Photos liées au tag 'cinéma'

Voir toutes les photos
09 juillet 2019

Le refuge des Oulettes de Gaube, part 1 (64)

Oouahoh, quel titre intrigant ! Non ? Ah.Quand soudain, ne voilà-t-il pas...   Le refuge des Oulettes de Gaube. Ça sonne bien.1) Le mot "refuge" qui peut évoquer le sentiment de sécurité, de réconfort et d'hébergement, comme celui de la crainte lorsqu'il s'agit de le rapprocher du mot "montagnes" avec l'idée d'altitude, de solitude, d'avalanche et d'isolement.2) Le nom "Oulettes" qui peut faire penser au cri d'un petit animal sauvage difficilement observable car très petit.3) Le nom "Gaube", que l'on peut rapprocher du verbe... [Lire la suite]

23 janvier 2019

Un petit tour dans le Morvan, épisode 4 (58)

Alors, après l'ancien village-centre de la zone Euro et le recueillement sur les lieux du Maquis Bernard. Après le tour du Lac des Settons à pied. Après la non-visite d'un sabotier mais la rencontre avec des vaches Highlands sans négliger cette petite dérive le long des côte du lac de Saint-Agnan aux airs d'Irlande, Jénorme s'en va prendre la direction du Morvan du sud, puis de l'ouest. Qu'allait-il découvrir ? Qui allait-il rencontrer ? Quelles histoires allait-il entendre ?Quand soudain, ne voilà-t-il pas...   Je quitte à... [Lire la suite]
06 décembre 2018

BAYONNE, à la recherche des fresques du festival Street Art Point de Vue, périple n°2 (64)

Dans l'épisode précédent, nous avons commencé à parcourir les avenues, rues et ruelles de Bayonne à la recherche des fresques réalisées lors de la seconde édition du festival Street Art Point-de-vue organisé par le centre d'art Spacejunk. Après bien avoir arpenté le quai Resplendy, le Petit et Grand Bayonne, nous allons prendre un peu plus large vers des contrées moins connues de la ville basque.Quand soudain, ne voilà-t-il pas...  Et nous poursuivons cette aventure urbaine originale à la recherche des oeuvres créées ici et là... [Lire la suite]
17 novembre 2018

Un petit tour dans le Morvan, épisode 1 (58)

Après moult détours de la Creuse à Pouilly-sur-Loire en passant par le selfie point de Nevers, Jénorme atteint enfin la frontière séparant le Bazois du Parc Naturel régional du Morvan. Ici, pas de douanier, pas de contrôle, pas de mur ni de grillage. C'est à peine si l'on distingue quelques changements dans le paysage. Et pourtant.Quand soudain, ne voilà-t-il pas...   Ohlalalala, quelle introduction ! Nous entrons de plein pied dans un suspense haletant alors que ce n'est absolument pas le but puisque la frontière entre le... [Lire la suite]
09 janvier 2018

Les hauts lieux touristiques les moins visités de France : Pouques-Lormes (58)

Pour ces derniers jours passés en Nièvre, je n'ai pu m'empêcher de me rendre sur un de ces lieux mythiques qui fait l'Histoire d'une région, d'un département, d'une ville.Quand soudain, ne voilà-t-il pas...   Après avoir englouti quelques consistantes râpées confectionnées par Mamie Nine, l'heure était venue de se demander où j'allais bien pouvoir me rendre par cet après-midi nuageuse.Hein ? Quoi ? Pardon ? Qu'est-ce que c'est la râpée ? Comment ? Tu ne sais pas ce que c'est que la râpée ???? Aaaaah, tu ne peux pas rester comme... [Lire la suite]
14 octobre 2017

Corsier-sur-Vevey, Chaplin's world, le Studio (Suisse)

Dans l'épisode précédent à l'épisode précédent, nous avions vu comment se rendre de Sallanches, ville haute savoyarde, à Corsier-sur-Vevey, commune suisse située sur les bords du lac Leman. Tout ceci était bien gentil, mais cela ne nous expliquait pas la raison de ce voyage de plus de 120 kilomètres. C'est alors que Jénorme eut l'idée complètement géniale de composer un second épisode  -soit l'épisode précédent de cet épisode que tu es en train de lire-  afin d'expliquer pourquoi lui et sa nièce Flavie s'étaient rendus à... [Lire la suite]

29 septembre 2017

Corsier-sur-Vevey, Chaplin's world : le Manoir et le parc (Suisse)

Dans notre épisode précédent, nous avions vu qu'il y avait plusieurs routes possibles pour rejoindre Corsier-sur-Vevey, Suisse, en partant de Sallanches, France. Tout ça était bien joli, mais il nous restait à répondre à la question originelle : "Mais qu'est-ce qu'on va faire à Corsier-sur-Vevey maintenant qu'on y est ?"C'est une excellente question à laquelle je te répondrai simplement : "Lis la suite."Quand soudain, en voilà-t-il pas...   Nous avons vu les calmes et reposantes rives du lac Leman avec leur fourchette géante... [Lire la suite]
30 mai 2017

FESTIVAL DE CANNES-ULAR (64)

Eeeh oui, comme chaque année, le mois de mai se distingue par ses nombreux jours fériés, mais ça, on l'a déjà dit alors bon, eh oh, on peut avancer un peu là ?!C'est également au mois de mai que plusieurs évènements médiatico-sportivo-cinéphiles viennent occuper nos journées et encourager les moins téméraires d'entre nous à rester devant leurs télés afin de célébrer lascivement ces jours de congés.Quand soudain, ne voilà-t-il pas...   Qui dit "mois de mai" ...pourrait au moins faire une vraie phrase avec un sujet, un verbe, un... [Lire la suite]
Posté par jenormeg à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 avril 2017

LA CIOTAT (13)

Ayant quitté Marseille pour franchir le col de la Gineste afin de rejoindre Cassis sans s'y arrêter pour randonner dans les magnifiques calanques blanches, Maître Arnaud, Nicouane et Jénorme vagabondaient sur la vertigineuse Route des Crêtes permettant de relier de façon originale la baie de Cassis à la ville de La Ciotat pour laquelle, étrangement, Jénorme préférait parler de cinéma plutôt que des chantiers navals. Reste à savoir pourquoi.Quand soudain, ne voilà-t-il pas... La Route de Crête... Non, la route des Crêtes disparaît... [Lire la suite]
01 avril 2017

De Cassis à La Ciotat... (13)

Lors de notre précédent billet consacré à Marseille et ses environs, nous nous étions rendus dans les calanques de Marseille avant de reprendre la route pour passer à hauteur du col de la Gineste, séparant la cité phocéenne de la petite ville de Cassis. Alors que nous gravissions en voiture les 326 mètres d'altitude du col de la Gineste, une question nous vint alors à l'esprit : "Pourquoi Cassis s'appelait-elle Cassis, et pas banane ou fraise-des-bois ?"Quand soudain, ne voilà-t-il pas... Oui, c'est cela, tout à fait ! Bien joué,... [Lire la suite]