24 avril 2017

Et si on passait par Laàs au mois d'avril ?!

Voilà l'affirmation que je me suis auto-imposer à moi-même pas plus tard que le week-end de Pâques dernier alors que les télés-radios-journaux relayaient les mêmes discours politiques de... blablabla bla blabla blablablabla !Quand soudain, ne voilà-t-il pas... Une fois n'est pas coutume... J'aime pas cette phrase-proverbe. C'est comme "À point nommé", ou "Un point d'orgue", ou "Autant que faire se peut", ou "On se tient au jus !". Je ne la comprends pas cette expression ?! "Au jus" ?! Quel jus ? Et "Friser le ridicule" ! Qu'est-ce... [Lire la suite]