Le mois de mai arrive avec son cortège de jours fériés ; ce qui permet de faire autre chose que d'aller au boulot. C'est ainsi que Jénorme a décidé de se rendre (une nouvelle fois) aux Trois Couronnes. Mais ce n'était pas si simple.
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 

Ah, ah, ah !
Tiens, pourquoi je commence ce billet comme ça, moi, avec ce "Ah, ah, ah !" ? Bon. Va comprendre. La raison a ses raisons que la raison ignore, ou un truc dans le genre. C'est quoi déjà la vraie phrase ? La raison a ses... Non... Ah merde... Dictionnaire ! Il est où ce dico des citations, làààààà ?

Le temps que Jénorme retrouve son dictionnaire,
intéressons-nous à cette étude de comptoir

sur ce qu'est un pont suspendu.
pont

Voilà, parfait, merci et encore bravo pour cette analyse. On a bien avancé là.

 

DONC, alors, j'ai regardé le dictionnaire des citations et, en fait, la vraie phrase est : "Le coeur a ses raisons que la raison ignore." C'est une adage de Blaise Pascal ; pas l'école primaire à Nevers, mais le philosophe qui a écrit, entre autres, Les Pensées. On peut également dire que cette adage est une diaphore puisque les raisons et la raison sont à prendre dans deux sens différents.
Bon... Bien... Alors... Pourquoi j'ai dit ça au départ, moi ? Je sais plus. On s'en fout, allez.

REVENONS À NOS PONTS

Alors : Ah, ah, ah ! Bien.
Tiens, j'ai envie d'arrêter le billet ici. C'est pas mal déjà, on a appris des choses ? Non ? Non ? Bon. On continue.
Comme je le disais dans l'introduction, le mois de mai 2017 est un mois de jours fériés et de ponts. 1er mai, célébrant le travail. 8 mai, commémorant l'Armistice de la Seconde Guerre Mondiale. Le 25 mai, jour du jeudi de l'Ascension, nous rappelant à tous  -même si on n'est pas très catholiques-  qu'il ne faut pas aller travailler car, ce jour là, Jésus est monté au ciel... Ben oui, comme ça, poufffff. Il a bouffé avec les apôtres et après, "Bon ben tshaw les mecs, je monte au ciel, moi." Alors, bon, les Apôtres ont bien essayé de le retenir en lui proposant une partie de fléchettes ou une belote, mais non ! C'est qu'il avait la tête dur ce Jésus : quand il avait décidé quelque chose, pas moyen de revenir dessus.
De nos jours, si nous avions la même réaction que lui  -c'est à dire après avoir mangé avec des amis, on leur lance que l'on va monter au ciel -  je peux te dire que les amis s'inquiètent... ou te demande comment tu y vas si ils sont un peu bourrés.

BREF : du coup, le 1er mai 2017 ne tombant pas le jeudi de l'ascension, mais un lundi, cela m'a permis de faire un beau pont.
Avec mes parents, nous en avons profité pour faire une petite tournée des bars et des restaurants basques, de la mer à la montagne.
Par exemple, le samedi, nous étions à Anglet... Oui, je sais, je te raconte un peu ma vie, mais t'es pas obligé de lire non plus. Tu peux passer sur ces lignes, mais attention, il est possible que tu apprennes des trucs quand même. On n'est jamais à l'abris d'apprendre des choses de façon complètement incongrue. C'est d'ailleurs pour cela que nous allons décortiquer ces ponts explicitement à la façon dissertation avec une intro (que tu es en train de lire), une première et seconde partie pour arriver tout naturellement à la conclusion.

 

I) PONT DU 1er MAI

            A) LE SAMEDI 30 AVRIL
Avec mes parents venus tout droit de la Nièvre, le samedi, nous sommes allés à Anglet, que l'on appelle aussi la Petite Californie parce que c'est important de se comparer aux États-Unis, surtout en ce moment avec les histoires de Trump.
Dans un premier temps, nous avons mangé à L'Indigo, situé à La Chambre d'Amour où nous sommes toujours bien reçus, avec un bon rapport qualité-prix-accueil-vue sur l'océan.
Nous avons ensuite longé l'océan, marché sur les plages des Sables d'Or, de Marinella et des Corsaires.

