Eh oui, nous nous posons tous la question en ce moment : que faire quand il pleut depuis six mois ?
Quelques propositions déjà affluent comme s'enfermer dans l'obscurité pour écouter en boucle le générique des
Animaux du monde, ou construire une ville sous-marine, ou dresser un parapluie géant au-dessus de la terre afin de se protéger de la pluie, ou prendre la première navette pour Mars afin d'y construire une petite cabane en bois avec vue imprenable sur la Terre,...

Eh bien face à ce soucis météorologique, je te propose une nouvelle série qui te donnera peut être quelques bons plans pour t'instruire et te cultiver en restant au sec. Et quoi de mieux pour rester au sec que de se rendre dans un aquarium ? Hein ? Ben ouais !
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

Cela fait bientôt dix ans que je vis dans le Pays Basque. Il arrive assez souvent que l'on se rende compte que les endroits les plus connus de la région où l'on se trouve soient des lieux où nous ne nous sommes jamais rendus. C'est vrai. Si, si, si.
Par exemple, quand tu habites Paris et que tu n'es jamais monté sur la Tour Eiffel. Quand tu vis à Marseille et que tu n'es jamais allé marcher sur le vieux port. Quand tu réside à Nevers et que tu n'as jamais rendu une petite visite à Bernadette Soubirous. Quand tu habites à Montélimar et que tu n'as jamais mangé de nougat. Etc.
Eh bien, en ce qui me concerne, dix ans que j'habite dans le Pays Basque et je n'étais jamais allé dans un des plus bel aquarium de la région et qui se trouve à San Sebastian, en Espagne. Eh ouais ! Il était donc temps de réparer cette infamie en se rendant... à l'Aquarium du Musée de la Mer de Biarritz. Ben oui ! Je n'y suis jamais allé non plus.
Si je dis Aquarium du Musée de la Mer de Biarritz  -ou Musée de l'Aquarium de la Mer, ou Musée de la Mer de l'Aquarium-  c'est parce que la désignation précise de cet endroit reste assez floue. Certains disent Le musée de la Mer, d'autres affirment qu'il s'agit de l'Aquarium de Biarritz. Toujours est-il qu'il ne s'agit pas de la Cité de l'Océan -encore appelée Cité du surf- qui n'a rien à voir car c'est carrément un autre batiment culturel.

BREF ! Tu le sais, il le sait, nous le sachons, vous le sachez, ils le sachiassent : cela fait maintenant six mois qu'il pleut sur la France et qu'il est très difficile de trouver des activités pour le week-end ou en semaine. En tout cas, il est quasiment impossible de prévoir une randonnée ou une activité extérieure sans se prendre une bonne chourre sur la tronche ! Attention : Chourre en basque, cela veut dire Drache en chtit ; soit grosse pluie en français. À ne pas confondre avec le verbe Chourrer : je chourre, tu chourres, il chourre, nous churros.


ALLONS
AU MUSÉE DE L'AQUARIUM DE LA MER
DE BIARRITZ !

Et j'entends déjà quelqu'un dire là-bas, au fond : "Ah ben ouais d'accord, mais moi, j'habite Toul ! Et pour aller à l'aquarium de Biarritz depuis Toul, c'est 1079 kilomètres ! T'es bien gentil avec tes activités, mais oh !"
Je te réponds alors : "Eh ben ! C'est bien aussi de faire de la bagnole quand il pleut ! Par contre, il faut que tu poses un ou deux jours de congés en plus si tu veux avoir le temps de visiter le Musée de la Mer de l'Aquarium de Biarritz. Et si ça te fait trop long, n'oublies pas que tu peux te rendre à Rixheim  -qui ne se trouve qu'à 200 kilomètres de Toul-  pour aller visiter le Musée du papier peint !"

papier peint papier peintA papier peint papier peint

Merci qui pour cette bonne idée ? Eh bien merci Jénorme !

 

 

REVENONS A BIARRITZ !

Nous sommes en avril 2018. La France n'est plus qu'une immense flaque d'eau suite aux nombreux jours de pluie qui se sont succédés depuis six mois. Pourtant, un petit îlot artificiel a survécu à la montée des eaux. Ce petit îlot, c'est le Musée de la Mer de Biarritz, encore appelé Aquarium de Biarritz. Il est posé là, sur les bords de l'océan Atlantique, face à ce qui était autrefois le Rocher de la Vierge, rebaptisé aujourd'hui Rocher de la Sirène. Moi personnellement, j'ai toujours rêvé de poser un kangourou jaune à la place de la Vierge, mais le maire n'est pas d'accord. Le rocher du Kangourou jaune, ça pète comme nom. En tout cas, le Musée de l'Aquarium de la Mer a survécu aux inondations, telle une nouvelle arche de Noé, avec à son bord quelques centaines d'animaux marins.

Je gare ma voiture amphibie sur les hauteurs de la plage des Basques pour admirer ce paysage marin.

Biarritz, plage des Basque, mars (64)

Et dire qu'avant, sous cette immense étendue d'eau, il y avait des boutiques de vestes en fourrure de yak, des magasins de bijoux, des vitrines remplies de colliers pour yorkshire, des restaurants gastronomiques et des jardins d'enfants vides. Ben oui, il n'y a pas d'enfants à Biarritz, y'a que des vieux ! Oh eh, ça va, hein ?!

Je redescends la rue pour passer à hauteur du toit de la Villa Belza avant d'atteindre un point de vue sur le Rocher de la Vierge à travers les arbres.

Biarritz, rocher de la Vierge et arbres, mars

Un peu plus loin, les arbres ont disparu pour laisser la vue dégagée sur un des monuments les plus visités de la ville.

Biarritz, rocher de la Vierge, marsSi au XVème siècle le rocher appelé rocher de Cucurlon (point culminant en gascon) était une presqu'île, Napoléon III décide de la rejoindre à la terre par une passerelle en bois en 1863. La légende raconte que des pêcheurs biarrots, baleiniers à l’époque, furent pris dans une terrible tempête. Une lumière divine alors les guida pour leur permettre d'atteindre le port. En remerciement, les rescapés érigèrent une statue de la vierge sur ce rocher. Celle-ci fut installée en 1865, conçue par les ateliers Ducel et Fils de Bordeaux, puis bénie par l'abbé Cazaux le 11 juin 1865. La passerelle en bois cède sous les flux et reflux des marées et des vagues incessantes.
Elle est remplacée par un viaduc métallique de 76 mètres en provenance des ateliers Eiffel.

