Samedi 7 octobre 2017. Jénorme a décidé que ce jour serait la Journée officielle du peignoir et du look improbable pour aller faire les courses.
Pourquoi ? Comment ? N'y avait-il rien d'autres à faire ?
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...


Il y a des fois comme ça des choses que l'on décrète un peu de façon hasardeuse, suivant les aléas de la vie ou les humeurs du moment.
Jeudi dernier, j'ai demandé à Mélanie si elle pouvait m'offrir un peignoir.
Pourquoi ?
Peut être parce que l'été est bel et bien fini et qu'il commence à faire froid ? Peut être parce que cela fait longtemps que je n'ai pas vu "The big Lebowski" des frères Cohen...

Peut être parce qu'en peignoir, on a la classe.
BREF : vendredi soir, Mélanie m'a acheté un peignoir. Magnifique, doux, long, chaud, soyeux, panthèrifique !

Jénorme a un bau peignoir (64)

Du coup, je n'avais plus envie de le quitter. Je l'ai porté le soir alors que nous nous rendions chez des amis manger une raclette. Je l'ai porté toute la nuit... j'ai eu un peu chaud, mais j'ai tenu. Je l'ai porté le matin ; ce qui est plus normal, d'autant plus que je ne l'avais pas quitté. Et puis, je me suis dit : "Pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?"
Le porter le matin, c'est bien, mais pourquoi ne pas le porter toute la journée et décréter une Journée officielle du Peignoir (ou de la robe de chambre).
C'est vrai quoi, il y a bien une Journée mondiale sans pantalon (13 janvier), du compliment (1er mars), de l'impro (4 mars), du moineau (20 mars), de la procrastination (25 mars), du travail invisible (5 avril),... alors pourquoi pas une Journée du peignoir et du look aléatoire pour faire les courses le 7 octobre ; même si ce jour là, c'est déjà la Journée mondiale d'action pour le travail décent.

J'ai donc commencé doucement.
Tout d'abord, j'ai erré un peu dans le jardin, comme ça, mine de rien. J'ai promené un peu les chiens qui n'avaient pas l'air surpris, ni offusqués.
Du coup, j'ai pris un peu d'assurance vu que tout se passait bien. Je suis monté dan sla voiture et je me suis rendu en Espagne pour aller faire le plein d'essence... Oui, c'est bien l'Espagne parce que les gens me voient arriver en voiture française et ils se disent : "Bon, ça doit être normal en France de se trimballer en peignoir."
Chaque pays a ses traditions, son mode de vie, ses habitudes qui peuvent paraitre étranges aux yeux des étrangers. Par exemple, dans le Vermont, aux États-Unis, certaines maisons arborent des fenêtres posées en diagonale. Selon la légende, il s'agirait de protéger les habitations des sorcières, qui ne pourraient ainsi pas y entrer en volant sur leur balai.

Et puis, comme j'étais bien lancé, j'ai continué. Je suis parti faire les courses en France avec cette image en tête qui, pourtant, n'a rien à voir avec ma situation

les courses

Comme je ne voulais pas trop être reconnu  - même si je ne connais pas grand monde et que pas grand monde ne me connaisse dans les environs-  , je me suis éloigné de Saint-Pée-sur-Nivelle. Je ne suis pas non plus allé à Bayonne. J'ai carrément quitté le département. J'ai roulé, roulé, roulé... en peignoir... et je suis arrivé en banlieue de Dax. À Narrosse, très précisément. Et là, j'ai vu un rond-point.
Tu connais ma passion pour les ronds-points. En peignoir ou pas, quand il y en a un d'exceptionnel, je ne peux pas m'empêcher de m'arrêter pour prendre une photo ou faire une vidéo ou les deux.

jénorme archiac jénorme bègles jénorme hagetmau jénorme Lorignac
Jénorme Navarrenx
jénorme orval jénorme salies Jénorme saint georges de didonne

Je me suis donc garé sur la piste cyclable jouxtant de nouveau rond-point inauguré le 12 juillet 2017. Je suis sorti de la voiture. J'ai attendu que les voitures passent. Il y a beaucoup de circulation à cet endroit. Et puis j'ai traversé la route pour rejoindre le centre du rond-point.

 

darrigadeIl s'agit du rond-point André Darrigade, coureur cycliste français qui a officié de 1949 à 1966 en participant aux plus grandes courses du monde. Quatorze Tour de France à son actif avec vingt-deux étapes remportées, dix-neuf étapes en jaune, une victoire finale qui lui échappe à cause d’une crevaison en 1956, deux fois maillot vert, une fois champion du Monde, une fois champion de France sur route, un Tour de Lombardie, une étape sur le Tour d'Italie en 1960.
Certains se souviennent peut être aussi de cet accident dramatique au cours duquel il percuta de plein fouet un jardinier lors du sprint final en 1958 sur le vélodrome du Parc des Princes à Paris pour l'arrivée du Tour de France. Le pauvre jardinier décédera de suites de ses blessures onze jours plus tard. Un évènement qui marquera à vie le cycliste aujourd'hui âgé de 88 ans.
Pourquoi un tel rond-point ici avec cette statue de 6,70 mètres ? Eh bien tout simplement parce que c'est ici qu'André Darrigade, encore appelé Dédé ou Le lévrier des Landes, est né à Narrosse, le 24 avril 1929.

Je trouve ce genre d'initiative très bien. Plutôt que d'avoir un espace vide sur nos routes, c'est agréable de découvrir une personnalité ou une spécialité d'une ville ou d'une région représentée sur un rond-point.
Voilà.

 

Ceci étant dit, aujourd'hui le lundi 9 octobre 2017, j'ai une petite pensée pour l'acteur Jean Rochefort qui vient de nous quitter à 87 ans. Petite pensée puisque nous parlions de route et d'aménagements...