On était tranquillement en train de bouffer quelques côtes de porc accompagnées d'une purée d'aubergines quand soudain, ne voilà-t-il pas...


Tiens, pour une fois, le "quand soudain, ne voilà-t-il pas..." est légitime.
C'était il y a quelques jours. Mélanie, Siensiennne, Siensien et Fifou étaient en villégiature du côté du courant d'Huchet, dans les Landes, dans une magnifique maison prêtée par Anne et Albert.

Huchet, hamac sur dune (40)
Pour des raisons d'anonymat, nous ne montrerons ici
que le hamac de la maison paradisiaque et c'est déjà pas mal.

Lieu magique où calme et détente règnent en maître, seulement troublés par quelques éléments naturels apaisants, tels que...

        Quelques oiseaux passant dans le ciel bleu azur...
Huchet, ciel et oiseaux (40)

Un océan déversant harmonieusement ses vagues sur une plage déserte...
Huchet, la plage, pas    

 

Le Courant d'Huchet, appelé également "Amazonie landaise", c'est aussi une réserve naturelle de 618 hectares, traversé par un fleuve côtier.
Partant de l'étang de Léon, le Courant s'en va parcourir plus de 9 kilomètres pour rejoindre l'océan Atlantique après avoir traversé forêt et dunes landaises.

 

LA RÉSERVE NATURELLE
DU COURANT D'HUCHET
courant d'huchet plan

Carte : Réserve naturelle du Courant d'Huchet

"Il y a 5000 BP, la constitution des systèmes dunaires a eu pour conséquence de bloquer les écoulements d’eau superficiels, ce qui a entraîné la formation de marais et de plans d’eau littoraux. L’étang de Léon a gardé un exutoire direct à l’océan, le courant d’Huchet, du fait de la faiblesse des apports sableux sur la partie méridionale du littoral. Découvert en 1911 par le poète italien Gabrielle Annunzio, le courant d'Huchet devient rapidement un haut lieu de rencontre de gens « de savoir et de bon goût ». Dès 1934, celui-ci est classé parmi les monuments naturels et les sites de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque : sa consécration était accomplie.
La réserve naturelle constitue un espace réduit où se côtoient de l'eau douce et de l’eau saumâtre, des sols très secs à inondés et, de ce fait, comporte de multiples faciès ; d'où la présence d’un nombre élevé d'espèces tant animales que végétales. (...)

Léon, étang et galupes (40)          Courant d'Huchet

LA FLORE
La grande diversité des habitats génère une flore riche et variée, allant des hydrophytes aux xérophytes. 22 espèces végétales présentent un intérêt patrimonial majeur : 10 espèces protégées au plan national (Euphorbia peplis, Astragalus baionensis, Hieracium eriophorum, Linaria thymifolia, Hibiscus palustris, Pilularia globulifera, Senecio bayonnensis, Drosera intermedia...) et 12 espèces protégées au plan régional (Trapa natans, Najas marina, Osyris alba, Romulea bulbocodium, Otanthus maritimus, Pancratium maritimum, Narthecium ossifragum...).

Courant d'Huchet, sur le sentier, les cyprés chauves            Courant d'Huchet, sur le sentier, les fougères (40)Huchet, anémones des sables (40)            Huchet, fleurs jaunes (40)

 

Huchet, lézard (40)LA FAUNE
La diversité des habitats et des conditions écologiques rencontrées sur la réserve est également favorable à la richesse et à la diversité animales : 37 espèces de mammifères (Loutre d’Europe, Vison d’Europe, Campagnol amphibie, Genette…), 256 espèces d’oiseaux dont 86 nicheuses (Blongios nain, Héron pourpré, Milan noir, Aigle botté, Pie-grièche écorcheur, Gravelot à collier interrompu, Pipit rousseline, Fauvette pitchou, Mésange noire…), 123 migratrices (Balbuzard pêcheur, Spatule blanche, Sterne caugek…) et 47 hivernantes (Butor étoilé, Mouette mélanocéphale, Busard des roseaux, Pygargue à queue blanche…), 8 espèces d’amphibiens (Grenouille agile, Rainette méridionale, Triton marbré…), 12 espèces de reptiles (Cistude d’Europe, Lézard ocellé, Lézard vivipare, Coronelle girondine, Orvet…), 14 espèces de poissons (Anguille, Lamproie marine…), 43 espèces de libellules (Cordulie à corps fin, Agrion de Mercure…), 34 espèces de papillons diurnes (Fadet des laîches…) et 270 espèces d’invertébrés dunaires." RESERVE NATURELLE DU COURANT D'HUCHET