 


C'est face à ce rocher et à cette passerelle que se trouve l'entrée du Musée de la Mer de l'Aquarium, comme creusée dans cette masse rocheuse qu'est le plateau de l'Atalaye du haut duquel, autrefois, on observait les baleines.
Le bâtiment est magnifique, ressemblant à un vaisseau de pierre défiant fièrement l'océan de sa proue hautaine. De style art déco, il a été inauguré en 1933 après de longs efforts entrepris par le Marquis Alexandre Guillaume Léopold de Folin désireux de voir se créer à Biarritz "un foyer d'études qui deviendra un centre sur lequel on convergera de toute part". En ce sens, l'Aquarium de Biarritz fut l'un des premiers établissements français où l'on parlait de l'océanographie à un public qui se passionnait pour le monde fascinant des océans. Si cette idée vit le jour dans les années 1880, il faudra attendre la fin de la Première Guerre Mondiale pour voir le projet se réaliser et être validé par les autorités gouvernementales.
"André Giret, alors administrateur de l'Inscription Maritime de Bayonne, propose de l'installer dans le bâtiment des magasins de la ville, près du Rocher de la Vierge, accolé aux falaises du plateau de l'Atalaye.
En 1930, la municipalité donne son accord, le concours d'architectes lancé est remporté par les architectes Hiriart, Lafaye et Lacoureyre. Les travaux vont bon train.
En 1933, Le bâtiment Art déco abritant l'Aquarium de Biarritz ouvre au public le 10 août 1933. L'Aquarium est alors une réalisation tout à fait moderne dans son architecture, sa décoration et son aménagement. Sous la direction de Paul Arné, les collections s'enrichissent rapidement.
L'inauguration officielle a lieu 2 ans après son ouverture, le 7 juillet 1935. Depuis sa création, l'Aquarium de Biarritz est orienté principalement vers tout ce qui concerne le golfe de Gascogne. Son but essentiel est de montrer l'océan sous toutes ses formes : les fonds marins, le rôle de la mer dans la formation des continents, le peuplement des eaux, l'exploration et l'exploitation de ces espaces qui recouvrent 71% de la surface terrestre." AQUARIUM DE BIARRITZ


Attention : il y a deux entrées. Une grande entrée avec de hautes portes vertes vitrées situées sous l'enseigne "Le Musée de la mer" et une autre beaucoup plus discrète sur la droite, dans un renfoncement.

Biarritz, musée de la mer, entrée (64)

Biarritz, Musée de la Mer, façade (64)             entrée

Eh bien, c'est celle à droite qu'il faut prendre. N'attends pas que les grandes portes vertes s'ouvrent.
J'entre. Petit bureau d'accueil. En ce jour de pluie et de week-end, il y a un peu de monde. Beaucoup d'enfants accompagnés par des adultes. Le prix d'entrée est de 14,90 euros ; ce qui est moins cher qu'à La Rochelle (19 euros) et à l'Océanopolis de Brest (21 euros). Je le dis quand même pour ceux qui trouveraient l'entrée chère. Apparemment, la visite d'aquarium n'est pas donnée.
Une fois le guichet passé, j'emprunte un petit escalier qui m'amène dans la première salle, ou niveau, appelé Golfe de Gascogne. C'est le Niveau -1.


NIVEAU -1
FACE A UN PREMIER AQUARIUM

Biarritz, Musée de la Mer, Gascogne, chinchards (64)

Je ne sais pas si l'hommage à Calogero et Passy s'est vu sur cette phrase écrite au-dessus de la photo ci-dessus... Face à la mer, face à un premier aquarium... Mer, aquarium...

♫ Face à la mer, J'aurais dû grandir, ♪
♪ Face contre terre
♪J'aurais pu mourir, Je me relève ♫
Je prends mon dernier rêve ♪

Eh ouais, non, mais attends, eh oh, hein ! Bon !
Situé en plein centre de la première pièce, il nous propose de regarder quelques chinchards évoluer dans une eau limpide. Leurs écailles brillent parfois de quelques éclats rendus possible par une lumière bleue phosphorescente.
OK, très bien, mais qu'est-ce que l'on fait avec cette vision ? Eh bien tentons de faire plus ample connaissance avec ce poisson dont j'ignorais l'existence et le nom.

"Poisson pélagique grégaire de la famille des carangidés, le chinchard est une espèce pélagique que l’on peut également trouver à proximité du fond. Il se distingue par une nageoire caudale très échancrée et la présence de scutelles osseuses (dans la partie postérieure de la ligne latérale) qui accentuent son éclat argenté. Le chinchard commun Trachurus trachurus fréquente les eaux côtières au cours de ses deux premières années, puis il s’éloigne sur le plateau continental. Il ne revient sur la côte qu’à l’âge adulte, au cours de sa migration d’été. Le mâle acquiert sa première maturité sexuelle à 3 ans, quand il mesure environ 20-22 cm, alors que la femelle l’acquiert à 4 ans, quand elle mesure 26-30 cm. Le chinchard peut vivre jusqu’à 15 ans. Comme tous les autres petits pélagiques, les populations de chinchard sont sensibles aux modifications environnementales."  GUIDE DES ESPECES

Très bien. Mais le seconde question que je me pose à présent est : "Est-ce que le chinchard se mange et si oui, comment ?"
Réponse.

"Contrairement à l’engouement des Espagnols et des Portugais pour cette espèce, le chinchard est très peu prisé en France et en Belgique. Il n’est pas consommé localement et ses débarquements sont essentiellement exportés vers la péninsule ibérique. Si la mode des sushis, pour lesquels le chinchard est très utilisé, stimule la visibilité de cette espèce, le chinchard reste à découvrir par une plus large frange des consommateurs. Préparé cru, en filet mariné ou encore grillé entier au barbecue, le chinchard est un poisson savoureux.
Le faible intérêt des consommateurs pour cette espèce et sa relative abondance (quelque 4 000 tonnes sont vendues annuellement dans les criées françaises) en font l’un des poissons les moins chers à l’étal des poissonniers. Le prix payé aux pêcheurs par les mareyeurs s’établit aux alentours de 1 €/kg sous criée."  GUIDE DES ESPECES

Bon, là, on a bien avancé avec le chinchard, mais je te le dis tout de suite : nous n'allons pas nous arrêter pendant deux heures devant chaque aquarium pour faire un explicatif de chaque espèce et savoir comment on la cuisine. Toutefois cependant encore que tout de même, nous pouvons marquer parfois, et de façon peut être complètement impromptue, un arrêt afin de faire plus ample connaissance avec qui de un poisson qui de un mammifère pour s'instruire et débattre sur les occupants maritimes de notre terre et peut être, je dis bien peut être répondre à la question primordiale : est-ce que cet animal est indispensable à la planète ou peut-on l'exterminer une bonne fois pour toute jusqu'à sa disparition totale ? ... euh... Je me suis un peu emballé, là, non... Non parce que... C'est... Vu que je viens de lire un article sur la disparition du rhinocéros blanc.

rhinocéros blanc
FUTURA PLANETE

Plusieurs aquariums jouxtent celui du milieu. On y retrouve plusieurs espèces évoluant dans le Golfe de Gascogne. OK d'accord, c'est très bien tout ça, mais le Golfe de Gascogne, qu'est-ce que c'est quoi c'est où ?

