L'autre jour, le G7 est venu s'installer sur la Côte Basque. C'était le moment parfait pour se barrer ailleurs, loin.
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 

Fin août, on ne parlait que de ça dans les médias, télés, radios, journaux,...

apparition

Hein ? Ah non, c'est pas ça. Je me suis embrouillé dans les papelards et les dossiers.
On recommence.

Fin août, on ne parlait que de ça dans les médias : les grands de ce monde se réunissaient pendant quelques jours à Biarritz pour parler de la vie, de l'économie, de la politique, la planète, les femmes, tout ça. C'est ce que l'on appelle le G7 ; comprenons le Groupe des Sept.
Non, il ne s'agit pas des sept nains de Blanche-Neige qui sont, rappelons-le : Prof, Timide, grincheux, Joyeux, Dormeur, Atchoum et Simplet. Pour donner un peu plus de puissance contemporaine, peut être pourrait-on leur donner de nouveaux noms comme Casse-couille, Indécis, Ténébreux, Fourbe, Fainéant, Allergique et Empathique. On peut rajouter aussi Geekeur. Hein ? Non. Bon.

Alors, le G7, Groupe des Sept, ce n'est pas non plus la réunion des Sept pêchés capitaux qui, rappelons-le au passage, sont la colère, l'avarice, l'envie, l'orgueil, la gourmandise, la paresse et la luxure. Ben oui, que veux-tu : j'aime bien me répéter les sept pêchés capitaux comme ça, de temps en temps. Peut être pourrait-on en rajouter quelques-autres de nos jours sachant que cette liste première date tout de même du IVème siècle après J.C. ? Je sais pas, qu'est-ce que l'on pourrait ajouter ? La pollution, la surconsommation, l'alcoolisme, la connerie, l'égoïsme, le geeking,... Ouais, bon, on verra ça un autre jour.

Le Gè, Groupe des Sept, ce n'est pas non plus le titre de ce beau documentaire De David Upshal consacré à Elvis Presley et qui a pour titre "Les sept vies d'Elvis" (2017).
LE PITCH : "Avec 85 000 sosies dans le monde, des concerts virtuels et des reprises phares, l'Elvismania ne s'essouffle pas. Plus de quarante ans après sa mort, le King reste l'une des plus formidables "cash machine" de l'industrie du disque et du merchandising. Mais il fut surtout un génie qui a marqué durablement l'histoire de la musique. "Avant Elvis, il n'y avait rien", observe John Lennon. Né en 1935 à Tupelo dans une famille pauvre du Mississippi, le jeune Presley grandit en chantant du blues et du gospel dans l'église pentecôtiste de sa ville natale, majoritairement fréquentée par des Afro-Américains. C'est là qu'il puise ses influences musicales avant de débarquer à Memphis où il se fait remarquer à 19 ans par le producteur Sam Phillips lors d'une séance d'enregistrement. Après cette rencontre, les tubes s'enchaînent. Sa voix unique, son charme et son déhanché suggestif électrisent les foules jusqu'en 1958 où il est envoyé en Allemagne de l'Ouest pour son service militaire. À son retour, deux ans plus tard, le soldat le plus connu de la planète déserte la scène pour les plateaux de cinéma. Il faudra attendre 1969 pour que le chanteur enflamme de nouveau les fans lors d'une tournée de plus de 600 concerts à Las Vegas. Accro aux médicaments et en surpoids, l'Elvis de cette période devient synonyme de ballades larmoyantes et de peines de cœur. "Devenu une caricature de lui-même", l'artiste s'éteint le 16 août 1977, à seulement 42 ans." ARTE TV
Mais non, ce n'est pas cela non plus.

Le G7, Groupe des Sept, ce sont les sept plus grandes puissances du monde  -détenant environ les 2/3 de la richesse nette mondiale- , représentées par les sept chefs de ces états, qui se réunissent pour discuter. Les Sept élus sont l'Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l'Italie, le Japon et le Royaume-Uni. Jusqu'en 2014, la Russie faisait partie de ce groupe qui s'appelait alors le G8... 1, 2, 3... 6, 7, 8. Oui, c'est ça : G8. Mais suite à l'annexion de la Crimée par cette dernière, il a été décidé d'écarter provisoirement la Russie.
Avec toutes ces personnalités politiques présentes, il a bien fallu mobilier une quantité non négligeable de forces de l'ordre afin d'impressionner et de  le moindre attentat ou la moindre manifestation anti-G7. Ils étaient ainsi plus de 13200 policiers et gendarmes ; 13203 très précisément. Bon, ils auraient pu être 13204, mais Dédé a pas pu venir parce qu'il a choppé une bronchite la veille. Et tout ce beau monde casqué, armuré s'est retrouvé éparpillé un peu partout dans la station balnéaire basque qui, du coup, avait parfois de airs de planète isolée...

