Dans l'épisode précédent qui avait pour titre "EN ROUTE POUR LE LAC D'ARLET, part 1", Jénorme fuyait le G7 qui se tenait à Biarritz pour s'aventurer dans les montagnes de la vallée d'Aspe.
Son but : atteindre au bout de trois heures de marche la tranquillité du lac d'Arlet, situé à 1986 mètres d'altitude.

Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 

Lors du précédent billet, nous nous étions quittés sur cette question fatidique : "mais dans combien de buttes allais-je atteindre ce foutu lac d'Arlet ?"
Eh oui, c'est souvent le cas en montagne : on monte, on monte, et puis on voit une colline, on regarde la carte, on se repère et on est persuadé que l'objectif à atteindre se trouve juste derrière cette colline. On avance, on avance... "♪ c'est une évidence, on n'a pas assez d'essence pour faire la route dans l'autre sens ♪, on avance ♪" (Alain Souchon). C'est toujours sympa de citer Alain Souchon; si, si. Moi, j'aime bien ce chanteur. 75 ans ! Incroyable ! Et quelle belle carrière ! Ne serait-ce pas le moment et l'endroit rêvé, ici, au-dessus du plateau de Banasse, à deux pas du lac d'Arlet, pour parler un peu de cet artiste ? Eh bien si !


ALAIN SOUCHON

A"Alain Édouard Kienast naît le 27 mai 1944 à Casablanca, dans une famille aisée d'origine suisse du côté maternel. Il porte d'abord le nom de son père officiel, Kienast, avant de prendre celui de son père biologique, Pierre Souchon, qui est l'amant, puis le second mari de sa mère Madeleine Lemaître. (...)
Il vit six mois à Casablanca au Maroc, puis passe son enfance à Paris et sept ans dans une pension en Suisse.
En 1959, sur la route du retour de vacances au ski, leur voiture est percutée par un camion ; son père biologique, Pierre Souchon, meurt sur le coup, alors qu'Alain n'a que quatorze ans. Cette disparition le marquera profondément et inspirera deux chansons, Dix-huit ans que je t'ai à l'œil parue en 1977 sur l'album Jamais content et La Ballade de Jim parue en 1985 sur l'album C'est comme vous voulez en 1985.
Élève distrait et rêveur, il a des résultats scolaires calamiteux, si bien qu'il est envoyé à quinze ans en pension dans l'École d'horlogerie de Cluses en Haute-Savoie (actuellement lycée Charles-Poncet) où son frère aîné, professeur d'anglais, est aussi guide de montagne. La famille connaît des difficultés financières et sa mère doit gagner sa vie en écrivant pour la collection Harlequin. Ne pouvant s'adapter au milieu des autres élèves, il se réfugie dans la poésie et finit par se faire renvoyer pour indiscipline. Il est envoyé par sa mère en 1961 dans un lycée français en Angleterre. Son inscription n'étant pas valide, il reste néanmoins sur place et y vit de petits boulots pendant dix-huit mois. C'est notamment en travaillant dans un pub qu'il développe son goût pour la chanson populaire. Il est surnommé le Frenchman. Certaines de ses rencontres lui donnent l'occasion de faire découvrir la chanson française (Georges Brassens, Guy Béart...) et lui permettent d'écouter le répertoire anglo-saxon. Il évoque ce passage de sa vie dans Londres sur Tamise sur l'album J'ai dix ans et dans la chanson Jamais content. Il rate son baccalauréat par correspondance trois fois.
Rentré en France, il vit encore de petits boulots et tente sa chance dans la chanson en se produisant dans des salles parisiennes. En mai 1968, il choisit de quitter Paris. À son retour, il rencontre Françoise Villechevrolle qu'il épouse le 20 novembre 1971. (...)
Étranglé par les difficultés financières, il écrit en 1973 la chanson L'Amour 1830 qu'il destine à Frédéric François. Bob Socquet, directeur artistique de RCA Records, encourage Alain à l'interpréter lui-même. Elle reçoit un bon accueil et est sélectionnée au concours de la Rose d'or d'Antibes, où Alain emporte le prix spécial de la critique et le prix de la presse.
Dans la foulée, il enregistre un album. Cherchant un arrangeur capable de donner forme à son univers musical, il rencontre en 1974 Laurent Voulzy, également sous contrat chez RCA. Bob Socquet sent que la collaboration entre les deux hommes peut être fructueuse, les musiques étant le point faible des chansons de Souchon. Souchon et Voulzy seront liés depuis ce jour par leur amitié et leur complémentarité artistique. Laurent Voulzy réalise les arrangements du premier album d'Alain Souchon Petite Annonce, rebaptisé quelques années plus tard J'ai dix ans, puis les musiques de Bidon sorti en 1976... (...)"