Eh bien voilà !
Golfe de Gascogne

En clair, et par écrit, il s'agit d'une partie Nord de l'Océan Atlantique, entre la Bretagne et la côte Cantabrique espagnole ; et plus précisément de la Pointe de Penmarc'h au Cap Ortegal. Le golfe couvre ainsi une surface d'environ 223 000 km2 avec une profondeur maximale atteignant 4 735 mètres, un endroit surmonté de montagnes d'origine volcanique ou tectonique.

Plus de détails ? Fastoche !
"
Le Golfe de Gascogne est issu de l'écartement tectonique de la plaque ibérique par rapport au reste de la plaque tectonique européenne, notamment au cours de la fin du Crétacé inférieur, à la suite de plusieurs événements de rifting successifs commençant dès le Trias et peut-être même dès le Permien, précédant l'ultime événement du Crétacé qui aboutit à la formation des rifts de Parentis et d'Arzacq, entre autres, et même à une océanisation complète en ce qui concerne donc le golfe de Gascogne.
Par conséquent, le fond du golfe se compose majoritairement de roches typiques des croûtes océaniques, comme du basalte, sous des couches sédimentaires plus ou moins épaisses."  WIKIPEDIA

Je poursuis ma visite. En même temps, elle ne fait que commencer. D'aquariums en aquariums, de trains en trains, de ports en ports, jamais encore je te le jure,  je n'ai pu oublier ton corps ... Serge Lama ! Oui, bien joué ! Et il n'y a pas de lama ici, mais des petits hippocampes.

Biarritz, Musée de la Mer, Gascogne, hippocampes (64)

Non, ce n'est pas une espèce d'hippocampe rarissime que l'on appellerait l'hippocampe flou. C'est très difficile à prendre en photo ces animaux là. Mais quelle grâce silencieuse ! Je ne me suis pas lassé de les observer évoluer dans l'eau comme en apesanteur. C'est le moment rêvé de faire un peu plus connaissance avec cet animal mythique.

L'HIPPOCAMPE
"L'hippocampe est une structure du cerveau des mammifères. Il appartient notamment au système limbique et joue un rôle central dans la mémoire et la navigation spatiale. Chez l'homme et le primate, il se situe dans le lobe temporal médian, sous la surface du cortex, au-dessus de la cinquième circonvolution (replis du cortex) temporale T5. Comme le cortex avec lequel il est..." WIKIPEDIA

Ah mince, je me suis planté de définition. Je me disais aussi, on n'est pas au Musée des Sciences à regarder des morceaux de cervelle se débattre dans un bocal de formol. Recommençons.

L'HIPPOCAMPE
"Son nom vient du grec hippocampus qui signifie 'cheval courbé' en référence à sa forme étonnante.

En effet ce sont les seuls poissons dont la tête ne se situe pas dans le prolongement du corps. Ils ne possèdent pas réellement d’écailles mais sont recouverts de plaques osseuses et leur nageoire caudale modifiée leur permet de s’accrocher aux algues. Ils capturent le plancton animal dont ils se nourrissent grâce à leurs mâchoires soudées en forme de tube.
Le mâle hippocampe a la particularité de posséder à la base du ventre une poche dans laquelle il peut recevoir 100 à 200 ovules de la femelle. Après les avoir fécondés, il garde les œufs dans cette poche à l’abri des prédateurs pendant quelques semaines. Les œufs éclosent à l’intérieur de la poche et le mâle expulsera par des contractions les jeunes hippocampes de 15 mm de long déjà bien formés.
L’hippocampe est utilisé depuis plus de 400 ans par les médecines traditionnelles asiatiques qui lui attribuent de nombreuses vertus curatives : asthme, calvitie, stérilité... Ce commerce qui a mis en péril de nombreuses espèces est, depuis 2004, soumis à une réglementation internationale (Convention de Washington ou CITES)."  AQUARIUM DE LA ROCHELLE

L’hippocampe commun est présent du golfe de Gascogne au golfe de Guinée et en mer Méditerranée. Il existe plus d’une cinquantaine d’espèces d’hippocampes dans le monde mais deux seulement fréquentent les côtes européennes. Je ne savais pas qu'il y en avait aussi dans le Bassin d'Arcachon.

 

Je parcours du regard les autres aquariums environnants.
Dans certains, on ne peine pas à découvrir le ou les occupants, comme ici avec la murène et les raies.

Biarritz, Musée de la Mer, Gascogne, murène (64)             Biarritz, Musée de la Mer, Gascogne, raies (64)

D'autres fois, c'est plus difficile et il faut rester un peu plus longtemps devant la vitre pour tenter de trouver ou apercevoir l'animal qui s'y cache.

Biarritz, Musée de la Mer, Gascogne, bleu (64)

Biarritz, Musée de la Mer, Gascogne, pépère (64)


Et puis d'autres fois encore, je reste en observation devant quelques spécimens qui interpellent par leur physique ou leur posture.

Biarritz, Musée de la Mer, Gascogne, il est là

Biarritz, Musée de la Mer, Gascogne, poisson trompe (64)

Après ce premier beau voyage d'aquarium en aquarium, j'arrive au fond de la salle Golfe de Gascogne, illuminé par la présence de dizaines de méduses tournoyantes dans des changements de couleurs phosphorescentes.

Biarritz, Musée de la Mer, Gascogne, méduses          Biarritz, Musée de la Mer, Gascogne, méduses

Biarritz, Musée de la Mer, Gascogne, méduses           Biarritz, Musée de la Mer, Gascogne, méduses

Gélatineuse, parfois dangereuse, elles intriguent autant qu'elles révulsent. J'ai le souvenir du film "L'année des méduses" (1984) où Valérie Kapriski pousse Bernard Giraudeau depuis un bateau pour qu'il tombe dans une eau infestée de méduses ; animal dont il est allergique aux piqûres. Ce film de Christopher Frank fait un parallèle entre les personnages et l'animal considéré comme une prédatrice, pouvant paralyser leurs proies grâce à leurs cnidocytes. Elles peuvent également posséder des structures sensorielles très élaborées comme des ocelles, rassemblées au sein de rhopalies. J'ai rien compris à ce que je viens d'écrire, essayons d'être plus simple pour parler de la méduse.

