Aaaaaaaah lalalalalalalalala, le temps est fin fou c't'année !!! Inondations, tempêtes de neige, circulation bloquée, maisons inondées, passants qui glissent sur les trottoirs, gens qui font du wakeboard dans les rues de Rueil-Malmaison, du Nutella en super promo... Ah non, ça, ça n'a rien à voir.
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...


C'était étrange, non, cette folie soudaine pour le Nutella en promo ?

nutella-émeute
Photo : France 3 région

Mais qu'est-ce que c'est que ces scènes d'émeute, de bousculades, de cris, de pleurs, de coups dans certains supermarchés responsables de cette promotion aussi incroyable que superflu ? Pour peu, on aurait dit un rassemblement de fans de l'inutile Kim Kardashian à la sortie d'un hôtel parisien. Myriam Maerten, une directrice d'association, s'en est indignée. Pire, comme moi, elle ne comprend pas ce qu'il se passe en France.
"Ce jeudi matin à Intermarché avenue Motte à Roubaix, environ 200 personnes agglutinées devant l'entrée avant l'ouverture. Dès l'ouverture des portes, grosse bousculade, bagarre, personnes piétinées et tout cela pourquoi ? Et bien, tout cela pour acheter des pots de Nutella de 950gr qui étaient en promo à - 70% !!!!
Aujourd'hui, j'ai définitivement renoncé à croire en l'être humain et à sa soi-disant intelligence. Nous vivons dans une société de consommation à outrance dans laquelle il n'y a rien de plus important que de se lever le matin pour aller se battre pour un pot de pâte à tartiner en promotion !
Ajouter à cela, l'information d'aujourd'hui sur les salaires hallucinants et les avantages en nature des hauts fonctionnaires de l'Assemblée Nationale et à mon humble avis ils ne sont pas les seuls dans ce cas... Franchement, les bras m'en tombent et j'ai vraiment envie de partir vivre dans une cabane au fond des bois."

Comme je te comprends Myriam. Souvent, j'éprouve cette envie.

Aaaaaaah, le Morvan, Chagnon,
une cabane isolée...


Internet, smartphone et réseaux sociaux ont bousculé notre façon de consommer, mais également, et surtout, de communiquer. Je me souviens d'une phrase parmi tant d'autres du regretté Kzrystztof Kieslowski, réalisateur polonais, qui constatait déjà, en 1992, que "Nous n'avons jamais eu autant de moyen de communication et nous n'avons jamais aussi mal communiqué."

C'est comme cette manie de foutre des hashtags à la con pour tout et partout.
Il fait beau ? # faitbeau ! Il pleut ? # ilpleut ! Trump a sa moumoute qui vole ? # trumpasamoumoutequivole ! Et pourquoi on ne balancerait pas la bombe atomique sur les baleines ? # balançonlabombeatomiquesurlesbaleines !
Du coup, moi aussi, j'ai cédé à la mode en lançant un hashtag des familles parce que, voilà, j'ai aussi envie de faire de ce monde qui dénonce, qui gueule, qui veut se faire entendre, qui veut marquer la société, qui veut revendiquer, qui veut qu'on le suive dans ses protestations.

J'ai commencé doucement avec...
hashtag collection
Mais je n'ai pas rencontré beaucoup de succès

 Alors, j'ai décidé de surfer sur la vague # balancetonporc
en créant un truc qui fait bien chier tout le monde avec...
hashtag collection

Et comme j'ai recueilli quelques 40 like sur Facebook,
j'ai décidé d'aller plus loin avec...
hashtag collection
Mais là, par contre,
je me suis fait censurer très vite.

Dommage, je trouvais l'idée intéressante. Tous ces rond-points vides en France. Certes, certains ont quelques belles sculptures monumentales, mais combien... non mais je te le demande : combien de rond-points sont encore nus aujourd'hui de toute décoration ? Hein ? COMBIEN ????? Alors pourquoi ne pas créer une brigade spéciale d'intervention sur rond-point ? Elle s'appelerait la BISRP et surveillerait en permanence ces places circulaires pour arrêter toute personne qui ne mettrait pas son clignotant pour indiquer son sens de circulation. Cette ou ces personnes seraient ensuite amenées au centre du rond-point pour y être pendue(s) et laissées ainsi durant trois semaines. Ensuite, il faudrait...