 

 

 

Tous les ans... bon, sauf cette année, je n'ai pas trouvé le bon moment... je me fais ma petite randonnée autour du Courant.
carteJe pars du pont de Pichelèbe pour rejoindre le hameau d'Huchet, puis, en marchant sur la plage (puisque la dune est interdite depuis quelques années maintenant afin de préserver et ressourcer la flore), je parcours près de sept kilomètres jusqu'à Moliets-et-Maa, là où le courant s'en va se jeter dans l'océan. Le retour à Pichelèbe se fait ensuite par la savane et le marais de la Pipe.

 

 

 

 

 

On peut également découvrir un courant plus sauvage en partant toujours du pont de Pichelèbe, mais en s'aventurant en direction de l'Est, pour rejoindre les cyprès chauves, le pas du Loup, la Nasse et l'étang de Léon.

carte 1

Il y a quelques années avec Maître Arnaud, nous avions également découvert le Courant d'Huchet par les eaux, en galupe, pilotée par un batelier.
Sublime périple sur les eaux tranquilles et silencieuses du courant.



Bref : voilà pour le lieu !

Et là, tu me dis : "Mais pourquoi tu nous parles de ça alors que tu n'y es pas ?"
C'est vrai, tu n'as pas tort, bravo, belle observation, très bien, je suis fier de toi.
Mais c'est parce que quand soudain ne voilà-t-il pas ! Eh ouais !

Et ce quand soudain ne voilà-t-il pas s'est manifesté de cette façon :
C'est par un beau samedi soir de juillet que Mélanie m'appelle pour me dire : "On a perdu Siensien Sien !!! Tu peux venir ?"
Ah... Comme ça... alors que j'étais peinard en train d'écrire un billet sur ma précédente randonnée dans les Hautes-Pyrénées du côté du Pont d'Espagne, du lac de Gaube et du Vignemale...

pont d'Espagne
Photo : Le refuge des Oulettes de Gaube, part 1

Mais bon, Siensien Sien disparu, c'est une urgence ! J'ai donc cessé mes écrits, pris la voiture et parcouru les 72,2 kilomètres qui séparaient le lieu où je me trouvais du lieu où il fallait que je me rende, c'est à dire Pichelèbe.
Oui, c'est marrant Pichelèbe comme nom. Cela peut faire penser à pichenette ou à Michel Leeb.

J'arrive moins d'une heure plus tard sur les lieux de la disparition. Le soleil dépose ses dernières lueurs de la journée sur un océan vert émeraude avant de disparaître à son tour.

Huchet, coucher de soleil

Comme toujours,
je guette l'éventuelle apparition du légendaire rayon vert.Huchet, le rayon verre (40)
Mais ce soir là encore,
ce fut plutôt le rayon verre.

Un coup que ça c'est fait, je demande à Mélanie et à Fifou de me raconter les circonstances de la disparition de Siensien Sien.
MÉLANIE : "-Nous étions en train de finir de bouffer des côtes de porc accompagnées d'une purée d'aubergines en terrasse. Nous avons voulu donner les matières graisseuses aux siensiens, mais il n'y avait plus que Siensienne. Siensien Sien était parti. On ne sait pas depuis quand ni dans quelle direction !"