Pour la suite, pourquoi ne pas aller voir la page que Wikipedia lui consacre ici : ALAIN SOUCHON.
Allez, une petite chanson. Laquelle choisir ? Il y en a tellement. Son premier single sorti en 1971 avait pour titre "Je suis un voyageur". Bon, ce n'est pas la plus connue. Voyons : J'ai dix ans, Y'a d'la rumba dans l'air, Jamais content, Allô maman bobo, L'amour en fuite, Lennon kaput valse, C'est comme vous voulez, Ultra moderne solitude, Quand j's'rai Ko, La beauté d'Ava Gardner, Les regrets, Foule sentimentale, L'amour à la machine, Sous les jupes des filles, Rive gauche, La vie ne vaut rien, La vie Théodore, Parachute doré... Putain, y'en a des belles chansons et là, ce ne sont que les plus connues.

Allez, tiens,
on va se faire...

Chanson qui servit de chanson titre à l'excellent film d'Edouard Baer, "Ouvert la nuit", sorti en 2016.

 

BON ALORS :
de quoi on parlait déjà avant que tout ça là ?


G7, vallée d'Aspe, Pétain, lac d'Arlet, brebis, plateau de Banasse, HRP, buttes,... OK !


J'étais précisément à cet endroit au-dessus du plateau de Banasse

à 1875 mètres d'altitude...
déjà fait
...en pensant découvrir le lac d'Arlet derrière une énième butte.
Mais une fois cette énième butte-colline passée, toujours pas de lac,
mais une belle étendue herbeuse parfaite pour les animaux en liberté.
I) Lac d'Arlet, entre plateau de Banasse et refuge d'Arlet (64)

Bon, pas de panique ! Je suis sur le bon sentier. Je vérifie quand même sur ma carte IGN... Ouais, non, c'est bien ça, pas de soucis. Bon, eh bien, respirons, calmons-nous. Après tout, on n'est pas pressé. C'est la nature, c'est la montagne. On est venu pour se détendre, loin de l'urbanisation et de la civilisation. Pas de soucis, c'est ça.

ALLEZ
ON JOUE !

Eeeeeeh oui, nous retrouvons de suite notre incroyable jeu qui consiste à retrouver un ou plusieurs animaux dans une seule photo avec, encore une fois, plein de beaux cadeaux à gagner, comme des consoles de jeux Amstrad, des mugs "le cheval, c'est génial", ou encore ton poids en chaussettes à l'effigie de Jacques Chirac.
Allez, c'est parti, attention, GO !

 

JEU
Sauras-tu retrouver le troupeau de brebis
qui fait l'équilibriste
quelque part sur la photo ci-dessous ?
I) Lac d'Arlet, entre plateau de Banasse et refuge d'Arlet (64)
Ah ouais,

ce n'est pas facile, une fois de plus !
On se rapproche.
I) Lac d'Arlet, entre plateau de Banasse et refuge d'Arlet, brebis et pic du Midi d'Ossau (64)

Eh oui !
I) Lac d'Arlet, entre plateau de Banasse et refuge d'Arlet, brebis (64)
Le troupeau était bien là :
troupeau isolé

 

On continue pour passer la butte qui domine la butte. Et derrière cette seconde butte transitoire, je découvre... ah merde... Le troupeau de brebis de tout à l'heure a migré et se retrouve encore sur mon chemin avec le patou en tête.

I) Lac d'Arlet, entre plateau de Banasse et refuge d'Arlet, brebis et ciel bleu (64)          I) Lac d'Arlet, entre plateau de Banasse et refuge d'Arlet, brebis et patou (64)

I) Lac d'Arlet, entre plateau de Banasse et refuge d'Arlet, brebis et patou

Cette situation semble cocasse. Les brebis suivent le patou comme des moutons... Ouais, bon. Je suis la scène de loin afin de ne pas perturber cette scène de transhumance de proximité.