 

NOUS INTERROMPONS CE PROGRAMME

SUITE A UN DISJONCTAGE DE L'AUTEUR.

NOUS NOUS RETROUVONS

LE PLUS VITE POSSIBLE

APRÈS UNE PAUSE MUSICALE.

 

Pardon, je crois que je me suis un peu emballé, mais ça m'énerve !!!!
Bon alors... euh... La neige, la nature. Merci au groupe Schlaasss de m'avoir remis dans le droit chemin avec cette belle chanson à la gloire des hippis.

Ah oui, très bon sujet, la neige.

D'ailleurs, je me demande si ce ne fut pas là un message de Dieu en réponse à la connerie ambiante actuelle.
Oui, Dieu, horripilé par cette régression humaine, avait décidé d'envoyer un message divin sous la forme d'une alerte météo naturelle. Car, lectrice, lecteur, y'a t-il quelque chose de plus naturelle qu'une alerte météorologique ? Hein ? Non, mais, oh, entre nous ? Bien sûr que non !
Moi, je l'ai vu ce signe divin. J'ai voulu en parler aux Facebook des différentes chaînes infos avec une seule question : "Est ce que toute cette neige empêche les gens d'aller acheter du Nutella ?"

Et voilà ce que l'on m'a répondu...
message

Alors eh oh ! Censure !!!!!
On ne veut pas regarder les choses en face !!!!

 

REPRENONS CALMEMENT !
Autre info qui raisonne partout, en boucle, à s'en dégoûter : la météo ! Les inondations, c'est dramatique, mais faut-il que les journalistes se foutent les pieds dans l'eau pendant 48 heures non-stop pour constater la montée-descente des eaux dans certaines villes de France ?
Aujourd'hui, la neige a remplacé l'eau. Et nous voici repartis pour de l'info non-stop, en boucle, interventions toutes les deux minutes pour se foutre les doigts dans la neige afin de constater le nombre de millimètres tombés en une minute. Face à un tel évènement climatique qui se produit tous les ans, Le Gorafi a demandé une étude approfondie de ce cas. Et le résultat ne s'est pas fait attendre puisqu'après plus de trois ans de recherche, il s'est avéré qu'apparemment, l'hiver était la saison la moins chaude de l'année (cf : Vague de froid).

Alors, pour toi,
lectrice-lecteur,
touché/e par ces intempéries,
voici une petite promenade
effectuée la semaine dernière

entre Labenne-Océan et Capbreton ;
afin de mettre un peu de soleil
dans tes chaumières.

 

Nous sommes fin janvier-début février. Tout commence le matin.
Le soleil se lève sur Mouguerre et le Pays Basque, donnant au ciel de ces couleurs éclatantes et variées suivant si l'on regarde vers l'Ouest ou vers l'Est.

MOUGUERRE
Mouguerre, lever de soleil, janvier (64)
Lever de soleil avec la chaine des Pyrénées en fond (Pic du Midi d'Ossau)

Mouguerre, lever de soleil, janvier             Mouguerre, lever de soleil, janvier

Mouguerre, lever de soleil, janvier
La Rhune et les Trois Couronnes au lever du soleil

Une fois que le soleil est bien levé et installé dans le ciel, je décide de décider d'une aventure de proximité. Et c'est sur les côtes landaises que se porte mon choix du jour. L'idée est de marcher sur la plage de Labenne-Océan à Capbreton afin d'arriver au bar Le Baya pour voir le soleil couchant en buvant une boisson fraîche avec Laure tout en écoutant, pourquoi pas, quelques chansons de Roy Orbison.
Je pars du Pays Basque pour prendre la direction des Landes. Mouguerre, Bayonne, Tarnos, Ondres ici Ondres, Labenne et Labenne-Océan.
Ces deux dernières villes, malgré leurs noms ressemblant n'ont strictement rien à voir car s'il y a un Intermarché à Labenne-tout court - ce qui permet de profiter des promos sur le Nutella-,  il n'y en a pas à Labenne-Océan qui, comme son nom l'indique, possède, lui, un océan. C'est clair pour tout le monde ? Parfait !
Ceci étant dit, me voici rendu sur le parking que j'appellerais parking des blockhaus. Rien à voir avec le parking des anges de Marc Lavoine...