LA MÉDUSE
"Méduse, appelée aussi Gorgo, est, dans la mythologie grecque, l'une des trois Gorgones (avec ses sœurs Euryale et Sthéno). Elle est la seule à être mortelle. Sa chevelure est entrelacée de serpents. Ses yeux ont le pouvoir de pétrifier tout mortel qui les regarde. Après avoir été décapitée par Persée, son masque est remis à Athéna qui le fixe sur son bouclier. La représentation du gorgonéion sera longtemps utilisée comme une protection contre le mauvais œil."  WIKIPEDIA

Mais oui, un peu de mythologie, ça fait pas de mal. Et puis, je te rappelle qu'il pleut dehors, donc autant s'instruire. Elle est fascinante cette Méduse. La perception que l'on a d'elle et de sa représentation s'est modifiée au fil du temps. Le mythe, qui peut être vu comme un conte d'initiation, a alimenté des recherches sur la puissance du féminin, le pouvoir du regard, l'importance des talismans, l'angoisse de castration, le rapport intime au monstrueux et l'existence de sociétés matriarcales préhistoriques. D'ailleurs, la figure de Méduse est toujours présente dans la culture contemporaine.

Méduse par CaravageJe me souviens de ce tableau-bouclier de Caravage représentant la Déesse, exposé au Musée des Offices de Florence, derrière une épaisse vitre de protection. Méduse vient d'être décapitée, la tête tranchée par Persée : de façon typique, Caravage privilégie l'action instantanée, le hic et nunc du geste meurtrier de Persée.

 

 

 

Mais revenons à l'animal !

LA MÉDUSE
Les méduses sont apparues sur Terre il y a environ 650 millions d'années pendant l'Édiacarien (fossiles représentés par un disque, sur lequel est fixé un rameau strié pourvu d'un axe médian) et figurent probablement parmi les premiers métazoaires. Son corps est généralement composé de 95 à 98 % d'eau et de 2 à 5 % de matières sèches. L'image de la méduse est également liée à ses longues tentacules injectées de venin. Les effets de piqûres des méduses venimeuses vont d'un simple picotement sur la peau à des crampes musculaires, des vomissements, des œdèmes pulmonaires, des troubles cardiaques et de l'hypertension.
Dans les écosystèmes marins, les méduses jouent un rôle encore mal compris, mais probablement important dans la régulation des populations d e poissons et de zooplancton, ainsi que le cycle des nutriments. La question se pose alors (et pourrait être le titre de la prochaine chanson de Benjamin Biolay) : est-ce que la méduse pense ? Peut être, diront certaines personnes qui ne veulent pas creuser d'avantage.
Toujours est-il, saches que, toi qui a peur de la méduse, qu'elle a des prédateurs. La tortue Luth, le poisson-Lune et l'espadon. Bon, certes, je te l'accorde, il n'est pas toujours évident de s'entourer de ces animaux pour aller se baigner tranquillement dans les eaux méditerranéennes ou Atlantiques. Tu peux alors préférer passer des vacances avec une Japonaise ou un Japonais qui, eux aussi, sont très friands de cet animal. Ils en consomment chaque année plus de 13 tonnes sous la forme de salades relevées avec du piment et de l'huile de soja.

 

Je quitte la danse médusante pour emprunter un escalier discret permettant d'accéder au niveau 1 du musée.
Quittant l'obscurité du petit escalier, je tombe soudainement nez à nez avec plusieurs grands squelettes de cétacés. Ces derniers trônent au milieu de la salle.


NIVEAU 1
COLLECTIONS

Biarritz, Musée de la Mer, Collections, squelettes

Bon, de prime abord, comme ça à vue de nez et des yeux, tu peux te dire en regardant la photo ci-dessus : "Eh ben, il aurait pu ranger sa chambre avant de faire visiter !"
En fait, je crois que l'angle choisi pour faire la photo n'est pas le meilleur pour rendre compte de cette exposition de squelettes et autres animaux marins.
Tentons de regarder autrement.

Biarritz, Musée de la Mer, Collections, squelettes (64)           Biarritz, Musée de la Mer, Collections, squelettes

Biarritz, Musée de la Mer, Collections, squelettes

Hein ? Hein ? Hein ? Non ? Bon.

Juste à côté, à la sortie de l'escalier,
je tombe nez à nez avec...
Biarritz, Musée de la Mer, Collections, scaphandre (64)

Oui, c'est un mannequin qui porte un scaphandre.
Le mot scaphandre a été utilisé pour la première fois par l'Abbé de La Chapelle en 1775 dans son ouvrage Traité de la construction théorique et pratique du scaphandre ou du bateau de l'homme. L'invention de l'Abbé de la Chapelle consistait en un costume réalisé en liège qui permettait à des soldats de flotter et de traverser les cours d'eau.
Aujourd'hui, ce mot a perdu quelque peu de son origine serviable, mais il reprend l'ensemble des combinaisons ou de dispositifs permettant à une personne d'évoluer en sécurité dans un milieu qui lui est hostile.

Tout autour, plusieurs petites salles exposent des maquettes et des écrits sur l'historique de la pêche à la baleine dans la région de Biarritz. Écrits sur les pêcheurs, le matériel et les techniques qu'ils utilisaient, les différentes espèces pêchées et protégées, les conditions de vie à l'époque et l'évolution des conditions de pêche.

"La salle des cétacés a été inaugurée en 1966. On pouvait alors y voir le moulage d'un mésoplon ou baleine à bec, d'un orque ou baleine tueuse et leurs squelettes, des squelettes et moulages de dauphins et marsouins, une dent de narval mesurant plus de 2 m, deux harpons pliés et des vitrines riches de nombreux instruments de navigation du XVIIIème siècle, d'une lanterne à bougie provenant d'un bateau à vapeur, de compas de proportions, de sextants et d'octants..." AQUARIUM DE BIARRITZ

Biarritz, Musée de la Mer, Collections, lanternes de bateau (64)
Lanternes de bateau

           Biarritz, Musée de la Mer, Collections, turluttes (64)        Biarritz, Musée de la Mer, Collections, noeuds (64)
    Les différentes étapes pour la confection de turluttes                                 Collection de noeuds marins

Biarritz, Musée de la Mer, Collections, poisson lune (64)
Poisson lune

Au bout de cette salle des cétacés se trouve la salle Delord, inaugurée en 1973, puis modifiée en 1992. C'est l'un des lieux où l'on trouve actuellement des éléments du patrimoine maritime dans un décor évoquant sobrement l'intérieur d'un bateau. Vous pourrez y découvrir des objets de marine (octants, sextants...), des maquettes et des oeuvres d'art.
Cette salle s'ouvre avec une belle carte reprenant les trajets et grands lieux de la pêche à la morue et à la baleine.