ET SOUDAIN...
Il apparaît !
J) Lac d'Arlet, arrivée au lac et refuge d'Arlet (64)

OUI :
voici là-bas, au loin et au fond
le lac et le refuge d'Arlet !
J) Lac d'Arlet, arrivée au lac et refuge d'Arlet

Il est 13h54 très précisément. Je suis parti du "parking" d'Aubiseà 10h46. un peu plus de trois heures de marche. Mais j'ai vraiment pris mon temps. Respirer l'air pur, observer la végétation autour de la cabane Pacheu, scruter les formes étranges des falaises de Coste de Broca, regarder les vaches passer, chercher les animaux sur le plateau de Banasse... Et les voici ces lac et refuge d'Arlet. Je descends tranquillement à leur rencontre.


LAC ET REFUGE D'ARLET
1986 m
J) Lac d'Arlet, lac et refuge d'Arlet (64)

Nous sommes à 1986 mètres d'altitude et je ne sais pas pour toi, mais moi, dès que l'on me parle du chiffre 1986, je pense de suite à l'année 1986 ; et que s'est-il passé en 1986 ? Tout de suite, des réponses.
1986, en janvier, Margaret Thatcher et François Mitterrand annoncent à Lille la construction du tunnel sous la Manche.
1986, c'est la navette américaine Challenger qui se désintègre à 14 kilomètres d'altitude tuant sept personnes le 28 janvier.
1986, le 20 mars, Jacques Chirac est nommé premier ministre par François Mitterrand. Il s'agit de la première cohabitation de la cinquième république.
1986, en avril, c'est la catastrophe à Tchernobyl, plus grave catastophe nucléaire du XXème siècle de niveau 7... Encore le chiffre 7 !
1986, c'est l'année de la mort de Coluche. En juin, il heurte un camion alors qu'il circulait à moto non loin du village d'Opio. Il avait 41 ans.
1986, fin juillet, Greg Lemon est le premier américain à remporter le Tour de France cycliste.
1986, c'est l'année des tubes tels que "Take on me" de Aha, "Les démons de minuit" d'Images, "A kind of magic" de Queen, "Quelque chose de Tennessee" de Johnny Hallyday, "The final countdown" d'Europe ou encore "Touch me" de Samantha Fox.
1986, au cinéma, c'est "37,2 le matin" de Jean-Jacques Beinex, "Le nom de la rose" de Jean-Jacques Annaud, "Le sacrifice" de Tarkovski, "Blue velvet" de David Lynch ou encore "Deux enfoirés à Saint-Tropez" de Max Pécas.


REVENONS AU REFUGE !

Ouvert à tous, le refuge est gardé de juin à septembre avec 43 places dispos. Un refuge d'hiver est en accès libre durant le reste de l'année avec sept couchages possibles... ENCORE LE CHIFFRE 7 !!!
En cette année 2019, le refuge a ouvert le 6 juin et a fermé le 22 septembre.  Il offre un hébergement et un service de restauration aux randonneurs, qu'ils passent à la journée ou pour une nuit.

plaquette refuge d'arlet 1
plaquette refuge d'arlet 2
Plaquette : Le refuge d'Arlet

Durant cette période d'ouverture et d'acceuil, le refuge a proposé quelques activités, comme des cours sur la reconnaissance des empreintes animales de montagne, une approche nocturne sur le ciel et ses étoiles, des contes sur les animaux pyrénéens,...
Une nuité dans le refuge d'Arlet coûte 14 euros pour un adulte (8,50 euros pour les enfants de moins de 12 ans). Le repas pour un adulte est fixé à 18 euros (15 euros pour un ado, 13,50 pour un enfant) et le petit déjeuner est à 7 euros pour les adultes (6 pour les ados, 5 pour les enfants).