♫ Sur le parking des anges ♪
♪ Plus rien ne les dérange ♫
 ♫ La folie les mélange ♪
 ♪ C'est la nuit qui les change ♫
 ♫ Sur le parking des anges ♪

Ahlalalalala, on savait faire des chansons dans les années 1980 ! "Le parking des anges" a été enregistré en 1985 dans le studio Joe Dassin de Saint-André-les-Alpes.
Et là tu me dis : "Pourquoi autant d'infos pour cette chanson de prime abord beaucoup moins importante que "Les démons de minuit" d'Images-sans-Gold-mais-avec-Émile-qui-sortait-des-toilettes ou que "Plus près des étoiles" de Gold-sans-Images-mais-avec-tous-les-autres-sauf-Émile ?"
C'est une bonne question à laquelle je répondrai par le fait que c'est aussi dans le Studio Joe Dassin de Saint-André-les-Alpes que furent également enregistrés, entre autres, "Les corons" de Pierre Bachelet et "Je t'aime à l'italienne" de Frédéric François.
Voilà. Je n'en dirai pas plus. Revenons à nos blockhaus.

LABENNE-OCÉAN
Labenne, plage, blockhaus et vacanciers (40)

Cette photo a été prise un autre jour, mais j'aime bien l'utiliser pour illustrer Labenne-Océan. Une plage, l'océan, des plagistes, un blockhaus. Ce qui interpelle, c'est la vie de ce couple installé devant la façade bétonnée. J'imagine que ces gens ont peut être fait plus de 600 kilomètres pour prendre quelques jours de vacances au bord de l'océan, le grand large, de l'iode, tout ça. Pour cela, ils ont choisi de s'installer dans un mobil-home à quelques mètres de la plage afin de pouvoir s'y rendre tous les jours. Et là, ô surprise : tous les jours, ils viennent effectivement sur la plage de Labenne-Océan... pour se mettre toujours à la même place ; c'est à dire face au blockhaus avec aucune vue sur l'océan.
Comment expliquer ceci ? Peut être sont-ce des anciens nazis nostalgiques ? Peut être sont-ce des autochtones qui en ont marre de voir l'océan mais qui aiment tout de même aller à la plage et, grâce à l'agencement des blockhaus ici à Labenne-Océan, ont pu se confectionner un endroit à eux ? Peut être tentent-ils depuis une semaine de déchiffrer un code secret écrit sur la façade de l'édifice et qui révèlerait la position d'un trésor nazi secret, comme c'est le cas pour cette mystérieuse disparition du butin de Franco dans la gare de Canfranc ? (cf : Quand l'or nazi passait par Canfranc...) Peut être que ce couple réfléchit à comment voler ce blockhaus afin de le mettre dans leur jardin ensuite ?

Bon, écoute, laissons-les et reprenons notre récit : du soleil dans les chaumières.
Une fois la voiture garée, je pars arpenter le sable de cet océan Atlantique d'hiver. Mon objectif ? Aucun, si ce n'est d'arpenter le sable de cet océan Atlantique d'... ah merde, je l'ai déjà dit.
Mon hypothétique aventure commence par un arrêt devant un ancien blockhaus sur lequel ont été tagués des couleurs accompagnées de mots-hommage prévenants.

Labenne-Océan, blockhaus, mémoire (40)

Hommage à Morgan Gamelin, jeune homme de 28 ans, emporté par la houle, il y a deux ans, le 27 janvier 2016 alors qu'il tentait de secourir son chien. Son corps ne sera découvert que deux semaines plus tard au nord de Tarnos. L'océan est beau, captivant, envoûtant, mais dangereux et inattendu parfois.
Juste en face de ce mur blockhaus servant également de terrasse panoramique pour admirer la plage de Labenne-Océan depuis le parking, un autre blockhaus impose sa masse de béton recouverte de couleurs diverses.