Et là, STOP :
un bar !
Anglet, terrasse du O Corsaire (64)       Anglet, plage des corsaires, bar (64)

Il s'agit du bar-snack O'Corsaires ! Tranquille, vue imprenable sur l'océan, la plage et les montagnes basques au loin, comme, par exemple au hasard, les Trois Couronnes à condition de choisir la bonne table quand même !

Anglet, terrasse du O Corsaire

Ça, c'était pour le samedi. Mais c'est pas fini parce qu'il y a eu le dimanche après.

 

            B) LE DIMANCHE 30 AVRIL
Veille de fête du travail, nous sommes partis dans Les Aldudes. C'est beau les Aldudes, c'est sauvage. Sauf que ce jour là, il faisait un temps de merde. Crachin, vent à décorner les boeufs ; une météo parfaite pour passer la journée à table.
Nous avions demandé à Maître Arnaud de nous trouver un petit resto sympa, familial avec une vraie cuisine du terroir, genre maison-maison façon ta grand-mère, comme ils disent au Pub_de_Dantxarria.

Banca, affiche électorale (64)Et c'est ainsi que nous nous sommes rendus à Banca
qui se remettait tout juste du premier tour
des élections présidentielles 2017...

 

 

 

 


 

 
Petit village perché entre Saint-Etienne-de-Baigorry et Aldudes situé sur la route de Pamplune, Banca a aussi son auberge-hôtel-restaurant Erreguina.

Banca, auberge d'Erreguina (64)

Je n'aime pas faire de la publicité  -de toute façon, cela ne me rapporte rien-  mais quand je suis bien dans un endroit, j'aime bien en parler. Et ce lieu est très agréable. Excellent accueil, cadre rustique et chaleureux, cuisine simple, de terroir et expliquée par les propriétaires et le personnel.
Nous avons choisi la fameuse truite de Banka en entrée, puis la joue de cochon Kintoa, accompagnée de ses petits légumes ; le tout arrosé d'un petit Irrouléguy.

Banca, auberge d'Erreguina, truite de Banca (64)       Banca, auberge d'Erreguina, joues de porc (64)

Parfait.
En fin d'après-midi, nous revenons sur la côte basque en passant par le phare de Biarritz d'où l'on peut apprécier une belle vue sur l'océan, la plage du Miramar et les montagnes basques, comme, par exemple, les Trois Couronnes.

Biarritz, plage du Miramar (64)

 

            C) LE LUNDI 1er MAI
Pont ! Moi pas travailler.
Eh oui, pour fêter le travail, on n'y va pas. C'est étrange comme célébration.
C'est un peu comme si une amie te disait : "Oh, demain, je fais une soirée pour mon anniversaire, tu viens ?" Et tu lui réponds : "Ah non, dis don' : pour fêter ça, je ne viendrai surtout pas !"
Pour fêter le travail des autres -et surtout des restaurateurs- , nous nous sommes rendus à Socoa puisque mes parents voulaient manger des moules-frites.
Pour cela, nous sommes allés chez Arraina et, personnellement, j'ai pris du merlu à l'espagnol.

Socoa, filet de merlu à l'espagnole (64)

Oui, tu as raison : ce sont les mêmes assiettes que chez Erreguina, c'est parce que nous sommes dans le Pays Basque.
Très bonne adresse aussi, Arraina. Bon accueil, aux petits soins, bonne cuisine avec des produits frais. Très bien.

Mais Socoa, c'est aussi...

Son fort                                                                                                                Son port
Socoa, fort et plage (64)                  Socoa, jetée du port (64)

Sa digue                                                                      Ses côtes acérées
Socoa, jetée à marée basse (64)                  Socoa, marée basse sur récif

Et sa vue sur les Trois Couronnes.
Socoa, plage et Trois Couronnes

Voici résumé le premier pont du mois de mai. Cette phrase qui est presque un alexandrin nous permet également d'enchainer avec le deuxième pont du mois de mai qui est intervenu une semaine plus tard.