J) Lac d'Arlet, lac et refuge d'Arlet, et pic d'Aillary          J) Lac d'Arlet, refuge (64)

 

Et le lac d'Arlet alors ?
J) Lac d'Arlet, lac et reflet inversé (64)
J) Lac d'Arlet, lac et reflet (64)
               J) Lac d'Arlet, reflet du refuge dans le lac(64)

Entourés des pics d'Aillary (2 215 mètres), d'Arlet (2 207 mètres) et de Gadebaille (2 258 mètres) et les crêtes herbeuses de la montagne de Banasse, le site est superbe. Le lac a une superficie de 2,6 hectares. D'origine glaciaire, sa formation s'est construite en trois étapes :
  1) à l'Éocène vers −40 Ma se forme la chaîne des Pyrénées suite à la remontée vers le nord de la plaque africaine qui entraîne avec elle la plaque ibérique. Cette dernière glisse alors sous la plaque eurasiatique située plus au nord, ce qui entraîne le plissement, le relèvement et le charriage des couches géologiques de la croûte terrestre.
  2) à partir du Pliocène puis surtout du Pléistocène, de −5 Ma à −10 000 ans, un refroidissement général du climat entraîne la formation de glaciers et d'une érosion glaciaire (vallées, cirques, moraines, ombilics, etc) dans toute la chaîne des Pyrénées.
   3) depuis l'Holocène, à partir de −10 000 ans, un redoux climatique entraîne la disparition des glaciers et la formation dans leur sillage de nombreux lacs glaciaires qui sont de deux sortes :
                           - le lac de verrou qui se forme dans un ombilic glaciaire formant un creux naturel et terminé par un verrou glaciaire rocheux
                           - le lac de moraine qui se forme derrière une moraine agissant comme un barrage naturel.

Il est grand temps
de faire une pause
et de boire... l'apéro !
J) Lac d'Arlet, lac et refuge d'Arlet, pic d'Aillary et apéro


Ah merde,
je me suis planté de récipient !

J) Lac d'Arlet, lac et refuge d'Arlet, pic d'Aillary et apéro
Voilà !

Très bonne cette petite bière... Hein ? Ouais, on sait : avec modération et gnagnagni et gnagna, faites de l'activité, évitez de manger salé tout ça, blablabla, cinq fruits et légumes bio en pratiquant une activité physique pas trop grasse afin d'éviter de grignoter entre les repas gnagnagnagnagnagna !!!! Et une plume dans le cul aussi quand on boit deux verres de vin ?!
DONC : elle est très bonne cette bière que j'ai un peu choisi pour son nom. "Blue Moon". Brassée avec des zestes d'orange afin de lui donner une douceur subtil, cette bière américaine belge... bière belge américaine... ???... Eh ben, elle est belge ou américaine ? Eh bien, elle est américaine, mise en bouteille dans le Colorado. Voilà ! Cette bière belge américaine dégage des arômes de coriandre, d'orange, de levure et de malt. Plaisir des yeux avec cette belle couleur jaune et dorée sur laquelle vient se déposer une épaisse mousse blanche. En bouche, des saveurs de fruits comme l'orange (encore), de citron et d'épices font de cette dégustation un moment unique. Si, si, si.

Je ne m'attendais pas à un tel déluge de saveurs. Si j'avais choisi cette bière, moi, au départ, c'était surtout pour son nom qui me rappelait en mémoire cette nuit que nous avions passé avec Nathalie, Greg et Maître Arnaud au camping Belrepayre, non loin de Mirepoix (cf : LES 40 ANS DE GREGO). Un camping original proposant des hébergement en caravane AirStream... tu sais, ces caravanes à l'américaine ! La notre portait le nom de "Blue Moon".

blue moon a      blue moon cblue moon b

Mais "Blue Moon", cela peut également faire penser à la célèbre chanson interprétée par Elvis Presley en 1956, pourtant chantée avant lui en 1952 par Billie Holiday.

J'ai toujours cru que Billie Holiday était un homme alors que c'était quand même la plus grande chanteuse de jazz du monde avec Ella Fitzgerald, Nina Simone et Sarah Vaughan. En fait, je l'ai toujours confondu avec Bill Halley. Toute autre histoire que celle de Billie Holiday.