Labenne-Océan, plage et blockhaus en hiver

Oui, tu l'as reconnu : c'est bien le blockhaus qui illustrait les mots Labenne-Océan plus haut. En cette saison, le couple qui n'aime pas regarder l'océan n'est pas là. Par contre, il y a leur fils... Enfin, c'est peut être leur fils, je n'en sais rien... qui s'est allongé sur le toit de l'édifice nazi pour admirer les agitations océaniques et profiter des rayons du soleil.
Mais si toute cette nature ne te plaît pas, saches que tu peux entrer dans l'antre du blockhaus par cette petite ouverture bien mystérieuse qui te fera, peut être, voyager dans le temps.

Labenne-Océan, plage et blockhaus, entrée en hiver (40)

Imagine : tu es là, peinard sur le sable de la plage de Labenne-Océan. Tu vois les blockhaus. Tu approches. Il y a une ouverture. Tu entres et là... PFFFFFFFF ! Tu te retrouves en 1943 ! Le mur de l'Atlantique, la collaboration, les nazis, la guerre, tout ça. Hein ! Tiens, je vais proposer ce scénario à Harvey Weinstein. Ah non, merde, il est occupé en ce moment.

Allez ! Prenons un peu de distance avec cette foule éparpillée venue profiter des rares rayons de soleil de 2018.
Je prends la direction de Capbreton par la plage. D'après les cartes, les deux stations balnéaires seraient distantes de 4 kilomètres de sable pas trop fin.

Je laisse les blockhaus et la plage de Labenne-Océan derrière moi, là-bas, au loin, loin, loin...

Labenne-Océan, plage et blockhaus en hiver


Je profite de ces premiers moments de solitude pour me remémorer ce qu'était cet endroit il y a quelques siècles.
Il faut savoir que Labenne s'est développée au XIXème siècle après l'assèchement des marais environnement, voulu par Napoléon III. En parallèle, les activités économiques de la ville se concentraient essentiellement sur l'exploitation des forêts de résineux.
Après la Révolution, Labenne est devenu un village pastoral et agricole où l'on pratiquait la culture du maïs, du seigle et quelques vignobles. Souvenons-nous, par exemple, du fameux vin de sable vers Capbreton...

C'est principalement au début du XXème siècle que le tourisme se développe sur la Côte landaise rebaptisée Côte d'Argent. Je ne vois pas trop le rapport, mais pourquoi pas. Jules Bouville, alors Maire de Labenne, décide la création d’une station balnéaire, baptisée "Labenne Océan", avec un Institut Hélio Marin, inauguré en mai 1930, un centre commercial "Chez Nous" en 1939 avec commerces et services, puis un centre pour enfants ("Clairbois"). (Cf : VILLE DE LABENNE)

 

Mon regard se perd dans les vagues, le sable, la plage, l'immensité vierge de cet endroit. À perte de vue !

           Sur ma gauche, l'océan et ses vagues d'hiver...
Labenne-Océan, plage et vagues (40)

Labenne-Océan, plage et vagues


Sur ma droite, les dunes ont pris des apparences désertiques de film de science fiction
dont je tairais le nom en hommage à
Star Wars...

Labenne-Océan, dune et lune en hiver, insta (40)
          Labenne-Océan, dune et lune en hiver, instaLabenne-Océan, plage et bois flotté en hiver (40)          Labenne-Océan, plage et lune en hiver (40)

La lune défit de sa pâleur un soleil brillant de 975 feux. Oui parce qu'on dit toujours "briller de mille feux", mais là, j'ai bien compté en me pétant les yeux et il n'y en avait que 975.

Labenne-Océan, plage et pas en hiver (40)
Alors !?
Faut pas prendre des vessies pour des lanternes !!!

Tiens, quelle expression étrange. Quelle est donc son origine ?

