintenant, tout est blanc.
Apparemment, après avoir croisé les vaches et la cabane de Coste de Goua, j'aurais du continuer à suivre le sentier en prenant sur la droite. Mais je ne l'ai pas vu. Si bien qu'en continuant tout droit, quelques minutes plus tard, je me retrouve sur les pistes de ski de la station de Gourette. À peu près par ici...

plan des pistes

Ah oui, apparemment, je suis sur la piste rouge "La Glacière". C'est raide.

Pas de panique !!!!
Même si je ne vois rien, même si je ne sais pas exactement où je suis à ce moment là, ni combien de temps il va me falloir pour rejoindre la station, je ne suis pas perdu. Je n'ai plus qu'à suivre les canons à neige et les télésièges qui restent visibles eux. Ici, au-dessus de ma tête, le télésiège de Cotch.

Gourette, T, Les trois Lacs, lac d'Anglas, redescente 9 (64)

C'est ce télésiège qui fut sérieusement détruit en février 2015 après une série d'avalanches hors norme. Il a alors été démonté, puis reconstruit un an plus tard. Ce qui m'arrange bien aujourd'hui car il est un peu mon seul repère pour rejoindre Gourette.
La sensation est étrange. Tout est calme et silencieux autour de moi. Les oiseaux ont disparu, tout comme la végétation.
Pas un bruit ni un repère visuel pour atteindre mon but : la voiture garée sur un des parking de Gourette.
C'est étonnant de constater à quelle vitesse le temps peut changer en montagne et qu'il est important de ne pas s'en amuser lorsque l'on se trouve sur des sentiers beaucoup plus sauvages que ceux que j'ai pratiqués aujourd'hui.
Quelques 30 minutes plus tard, j'aperçois enfin un toit... de l'urbanisation !

Et voilà : la randonnée des Trois lacs de Gourette  -en fin des deux lacs et demi puisque je ne suis pas allé jusqu'au lac du Lavedan- se termine après plus de six heures passées en montagne en prenant le temps de manger, de boire, de se poser, de faire des photos et de contempler la nature.

Officiellement, cette randonnée se fait en 5h30. Sa distance est de 12 km avec un dénivelé positif de 1085 mètres nous faisant passer de 1381 mètres d'altitude (Gourette) à 2430 mètres (le col sans nom).

Pour finir, retrouvons la seconde partie de la vidéo "Randonnée des Trois lacs, une trilogie en deux épisodes".