Alors, je ne sais pas si tu te souviens, mais l'autre jour, j'avais écrit un billet portant le titre "Les églises sont ouvertes : Ternant"
Bon. Comme les salles de spectacles, musées et autres expositions ne sont toujours pas accessibles au public, continuons à visiter les églises qui, elles, sont ouvertes.
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...



Comme le reste de la France, le Pays Basque est lui aussi confiné depuis le 3 avril. Un confinement différent du premier et du second, mais un confinement quand même. On rappelle les règles : ne pas sortir d'un périmètre de 10 km autour de chez soi et couvre-feu à partir de 19 h jusqu'à 6 h du mat.
À l'époque où j'ai fait les photos et les vidéos qui vont suivre, la région n'était encore pas confinée. On pouvait aller où on voulait (sauf dans les départements confinés) et revenir chez soi à 19 h. De plus, étant habitant à moins de 30 km de la frontière espagnole, je pouvais également me rendre dans les ventas pour manger au resto ou boire un coup dans un bar. Eeeeh oui, à cette époque, on se sentait libre.... alors qu'on était tout de même un peu confiné, hein, eh, oh, faut pas nous la faire !

 

 ALLEZ
ON SORT !

 

Ici, dans le Pays Basque, nous avons la chance d'avoir la frontière espagnole pas loin. Et à la frontière espagnole, les bars et restaurants sont ouverts, comme dans le reste de l'Espagne.
Pourquoi ?
Tout simplement parce que le pays ne peut pas se permettre économiquement de faire comme la France et laisser ses commerces fermés autant de temps.
Pourquoi tu payes les clops moins cher en Espagne ?
Parce qu'elles ne sont pas autant taxés qu'en France ; c'est à dire que l'argent prélevé par l’État français sur les paquets de cigarettes est reversé dans les caisses d'aide... généralement...
On peut comprendre alors pourquoi les Espagnols peuvent nous faire la gueule, à nous Français, lorsque nous venons profiter de cette économie alors que eux font face à la pandémie en devant restés ouverts malgré les risques.
Mais, d'ailleurs, quels sont les risques ? Où en sont les Espagnols avec cette pandémie ? Le virus-variant circule-t-il autant qu'en France voire plus avec ces autorisations d'ouverture de lieux publics ?
Eh bien, le 17 mars 2021, la France comptait plus de 38 000 nouveaux cas alors que l'Espagne en dénombrait 4800.



ALORS ON SORT !

DIRECTION L'ESPAGNE !


                        Bonjour le Printemps !
Printemps

 

Bonjour les brebis !                          
Villefranque, brebis en mars, insta (64)


Bonjour l'Americano
dans un bar en Espagne !

Jénorme boit un americano à Danche, mars 2021 (Espagne)


Eh oui, je suis à Dantxarinea ; à ne pas confondre avec Dantxaria. Eh ouais !
Dantxarinea est un quartier d'Ainhoa qui se trouve côté français. Alors que Dantxarinea est un quartier qui est situé de l'autre côté du pont frontière en Espagne.

carte dantxaria

Et pourtant, pourtant, pourtant, ces deux noms trouvent leur origine dans le même mot : dantzaria (le danseur, en basque).
Mais pourquoi le danseur ? Pourquoi pas le pompier, ou le footballeur, ou le cultivateur, ou le chanteur, ou le musicien, ou oui ok j'arrête... ?
Eh bien, tout simplement parce que c'est avec Joannes de Quirno que tout a commencé. Eh oui.
Mais qui était Joannes de Quirno ?
Eh bien, c'était un danseur.
Voilà. Non mais attends, c'est pas tout !

En janvier 1701, le basque Joannes de Quirno, harponneur de baleines est décrit comme bel homme et vêtu de son plus seyant pourpoint. Il s'est rendu célèbre en dansant trois jours d'affilée devant le duc d'Anjou, en route pour Madrid, lorsqu'il allait monter sur le trône d'Espagne sous le nom de Philippe V.
Mais il 'est également enrichi par la pêche à la baleine, ce qui lui a permis d'acheter du terrain ici, à la frontière. Il a ainsi construit trois maisons appelées "Dancharienea" (la demeure du danseur). Aujourd'hui, la tombe du fondateur de Dancharia est ornée de deux étoiles de mer, reconnaissable au petit cimetière d'Ainhoa jouxtant l'église.

DONC Dantxaria et Dantxarinea sont séparés par un ruisseau. Et ce ruisseau s'appelle... s'appelle... Lapitxuri. Et quand on prononce ce nom, automatiquement, on pense à...


" ♫ Ma mère m'a donné la permission de minuit ♪
Pour aller me saouler la gueule à Lapitxuri
♪ Lapitxuri, Lapitxuri ♫
Là où on chante et on danse entre amis.
Lapitxuri, Lapitxuri
♫ Le rendez-vous de tous les Basques du pays. ♪"

Cette chanson paillarde ou populaire a vu le jour au milieu des années 1960 un peu après l'ouverture d'une boite de nuit nommée Lapitxuri à Urdazubi (Urdax), là où Lapitxuri se jette dans la Nivelle, à 3 kilomètres de Dantxaria. La discothèque fermera ses portes au milieu des années 2000, mais la chanson est restée, popularisée dans tout le sud-ouest par les fêtes, les bandas et autres.
Mais attention : il ne faut pas confondre chanson populaire avec chanson traditionnelle. Ne confondons pas, par exemple, Lapitxuri avec l'un des plus célèbres chants basques : Hegoak.