PETIT RAPPEL
Siensienne !                  Siensien Sien et chataigne, septembre 2014
Siensienne                                             Siensien Sien

En clair, cela ne sert à rien de chercher Siensienne puisqu'elle est encore là. C'est donc la photo de droite qui nous intéresse.
On y voit Siensien Sien, il y a quelques années, attendant qu'on lui lance une coque de marronnier épineuse pour qu'il aille la chercher en courant. Car Siensien Sien aime le jeu. Siensien Sien aime courir pour aller chercher des trucs : des coques de marronnier, des bâtons, des cailloux.

Bon, cette vidéo a plus de neuf ans. Siensien Sien a vieilli, comme toi, comme moi, comme nous tous. Il est un peu moins rapide, il ne va plus chercher le baton, il ne court plus dans tous les sens. Vaincu par les rhumatismes sur son train arrière, il a pris sa retraite de récupération de bâton. Mais il a gardé un côté tétu qui n'est pas à négliger pour les recherches.
Après cette évocation des faits, nous décidons de nous séparer pour tenter de retrouver Siensien Sien avant la tombée de la nuit définitive.

Chacun part de son côté sur l'immense plage d'Huchet. Du sable à perte de vue ! Même l'océan semble s'être arrêté de vouloir conquérir plus de terrain, mais ce n'est qu'un leurre. Chaque année, l'océan avance dans les dunes.
D'après Albert que nous avons eu par téléphone, quand les chiens se sauvent ou fuguent, ils ont l'instinct d'aller vers le Nord... mais nous n'avons pas trouvé de preuves tangibles à cette hypothèse DONC nous sommes partis vers le Sud et vers l'Ouest.
Après avoir parcouru la plage, la dune préservée, le hameau et une partie de la forêt, la nuit est tombée. Nous devons arrêter les recherches. C'est avec inquiétude et sans Siensien Sien que tout le monde va se coucher.


                                                                           JEU
Une petite Mimine s'est cachée dans chacune de ces trois photos.
retrouve-la et gagne ton poids en churros.

Ozenx, trio

Ozenx, petite mimine dans les arbres (64)
        Ozenx, petite mimine et rosé (64)

 

 

LE LENDEMAIN
Nous reprenons notre quête : à la recherche de Siensien Sien.
Parce que Siensien Sien, ce n'est pas n'importe qui. Certes, il a 15 ans, n'entend plus grand chose, ne voit plus très bien, n'a plus d'odorat et possède un arrière-train complètement courbaturé, mais c'est Siensien Sien ! 615 amis sur Facebook, dont Jean Lassalle et Murray Head !

siensien facebook


Siensien Sien,
ce sont aussi des vidéos incroyables
montrant la détermination

(et un peu la folie)
de l'animal...

 

Siensien Sien,
c'est aussi un film !

Alors, bien sûr, quand il s'absente -ou qu'il fugue comme un ado de 15 ans qui part prendre sa première cuite on-ne-sait-pas-où-, on s'inquiète. Surtout qu'il n'a plus la même forme qu'il y a quelques années lorsqu'il gambadait sur le sable de la plage de Vielle-Saint-Girons ou qu'il y creusait des tranchées pour se mettre au frais...

Nous nous sommes donc levés à 6 heures du mat... un dimanche... Fait chier Siensien Sien !
La plage est déjà rempli de touristes.

Huchet, la plage en juillet

Nous avons commencé nos recherches dès le lever du jour, direction plein sud, comme nous l'avait conseillé Albert. Ah non merde, c'était plein Nord. Tant pis.
Nous n'en sommes pas fiers, mais nous avons pris la dune séparant l'océan-plage du Courant d'Huchet, pensant que Siensien Sien avait pu loupé le retour à la maison pour prendre un mauvais chemin l'amenant à parcourir la dune sur plusieurs kilomètres.
La dune d'Huchet est interdite afin de préserver la flore et sa bonne tenue. Cette interdiction est bénéfique pour le lieu.