billieNée en 1915 de l'"union" de Sadie Fagan, d'origine irlandaise, 13 ans, et de son père, Clarence Holiday, 15 ans, musicien professionnel, Billie Holiday n'entre pas dans le monde sous les meilleures hospices. Clarence Holiday ne reconnaît pas l'enfant, il est guitariste de jazz, et passe sa vie dans les clubs la nuit, sur les routes le jour. Sadie, aide-ménagère et cuisinière qui se prostitue à l'occasion, ne s'occupe pas de sa fille qui est ballotée entre tantes et cousines et est placée dans des maisons de redressement pour jeunes noirs où elle connaît le viol et la violence.
Sa mère la fait venir à New York en 1928. Billie commence à faire des ménages dans Harlem où elle chante à l'occasion mais finit comme sa mère par se prostituer. Elle est arrêtée, passe quelques mois à la prison de Welfare Island. À sa sortie de prison, elle se lance dans la petite restauration avec sa mère. Elle acquiert une certaine notoriété comme chanteuse de jazz dans plusieurs clubs et speakeasies. Elle est auditionnée au Log Cabin de Harlem, où elle est engagée comme chanteuse rémunérée au pourboire. Elle prend alors le nom de Billie Holiday, en référence à l'actrice Billie Dove, , son idole blanche du cinéma muet.
Après moult rencontres et grâce à son talent, elle devient dès lors l'une des vedettes du jazz new-yorkais, à travers de nombreux engagements qu'elle partage régulièrement avec Teddy Wilson. Mais, l'époque et ses mentalités ne sont pas encore complètement ouvertes et dénuées de barrières. Chanteuse noire dans un orchestre blanc, sa tournée avec le grand orchestre de Count Basie est écourtée à cause du racisme des États du Sud, où elle ne peut pas chanter, ni même réserver une chambre d'hôtel ou entrer dans un restaurant avec les musiciens de l'orchestre. C'est à cette époque qu'on la voit boire de plus en plus, et fumer de la marijuana. C'est à cette époque aussi qu'elle enchaîne des liaisons féminines et qu'on la surnomme "Mister Holiday".
Et puis, et puis... et puis, de rencontre en rencontre, de concert en concert, Billie fait parfois, souvent, de mauvaises rencontres. Son nouveau compagnon, Jimmy Monroe, l'initie à l'opium, puis à la cocaïne, avant de se retrouver en prison. Une autre rencontre avec le trompettiste Joe Guy qui la rend dépendant à l'héroïne. A la mort de sa mère Sadie "Duchess", elle sombre un peu plus dans l'alcool, la drogue et la violence, n'hésitant pas à se battre contre des femmes et des hommes quand elle s'estime insultée.
A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, sa carrière est pourtant au plus haut. Renouant avec Joe Guy, elle adopte le LSD, mais elle est arrêtée en possession de stupéfiants et condamnée à un an de prison. On découvre alors qu'elle est ruinée. La drogue, les hommes. Les petites salles de concert où l'on vend de l'alcool lui sont interdites et elle peine à remplir trois soirs de suite les plus grandes salles malgré un succès et une reconnaissance toujours présents. Battue par son compagnon, traquée en permanence par la police et la presse, elle perd peu à peu de sa voix et de son rythme ; même si de 1951 à 1956, elle retrouve le chemin des concerts et des enregistrements mémorables.
Oedèmes aux jambes, cirrhose avancée, insuffisance rhénale et oedème pulmonaire, elle meurt le 17 juillet 1959, à 3h10 du matin, à 44 ans, sur un lit d'hopital en état d'arrestation, 50 dollars scotchés à une cuisse pour seule économie.

 

Ouais, bon, ben, c'est peut être la plus belle histoire à raconter quand on se trouve sur les rives de ce beau lac de montagne qu'est le lac d'Arlet.

Jénorme se boit une bière au lac d'Arlet (64)

Bon, "Blue Moon", il y a aussi la version des Marcels, complètement différente du blues de Billie et d'Elvis.