G7

Et comme le périmètre n'était pas assez grand, ne voilà-t-il pas qu'il fut aussi décidé de fermer quelques rues, routes et établissements bayonnais.

IMG-20190826-WA0004Et comme si cela ne suffisait pas, les femmes des présidents (excepté pour Angela Merkel qui est mariée à un homme), dont BB en tête, avaient décidé de s'exporter à Espelette et ses environs pour passer un petit dimanche tranquille !

 

 

papiers ciseauxBREF : cette réunion-discussion a créé un beau bordel dans le Pays Basque où il était pratiquement impossible de rouler deux minutes en bagnole sans se faire contrôler par les importantes forces de l'ordre mises en place pour assurer la sécurité du périmètre dans lequel avait lieu cette rencontre. Et cela bien avant la venue des chefs des États concernés.

Si bien  qu'à un m'ment donné, si tu veux, ça prend un peu la tête de faire arrêter dans un sens pour aller chercher le pain, puis dans l'autre sens pour le ramener à la maison. Certains diront : "Oh ben, t'as qu'à bouffer du pain de mie acheter une semaine plus tôt." Ce à quoi je répondrais : "Non."
Et comme si cela ne suffisait pas de bloquer Biarritz et sa côte,
Après une bonne dizaine de contrôles en moins de quatre jours, j'ai alors décidé de dissoudre l'assemblée... euh non, j'ai décidé de prendre le large et de m'éloigner du Pays Basque pour aller... dans la vallée d'Aspe... non sans m'être fait contrôler une dernière fois sur les bords de l'Adour que je suivais pour me rendre dans les Pyrénées.

Et aujourd'hui,
mon choix s'est porté sur le lac d'Arlet.

Oui, c'est vrai, bravo, tu suis, effectivement. Je vosi que madame/monsieur est fan de ce blog, je t'en remercie, exact, je me suis déjà rendu au lac d'Arlet... c'était en 1864... non, c'était en 2014. Et ô coïncidence  -Dieu Kieslowski quand tu joues avec nous- c'était exactement le même jour de fin août. Mais attention : cette fois-ci, nous n'allons pas partir du même endroit. Ah, ah, ah, ah, ah... Mais pourquoi je ris, moi ?!

ALLEZ,
C'EST PARTI !

Bayonne → Briscous → Bardos → Bidache → Arraute-Charitte.
À chaque fois, ce nom de village me fait penser à Omar Sharif et fait venir en mon inconscient la musique du film Lawrence d'Arabie de David Lean. Non, pas la musique du Docteur Jivago ; celle de Lawrence d'Arabie. Et puis, du coup, ça me rappelle la chanson "Fuis Lawrence d'Arabie" d'Annabelle, datant de 2011. Annabelle qui n'était autre que la fille de Mouloudji. Et Mouloudji, ça me fait penser à "Merde in France" de Jacques Dutronc. 

Hein ? Ah oui, continuons.
Arraute-Charitte → Sauveterre-de-Béarn → Navarrenx → Moumour → Oloron-Sainte-Marie → Sarrance → Bedous → Accous → Borce → Ensemble fortifié du Portalet...

 

Ah !
Un petit coup d'oeil depuis la voiture pour voir
où en est l'ancienne cellule du Maréchal Pétain.
FORT DU PORTALET
A) Lac d'Arlet, vallée d'Aspe, fort du Portalet (64)

PETIT RAPPEL :
Édifié au sommet d'une falaise au XIXème siècle pour permettre la surveillance des passages entre la France et l'Espagne, le Fort du Portalet devient un centre de vacances après le départ de l'armée ; puis, à partir de 1941, une prison "créée" par le Maréchal Pétain. Durant le régime de Vichy, le fort servira de prison politique pour des personnalités de la IIIème république, telles que Daladier, Reynaud, Blum, Mandel, le général Gamelin, etc. ; et qui, après l'occupation allemande de la zone libre, sont envoyés en Allemagne. Le fort va ensuite abriter une garnison allemande, repris par les maquisards en 1944. Le maréchal Pétain y est alors emprisonné durant trois mois avant d'être transféré sur l'Ile d'Yeu où il finira sa vie en 1951.