Biarritz, Musée de la Mer, Collections, pêche à la morue (64)
Carte des lieux de pêche à la morue et à la baleine

Biarritz, Musée de la Mer, Collections, maquette (64)          Biarritz, Musée de la Mer, Collections, maquettes, lanternes, tableaux (64)
Maquette de Trois mats basque                                
Carvette à éperon, lanternes et aquarelle

Biarritz et la baleine : longue histoire. Mais ne nous contentons pas de cette phrase sans verbe. Quand j'écris "Biarritz et les baleines : grande histoire", il faut développer un peu cette pensée.
Aux alentours du XIème siècle, un petit village de pêcheur nommé Bearriz (qui signifierait "endroit herbeux") devient l’un des sites portuaires du golfe de Gascogne où la pratique de la pêche à la baleine s’est le plus développé.
Tout d'abord en constatant que le blason de la ville porte les signes de ce mammifère marin.

blason biarritzDans le premier encart à gauche, nous retrouvons des coquilles Saint-Jacques rappelant le chemin de Compostelle mais aussi les bords de plage. A leur droite se trouve une étoile représentant celle qui guide la route des marins en pleine mer. En bas, occupant toute la largeur, est représenté une scène de pêche à la baleine : trois marins rament pendant que deux autres se tiennent prêts à harponner le cétacé. La devise de la ville : "Aura sidus mare adjuvant me" signifie "j’ai pour moi les vents, les astres et la mer".

 

 

"La pêche, mieux vaudrait dire la chasse à la baleine, constitue l’une des activités les plus curieuses et le plus importantes de la région bayonnaise au Moyen-Age. Dès le XII” siècle, elle se pratique dans tous les ports du golfe de Gascogne mais surtout à Biarritz et à Anglet. La topographie de Biarritz semble expliquer à la fois son importance à ce point de vue tant que les baleines fréquentaient le golfe de Gascogne, c’est-à-dire jusqu’au XVº siècle environ, et sa rapide décadence du jour où, les baleines se raréfiant, la pêche à la baleine devint pêche hauturière. Biarritz était à l’origine un petit village de pêcheurs dont les maisons se groupaient autour de deux centres : le quartier de l'église Saint-Martin et le quartier du Port-Vieux. (...)"  EUSKOMEDIA

Les baleines pêchées à Biarritz n'étaient pas les énormes mammifères que nous croyons connaître. Il s'agissait de la Balaena Biscayensis, appelée par les basques Sardako Balea, c’est-à-dire «baleine vivant en troupe», dont on a fait en français: Baleine Sarde ou Baleine des Sardes. Presque totalement disparue, elle était  beaucoup plus facile à pêcher que les autres cétacés car elle mesurait que quinze mètres environ à l’état adulte pour un poids de 80 000 kilos. De cet animal, on pouvait tirer 34 000 kilos de graisse, 27 000 litres d'huile et 1500 kilos de fanons.
"Les chasseurs ciblaient les femelles et leurs petits qui fréquentaient ces eaux tempérées lors de la période de reproduction hivernale. Les petits étaient d'abord capturés, ce qui permettait de s'attaquer ensuite aux femelles qui, chez cette espèce, se montrent très attachées à leur progéniture. La chasse était menée au harpon à partir de petites embarcations à rames pouvant emporter de 10 à 12 personnes. Un flotteur fixé à une ligne attachée au harpon permettait de repérer l'animal harponné."  UNIVERSALIS

De l'animal, les pêcheurs récupéraient ainsi de la viande à satiété, des matières grasses et de l'huile pour l'éclairage. Les fanons servaient à la décorations des casques et à la coquetterie des femmes. La langue de baleine était très prisée des bonnes soeurs de l'Evêché de Bayonne et le sperme contenue dans la tête du cétacé servait à confectionner le spermaceti pour approvisionner les fabriquants de cosmétiques et de remèdes divers. L'ambre gris, contenu dans l'intestin de l'animal et qu'il rejetait sur les plages, était récolté ; tout comme les vertèbres qui pouvaient servir de sièges ou de tables alors que les côtes étaient utilisées pour l'édification des maisons.
Ces campagnes difficiles, qui duraient trois à quatre mois, aguerrirent les Basques à la pêche au loin. Le besoin de subsistance les y poussait plus que l'aspect aventurier. La vie était rude. L'emploi de la boussole au XIVème siècle permit aux pêcheurs de se rendre dans les eaux du Grand Nord, à Terre Neuve, au Labrador, au Groenland et au Spitzberg sur des vaisseaux munis de deux à trois ponts.
Le dernier cétacé fut pêché en 1968.

Pour plus d'infos sur les pratiques de cette pêche : PAYS BASQUE AVANT.

 

Je quitte le niveau 1 en prenant un escalier dominé par une tortue Luth.
Un panneau explicatif nous parle de ce reptile.

Biarritz, Musée de la Mer, Collections, tortue Luth (64)

Jénorme est au musée de la mer, Biarritz (64)

"Cette tortue, récupérée en 1997 au large de Capbreton dans les filets d'un marin pêcheur de Capbreton, est une tortue adulte de sexe mâle.
Son autopsie, réalisée par l'équipe de GFMA (Groupe d'Etude de la Faune Marine Atlantique) a révélé qu'elle avait avalé des sacs plastiques qui ont entraîné sa mort par occlusion intestinale.
Longueur totale : 1,50 m  - poids vivante : 400 kg
Présente dans tous les océans, la tortue Luth (dermochelys coriacea) vit de préférence dans les grands fonds. Plus abondante dans les océans tropicaux, elle parvient dans les ragions tempérées en suivant les courants chauds. On la retrouve donc au large de la côte basque.
Toutes les tortues marines sont menacées, la tortue Luth étant considérée comme en danger critique d'extinction. Depuis 1975, elles sont protégées par la CITES, c'est à dire la Convention on International Trade in Endangered Species of Wild fauna and flora."
C'est dans ces moments là que l'on comprend mieux pourquoi on utilise des initiales.
"La tortue Luth est la plus grande tortue marine à avoir une carapace composée de plaques séparées et recouvertes d'une peau lisse ressemblant à du cuir (d'où son autre nom tortue cuir).
Ses palettes antérieures lui permettent de nager tandis que ses membres postérieures servent de gouvernail.
Elle effectue de grandes migrations dans toutes les mers du globe et revient toujours sur la plage tropicale de sa naissance pour pondre à son tour."

 

J'évolue sur la plateforme du niveau 2.

NIVEAU 2
GOLFE DE GASCOGNE
Biarritz, Musée de la Mer, Collections, squelettes

Sur la gauche, une salle obscure diffuse des chants de baleine. Sur la droite, je retrouve les différents squelettes de cétacés aperçus plus bas.

Biarritz, Musée de la Mer, Collections, squelettes

En face, le bassin des phoques,
mais vue de dessous.
Biarritz, Musée de la Mer, Collections, phoque (64)

Il n'est pas loin de 17 heures ; l'heure à laquelle leur est donné... La vache, qu'est-ce que c'est que cette phrase avec plein d'heures dedans  ?! Je recommence.
Il n'est pas loin de 17 heures ; l'heure à laquelle est donné leur... oh merde !!!! Bon, eh oh : à 17 heures, à l'Aquarium du musée de la Mer de Biarritz, on donne à manger aux phoques ! Et ça, ça les existe un petit peu. Du coup, en restant au niveau 2, ils semblent se livrer à une petite danse hystérique, composée de ronds, de passages sur le dos, de glissades sur le ventre...

