Bon ben, encore une élection présidentielle de passer.
Tu connais ce genre de phrase que l'on entend chaque année à la fin des fêtes : "Bon ben, encore un Noël de passer. Il ne reste plus que le jour de l'An." Et puis, une semaine plus tard, "Bon ben, encore un jour de l'An de passer..." On attend Pâques. Et puis... "Bon ben..."
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 

Je ne répèterai jamais assez ici la célèbre phrase de Francis Bacon qui, en 1612 vers 8h14, nous disait : "On nait, on meurt. Si on fait quelque chose entre les deux, c'est mieux."  A la suite d'expériences de physique qu'il avait faite avec trop d'ardeur, Francis Bacon décèdera quelques années plus tard, le 9 avril 1626 à l'âge de 65 ans, après avoir précisé les règles de la méthode expérimentale dans le Novum organum, ce qui a fait de lui l’un des pionniers de la pensée scientifique moderne en ayant défendu la possibilité d'une connaissance scientifique basée uniquement sur un raisonnement inductif et une observation minutieuse des événements de la nature tout en soutenant que la science pouvait être atteinte par l'utilisation d'une approche sceptique et méthodique par laquelle les scientifiques cherchent à éviter de se tromper eux-mêmes. Eh oui, eh oui !

Nous parlions des élections. Nous parlions de mort. En cette année 2022 et plus précisément en ce mois d'avril où il est bon de ne pas se découvrir d'un fil, nous avons également vu le décès du sympathique chanteur-auteur-compositeur belge Arno.
Petit clin d'oeil en cette période où l'on constate que tout augmente et que la vie devient toujours plus difficile et les fins de mois de plus en plus longues, je me souviens d'une des chansons les plus célèbres de cet artiste à part...

Salut l'artiste.

Alors, nous parlions des élections.
Tiens, je suis retombé par hasard, -mais pas trop-, sur cette autre vidéo tournée en mai 2017 lors des précédentes élections présidentielles. Ce que je trouve étrange, c'est que j'y parle d'épidémie, trois ans avant la covid19 ???!!!


Alors, nous parlions d'élections.
Les Françaises et les Français ont voté. Bon, pas tous, mais certains. Le dépouillement a été fait. Un peu partout en France, chaque électeur ne voulant pas prendre parti pour l'un ou l'autre candidat a posté dans l'urne son petit message perso.

     élections dépouillage      élections dépouillage

dépouilelment      dépouilelment

élections dépouillage     dépouilelment

Et le nom est tombé.
Suite au résultat, les gens ont posté leur mécontentement ou leur soulagement ; certains avec des petites citations sur photo, comme...

petite phrasepetite phrasepetite phrasepetite phrase

D'autres se sont repliés sur eux-mêmes, mais en montrant qu'ils se sont repliés sur eux-mêmes avec des citations sur photo aussi...

petite phrasepetite phrasepetite phrasepetite phrase

Et puis, il y a ceux qui continuent de vivre et qui postent un ephoto avec une phrase dessus aussi...

petite phraseça vapetite phrasevoilà

Voilà, nous avons parlé des élections.
Et là, je me suis dit : "Bon, on va peut être nous foutre un peu la paix avec la politique maintenant que les élections sont passées."
Eh ben non. Maintenant, on nous emmerde avec les futures législatives qui auront lieu les 12 et 19 juin ; soit dans un mois et demi.

Je me suis donc lancé malgré moi dans des recherches aléatoires et hasardeuses pour éviter d'entendre parler de politique. Tour à tour, j'ai butiné, puis récolté des trucs et des machins à droite et à gauche... ici et là, comme ça, pour me changer les idées et voir s'il était possible de lire, d'entendre et de voir autre chose que des infos sur la politique et l'Ukraine.

Par exemple, en allant sur Facebook, je ne me suis concentré que sur les différentes activités sportives et culturelles proposées et affichées sur les murs de mes "amis" et connaissances.
C'est ainsi que j'ai découvert cette info cruciale.