Et juste au pied de cet étonnant fort-prison troglodyte, il faut à présent quitter la Nationale 134 traversant la vallée d'Aspe pour s'aventurer sur une petite route sans nom en direction du hameau d'Aubise. Sinueuse, étroite et avec des pentes abruptes, elle permet de rejoindre le départ du sentier pour le lac d'Arlet ; et plus si affinités. En 2014, nous étions partis de plus haut, à hauteur du parking d'Espélunguère, juste après les Forges d'Abel se trouvant proche du tunnel du Somport qui, lui, déboule sur l'Espagne avec sa station de ski nommée Candanchu, puis sur la mystérieuse et solennelle gare de Canfranc.

MAIS REVENONS À AUBISE
OÙ JE VIENS À L'INSTANT
EN DIRECT
DE GARER LA VOITURE !
A) Lac d'Arlet, voiture garée (64)
C'est beau.

Sur cette photo, on ne voit pas bien que le parking d'Aubise dédié au départ de la randonnée pour le lac d'Arlet était complet. En fait, il n'y a de la place que pour une petite dizaine de véhicules. Je me suis donc garé un peu plus bas.
Non, il ne faut pas dire : "On s'en fout !". Tu verras quand ça t'arrivera, que tu seras sur cette petite route sinueuse, que tu ne sauras pas comment faire demi-tour et que le doute t'assaillera car tu ne sauras pas où, ni comment te garer, hein, alors !

La randonnée commence donc par quelques pas sur un goudron de belle facture, posé ici il y a sûrement plusieurs décennies. Il faudrait chercher des indices, aller dans une bibliothèques pour se documenter, mais ce n'est pas le but aujourd'hui. De ce bout de route qui mène à une impasse transformée en parking pour dix véhicules, le premier contact avec la nature s'installe...

A) Lac d'Arlet, départ, couleurs (64)           A) Lac d'Arlet, vue sur Urdos (64)
Couleurs et lune                                        Vallée d'Aspe et Urdos

Derrière moi, à l'Est, des pentes boisées dominent le village d'Urdos. C'est en ces lieux que fut tuée Cannelle, la dernière ourse des Pyrénées, le 1er novembre 2004 (cf : "Sauver la peau de l'ours après l'avoir tué"). Quand je dis "dernière ourse des Pyrénées", j'entends par là qu'elle fut la dernière ourse représentante de la lignée pyrénéenne d'Ursus arctos. Son ourson, Cannellito, qui était avec elle ce jour là et qui a survécu, est donc aujourd'hui le tout dernier représentant de la lignée des ours pyrénéens puisque tous les autres ours présents aujourd'hui dans la chaîne montagneuse, que ce soit côté français ou espagnol, sont soit nés en Slovénie, soient nés d'ours slovènes introduits en ces dernières décennies. On évalue à un peu plus de 40 le nombre d'ours présents dans les Pyrénées en 2018.

carte ours
Carte : Pays de l'ours

Vaste débat que la présence de cet animal dans les Pyrénées. Une chose est sûre : il était là avant l'homme. Et puis, l'homme, parfois, trouve des solutions pour vivre avec l'animal, comme c'est le cas pour cet apiculteur...
voleur de miel

 


Je continue d'avancer. Plein sud, un premier objectif apparaît là-bas, en haut, au loin...

A) Lac d'Arlet, départ, vue sur Coste de Broca (64)        A) Lac d'Arlet, Jénorme nous montre la Coste de la Broca (64)

Ce sont les falaises de Coste de Broca dont le nom me fait de suite penser à... oui, bien sûr : à Philippe de Broca et, notamment, à un des meilleurs films français du monde.

 

Après quelques minutes d'ascension sur l'asphalte, j'atteins -à nouveau, mais à pied-  le parking officiel du départ de la randonnée pour le lac d'Arlet au niveau de la Maison Lamourane, mais c'est plutôt au niveau du lieu-dit Terrailh. Mais bon, c'est pas grave.