C'est chouette à regarder. Ils semblent jouer avec les spectateurs en s'approchant de la vitre pour faire voir, tour à tour, leur beau minois ou... leur trou du cul. Oui, je sais, c'est vulgaire, désolé, c'est comme ça et c'est ce que tout le monde a pensé aussi devant cette parade improvisée.
Je continue la visite en allant m'aventurer dans une sorte de grotte : la grotte aux tortues.

Biarritz, Musée de la Mer, Collections, tortue (64)

Biarritz, Musée de la Mer, Collections, tortue

Trois belles tortues sont là, dans un grand aquarium. Elles bougent très peu, mais à chacun de leur déplacement, c'est comme une masse souple qui évolue dans les eaux. Quelques chose de calme et d'apaisant se dégage de cette nage en douceur.
J'ai le souvenir d'un reportage... Ce reportage où des bébés tortues tentaient de regagner au plus vite l'océan pour ne pas se faire manger par des oiseaux. Une sorte de suspense atroce auquel tu ne peux qu'être spectateur inactif...

 

Montons encore un peu ! Ohlalala, mais où nous arrêterons-nous ?!

Je suis maintenant au Niveau 3A, appelé Terrasse. Et sur la terrasse, qu'est-ce qu'il y a ?

NIVEAU 3A
TERRASSE
Biarritz, Musée de la Mer, terrasse, Villa Belza

Oui, il y a une belle vue sur une mouette qui a une belle vue sur la Villa Belza. Mais ce n'est pas tout !

NIVEAU 3A
TERRASSE
Biarritz, Musée de la Mer, terrasse, Rocher de la Vierge (64)

Oui, il y a une belle vue sur le Rocher de la Vierge, Ok. Mais c'est pas tout !

NIVEAU 3A
TERRASSE
Biarritz, Musée de la Mer, terrasse, les phoques (64)

Aaaaaah, voilà !
LES PHOQUES !!!!
Il sont cinq, mais pendant le temps du repas qui a lieu deux fois par jour à 10h30 et 17h00, je n'en ai vu que quatre puisque le cinquième restait caché dans l'eau.

Biarritz, Musée de la Mer, terrasse, les phoques

Biarritz, Musée de la Mer, terrasse, les phoques             Biarritz, Musée de la Mer, terrasse, les phoquesBiarritz, Musée de la Mer, terrasse, les phoques             Biarritz, Musée de la Mer, terrasse, les phoques

Les phoques, c'est sympa, on pourrait en parler pendant des heures, c'est mignon, mais le temps passe et le mieux, c'est de ne pas te donner toutes les informations pour que tu ailles toi même te rendre compte de ce qu'il se passe au Musée de la mer de l'Aquarium de Biarritz car, là bas, tout est bien expliqué sur le fonctionnement de cs animaux qui ne sont pas aussi sympathiques que l'on pourrait le croire... Ah, ah, ah, on n'aime pas trop entendre ce genre d'affirmation, hein ?!

Une fois le repas terminé, la visite se poursuit en empruntant une petite porte sur la gauche du bassin. J'entre alors dans le secteur 3B.

NIVEAU 3B
ATLANTIQUE NORD
Biarritz, Musée de la Mer, Atlantique Nord, liches et chinchards (64)

Un panneau nous rappelle que :
"Vous quittez maintenant les eaux tempérées du Golfe de Gascogne pour remonter un célèbre courant marin : le Gulf Stream.
A travers ce courant d'une extraordinaire puissance, traversez l'Atlantique nord pour arriver dans les eaux chaudes de la mer des Caraïbes.
Vous contournerez ensuite l'Amérique du Sud en franchissant le Cap Horn, puis pénétrez dans l'Océan Pacifique avant de terminer votre voyage en Indonésie."

D'accord ! OK, très bien ! En fait, nous entrons surtout dans un petit couloir obscur. Pour mieux se rendre compte du voyage qui nous attend, il vaut mieux venir avec sa planisphère, ou sa mappemonde, ou son globe terrestre. Mais bon, ça prend un peu de place pour se déplacer dans le musée.

Déjà, le Cap Horn, c'est où ?
Eh bien, ici !
Cap Horn

Ouais, ouais, ouais, je sais : c'est pas évident ! Consultons plutôt une grande carte du Monde afin de pouvoir mieux se repérer.

REGARDONS !
mappemonde b

Et pour bien comprendre le trajet expliqué,
faisons un trait continue comme ceci :
monde et chat

Eh oui, tu l'as compris : le monde est un chat qui joue avec l'Australie.

Non, bon, si nous faisons un trait continu en jaune
pour reprendre les informations ci-haut,
voici :
mappemonde b

Alors, bon, on a bien avancé là, mais... cela ne nous dit pas où sont la mer des Caraïbes, le Cap Horn et l'Indonésie. Ben ouais ! Il nous faut alors ajouter quelques indications supplémentaires afin de nous lancer en toute connaissance de cause dans cette salle obscure de l'Atlantique Nord.

VOYONS :
mappemonde ba

Et là, tu vas me dire : "Les noms, y sont écrits trop gros, ça manque de précision !"
Et là, je te réponds : "Dis don' mon p'tit ! Tu vas pas m'faire chier 107 ans, hein !"

Et là, bon nombre d'entre toi, lectrice/teur, marque une pause pendant leur lecture pour revenir sur cette dernière phrase : se faire chier pendant 107 ans.
Si nous cherchons un peu, nous trouverons que la phrase originelle est : "Je ne vais pas t'attendre pendant 107 ans.".
Et là, on peut se demander pourquoi 107 ans ? C'est vrai quoi ; déjà attendre 15 minutes, cela peut être très long. 10 ans, c'est pratiquement insupportable. Alors, 107 ans ?! POURQUOI ????
Pour le savoir, voyons ce qu'en dit le site Ça m'intéresse.

POURQUOI ATTENDRE 107 ANS ?
"Eh bien il semblerait que la construction de l'un de nos monuments historiques, célèbre pour ses gargouilles et son rôle dans le roman du même nom, trônant fièrement sur l'ïle de la Cité à Paris, ait bel et bien pris 107 ans... vous y êtes? Il s'agit de la cathédrale Notre-Dame de Paris !

La construction a été débutée en 1163 et  a été terminée 107 ans plus tard, bien que les spécialistes ne s'entendent pas tous sur ce point. Tous s'accordent cependant à dire que le chantier fut bien long, les Parisiens ont donc attendu avec impatience que cette laborieuse entreprise se termine. Ce serait ainsi que cette expression serait entrée dans le langage courant pour rappeler l'agacement liée à cette attente qui parut interminable.
Une deuxième hypothèse est également considérée. Cette expression est une référence aux guerres de 100 ans et de 7 ans, qui, sommées, donne 107 ans."