PRENDRE DES VESSIES POUR DES LANTERNES
"Cette expression est très ancienne, mais il existe au moins deux écoles quant à son origine.
La première part de ces vessies de porc (comme de boeuf) qui étaient autrefois gonflées et séchées pour servir de récipient, mais qui, profitant de la transparence de leur paroi, étaient parfois utilisées en lanternes de secours, une fois une bougie allumée placée dedans.
Du coup, il était facile de faire croire au nigaud de passage qu'une telle vessie pendue au plafond était une lanterne, en raison de leur similitude de forme.
La seconde juxtapose le mot lanterne qui, autrefois, signifiait des absurdités, des balivernes, et vessie, qui dans l'expression vendre vessie voulait dire 'vendre du vent', en raison de l'air qui gonfle la dite vessie, enveloppe de très peu de valeur."   EXPRESSIO.FR



Sortons un peu de la plage pour aller voir
ce qu'il se passe derrière les dunes.

Après une courte escalade, je tombe sur une vue panoramique de l'ancien Institut Hélio Marin, dont nous parlions tout à l'heure et qui est aujourd'hui à l'abandon. Un nouveau complexe plus moderne a été construit sur la grande route entre Labenne et Labenne-Océan.

Labenne-Océan, ancien institut Helio (40)


Sur la gauche, plus au Nord, une silhouette nous apparaît, isolée au milieu des dunes, entre forêt landaise et océan Atlantique. Je m'approche prudemment...

Labenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse, dunes et océan (40)

Labenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse et dunes

Labenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse et dunes

Il s'agit de la petite chapelle Saint-Thérèse. Aujourd'hui, à l'abandon, comme l'institut qui la jouxte de quelques mètres. Je contourne ce petit édifice religieux surprenant de solitude, le porche tourné vers la forêt, tournant le dos à l'océan.

CHAPELLE SAINTE-THERESELabenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse, façade, dune (40)

Inaugurée le 1er décembre 1932, sa construction fut décidée par Jules Bouville, alors maire de Labenne et propriétaire du centre Hélios Marin, dont j'ai croisé les ruines tout à l'heure. C'est suite à la croissance démographique et à la venue de nombreux touristes que cette chapelle fut édifiée en ce lieu, et plus précisément sur une dune de Labenne-Océan.
De style architectural classique, elle se compose d'un sanctuaire et d'une nef unique.

Fermée au public depuis le dernier quart du XXème siècle, il est très difficile de savoir lorsque l'on approche de l'édifice si ce dernier sera réhabilité un jour...

Labenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse, façade nord, insta (40)           Labenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse, façade sud (40)
Façade Nord                                                                           Façade Sud

Labenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse, façade

La chapelle a été lamentablement saccagée. Comme tu peux le voir, la statue située sous le clocher a été cassée.
Je m'approche toujours d'avantage pour atteindre l'entrée.

Labenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse, entrée (40)

Labenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse, entrée, insta (40)

À travers les barreaux de la porte fermée par un épais verrou, je peux voir l'intérieur.

Labenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse, intérieur, choeur, insta (40)

Labenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse, intérieur, choeur   Labenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse, intérieur, choeur

Tout est saccagé, renversé, cassé. Des tags divers ont été fait sur les différents murs. Des canettes et autres paquets de chips jonchent le sol.

Labenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse, intérieur, tag (40)                 Labenne-Océan, chapelle Sainte Thérèse, intérieur, plaque (40)

D'après les informations de David C. (CF : TripAdvisor), "seule la cloche installée après la seconde guerre mondiale est encore en place. Les allemands ont emporté la première à la fin de l'occupation. Nommée Pierre en l'honneur de Pierre Bouville, fils du maire de Labenne mort au combat en 1945, elle subit les assauts du temps et du sable.
Malgré tout, les nouvelles sont bonnes. Le conservatoire du littoral propriétaire de la parcelle ou se situe la chapelle a mandaté un bureau d'étude pour savoir si une rénovation de l'édifice était possible. Ainsi il en a été déduit qu'en raison de l'importance patrimoniale et historique la rénovation était quasiment inéluctable. Les travaux sont programmés sur 2017-2018." 


Allez, je repars !
Je regagne la plage en passant par les dunes. Le soleil a déjà changé de luminosité.