ET TOUT DE SUITE
DES CHIFFRES !
Cette randonnée pour le lac d'Arlet,
c'est environ 5 heures de marche aller-retour
avec un dénivelé de plus de 900 mètres
pour plus de 15 kilomètres de distance.
Le point de départ se trouve à 1146 m d'altitude
alors que le point le plus haut est indiqué à 1986 m.
Pour fêter cela, maintenant,
regardons la carte :

carte
Voilà.
Merci.

 

Il faut à présent quitter au plus vite l'urbanisation et les multiples panneaux afin de plonger dans la nature et le calme des montagnes.

A) Lac d'Arlet, départ, panneau (64)           A) Lac d'Arlet, départ, panneaux

A) Lac d'Arlet, départ, panneaux           A) Lac d'Arlet, départ, panneaux

Un premier sentier assez large, que l'on peut appeler piste  -n'ayons pas peur des mots, allez, on se lâche !-,  me fait descendre dans l'étroit vallon creusé par le gave du Baralet. Avant qu'il ne soit maîtrisé par une prise d'eau de construction humaine, ce sauvage cours d'eau descend des montagnes sur sept kilomètres ,-tiens, encore le chiffre 7-, prenant sa source non loin de la cabane de Gourgue-Sec pour ensuite aller se jeter dans le Gave d'Aspe au niveau du pont d'Urdos, non loin du fort du Portalet.
La piste se termine au niveau de la prise d'eau. C'est le début des petits sentiers grimpant dans les montagnes.
Dans un premier temps, je traverse un bois qui me fait également entrer dans le parc national des Pyrénées... Oui, encore des panneaux !

B) Lac d'Arlet, entrée dans le parc (64)           B) Lac d'Arlet, entrée dans le parc

Petits rappels lorsque tu entres dans un parc naturel préservé : tu ne peux pas avoir de chien, même tenu en laisse, tu ne peux rien cueillir, ni prélever. Pas de déchets (des fois que tu voudrais profiter de cette randonnée pour venir vider tes poubelles dans la nature). Tu ne peux pas camper, ni faire de feu. Le bivouac est réglementé, autorisé à plus d'une heure des limites du parc. Pas de véhicule, ni de VTT, ni de parapente, ni toute autre sport aérien ! Pas d'arme, ni de bruit !
Ce n'est pas précisé sur ces panneaux, mais tu peux bivouaquer à côté du refuge d'Arlet. Une aire a été aménagée pour cela.


J'entame à présent une petite traversée ombragée sur quelques mètres en pente.

ATTENTION
INSTANT NATURE
B) Lac d'Arlet, instant nature dans le bois de Baralet (64)
            B) Lac d'Arlet, instant nature dans le bois de Baralet


Après quelques petites pentes successives me faisant passer de 1252 à 1381mètres d'altitude, je sors du bois.

B) Lac d'Arlet, premier chemin et Coste de Broca (64)

SORTIR DU BOIS
Cette expression fait référence au loup qui sortait du bois pour attaquer les bêtes des villages et qui donc apparaissait au grand jour quand il ne trouvait plus à manger dans la forêt. Ainsi, "sortir du bois" a pris le sens de "se manifester".

Pas un loup en vue, mais la nature. Pas un bruit si ce n'est celui des eaux du gave de Baralet ruisselant sur les pierres, accompagnées de quelques petits chants d'oiseaux curieux venant parfois virevolter au-dessus de ma tête. Le sentier herbeux se confond avec l'environnement. Il semble prendre la direction irrémédiable des vertigineuses falaises de Coste de Broca.

B) Lac d'Arlet, premier chemin et Coste de Broca            B) Lac d'Arlet, premier chemin et Coste de Broca

Végétation changeante

C) Lac d'Arley, vallée de Baralet, Coste de la Broca et fleurs (64)            C) Lac d'Arley, vallée de Baralet, Coste de la Broca et fleurs

Cet endroit est parsemé de serpolet, contrastant de sa couleur violassée avec le vert des herbes.