 


II) PONT DU 8 MAI
Ce second week-end de pont commence dès le samedi... aussi.

            A) LE SAMEDI 6 MAI
Dans la boite aux lettres, je reçois une carte postale de Mélanie et Véro qui passent quelques jours en Crète. Une carte postale qu'elles ont écrit alors qu'elle était attablée dans un petit resto sur la côte... En même temps, vu que la Crète est une île, il est plus facile de trouver des côtes que des champs... enfin, j'me comprends.

Elles étaient à table,
face à la mer,
sous une pieuvre qui séchait
en leur faisant de l'ombre...
Nanie Crète 1
       
Nanie crète
...lorsqu'elles ont écrit cette belle carte...
La Crète, par Nanie et Véro

Bon, on ne voit pas bien comme ça, mais c'est une carte en 3D ; ce qui fait que la tortue et son tortugneau... son torugnou... Merde, comment appelle-t-on le bébé de la tortue ?

LA QUESTION DU JOUR
"Quel est le bébé de la tortue ?
Réponse de la rédaction : Il semble qu’il n’y ait pas de dénomination. On dit que c’est un bébé tortue."  J'AI TOUT COMPRIS

Ah bon ?! OK.
Très belle carte postale en tout cas qui change de celles que je peux recevoir des Pyrénées, comme, par exemple, celle-ci...

carte postale, Pyrénées

En même temps, il faut bien le dire : on voit mal une tortue dire, comme ça, au fond de l'eau, "Il faut que je me dépêche pour la raclette !!!!" Déjà parce qu'une tortue, ça ne va pas vite. Et puis, va brancher un appareil à raclette au fond de la mer Egée ? Hein ? Hein ? Non, bien sûr que non, ce n'est pas possible. Alors qu'un chien dans les Pyrénées, sur une montagne enneigée : oui, là, il y a du sens, là ça veut dire quelque chose. Là, on comprend le chien.

BREF : la Crète, le soleil, la plage, tout ça ; moi, ça m'a donné envie d'aller voir l'océan aussi, un peu, là, hein, merde alors !
Comme il fait beau, comme il fait chaud, j'en profite pour aller faire un petit tour à la plage d'Erretegia qui a revêtu ses belles couleurs printanières.

Bidart, plage d'Erretegia

Bidart, plage d'Erretegia
             Bidart, plage du Pavillon royal (64)

Bidart, plage d'Erretegia

Mais c'est également d'ici que l'on peut avoir une très belle vue sur les montagnes basques, telles que Jaizkibel, la Rhune ou encore, par exemple, les Trois Couronnes. C'est même de cet endroit que l'on peut vraiment apprécier le second nom des Trois Couronnes qui est "le profil napoléonien".

Bidart, plage d'Erretegia, Les Trois Couronnes       Profil napoléonien
                          Les Trois Couronnes, vue depuis Bidart      et                Napoléon, vu par Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson

Oui, ce n'est pas évident. J'ai fait venir des experts en profil napoléonien, on a discuté, débattu, bu des cafés, tourner la tête dans tous les sens et nous en sommes venus à la conclusion que c'est un peu du foutage de gueule cette histoire. On dirait d'avantage le profil du personnage qui figure sur le tableau "Le cri" de Munch ou, peut être, Arnold Schwartzenneger... Schouartzenguerre... Schwartz... Oh merde, de toute façon, c'est pas son profil non plus.

 

            B) LE DIMANCHE 7 MAI
Allez, le lendemain du samedi tombe un dimanche, et cela même en mai !
Par contre, ce qui est moins habituel, c'est qu'en ce 7 mai 2017 après J.C. (après Jésus Christ, pas après Jacques Chirac), c'est jour d'élections présidentielles.

Après s'être levé du bon pied pour aller foutre un bulletin dans l'urne
en écoutant les bonnes paroles de J.C. (Jacques Chirac, pas Jésus Christ)...
...nous nous rendons à Ondres avec Maître Arnaud
pour aller manger quelques huîtres
sur le marché.