"(...)Les paysages en place, étang, marais flottants et anciens, forêt galerie, etc., présentent différents degrés d'évolution du milieu. Ils résultent à la fois de l'évolution naturelle et des actions humaines.
Pour les conserver dans un état favorable à la préservation des espèces et des paysages, il est nécessaire d'assurer une gestion adaptée. Des actions d’entretien ou de restauration prudentes sont donc mises en œuvre par le Syndicat et ses partenaires.
Des opérations importantes de rajeunissement et de réhumidification des marais du coût de Mountagne et du marais de la Pipe ayant été entreprises dans le passé, il s’agît désormais de maintenir des milieux herbacés par fauche ou pâture extensive pour favoriser leur diversité floristique et préserver les capacités d’accueil des oiseaux d’eau. Ces interventions sont menées conjointement avec la Fédération de chasse départementale.
Le contrôle des espèces exotiques, est un des objectifs impératifs pour un gestionnaire d’espaces protégés. Ces espèces sont en effet des compétiteurs efficaces vis-à-vis des espèces autochtones et provoquent des déséquilibres importants dans le fonctionnement des écosystèmes. Leur présence aboutit fréquemment à un appauvrissement des milieux et à une baisse de l’intérêt patrimonial. Des opérations d’arrachage mécanique et manuel des plantes envahissantes (jussie, myriophylle, lagarosiphon, baccharis) sont menées annuellement pour maintenir une situation acceptable. Des campagnes de piégeage ou des tirs de régulation du ragondin, du rat musqué et de la tortue de floride sont également réalisés par les agents de la réserve pour empêcher la progression de ces animaux.(...)"  RÉSERVE NATURELLE DU COURANT D'HUCHET

Il y a quelques années, on "pouvait" encore marché sur la dune. Elle n'était que sable, sans végétation, ni fleur.

Huchet, dune (40)

Huchet, la plage, pas papier (40)        Huchet, le courant (40)

Huchet, le courant (40)_1

 

Aujourd'hui, elle se pare de multiples couleurs grâce au travail de préservation.

Courant d'Huchet, sur la dune, océan et immortelles des dunes

Courant d'Huchet, sur la dune, euphorbe maritime, insta (40)         Courant d'Huchet, sur la dune, panicaut maritime, insta (40)

 MAIS C'EST INTERDIT D'Y MARCHER !


Nous avons parcouru les sept kilomètres qui séparaient le hameau d'Huchet au lieu où le courant se jette dans l'océan. Nous avons fouillé le moindre recoin de dune au cas où Siensien Sien aurait voulu se reposer. Rien ! Nous avons bien vu quelques crottes ou quelques empreintes animales, mais cela ne semble pas se rapprocher de celles d'un chien. Plutôt des chevreuils ou on ne sait pas. Un regard sur le courant se jetant dans l'océan...

Moliets-et-Maa, le courant d'Huchet (40)

Courant d'Huchet océan (40)

Nous faisons demi-tour. Pas de Siensien Sien. Le doute monte. Est-il encore en vie ? A-t-il été recueilli par quelqu'un ? Est-il mort d'épuisement ? A-t-il voulu aller dans un coin isolé pour mourir en silence ? On le dit de certains oiseaux, mais paraîtrait-il que ce serait un cliché...
"Malade ou blessé. l'oiseau, sentant sa dernière heure arriver, s'exilerait loin des siens... S'il est vrai que l'oiseau s'éloigne du groupe peu avant son trépas. les éthologues ont. pour l'expliquer, des arguments moins a romantiques : cette retraite volontaire tiendrait simplement au fait que, affaibli, l'animal ne serait plus capable de suivre son rythme habituel pour se déplacer ; voire pour se nourrir." SCIENCE ET VIE

Nous retournons à la maison, puis nous allons contacter la gendarmerie de Moliets-et-Maa. Fermée le dimanche. Il faut appeler celle de Soustons pour alerter de la disparition de Siensien Sien. Puis nous nous rendons à la cabane des eaux et forêts de Pichelèbe pour signaler également la disparition. Après avoir trouvé un peu de réseau pour accéder à internet, nous lançons également une alerte sur le site facebook "Pet alert 40".

pet alert 40

Site très efficace, il suffit de déposer sur le mur de la cette page une photo, les caractéristiques de l'animal et son lieu de disparition. Les gens des alentours partagent alors en masse l'annonce. Il faut ensuite attendre le bouche-à-oreilles pour avoir, peut être, des nouvelles.

annonce sien sien sien

En attendant, il est 16 heures. Après avoir fait et refait le tour du hameau et de la plage, nous partons... sans Siensien Sien.