Labenne-Océan, plage et soleil en hiver

Ouais Ok, c'est vrai : j'ai un peu ajouté du filtre. Mais bon, le soleil baisse plus vite que ce que je ne pensais et, déjà, je pense que je ne serai jamais à la terrasse du Baya pour le soleil couchant. Difficile d'appeler Laure puisque je n'ai pas de réseau. Merde, mais comment faisait-on avant, hein, quand y'avait poas de portable ? Eh bien, on ne se lançait pas dans des défis à la con et on était à l'heure. Tout simplement ! Ah bah tiens : bravo le progrès. Il avait raison Kieslowski.
Tiens, coïncidence : là-haut sur une dune, une cabane en bois flottée. Regarde Myriam, lui, il n'est pas allé au fond des bois pour se construire une cabane afin de s'oisoler du monde. Lui, il a carrément fait venir la forêt sur la plage. Ou plutôt l'océan lui a apporté le bois flotté.

Je reste un peu devant l'édifice lorsque,
soudain, un homme à poil en sort.
Labenne-Océan, plage et cabane en bois flotté, en hiver (40)

OOoooh petite vicieuse, je te vois venir : tu le cherches le gars à poil, là, hein ? Eh bien, tu ne le verras pas puisque je n'ai pas le droit de diffuser sa photo.
Par contre, juste en face, tu peux regarder ceci et te demander ce que cela peut bien être.

Labenne-Océan, plage, bouée et moules échouées (40)

En tout cas, cela n'est pas une borne relais pour smartphone. On dirait une sorte de bouée en forme de bouteille de whitespirit sur lequel un banc de moules est venu se blottir. Étrange nature.

De son côté, le soleil n'en finit pas de se rapprocher de l'horizon océanique.

Labenne-Océan, plage et soleil en hiver (40)

Ah, je te l'avais dit que je t'en ferais voir du soleil à toi lectrice/lecteur qui ne voit que de la neige et de la pluie depuis ce début d'année 2018. Et attends, c'set pas fini ! Le grand ballet ou le grand manège ou le grand je-sais-pas-quoi est en train de se mettre en place. Le ciel change de couleur à son tour, abandonnant son bleu céleste pour se parer de quelques bandes roses dégradées.

Labenne-Océan, plage, soleil et brumes en hiver (40)

Celles-ci viennent caresser les Trois Couronnes au loin,
devenues presque silhouette...
Labenne-Océan, plage et Trois Couronnes

...laissant apparaitre son profil napoléonien.
Labenne-Océan, plage et Trois Couronnes (40)

Personnellement, je préfère penser à quelqu'un d'autre. Je sais pas moi, Roy Orbison, par exemple, mais sans les lunettes.

Oh putain, le soleil baisse vite lààààà !
Et puis Roy Orbison qui hante mon cerveau !!!!
C'est le moment !!!!

Quel moment ? Mais le moment de se déboucher une bonne canette !!! Et crois-moi, celle-la, elle vient pas des Landes !!! Cannette-canne-canard-Landes, t'as compris ? Ouais ok, c'est cool !
Tu n'es pas sans savoir qu'en bon randonneur que je suis  -et sans narcissico-égoncentrisme aucun-,  j'ai toujours une bière belge triple fermentation qui traîne dans mon sac de rando. De plus, j'ai retrouvé miraculeusement du réseau pour que l'on vienne me chercher. Je n'ai plus qu'à me poser, le cul dans le sable en regardant le soleil disparaître à l'horizon, progressivement... en buvant une bonne trappiste.

Labenne-Océan, apéro d'hiver

Labenne-Océan, plage et soleil couchant en hiver

Labenne-Océan, plage et soleil couchant en hiver

         Labenne-Océan, plage et soleil couchant en hiver

 SANTé !!!
(Oula, faut venir vite,
ça caille bordel !)

 

 

Ah merde, c'est incroyable ce qu'il se passe !!!!
Le soleil est en train de remonter !!!!

Labenne-Océan, plage et soleil couchant en hiver

Labenne-Océan, plage, pas et soleil couchant en hiver

Non, j'déconne, c'était juste pour mettre un peu de baume au coeur de ceux qui en ont marre de voir la pluie et la neige.