J'étais tranquillement en train de vadrouiller sur la côte basque quand soudain, ne voilà-t-il pas...


Ben ouais. L'automne suit peu à peu son bonhomme de chemin pour devenir hiver. Pendant que la neige recouvre progressivement ces sommets escaladés en été, la pluie accompagnée de gros nuages gris s'installent au-dessus des côtes océaniques. Un temps parfait pour rester dans la voiture.
Je suis donc parti de la Barre d'Adour pour longer la côte. Le nom des plages sans que je m'y arrête. Pas une voiture en vue sur les parkings bondés en été. Plage des Cavaliers, plage des Dunes, plage de l'Océan, plage de la Madrague, plage des Corsaires, plage de la Marinella... ♫ Ah, reste encore dans mes bras, avec toi je veux jusqu'au jour danser cette rumba d'amour ♪ ! Plage des Sables d'Or, plage de la Chambre d'Amour, plage de la Petite Chambre d'Amour. STOP ! Attention, Houston, je vais tenter une sortie.

Anglet, plage de la petite Chambre d'Amour, automne (64)

Un aller-retour rapide sur la promenade, le temps d'un rayon de soleil qui est juste passé pour chauffer une nouvelle giboulée. Continuons.
Je remonte en direction de Biarritz. Le phare au loin, l'Hôtel du Palais de Jacques Martin, le carrousel du parc de la Grande Plage tournant à vide, le plateau de l'Atalaye, le port des Pêcheurs tourmenté par le vent, le rocher de la Vierge que j'ai toujours remplacé par un kangourou jaune, passons au-dessus de la Villa Belza pour admirer la côte et la plage des Basques.

Biarritz, côte des Basques, automne, insta (64)

Je continue. La plage de Marbella, la plage de la Milady, la plage et le château d'Ilbarritz. La pluie s'est arrêtée. Profitons-en pour aller marcher un peu en écoutant les vagues.
L'écume envahie peu à peu la plage. Je m'approche pour faire quelques photos.

Bidart, plage d'Ilbarritz, automne, écume

Et puis, je relève un peu l'objectif pour avoir une vue sur l'écume, l'océan et le ciel.

Bidart, plage d'Ilbarritz, automne, nuage visage (64)


Est-ce que tu le vois ??????
Bidart, plage d'Ilbarritz, automne, nuage visage, insta (64)

Je ne rêve pas !
Il y a bel et bien un visage dans les nuages !
Bidart, plage d'Ilbarritz, automne, nuage visage

C'est encore plus évident
quand je passe de la couleur
au noir et blanc.
Bidart, plage d'Ilbarritz, automne, nuage visage, NB (64)

On dirait... On dirait soit le diable, soit Cyrano de Bergerac. Je retourne à la voiture en silence, me retournant de temps à autre pour voir l'évolution du ciel.
En plus, cette année, c'est un automne triste car il n'y a pas de film de Kaurismaki au cinéma.
J'aime les films de Kaurismaki, j'aime l'automne. D'ailleurs, ce nuage a quelques airs de ressemblance avec le réalisateur finlandais.

Aki kaurismaki

Au cinéma L'Atalante de Bayonne, il y a plusieurs horaires. J'aime y aller le dimanche vers 17h00 à l'automne, au moment de la journée quand la lumière joue entre chien et loup. Il pleut, il fait un peu froid. J'entre dans le hall du cinéma, juste boire une petite bière avant d'entrer dans la salle.
Je finis mon verre. J'ai mon billet, j'entre dans la salle. Les gens arrivent au compte goutte plic plac plic, de tout âge, seuls, entre amis, en couple, retraités, étudiants. Les lumières s'éteignent, le film commence.
La lumière, les couleurs, la musique dans les films de Kaurismaki. Les objets, les acteurs, les dialogues, les silences dans les films de Kaurismaki.
Et puis, le film se termine. Les lumières se rallument.
Sortie en silence de la salle, du cinéma. Il fait nuit, il pleut, il fait froid. Les lueurs jaunes des lampadaires urbains. Je rejoins ma voiture. J'entre dans l'habitacle. Les essuie-glaces traînent sur le pare-brise dans un long crissement...