Pétanque à Millay

Est-ce que tu la vois cette info ?
Non, ce n'est pas en rapport avec le village de Millay dont l'histoire est marquée par des batailles et des guerres. Les ruines gallo-romaines découvertes non loin du village nivernais attestent une présence humaine où a pu se dérouler la bataille de Jules César contre les Helvètes en 58 avant J.C. (J.C. pour Jésus Christ, et non pour Jacques Chirac). Deux thèses s'affrontent sur le lieu exact de la bataille. L'une d'elle soutient qu'elle aurait eu lieu à Rechigy, à l'ouest de Millay, où une pierre appelée "Pierre des Morts" garderait la teinte rouge du sang des victimes (ce phénomène naturel est en fait du à l'oxyde de fer).
Autre fait de bataille (et de résistance), l'histoire de l'ancien maire de Millay Pierre de Laplanche qui, pendant la Seconde Guerre Mondiale de juin à août 1940, exigea des autorités allemandes occupantes qu’elles payent les frais de séjour et le montant des réquisitions et des vivres pris sur les fermes de la commune de Millay. D'abord réticents, les Allemands acceptent finalement de payer une partie de ces indemnités devant l'insistance du maire. Mais ce dernier est très vite perçu comme un rebelle. Il est arrêté pour résistance passive à l'occupant et emprisonné à la Kommandantur de Larochemillay. Les Allemands exigent pour sa libération qu'un nouveau maire soit nommé. Le conseil municipal choisit un nouveau maire et Pierre de Laplanche est relâché, mais très éprouvé par son arrestation et son incarcération, il décède en mars 1942.


Ce n'est pas de Millay que je voulais parler en voyant cette affiche, mais d'un autre fait plus national.
Le fait que l'on joue à la pétanque sur un stade de foot, pourquoi pas ; ce n'est pas ça qui m'interpelle. Non, regarde juste en dessous cette annonce : "RAPPEL :JEANS INTERDIT EN NIEVRE"
Bing ! Qu'est-ce que c'est que ça ? On n'a plus le droit de porter de jean dans ce beau département qu'est la Nièvre ? Si, on a le droit au quotidien, mais pas pour jouer à la pétanque. Tiens, tiens... J'ai donc fait des recherches pour comprendre pourquoi et je suis tombé sur un article du Dauphiné Libéré (délivrééééééé) d'avril 2018.

Jean et pétanque

 "La Fédération française de pétanque et jeu provençal (FFPJP) a décrété que le port de jeans "bleus ou déchirés" était désormais "totalement interdit" lors des compétitions fédérales.
En cause, la volonté de la FFPJP d'obtenir son homologation pour les Jeux olympiques, en particulier pour les JO de 2024 prévus à Paris. Dans ce tableau, le jean fait tache et l'instance entend donc réglementer plus strictement toutes les tenues vestimentaires : le short est par exemple banni de toute compétition." LE DAUPHINE LIBERE

 

Fort de ces enseignements, je décide de regarder un peu plus loin d'autres infos pas forcément instructives, mais peut être intéressantes. En tapant "augmentation du prix du pétrole", je suis tombé sur ces deux articles de journaux différents.

Buvez pour moins consommer         Buvez pour moins consommer

J'ai continué ma revue de presse avec "loyers, appartements et maisons à petits prix" et je suis tombé sur cet autre article d'Ouest-France.

maison perso

C'est vrai finalement : de quoi a-t-on besoin dans la vie ? D'un toit (et de murs autour) et de bouffer. Bon ben voilà. Tout simplement. Et quelques plaisirs simples, comme ceux de Roger...

la vie de roger

Tout simplement.
Et puisque nous parlons d'animaux, je suis tombé sur une mini vidéo évoquant le sort des pauvres chèvres myotoniques. 

Ben oui, c'est étonnant et on a mal pour elle quand on voit ses yeux révulsés et son corps impuissant.
Mais qu'est-ce qu'une chèvre myotonique ?
Eh bien, la chèvre myotonique, encore appelée chèvre du Tennessee, a cette particularité de voir ses muscles se raidirent dès qu'elle ressent une émotion trop forte et soudaine, comme la peur et l'enthousiasme.
C'est un peu comme l'incroyable Hulk qui, à chaque fois qu'il ressent une émotion ou se sent offensé, devient tout vert et musclé.

Quelle horrible sensation. Imagine. Tu as peur de ressentir une émotion car sinon, tu tombes dans les pommes. D'ailleurs, teins, pourquoi dit-on tomber dans les pommes, et pas dans les poires ou les kiwis ou les jabuticabas ? Hein ?