LE SERPOLET
"Elle a des caractéristiques aromatiques assez proches de celles du thym commun, en plus discret et moins complexe. Ses feuilles ont une odeur de citron. Plante antiseptique, il a également des propriétés anti-virales. Il est aussi stomachique, cholérétique, diurétique, expectorant et antispasmodique.
En aromate ou en infusion, c'est un désinfectant des voies digestives souvent utilisé associé au romarin et à la sauge. Il soulage les digestions difficiles. L'infusion de serpolet s'utilisait en bain de bouche en cas d'inflammation des gencives et en gargarisme en cas d'irritation de la gorge ou d'angine. Mais surtout le serpolet ou des préparations contenant les divers thyms s'utilisent en fumigation pour traiter les rhinites et les sinusites."  WIKIPEDIA


Quelques mètres de marche plus tard dans ces massifs changeants, j'arrive à hauteur d'une petite cabane.

C) Lac d'Arley, vallée de Baralet, cabane Pacheu et Coste de la Roca (64)

C) Lac d'Arley, vallée de Baralet, cabane Pacheu et Coste de la RocaIl s'agit de la cabane Pacheu.
Elle est située à 1440 mètres d'altitude, au pied des troublantes falaises de Coste de Broca.

C'est une cabane de berger en partie ouverte hors saison pastorale.
À l'intérieur, il y a une partie couchage en hauteur avec plancher, 2 ou 3 matelas, deux tables et banc, un poêle ; ainsi que de l'eau courante.
Elle peut accueillir de 6 à 8 personnes dans la partie haute.
Un panneau indique que l'on peut y acheter du fromage, mais je ne vois personne à proximité.

Par contre, je vois de gros champignons ainsi que des champs de chardons bleus.

C) Lac d'Arley, vallée de Baralet, champignons  C) Lac d'Arley, vallée de Baralet, chardon bleu (64)

Je continue.
Après avoir passé un petit pont, non pas de bois mais de béton blanc, enjambant le Gave de Baralet, le sentier se fait un peu plus raide.
Je traverse un champs de moyennes herbes, surveillé par les falaises de Coste de Broca de plus en plus proches.

D) Lac d'Arley, vallée de Baralet, après la cabane (64)

D) Lac d'Arley, vallée de Baralet, Coste de la Broca, ensemble (64)           D) Lac d'Arley, vallée de Baralet, Coste de la Broca, zoom (64)

À chaque mètre parcouru, elles changent d'apparence, de silhouette. Parfois, j'y trouve des formes étrangement ressemblantes à...

Putain, même ici, y'a pas moyen d'être peinard ! De ne pas penser à la politique ! De ne pas penser au G7 !
Mais c'est vrai qu'elle lui ressemble ! Regarde...

D) Lac d'Arley, vallée de Baralet, Coste de la Broca, La Mèzetrump

Mais si ! Enfin, c'est évident !
Et comme les Américaisn ont toujours des idées extravagantes,
voici ce que certains ont inventé...
Trump



BREF :
après être passé sous ce mont Rushmore pyrénéen mais avec la tête d'un seul président américain, le sentier se fait sévèrement plus pentu.
Ah là, oui, ça grimpe fortement. 300 mètres de dénivelé ! D'un coup ! Tout en lacets étroits, parfois à travers un pierrier ; un peu comme si l'on empruntait des escaliers à certains endroits.
Sur ma gauche, au loin, le gave de Baralet fait une petite chute.
    D) Lac d'Arley, vallée de Baralet, cascade fond de vallée (64)
Quant aux falaises de Coste de Broca qui semblaient si hautes tout à l'heure, j'arrive petit à petit à leur hauteur.

E) Lac d'Arley, Coste de la Broca, la Mèze, vue depuis Lacrapautère          E) Lac d'Arley, Coste de la Broca, La Mèze, vue depuis Lacrapautère

Leurs apparences changent. De profil, leur plus haut sommet ressemble à celui d'une marmotte... mais avec les cheveux de Trump.

E) Lac d'Arley, Coste de la Broca, la Mèze, vue depuis Lacrapautère

Apparemment, ce plus haut sommet des falaises de la Costa de Broca se prénomme la Mèze et culmine à une altitude de 1923 mètres du haut desquels elle surplombe la vallée du Baralet.
Juste en face, le sentier passe au pied du pic du Baralet (2048 m). C'est dans ses estives chaotiques que je croise un premier troupeau de brebis.