Ceci étant éclairci, entrons dans le couloir obscure de la zone Niveau 3B, Atlantique Nord. On se croirait dans un film d'espionnage.
Quelques petits aquariums sont dispersés de ci de là, tels les morceaux de mie de pain du Petit Poucet perdu dans la forêt, ben ouais mais non, on en peut pas faire des métaphores pour tout tout le temps ! Ces mini-aquariums sont là pour que l'on s'arrête et que l'on prenne le temps de regarder et connaitre chacun des  specimens qui y vivent (survivent). Mais toi, ô malotru, je t'ai vu : tu es passé sans t'arrêter ! Tu as poursuivi ton chemin en te disant que ces aquariums étaient  insignifiants et ne méritaient pas ton intéret. Mais qui es-tu pour penser cela ? Hein ? Qui es-tu ? Ah, je reconnais bien là le monde ! Il faut que tout soit clinquant, sonore à outrance pour que tu dédaignes t'arrêter et porter un minimum d'attention. Cela me rappelle un de ces dialogues de cet excellent film de Mike Leigh, Naked (1992).
"Les mystères de la nature vous ennuient. Ceux du corps humain aussi. Et pareil pour les mystères de l'univers ! Vous voulez des frissons, peu importe s'il ssont clinquants, il vous faut du neuf ! Des flashes et des bips de toutes les couleurs !!!"

Ohla, faut que je me calme, là !

Et puis soudain...
CECI !

Un grand et long aquarium dans lequel baigne une lumière bleue intense afin de faire ressortir les écailles des poissons présents. Et ces poissons sont... sont... attention suspense ! Ces poissons sont... sont... sont...

c'est la mer noire

Ah non !
Ce sont des Liches !... Ben ouais... Eh alors... Pourquoi pas ?! Hein ?!
Allez, on va pas passer Noël là-dessus, continuons notre progression ! N'empêche que cela m'intrigue : les liches semblent nager sur place, les yeux grands ouverts. C'est un peu surréaliste ! Surréaliste dans le sens où je ne me vois pas  -attention pas d'égocentrisme exacerbé !-  mais je ne me vois pas passer toute ma journée à faire du sur-place de la même façon. Mais, tiens, d'ailleurs, quelle est l'espérance de vie d'une liche ? Très peu de réponse sur internet. Mais soudainement, par rapport à ce système de vie, je repense à une chanson de Philippe Léotard...

 

Je quitte l'Atlantique Nord pour les Caraïbes.

NIVEAU 3C
CARAÏBES
Biarritz, Musée de la Mer, Caraïbes, poissons plats argentés

Ce n'est pas très loin en fait. Il suffit juste de prendre à gauche, de continuer un peu et voici d'autres aquariums avec des poissons beaucoup plus colorés. C'est aussi à partir d'ici que l'on entend d'avantage les enfants. Il faut dire que la visite a commencé depuis un petit moment et de voir tous ces poissons aux couleurs vives, cela leur rappelle certaines choses.

           "DORYYYYY, elle est où Dory ?????"
                                                                            "C'EST NEMO ? C'EST NEMO ?"
"Et Dory, on la voit quand Dory ?"
                            "C'EST LOIN NEMO ? C'EST LOIN NEMO ?"

Oui, fini le calme des eaux de l'Atlantique Nord, bienvenue dans les Caraïbes ! J'aimais bien moi le calme de l'océan, les poissons dans leur aquarium se livrant à quelques nages subtiles...

Allez, tentons de regarder en silence
les différentes espèces présentes.
Biarritz, Musée de la Mer, Caraïbes, méduses tapis (64)

Biarritz, Musée de la Mer, Caraïbes, bleu (64)        Biarritz, Musée de la Mer, Caraïbes, poisson trompette (64)Biarritz, Musée de la Mer, Caraïbes, poissons plats argentés        Biarritz, Musée de la Mer, Caraïbes, poissons colorés (64)

Biarritz, Musée de la Mer, Caraïbes, poisson bleu bouche (64)

J'aimerais bien te parler un peu de ces différentes espèces, mais malheureusement, je n'ai pas pris leurs noms et je ne sais pas qui elles sont. Si tu veux en savoir plus et, peut être, retrouver qui ils sont, je te conseille d'aller sur cet excellent site qui recense plus de 955 espèces : SOUS LES MERS.
Tout en haut, première photo, il s'agit de méduses que j'appellerais Méduses tapis parce qu'elles ressemblent à... à... un tapis.
En dessous, à gauche, un long poisson tacheté bleu grâce à la lumière ambiante évolue seul dans un aquarium. J'ai tenté de retrouver son nom sur internet en tapant "poisson bleu", mais je ne tombe que sur des dessins de Dory....

                              "DORYYYYY, elle est où Dory ?????
"Et Nemo, on le voit quand, Némo ? Némo !!!!!!"                
               "Dory, je veux voir Doryyyy !!!!!"

En dessous de la grande photo, à droite, facile à retenir : c'est le poisson-trompette. Tout simplement. Encore appelé Aulostomus chinensis. Plus compliqué. Sa taille peut varier de 60 à 80 cm. Il fréquente les eaux tropicales et subtropicales de l'Océan Indien et de l'Océan Pacifique, mais il est absent de la Mer Rouge. Il se nourrit de petits poissons et crustacés. S'il est un habile chasseur, il a également une activité diurne. Pour se fondre dans le récif, ils peuvent changer de couleur et se faire passer pour une branche de corail.
En dessous de la photo du poisson-trompette, un banc de poissons exotiques passe très vite, d'où le fait qu'ils soient flous. Déjà que j'ai du mal à les reconnaître quand ils sont nets, mais alors là, flous, prrrrrrrt !
À gauche des poissons flous, de superbes et intrigants poissons fins et argentés ne se déplacent aussi qu'à plusieurs, en ligne. Un peu comme la patrouille de France.
Enfin, en bas au centre, elle est belle, elle est charmeuse, elle semble vouloir me séduire de son regard innocent et m'amadouer avec sa bouche pulpeuse. C'est... c'est... je ne sais pas. On dirait une demoiselle à ventre blanc, mais avec un ventre bleu, mais ce n'est pas ça.

Je poursuis mon aventure intérieure. Les poissons deviennent de plus en plus colorés et les aquariums se peuplent de coraux. L'exotisme a pris le dessus.

Biarritz, Musée de la Mer, Caraïbes, coraux et poissons

Biarritz, Musée de la Mer, Caraïbes, coraux et

 

J'arrive à un autre niveau. Le dernier niveau.


NIVEAU 3D
INDO PACIFIQUE
Biarritz, Musée de la Mer, raie, insta (64)

Ici, ce sont deux grands aquariums qui dominent.

Le premier expose un récif coralien de 300 000 litres.