Rod Stewart l'a également reprise en 2004. Eh ouais, eh ouais : le fameux Rod Stewart de Baby Jane et de Da ya think i'm sexy ?.
Pourtant, ce ne sont ni Rod Stewart, ni Marcel's, ni Elvis, ni Billie, qui sont à l'origine de cette chanson populaire. Non. Eh ouais, ben non.
Blue Moon a été composée en 1934 par Richard Rodgers et Lorenz Hart pour le film Hollywood Party
L'idée de base de Rodgers est d'inclure une scène dans laquelle Jean Harlow joue une jeune fille innocente qui chante une prière dans laquelle elle demande à Dieu de l'aider à devenir une actrice. La chanson n'est finalement pas enregistrée et, le 10 juillet 1933, la Metro Goldwin Mayer, productrice du film, enregistre la mélodie au copyright en tant qu'œuvre non-publiée sous le nom de Prayer (Oh Lord, make me a movie star). Hart écrit de nouvelles paroles à la chanson afin de créer un titre pour le film de 1934 Blues in the night. La musique, appelée It's just that kind of play, est finalement coupée du film et est à nouveau enregistrée en tant qu'œuvre non-publiée le 30 mars 1934. Le studio MGM demande alors une nouvelle musique pour le film. Hart écrit une troisième lyrique sous le titre The bad in every man, chanté par Shirley Ross, mais la chanson se vend mal. Après la sortie du film, Jack Robins, le directeur du studio de publication, décide que la chanson est adaptable à la commercialisation mais requiert des paroles plus romantiques et un meilleur titre. Hart est initialement réticent à l'idée d'écrire encore de nouvelles paroles, mais il finit par se laisser convaincre. C'est alors qu'il écrit Blue Moon. Robbins licencie la musique comme thème de l'émission de radio Hollywood Hotel. Le 15 janvier 1935, Connee Boswell enregistre la chanson pour Brunswick Records. Cette version a été utilisée dans plus de sept films de la société MGM, parmi lesquels figurent Un jour au cirque et L'Amour en quatrième vitesse.
OK, tout ça c'est bien joli, mais de quoi parle cette chanson et, finalement, qu'est-ce que la Blue Mooon (Lune bleue) ?
"Les paroles font allusion à l'expression anglaise 'Once in a blue moon', signifiant 'très rarement.' Cette expression se réfère à une seconde lune pleine dans un même mois, phénomène qui ne se produit qu'une fois par an et appelé 'Lune bleue.' Le narrateur de la chanson exprime un coup de chance tellement peu probable qu'il a dû se produire lors d'une lune bleue. Le titre repose sur un jeu de mots, le bleu étant également la couleur de la mélancolie, et le narrateur se sentant seul et triste jusqu'à ce qu'il trouve l'amour."  WIKIPEDIA


Eh ben, on a bien avancé, là !

 

ALLEZ,
POSONS-NOUS UN PEU
ET NE PENSONS A RIEN !
J) Lac d'Arlet, lac et refuge d'Arlet, et pic d'Aillary (64)

Aaaah... Merde ! Il y a beaucoup de monde autour du lac en ce jour de G7 à Biarritz ! C'est un peu comme si tout le monde était venu chercher un peu de calme, mais au même endroit. Du coup, le bordel qui aurait du être ailleurs se retrouve ici. Des enfants qui gueulent parce qu'ils font des ricochets sur la surface du lac ! Des parents qui rigolent fort parce qu'ils ont bu trois verres de rosé soutenus par l'allégresse du lieu et de l'altitude ! Des randonneurs espagnols qui  -comme toujours-  ne peuvent s'empêcher de parler très fort, partout et tout le temps !!!!!
AAAAAH MERDE !!!! C'est insupportable !
Je finis ma bière et je remballe ! Mais où pourrais-je aller pour être peinard, loin du bruit et des gens ? Je regarde autour de moi. Le lac est bien encaissé dans sa cuvette, cerné par les différents pics et montagnes.
Je vais continuer. C'est ça. Je vais continuer de marcher, à prendre de l'altitude. À un m'ment donné, il n'y aura plus personne !

Je vais aller en direction de cette montagne rouge,
là, qui domine le lac d'Arlet...
J) Lac d'Arlet, lac et refuge d'Arlet, et pic d'Aillary

Apparemment, il n'y a personne en son sommet. Mais est-il seulement accessible ? Oui ou non ? On doit avoir une belle vue de là-haut, et qu'est-ce que ça doit être calme. Allez, on tente le coup !
D'après la carte IGN, il s'agirait du pic d'Aillary. Son sommet se trouve à 2215 mètres d'altitude ; ce qui fait un dénivelé de 230 mètres à grimper. Par contre, je ne vois pas trop de chemin ou de sentier pour rejoindre ce sommet. Bon...

Je prends la direction du refuge que je dépasse en passant par derrière. Plein Ouest ! Il y a une belle collection de bouteilles de gaz qui prennent tranquillement le soleil. En d'autres lieux, il y aurait de quoi s'inquiéter de cette présence massive.

J) Lac d'Arlet, refuge et gaz (64)

Un petit sentier discret mais bien présent traverse les estives. Il doit me conduire au col d'Arlet, à 2095 mètres d'altitude, séparant la France de l'Espagne.