"Txoria Txori, plus connu sous le nom de "Hegoak" est un poème en langue basque écrit par Joxean Artze. Véritable ode à la liberté et à l’amour, le poème est chanté pour la première fois à la fin des années soixante par Mikel Laboa.
L’histoire de la chanson veut qu’un soir dans un restaurant de Donostia, Mikel est tombé amoureux de ce poème, imprimé illégalement sur des serviettes pour résister au régime franquiste qui interdisait d’utiliser le basque. Le poème devient alors une chanson et est désormais le chant de tout un peuple et de sa culture." RADIO SUD OUEST

♪ Hegoak ebaki banizkio
Neuria izango zen ♫
Ez zuen aldegingo.

Bainan honela ♪
♫ Ez zen gehiago txoria izango.

Eta nik, ♫
♪ Txoria nuen maite."

 

♫ Si je lui avais coupé les ailes ♪
Il aurait été à moi
♪ Il ne serait pas parti ♫
Oui mais voilà,
♫ Il n'aurait plus été un oiseau ♪
Et moi,
♪ C'était l'oiseau que j'aimais ♫

 

 

Très petite et rapide déambulation urbain dans les magasins de Dantxarinea.

Dantxaria, au resto (Espagne)                Dantxaria, couloir, insta (Espagne)
Une salle de restaurant                                                   Couloir extérieur de la Pitxuri

Et puis, je me re-pause en terrasse d'un bar.
Alors, bon : on n'est pas Français pour rien !
Et le Français, on le sait, tu le saches, vous le sachiez : il râle tout le temps, il n'est jamais content ! On pourrait presque dire que, souvent, à l'étranger, c'est un connard. D'où l'idée de cette nouvelle série...


Je quitte Dantxaria et Dantxarinea, pour aller en direction d'Ainhoa. On a du mal à croire que Dantxaria est un quartier d'Ainhoa tant l'architecture des deux lieux est différente et espacée (3 km).

Dantxaria                  ainhoa route
Photos : capture google maps

La première fois que j'ai entendu le nom d'Ainhoa, j'ai cru à un mot qui voulait dire "Bienvenue". J'ai un peu confondu Ainhoa avec Aloha.
ALOHA : Aloha signifie en hawaïen : bonjour, au revoir, affection, amour, compassion, pitié, ainsi que d’autres sentiments et nuances apparentés. Il est particulièrement en usage à Hawaii comme salutation signifiant aussi bien bonjour qu’au revoir. Des variations se produisent dans la salutation selon les circonstances où elle est donnée : aloha kakahiaka signifie "bonjour" (ou littéralement "bon matin") ; aloha auinala ("bon après-midi") ; aloha ahiahi ("bonsoir") ; Aloha kakou est une forme répandue signifiant "bienvenue à tous"." WIKIPEDIA

Mais y'a-t-il un rapport entre Ainhoa et Alhoa ?
Pas vraiment puisque Ainhoa pourrait provenir du basque aino qui signifie "chèvre ".
Voilà, ça, c'est dit, on a bien avancé.

Ainhoa fait partie de ces villages du pays basque incontournables pour les touristes. Classé parmi les plus beaux villages de France, il étonne par ce défilé de maisons et de façades blanches et rouges dans sa rue principale.

Ainhoa, maisons (64)Ainhoa, maisons et champs (64)Ainhoa, panorama, rue principale (64)
Ainhoa, maisons et pierres (64)
Ainhoa, maisons

 

Ainhoa, c'est également la chapelle Notre-Dame-d'Aubépine (Marie y serait apparue à un jeune berger dans un buisson d'aubépine) et cet intrigant calvaire qui dominent le village.

Ainhoa, calvaire et chevaux (64)Ainhoa, calvaire, stèles et croix (64)Ainhoa, calvaire, stèles et panorama (64)Ainhoa, calvaire, de dos (64)

Mais si je suis venu ici, à Ainhoa, aujourd'hui, ce n'est pas pour monter jusqu'au calvaire ou faire les boutiques. Encore que, j'aurais bien aimé boire un verre dans un des bars du village, mais là, nous sommes en France et tout est fermé...

Ainhoa, bar resto souvenirs, mars 2021 (64)
Bar, restaurant, souvenirs... déprime...

Si je suis venu à Ainhoa aujourd'hui, c'est pour me rendre dans la magnifique église du village : l'église Notre-Dame-de-l'Assomption. Et comme j'ai oublié de faire des photos de l'extérieur, entrons directement dans cet édifice religieux qui reste ouvert.

Ainhoa, église Notre-Dame-de-l'Assomption, retable (64)

Construite au XIIIème siècle par les Prémontrés, elle est classée par les monuments historiques depuis 1996 pour son décor intérieur. 
Ainhoa est à cette époque un lieu de peuplement fameux pour sa production d'armes et ses mines. L'église a été réaménagée au XVIème siècle et au début du XVIIème siècle lorsque les prémontrés reconstruisent leur abbaye. Elle mesure 36 mètres de longueur pour 13 mètres de largeur. D'aspect massif avec des meurtrières, elle servait de refuge en cas de guerre. Sa tour-porche à base carrée du XVIIème siècle comprend quatre étages ; elle est surmontée d'un clocher octogonal datant de 1823. À la Révolution, elle est sert de magasin à fourrages alors que la population est raflée le 3 mars 1794.
L'intérieur est caractérisé par ses deux étages de galeries (datées de 1649 et réservées aux hommes avant les années 1970) et son remarquable retable de bois doré avec des statues sous des frontons appuyés sur des colonnes et son décor peint en rouge, les niches étant peintes en bleu. Notre-Dame de l'Assomption est au centre au-dessus du tabernacle. Le plafond est recouvert de caissons de bois. (Sources Wikipedia).

 

Et maintenant que nous avons bien étudié le lieu, musique !
Ben oui, les salles de concert sont fermées mais les églises sont ouvertes.
Et cette fois-ci, contrairement à l'église de Ternant, j'ai prévu le coup et j'ai plein de monnaie.

 

À plus tard.