 

LE LENDEMAIN
Cela fait déjà deux jours que Siensien Sien a disparu. Nous sommes le lundi matin. Rien d'encourageant.
Mais fin de matinée, Mélanie reçoit un appel des services vétérinaires de Moliets-et-Maa. Siensien Sien est en vie. HE'S ALIVE !!!! HE'S ALIVE !!!!
Il a été retrouvé sain et sauf, en bonne santé. Comment ? Par qui ? Où ?
La gendarmerie ne le sait pas, les services vétérinaires non plus. Nous déposons alors un message sur Pet Alerte pour dire que nous aimerions bien savoir qui sont les sauveurs de Siensien Sien. Quelques heures plus tard, quelqu'un envoie un mail, puis des photos sur le téléphone de Mélanie.

siensien retrouvé           siensien retrouvé

siensien retrouvé           Siensien retrouvé

Alors, que s'est-il passé ? Tout de suite : le pitch.
LE PITCH : Dans la nuit du 6 juillet 2019, Siensien Sien a mystérieusement disparu quelque part dans les Landes, en bordure d'océan et du courant d'Huchet. Après moult recherches, de nuit comme de jour comme de matin, Mélanie, Fifou et Jénorme ne retrouvent aucune trace de l'animal. Où peut-il être ? Que s'est-il passé ? Est-il encore en vie ? Le lendemain soir, toujours aucune nouvelle de Siensien Sien. Mélanie, Fifou et Jénorme quitte Huchet sans lui.
Le lundi suivant, Mélanie reçoit un appel des services vétérinaires de Moliets-et-Maa. Siensien Sien est en vie et en bonne santé. Il a été recueilli par des surfeurs qui racontent le sauvetage.
Siensien Sien a parcouru un peu plus de six kilomètres sur la plage, dans la nuit de samedi à dimanche, du hameau du Huchet jusqu'à Moliets-et-Maa peut être pour aller voir le courant d'Huchet se jeter dans l'océan.
Malheureusement pour lui, il est resté bloqué dans une mare de boue.
Heureusement de sympathiques surfeurs, amis des animaux et de la nature, sont venus à son secours pour le délivrer de ce piège.
Après que la courageuse Eva du Star Surf Camps l'ait porté pendant 4 km pour le ramener de la plage au camping Les Cigales, Ash, surfeur britannique ne parlant pas français, l'a choyé, réconforté, lui a fait à manger et lui a donné à boire jusqu'au lundi matin. L'équipe l'a ensuite déposé à la clinique vétérinaire la plus proche où Sien Sien Siensien a été récupéré par son maître, Fifou.

SACRÉE AVENTURE !
C'est un peu la série de l'été, sauf qu'elle ne dure que deux jours et pas trois mois.

Aujourd'hui, ce bain de boue improvisé a revigoré Sien Sien Siensien qui ne sent plus ses rhumatismes ; un peu comme le chien du légionnaire de Dax.

carte

Espérons que cela ne lui donne pas l'idée de se lancer sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostesiensien...
En attendant, on ne sait toujours pas ce qui lui est passé par la tête pour fuguer comme ça. On ne sait pas non plus ce qu'il a vu, ce qu'il a voulu faire. À son retour, il a posté un message sur son mur Facebook. La traduction de celui-ci reste très intrigante...

siensien expli

Peut être que Siensien Sien a eu des rêves d'Amazonie landaise...

siensien pensées

 

 

DANS NOTRE PROCHAIN ÉPISODE

Nous retournons au Pont d'Espagne pour nous lancer sur le GR10 afin de rejoindre le lac de Gaube et le refuge des Oulettes de Gaube... sans Siensien Sien.