ORIGINES DE "TOMBER DANS LES POMMES"
"L'apparition de cette expression est confirmée en 1889, mais l'origine réelle en est inconnue.
Certains ont supposé que les 'pommes' étaient une déformation de pâmes (tomber en pâmoison, s'évanouir), mais ce terme n'a plus du tout été employé depuis le XVe siècle et il est donc extrêmement peu plausible qu'une déformation verbale ait pu avoir lieu au XIXe siècle.
L'origine la plus probable, viendrait d'une locution que George Sand emploie dans une lettre à Madame Dupin, dans laquelle elle écrit "être dans les pommes cuites" pour dire qu'elle est dans un état de fatigue avancée, à rapprocher de l'expression être cuit.
Cette locution, peut être influencée par l'ancien se pâmer, aurait donné l'expression actuelle." EXPRESSIO.FR

 

Bon ben écoute, on a bien avancé là. C'est un peu la magie, ou pas, d'internet : tu cherches quelque chose et tu arrives complètement ailleurs. Cela me rappelle cette phrase de Pierre Desproges, je crois : "Quand un philosophe me répond, je ne comprends plus ma question."
Là, par exemple, je cherchais un reportage sur les nouveaux riches, mais réalisé par le Groland. Je suis tombé sur celui-ci...

Puis il y a eu une coupure pub avec un publicité dans laquelle un gamin demandait à sa mère de faire à bouffer pour sa copine (j'ai rien compris). Du coup, ça m'a fait penser à cette chanson des années 1990 dont le titre était "Maman, maman, empêche-moi de sortir le soir". Je me suis alors demandé qui chantait ce titre. Internet-recherche et je trouve le nom de l'interprète : Nina Morato. Ah oui ? Tiens, j'avais complètement oublié ce nom. Qu'est-elle devenue ? Autre recherche internetienne.
Je découvre qu'elle a ensuite fait trois autres albums, quelques singles et un peu de théâtre. Mais je ne savais pas qu'elle avait été mariée à David Christie. De son vrai nom Jacques Pépino, David Christie était le compositeur de "i love to love" pour Tina Charles, mais surtout l'interprète du tube de 1982 Saddle up, composé par James Bolden qui n'était autre que... David Christie lui-même. Un David Christie qui se faisait également appelé Philippe Tarare et Napoléon Jones. Nina Moreto et lui eurent une fille, Julia, qui décéda à l'âge de 11 ans d'une surdose de somnifères. Trois mois plus tard,; le chanteur-compositeur-interprète se donnera la mort à Capbreton, dans les Landes.
"Capbreton"... Tiens... C'est quoi déjà la phrase de Mouloudji qui est inscrite sur le cadran solaire le long de la Grande Plage ?

mouloudji

Ah oui ? Bon.  C'est pas la phrase la plus engagée qu'il ait prononcée. Moi, je me souviens de sa fille, Annabelle, qui, dans les années 1980, avait chanté un titre "Fuis Lawrence d'Arabie". Elle est aujourd'hui professeur de chant. Moi, elle me faisait penser physiquement à Zora la rousse. Ouaip. Tu te souviens de Zora la rousse ?


zora la rousse     zora

Eh oui, ben oui, c'est comme ça. Du coup, en rependant à cela, plusieurs questions me viennent à l'esprit forcément : qu'est devenue l'actrice interprétant Zora ? Qui a chanté ce générique inoubliable ? Si, si, il est inoubliable. Attends, nous, dans les cours de récré de la primaire, on chantait ça tue-tête en se coursant à coup de lance-pierres. C'était la bonne époque. Alors.
L'actrice qui interprétait Zora la rousse s'appelle Lidija Kovačević. Pour le rôle, on lui avait demandé de se teindre les cheveux en roux car elle était châtain. C'est vrai que Zora la chatain, ça pulse un peu moins. Si... Comment a-t-elle été choisi et pourquoi ?
"En 1978, le producteur Stevo Petrovic cherche une fillette capable d'incarner l'héroïne du roman du communiste allemand Kurt Held et tombe sur cette enfant de 14 ans au regard dur, inscrite dans la troupe théâtrale de Radio Belgrade. «Le roman de Held met en scène les enfants de la génération née après la Première Guerre mondiale, les futurs partisans (de Tito, ndlr), explique-t-il. Et Lidija Kovacevic avait l'air déterminé et sévère de la jeune partisane. D'un regard, elle ramenait l'ordre parmi les comédiens de son âge...» Qui réussirent tout de même, à force de chahuter, à casser la jambe du réalisateur durant le tournage. (...)
La jeune Serbe se grime en une réfugiée albanaise vivant de pêche et de chapardages dans les ruines d'un château de Senj, en Croatie. «Les comédiens étaient Serbes, Croates ou Musulmans, mais à la fin des années 70, les tendances séparatistes commençaient à se sentir, se souvient Stevo Petrovic. Et, sous prétexte qu'un prêtre avait un rôle trop important, un représentant du ministère de la Culture yougoslave a voulu interdire le tournage...»." LIBERATION