E) Lac d'Arley, Lacrapautère, brebis

Un peu plus loin, j'atteins une sorte de col séparant la vallée du Baralet du plateau de la Banasse. De là, une magnifique vue sur les kilomètres effectués dans la vallée s'impose. La montagne "se creuse", les reliefs apparaissent.

F) Lac d'Arlet, vue sur la vallée de Baralet (64)

Juste derrière moi, le sentier s'aventure maintenant dans un petit goulet, toujours creusé par le gave. Une belle cascade apporte un peu de fraîcheur à l'endroit après cette montée raide qui m'a mené de 1470 mètres à 1774 mètres d'altitude.

F) Lac d'Arlet, ruisseau cascade (64)          F) Lac d'Arlet, ruisseau cascade

F) Lac d'Arlet, cascade (64)

Juste au-dessus de cette cascade se trouve la cabane Larrecq, en ruines depuis plusieurs années.
Je fais une petite pause au bord du ruisseau pour boire un coup. J'entends des cloches s'approcher.
Mais que se passe-t-il ? Noël, déjà ? Un marchand de glace des montagnes ? Le laitier ?
Non. Des silhouettes animales apparaissent en haut de la cascade Larrecq... Des vaches.

F) Lac d'Arlet, vaches et sentier (64)          F) Lac d'Arlet, vaches (64)

Un peu curieuses, elles descendent dans le sentier pour venir à ma rencontre.

F) Lac d'Arlet, vaches et sentier           F) Lac d'Arlet, vaches et sentier

Le berger accompagné de son chien apparaissent à leur tour pour les conduire vers d'autres estives...

F) Lac d'Arlet, vaches et fermier (64)           F) Lac d'Arlet, vaches, sentier et vallée (64)

Je regarde le troupeau partir là-bas, dans la brèche, puis je reprends mon évolution dans les montagnes.
Pas trop de panneau de randonnée dans la région pour indiquer où il faut aller. Mais le seul passage présent, à peine distinguable, semble monter juste à côté de la cascade sous l'apparence d'une sente discrète.
Je monte... et... le paysage s'ouvre alors soudainement devant moi, une fois le goulet surmonté.

G) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, pâturages (64)
Voici le plateau de Banasse !

Vaste étendue herbeuse, quelque peu marécageuse et chaotique en certains endroits. C'est fascinant de retrouver autant d'espace à cette hauteur après avoir marché dans un vallon depuis cinq kilomètres. Vaste espace de liberté pour les divers troupeaux présents et autres animaux qui, parfois, se fondent dans le paysage. Un jeu de cache-cache s'installe alors sur le plateau, ici, à 1800 mètres d'altitude.

Et on commence tout de suite avec ces bêlements que j'entends au loin, là bas, au pied du pic du Souperet (2033m) qui se trouve à l'Est de ma position.

JEU
Sauras-tu retrouver la brebis égarée

sur la photo ci-dessous ?
F) Lac d'Arlet, brebis égarée et Souperet (64)

RÉPONSE :
F) Lac d'Arlet, brebis égarée et Souperet (64)

Finalement, quelques minutes plus tard, après de multiples bêlements et une course effrénée dans les estives, elle rejoindra son groupe.
Pour ma part, je continue à avancer dans cette "pampa pyrénéenne" en direction de la cabane de Gourgue Sec sur une étroite sente à peine distincte.

G) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, cabane de Larrecq (64)

Attention ! Second cache-cache animal !


JEU
Sauras-tu retrouver
sur la photo ci-dessous
la vache solitaire
qui se demande ce que je fais ici
?

G) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, cabane de Gourgue Sec, vache isolée (64)

RÉPONSE :
G) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, cabane de Gourgue Sec, vache isolée
G) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, cabane de Gourgue Sec, vache isolée (64)


Je passe juste en-dessous de la cabane de Gourgue-Sec, située à 1830 mètres d'altitude. Elle possède un petit air bucolique, d'avantage appréciable lorsque l'on arrive de la randonnée partant du parking d'Espélunguère et qu'on la découvre depuis le col de Lapachouaou en prenant la HRP (Haute Randonnée Pyrénéenne).