Ondres, marché (40)

Il est bien ce marché du dimanche à Ondres.

Puis je m'en vais seul du côté de Guéthary afin de goûter la bière que l'on sert dans le bar-restaurant-bus à l'impérial du Balda

Guéthary, le Balda (64)
Guéthary, le Balda

Il est bientôt 18 heures. L'heure d'aller à Oeyreluy regarder les résultats des élections avec les amis landais.

 

             C) LE LUNDI 8 MAI
Comme tous les 8 mai, la France commémore la fin de la Seconde Guerre Mondiale. La question se pose : "Depuis quand existent ces commémorations du 8 mai ?"
La première réponse que l'on peut apporter est qu'elle a vu le jour après la seconde guerre mondiale.
"L'événement qui a donné naissance au 'jour férié du 8 mai' s'est produit le 8 mai de l'année 1945 : un acte de capitulation des armées (de terre, de mer, de l'air) du IIIe Reich, officialisé dans le QG des forces alliées, à Reims. (...)
La loi n°46-934 du 7 mai 1946, avait déterminé la date du 8 mai comme celle de la commémoration de la Victoire de 1945... à condition que le 8 mai en question soit un dimanche. Dans le cas contraire, les commémorations avaient lieu le dimanche d'après le 8 mai. Puis, en 1953, le 8 mai était véritablement devenu la date du jour férié commémorant la capitulation de 1945, quel que soit le jour de la semaine où il tombait.(...) En 1975, le président de la République, Valéry Giscard d'Estaing, retire tout caractère officiel à la date. Son geste cherche à marquer la réconciliation franco-allemande, mais irrite de nombreux anciens combattants. C'est finalement François Mitterrand qui redonne au 8 mai son caractère de jour férié, le 2 octobre 1981."   L'INTERNAUTE

Alors, que faire en ce 8 mai ? Commémorer, faire la tournée des dépôts de gerbes, rendre hommage aux victimes de ce conflit qui ont donné leurs vies pour sauver les notres ? J'avais pensé me rendre à Tarnos dans ce terrain vague où sont éparpillés des restes de blockhaus...

Tarnos, champ de blockhaus, barbara de profil (40)Tarnos, champ de blockhaus, couleurs (40)Tarnos, champ de blockhaus, couleursTarnos, champ des blockhaus, au loin la plage (40)
Tarnos, champ des blockhaus, p'tite mimine (40)
Tarnos, champ des blockhaus, sorte de Picasso et visages (40)Tarnos, champ des blockhaus, visages colorésTarnos, champ des blockhaus, dragon et camion

Mais finalement, non. L'endroit me semblait un peu triste par cette belle journée ensoleillée, commémorante certes, mais ensoleillée.
Cet endroit de Tarnos me rappelle en mémoire le clip que Kepa avait tourné ici il y a deux ans...

Oui, voilà, de la musique, un peu de joie que diable ! En parlant de Kepa, tiens, je t'invite à réfléchir sur la teneur de son dernier clip pour une chanson de son dernier album, "Big boy".


Mais concentrons-nous un peu !

Il fait beau, il fait chaud et, comme je n'ai pas l'intention d'aller dans les blockhaus de Tarnos, j'appelle Fred pour lui demander si ça ne lui dirait pas de faire une petite marche, genre randonnée. Il est partant. Reste à savoir où.

Inconsciemment,
plusieurs images me reviennent en mémoire...
Socoa, plage et Trois Couronnes
Profil napoléonienBidart, plage d'Erretegia, Les Trois Couronnes (64)Biarritz, plage du Miramar (64)
Erretegia, trois couronnes
Anglet, barre d'Adour, plageSocoa, plage, voile et Trois Couronnes (64)Anglet, plage de Marinella, vue sur le phare de Biarritz et avion, décembre (64)


MAIS OUI, BIEN SÛR :
LES TROIS COURONNES !

 

DANS NOTRE PROCHAIN ÉPISODE

Nous verrons si, oui ou non, Jénorme est bel et bien allé escalader les fameuses Trois Couronnes...