K) Lac d'Arlet, refuge et sentier (64)

Je rejoins un troupeau de brebis un peu plus haut.

K) Lac d'Arlet, sentier pour le pic d'Aillary et brebis (64)         K) Lac d'Arlet, sentier pour le pic d'Aillary et brebis

Très vite et sans difficulté, je prends de la hauteur. La vue est déjà magnifique sur le lac en contrebas.

K) Lac d'Arlet, lac, refuge et pic du Midi d'Ossau (64)

K) Lac d'Arlet, lac, refuge et brebis (64)

K) Lac d'Arlet, lac, refuge, pic du Midi d'Ossau et brebis (64)

Il n'y a plus personne, si ce n'est le jeune berger que je salue de loin. Assis, faisant une pause la tête entre ses jambes, il surveille le troupeau, paisible...

Aaaaah qu'on est bien ici !

 

Quelques minutes d'ascension plus tard, j'arrive au col d'Arlet.

L) Lac d'Arlet, col d'Arlet (64)

Et la vue est déjà magnifique ! Partout ! Je suis sur une crête frontière, séparant la France de l'Espagne.

                                                À l'Est !
               L) Lac d'Arlet, vue du col d'Arlet (64)
L) Lac d'Arlet, col d'Arlet, brebis groupées (64)
   L) Lac d'Arlet, col d'Arlet, refuge et brebis (64)
            Le refuge et le lac d'Arlet avec le Pic du Midi d'Ossau en fond de champs.

À l'Ouest !                                         
L) Lac d'Arlet, col d'Arlet, Aguas Tuertas et Visaurin (64)
   
L'impressionnant plateau d'Aguas Tuertas, dominé par le Visaurin (2669 m).

 

Et puis,
au Nord !
L) Lac d'Arlet, col d'Arlet, sentier pour le pic d'Aillary (64)
Une pente rouge, pas très soutenue, mais présente.

Ce n'est pas évident. Quelques cairns disposés ça et là donnent une idée de la trace à suivre pour, peut être, atteindre le sommet du pic d'Aillary. C'est parti !

L) Lac d'Arlet, col d'Arlet, sentier pour le pic d'Aillary        L) Lac d'Arlet, col d'Arlet, sentier pour le pic d'Aillary

L) Lac d'Arlet, col d'Arlet, sentier pour le pic d'Aillary         L) Lac d'Arlet, col d'Arlet, sentier pour le pic d'Aillary

Le passage est très petit, parfois un peu vertigineux, mais sans danger. Les cairns indiquent le meilleur endroit où passer pour évoluer. De la roche, s'aider des mains pour monter. Quelques gravillons. Et puis, après quelques minutes d'ascension, le sommet !


PIC D'AILLARY
2215 m
M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, sommet cairn (Espagne)

Personne ! Je suis seul face à ce panorama incroyable, presque à hauteur des cimes pyrénéennes environnantes. Une vue à 360° avec des paysages tous différents, de l'Aragon à la vallée d'Aspe.

                              Aguas Tuertas et le Visaurin
M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, Aguas Tuertas et Visaurin

   M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, Aguas Tuertas et Visaurin(Espagne)       M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, le Visaurin (Espagne)

 
Castillo de Archer                           
2390 m                                       
M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, Castillo de Acher (Espagne)

 

Au Nord, les différentes cimes :
Mallo de Acherito, Ansabère, Table des Trois Rois,
Pic d'Anie et les Orgues de Camblong

M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, crète (Espagne)

  Une belle vue sur la crête-frontière.
M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, crète, Aiguille d'Ansabère, et pic d'Anie (Espagne)

 

Et c'est le moment de retrouver notre grand jeu : mais où qu'il est le truc caché dans la photo ?

 

JEU
Un visage de pierre scrutant la vallée de Belonce
s'est caché dans la photo ci-dessous.
sauras-tu le retrouver ?
M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, visage de pierre et pic Labigouère (Espagne)

Oui, yes, bravo, fastoche, tranquille !
effectivement, il était bel et bien ici :
M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, visage de pierre (Espagne)


                      Et la vallée de Belonce,
                  la voici :

M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, vallée de Belonce
      Magnifique ouverture vers la vallée d'Aspe.