Cabane de Gourgue Sec, vue Est (64)
Cabane de Gourgue-Sec,

vue du col de Lapachouaou
Cabane de Gourgue Sec, vue Est, proche (64)
           Cabane de Gourgue Sec, vue Nord soleil (64)

Et là, tu te demandes : "Mais quelle est la différence entre les GR10, GR11 et la HRP ?" Hein ? Hein ? Mais si tu te le demandes.
Eh bien, le GR10 et le GR11 traversent les Pyrénées de l'Atlantique à la Méditerranée en restant toujours sur le même versant ; versant français pour le GR10, versant espagnol et andorran pour le GR11.
Alors que la HRP, elle, se rapproche le plus possible de la ligne des crêtes en passant alternativement sur les versants français, espagnol et andorran. Composé de 41étapes, il n'est pas balisé sur les quelques 500 kilomètres de trajet qui le compose.
Voilà.

Une fois la cabane passée, je rejoins le sentier venant du parking d'Espélunguère et qui s'en va rejoindre lui-aussi le lac d'Arlet.

G) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, panneaux (64)               G) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, cabane de Gourgue Sec (64)

Je suis à présent au-dessus des falaises de Coste de Broca vers lesquelles un important troupeaux de brebis s'approchent.

G) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, la Mèze et brebis (64)           G) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, la Mèze et brebis

Derrière moi, la cabane de Gourgue-Sec s'éloigne sous le regard de quelques ânes occupés à surveiller un gros rocher.

Cabane de Gourgue Sec, vue Ouest et pic du Midi d'Ossau

G) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, cabane de Gourgue Sec, ânes (64)

Le sentier remonte maintenant progressivement, sans difficulté. Je prends petit à petit de la hauteur et les cimes pyrénéennes lointaines se découvrent peu à peu, comme le fameux Pic du Midi d'Ossau (2884 m). Tiens, on va changer un peu : on va jouer à cache-cache-montagnes !

JEU
Sauras-tu retrouver sur la photo ci-dessous
où se cache le fameux Pic du Midi
de Jean-Pierre d'Ossau ?
H) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, pierres et pic du Midi d'Ossau caché (64)

RÉPONSE :
H) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, pierres et pic du Midi d'Ossau caché
H) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, pierres et pic du Midi d'Ossau caché (64)


Quelques animaux se prélassent ici et là, le long du sentier, comme des chevaux sauvages...

H) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, chevaux sauvages          H) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, chevaux sauvages

...ou un âne.

 JEU
Sauras-tu retrouver où se cache l'âne coincé
sur la photo ci-dessous ?
H) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, chevaux sauvages (64)

Ooooh, celle-la, elle est pas facile. Hein ? Ah, ah, ah. Il est où, l'âne ?

 

Alors,
voici la réponse à notre grand jeu
où se trouve l'âne ?
Eh bien, ici :
H) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, chevaux sauvages, âne bloqué (64)H) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, chevaux sauvages (64)

H) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, chevaux sauvages (64)_1Ah, c'était pas facile.
Nous aurions également pu nous pencher
sur la présence isolée
de ce cheval sauvage sauvage.

 

 

 

 

 

Et on continue de grimper !
Sur ma gauche, une petite cabane de berger, seule et isolée au milieu des pierres. C'est la cabane de Caillaous, toute en pierres également. Elle porte bien son nom. Apparemment, elle serait encore en fonction avec 5 places d'hébergement, sans table, ni cheminée, ni eau, ni bois (cf : Cabane de Caillaous). Bref : c'est l'aventure !
Sur ma droite, en contrebas sur le plateau, il y a la cabane de Lurbé qui, elle, est occupée par le berger en été. Et ce berger s'appelle Maxime Bajas. Berger-fromager, il fabrique lui-même ses tommes pur brebis. Ses journées sont ainsi rythmées par la traite, la fabrication, l'affinage en estive et la garde de son troupeau. On peut acheter son fromage à la cabane ou au Borde de Bergez à Bedous (cf : Estives du Béarn).