Biarritz, Musée de la Mer, Indo Pacifique, coraux et poissons (64)

Biarritz, Musée de la Mer, Indo Pacifique, poisson mandarin (64)

C'est beau toutes ces couleurs, cette apparente quiétude. Et puis, ces poissons ont la chance de ne pas entendre les cris des enfants à l'extérieur.
Je m'asseois sur un des bancs faisant face à l'aquarium pour contempler la nage hypnotique d'une belle raie-aigle des mers.

Biarritz, Musée de la Mer, Indo Pacifique, raie aigle de mer (64)

Biarritz, Musée de la Mer, Indo Pacifique, raie aigle de mer           Biarritz, Musée de la Mer, Indo Pacifique, raie aigle de mer

Biarritz, Musée de la Mer, Indo Pacifique, raie aigle de mer

Quelle étrangeté cet animal !
J'ai grandi avec l'idée que la raie était dangereuse. C'esy con à dire, mais j'ai toujours en mémoire le film "Les bronzés" dans lequel Bobo (Luis Rego) vient annoncer à Gigi que Boursault est mort d'une piqûre de raie.
BOBO : "- Voilà, Boursault est mort, il s'est fait piquer par une raie. C'est affreux, on était sur le bateau on déconnait, André a plongé pour nous faire marrer, il a fait « bip bip », nous on a fait « meuh », la raie l'a piqué et l'a coulé comme un plomb. C'est affreux. Tiens je t'ai rapporté ces palmes, j'ai pensé que ça te ferait plaisir."
Moment tragique de ce film où le comique trône. Pourquoi avoir fait mourir Boursault (joué par Michel Creton) dans ce film ? C'est aussi à cela que je pense en regardant la nage de cet animal intrigant.

Que sait-on de la raie ?

LA RAIE, AMIE OU ENNEMIE ?
"Les raies ou batoïdes (Batoidea ou Rajomorphii) forment un super-ordre des poissons cartilagineux caractérisés par un corps aplati, de grandes nageoires pectorales solidaires du tronc et des fentes branchiales ventrales. Le super-ordre contient près de 500 espèces réparties en 13 familles." WIKIPEDIA
Un super-ordre, ça alors ?! Plusieurs choses me fascinent.
L'ondulation lente de ses nageoires lui donne l'impression de voler, suivi par cette très longue et fine queue. Le "visage" de la raie est également captivant. On a l'impression de distinguer un long nez avec deux narines surmonté de deux yeux noirs et sous lesquels se trouverait une bouche fine. Pourtant, les yeux et les stigmates sont situés sur le dessus de la tête.
La question reste posée : les piqûres de raie sont-elles mortelles ?
En fait, certaines espèces disposent d'un dard dont les piqûres sont souvent douloureuses et parfois mortelles pour l'homme.
Voilà. Tu sauras.

 

Face à cet aquarium de 300 000 litres, je découvre un autre bassin beaucoup plus grand et plus haut ! Eeeh oui, mesdames, messieurs ! Toujours plus haut, toujours plus grand, toujours plus fort ! Et cette fois-ci, ce n'est pas 500 000 litres ! Ce n'est pas Un million de litres ! EEEEh non, mesdames, messieurs !!! Ici, nous voyons les choses en très grand !!! En énorme !!!! Mesdames, messieurs, vous êtes maintenant devant un aquarium de... de... : 1 500 000 litres d'eau ! Eh oui !!!! Ce qui veut dire que si les vitres qui le retiennent lâchent, c'est carrément un tsunami qui s'abat sur nos têtes et sur la ville de Biarritz ! Heureusement que le musée est situé au bord de l'océan, et non en plein centre ville sur les hauteurs !
Dans ce grand aquarium circulaire, ce sont sept espèces de requins, raies, barracudas, Napoléon, mérous,... qui évoluent en douceur.

Biarritz, Musée de la Mer, Indo Pacifique, requin ange (64)

Biarritz, Musée de la Mer, Indo Pacifique, requins (64)

Requins à pointe noire, requin gris de récif, requin-corail, requin-marteau-halicorne, requin zèbre... Qu'est-ce qu'il est impressionnant le requin-marteau ?! Fascinant aussi pour ses larges extensions aplaties de sa tête. Cette morphologie lui permet de de prendre des virages plus serrés que les autres requins. C'est une espèce également en voie d'extinction, inscrit sur la liste rouge de l'UICN en juin 2004.

Ce dernier aquarium est tellement grand que plusieurs points de vue sont proposés, comme des belvédères ou des panoramas. Tantôt en haut, puis sur le côté, et en bas.

C'EST LA FIN DE LA VISITE !

Je suis complètement apaisé et détendu. Passage obligatoire par la boutique au milieu des peluches, livres et autres stylos, et puis, c'est la sortie. Retour dans le monde urbain. Sous la pluie et le vent. Je suis passé du Rocher de la Vierge au sommet du plateau de l'Atalaye, ici même où il y a plusieurs siècles, les marins venaient scruter le passage des baleines à proximité des côtes basques.

"Si Atalaye signifie promontoire en basque, ce n’est pas par hasard. A l’époque, Il s’agissait du meilleur point de vue de la ville pour les pêcheurs de baleine. Près du Musée de la Mer de Biarritz sur le promontoire du plateau de l’Atalaye, se trouve encore les vestiges de l’emplacement de l’ancienne cloche qui servait à prévenir les pêcheurs de la présence de baleines sur les côtes biarottes. Mais sa fonction ne se résumait pas qu’à cela. Il constituait un excellent poste d’observation de manière générale, et servait aussi à repérer les cas de périls en mer."  SITE ET MUSEE EN PAYS BASQUE

L'océan est déchaîné. Ce n'est pas que les vagues soient hautes, mais elles sont omniprésentes et semblent dégager une force radicale.

Biarritz, phare, mars (64)
                                                                        Le phare de Biarritz

Biarritz, rocher des naufragés et vagues (64)              Biarritz, rocher des naufragés et vague (64)
Le rocher aux croix

Biarritz, Rocher de la Vierge et vagues, mars (64)
Le Rocher de la Vierge                                                                 

Je redescends tranquillement vers le Rocher de la Vierge. La lumière est changeante et les mouettes semblent jouer dans et avec le vent.

Biarritz, Rocher de la Vierge, fin de journée et mouette, mars (64)

Biarritz, rocher de la Vierge et mouette, mars (64)           Biarritz, rocher de la Vierge, vierge et mouette (64)

Peut être un futur musée de la Mouette ou alors peut être ont-elles prévu de kidnapper la Vierge ?


Je m'éloigne...

Biarritz, Rocher de la Vierge, fin de journée, mars (64)

Biarritz, rocher de la Vierge et passerelle, mars, insta (64)              Biarritz, Rocher de la Vierge, fin de journée, mars

Biarritz, rocher de la Vierge, solitude, mars (64)