Tiens, d'ailleurs, comment s'est-elle formée cette belle vallée pyrénéenne ?

carteTreize communes composent la vallée d'Aspe regroupées dans le canton d'Accous : Accous, Aydius, Bedous, Borce, Cette-Eygun, Escot, Etsaut, Lées-Athas, Lescun, Lourdios-Ichère, Osse, Sarrance, Urdos.
On y trouve une partie centrale : le vallon de Bedous, qui abrite la majorité de la population et quelques petits plateaux suspendus (Aydius, Lescun).
Sa superficie est de 489,43 km; pour une densité d'environ 6 habitants au km2. L'altitude varie entre 300 mètres et 2606 mètres au pic de Sesque.
"Drainée par le gave d'Aspe, la vallée d'Aspe relie en une trentaine de kilomètres le col du Somport (1632 m) à Oloron-Sainte-Marie. Depuis le Béarn français jusqu'aux confins de l'Aragon espagnol, la vallée entaille la partie méridionale du département des Pyrénées-Atlantiques pour pénétrer perpendiculairement la grande chaîne montagneuse.
Lové contre les rives du Gave d'aspe  -l'un des derniers gros torrents sauvages des reliefs pyrénéens-  la vallée promet, à qui ose défier ses gorges et ses cuvettes, un voyage spectaculaire au coeur des montagnes : cet eden , béni par une nature généreuse, est riche d'un patrimoine et de traditions maintenues par les rares habitants qui n'ont pas déserté la région.

UNE ANCIENNE VOIE DE PASSAGE
Au Moyen Age, la vallée d'Aspe devient une voie de passage importante entre la France et l'Espagne  -depuis les premiers pèlerins en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle jusqu'aux armées napoléoniennes parties envahir Saragosse.
Modelée par la grande glaciation du quaternaire, la vallée d'Aspe présente une physionomie tout à fait unique : aux barres calcaires érigées à l'ère secondaire et percées de défilés étroits (gorges de la Pène, d'Escot, Pont-Suzon, esquit, Pourtalet et Anglus) succèdent de vastes bassins creusés dans le calcaire marneux (Sarrance, Bedous, Accous, Etsaut, Borce, Urdos et Peyranère).

DES VALLÉES ET DES CIRQUES
Principale artère de la région, la vallée d'Aspe est encaissée entre de hauts reliefs qui laissent de loin en loin le passage libre vers d'autres dépressions. C'est notamment le cas à l'ouest avec l'embranchement vers la vallée de Lourdios, puis un peu plus bas en direction de la vallée de Lescun et de son grandiose cirque minéral." ÉDITIONS ATLAS (Carte : Mon site.com)

 

Sur les pentes dominant la vallée de Belonce se trouve une cabane de berger très isolée.

Est-ce que tu la vois ?
M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, vue sur cabane de Lacarroche (Espagne)

Oui, bravo, effectivement,
elle est bel et bien ici.
lacarrroche

Je ne parviens pas à trouver son nom. Est-ce la cabane de Lapassa, ou d'Hortassy, ou autre ? Sa situation géographique est en tout cas originale. S'il s'agit de la cabane d'Hortassy comme je le pense, elle est occupée l'été par le berger, mais possède six places d'hébergement en hiver sur un secteur difficile. Une mezzanine, un poêle béarnais, des matelas, une table et des bancs sont à disposition pour passer la nuit.

Continuons le balayage panoramique depuis le pic d'Aillary pour arriver aux lac et refuge d'Arlet.

M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, lac, refuge d'Arlet et montagnes

     M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, lac et refuge d'Arlet
                                 Le lac et le refuge d'Arlet

M) Lac d'Arlet, pic d'Aillary, pic du Baralet et pic du Midi d'Ossau (Espagne)    
Pic du Midi d'Ossau                                          

 

 Allez hop,
c'est parti pour un panoramique vidéo !

Et voilà que se termine cette belle randonnée dans les montagnes pyrénéennes, à traverser les estives et à la rencontre des différents animaux qui les peuplent à cette époque avant que l'automne ne revienne et que les les troupeaux ne redescendent dans les villages pour y passer l'hiver.


selfies et vidéo-résumé de la randonnée.
Jénorme est au sommet du pic d'Aillary face à Aguas Tuertas (Espagne)
         Jénorme est au sommet du pic d'Aillary face au lac d'Arlet (Espagne)

 

Et maintenant, il faut redescendre...