"À 36 ans, Maxime Bajas représente la nouvelle génération de bergers. Originaire de la région lyonnaise, il passe un BTS d’électromécanique et a un bon job dans une entreprise de supports publicitaires. "J’aime bien la mécanique mais de là à en faire un métier… J’ai lu le livre de Philippe Guilbaud, "Bergers pyrénéens" (ed. de Faucompret). J’ai vu le nom de Joseph Paroix. J’ai pris contact avec lui et suis allé chez lui pendant mes vacances." se souvient Maxime. (...)
Il change de vallée et débarque à Bedous. Il rencontre le GFA du Béarn qui va l’aider à acquérir une propriété en 2005. Tout en travaillant au Gaec, il retape la maison. Suivra une bisbille sérieuse avec la commune pour obtenir le permis de construire une bergerie. "C’est un guignol, il va partir" entend-il. "C’est difficile au début" reconnaît Maxime. "Il fallait être toujours à 100 %, faire aussi bien qu’eux. Ici il faut aimer travailler pour être accepté". Jalousie, problèmes de voisinage, méfiance, la montagne est dure à tous points de vue. "Darbary m’a permis de me faire reconnaître mais en Aspe, il a fallu recommencer" soupire-t-il. (...)" LA RÉPUBLIQUE DES PYRENEES

Pour en savoir plus, va donc lire l'article de La République des Pyrénées, daté du 20 août 2012.

 

Et tout de suite, mais un peu plus loin et un peu plus haut, nous retrouvons notre jeu de cache-cache animal !

 

JEU
Sauras-tu retrouver
sur la photo ci-dessous
le troupeau de brebis qui marche en ligne
dans les montagnes.
H) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, vue d'ensemble (64)

De plus en plus difficile ! La photo est de plus en plus large, les paysages de plus en plus vastes et le panorama de plus en plus enivrant !
Alors, où se trouve ce troupeau ? Un indice : il se trouve entre le pic de Baralet et le Souperet.

On se rapproche...
H) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, vue sur les pics du midi d'Ossau, du Baralet et le Souperet (64)

Et voilà !
H) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, vue sur les pics du midi d'Ossau, du Baralet et le Souperet, et brebis (64)
H) Lac d'Arlet, plateau de Banasse, vue d'ensemble (64)

Le sentier HRP arrive maintenant en un lieu, on va dire transitoire, entre le panorama sur le plateau de Banasse et le lac d'Arlet. Une sorte de col ou de croupe. Le lac d'Arlet se trouve derrière la petite butte sur laquelle sont venus paître quelques dizaines de brebis.

I) Lac d'Arlet, entre plateau de Banasse et lac d'Arlet, brebis et sentier

J'avance. Il n'y a pas que des brebis dans ce troupeau...

I) Lac d'Arlet, entre plateau de Banasse et lac d'Arlet, brebis et patou

Bon... Pas de panique... On le sait : le patou est sympa, mais il ne faut pas trop approcher le troupeau qu'il accompagne et qu'il surveille. Toutefois, merde, je vais pas faire demi-tour maintenant alors que le lac d'Arlet est juste de l'autre côté, hein ?!
J'avance comme si de rien n'était ; un peu comme si j'étais une brebis moi aussi, sauf que j'ai deux bières et un demi-litre de rosé dans mon sac à dos. Après tout, le patou non plus n'est pas une brebis, mais il a grandi avec ces animaux et, parait-il, a du mal à faire la différence entre sa race et la leur. Enfin, c'est ce qu'on m'a dit.
Cela me rappelle cette histoire de ce cochon sauvé par des chiens...
sauvé

Bon, allez, on avance. Le patou ne bouge pas. Il me regarde, mais ne s'affole pas. Il est en confiance. Oui, c'est ça, en confiance. Il a tout de suite deviné que je n'allais rien faire à ses amies.

I) Lac d'Arlet, entre plateau de Banasse et lac d'Arlet, brebis (64)

Voilà, j'ai dépassé le troupeau, tranquillement. Les brebis levaient parfois la tête pour me regarder d'un air inquisiteur, mais pas trop... "Bof, ça doit être normal qu'il soit lui."

I) Lac d'Arlet, entre plateau de Banasse et lac d'Arlet, brebis et sentier

J'arrive au sommet de cette butte que je pensais transitoire entre le plateau de Banasse et le lac d'Arlet, mais comme souvent en montagne, après une butte, il y a toujours une autre butte. La question se pose alors : mais dans combien de buttes vais-je atteindre ce foutu lac d'Arlet ?
Eh bien, nous répondrons à cette question dans notre prochain épisode.

 

DANS NOTRE PROCHAIN ÉPISODE

Mais dans combien de buttes Jénorme atteindra-t-il les rives du petit lac de montagne d'Arlet ? Hein ? Ah oui, je l'ai déjà dit.