Après la guerre civile en ex-Yougoslavie (1992-2002), elle est devenue institutrice puis professeur de lettres, et enseigne encore aujourd'hui. 
Cette série ne comprendra que 13 épisodes de 26 minutes et sera diffusée en Yougoslavie, en Suisse, en France, en Allemagne et en Italie. Le lieu de tournage, et notamment le château en ruine dans lequel évolue la bande d'enfants aux pieds nus, se trouve en Croatie, et plus précisément à Senj.
Senj est une ville située au bord de la mer Adriatique.
Quand j'ai fait mon périple à la recherche du nom le plus étrange d'Europe, j'ai fini à Krk en Croatie. La ville de Senj et son château se trouvent en face de Baska, non loin de Stara Baska où je m'étais rendu.

carte

     Jénorme est à Krk (Croatie)      Stara Baska, sur la route

Stara Baska, sur la plage (Croatie)       Stara Baska, sur la route (Croatie)

Baska, ville et mer adriatique (Croatie)

Quel voyage ! Quelle aventure ! Tout cela pour aller se prendre la tronche en photo devant le panneau de la ville au nom le plus étrange...
Bref : j'ai creusé un peu plus autour de Zora la rousse pour savoir pourquoi elle devait être rousse et comment était venue l'idée de la série.
En fait, la série est adaptée du livre du romancier juif allemand de Kurt Held, Die Rote Zora und ihre Bande. Eine Erzählung aus Dalmatien für die Jugend (Zora la Rousse et sa bande : Un conte de Dalmatie pour la jeunesse).
"Alors qu'il est en exil en Suisse et interdit de publication dans son pays, l'Allemagne (alors nazie), l'écrivain communiste Kurt Held part visiter la Yougoslavie en 1941. En Croatie, il fait la connaissance de Zora, de Branko (qui venait de perdre sa mère) et du reste de la bande. Kurt Held voudrait emmener avec lui en Suisse Branko et Zora, mais son statut de réfugié rend la chose impossible. Il décide alors d'écrire l'histoire de ces enfants orphelins avec l'intention de s'en servir comme outil de propagande pour attirer l’attention sur les marginaux d'Europe.
Il fait de Zora son personnage central parce qu'il est impressionné par la manière dont elle a organisé les enfants en une bande soudée à qui elle a appris la solidarité. Les garçons de la bande ont accepté qu'elle soit leur chef."  WIKIPEDIA

L'autre question que je me posais était : qui a chanté le générique français de cette série ?
Eh bien, il s'agit de Kity Palm. En prenant connaissance de ce nom, je me suis dit : "Tiens, c'est peut être encore un pseudo utilisé par David Christie ?"
Mais non.
En fait, je n'ai rien trouvé sur cette chanteuse à la voix aigüe, à qui l'on doit également le titre "Si j'étais Marilyn". Comme quoi, à un moment, les recherches sur internet, ça bloque... et il est grand temps alors de sortir et/ou d'aller voir sa famille et ses amis.

Et pourquoi pas commencer par aller faire un tour dans les champs de colza, nouveau palliatif au manque d'huile de tournesol en France.

 

 

 

DANS NOS PROCHAINS EPISODES

Nous prendrons la route tour à tour pour nous rendre en Dordogne, sur la Côte Cantabrique, en Bretagne, à Zugarramurdi,...