Et voici une nouvelle vidéo
pleine de suspense !
Tercis-les-Bains, loto

 

L'HISTOIRE : Tercis-les-Bains, 18 mars 2018. Il est environ 23 heures. La nuit est tombée depuis bien longtemps sur la petite commune landaise bien connue pour avoir fermé ses établissement thermaux en 2001 suite à la découverte de légionelle dans les eaux thermales.
Après plusieurs heures passées assis sur un banc les yeux rivés sur des cartes remplies de chiffres, Jénorme va vivre en direct le dernier tour du loto organisé ce samedi soir d'un mars pluvieux. Jusqu'à présent, il n'a rien gagné, faisant choux blanc et blanc choux à chaque nouvelle partie où, parfois, qui de une caisse de Tariquet, qui de 15 kilos de ventrèche était à gagner.
Le suspense est à sa comble. L'ultime partie commence. La voix of annonce les chiffres les uns après les autres. Les cartes se complètent petit à petit de pastilles rouges. Jénorme va-t-il ou non remporter le gros lot ?


LA CRITIQUE : 7'12 ! Voilà l'ultime chiffre que nous retenons à la fin de cette vidéo que certains trouveront peut être inutile, mais qui se pare pourtant d'un incroyable sens documentaire. Digne des fameux plans-séquences d'Alfred Hitchock ou de Brian De Palma (souvenons-nous de La corde ou de Snake Eyes), Jénorme nous tient en haleine et ne nous lache plus jusqu'au dénouement final. Certes les décors sont minimalistes, la musique complètement absente et le jeu d'acteur inexistant, mais une mention spéciale est à remettre à la lumière et à cet incroyable jeu des couleurs durant toute la durée de la vidéo. Un film qui ne laissera pas le spectateur indifférent en l'amenant à méditer sur la vie, le hasard et les chiffres. On pense beaucoup à Kieslowki parce que ça fait toujours bien de citer des grands réalisateurs pour parler d'un film.

 

ACTION !