L'autre jour, j'ai profité d'une petite semaine de vacances en novembre pour me rendre à Nevers. Encore ? Ben oui encore ! Cela faisait presqu'un an que je n'y étais pas allé.
Quand soudain, ne voilà-t-il pas...

 

Il n'est pas loin de 7h34 lorsque le soleil tente de s'extirper des nuages afin de répandre ses rayons de novembre sur la butte mugertare...
Ah... Alors, oui, ok, tout de suite : une petite pause parce que c'est pas évident. "Une butte mugertare", qu'est-ce que c'est ?
Bonne question, bravo. Pour y répondre, prenons le temps de resituer les faits.

En France, tu le sais, je le sais, nous le sachons, vous le sachiez : on croise parfois des noms de villes rigolos.

Quelques exemples ?
Fastoche !
angoisse
Chiscrac'hle cercueil
plainefas
saligosseixtendu
Vieux
villainela ventrouzepeteloup

Et une fois que nous avons toutes ces photos de panneaux de beaux noms de villes et de villages dans notre appareil photo numérique, une autre question vient obséder notre esprit, ou pas... mais oui !
Et cette question est : mais comment s'appellent les habitants de toutes ces communes aux noms rigolards ?

Par exemple, les habitants de Saligos s'appellent-ils les Saligots en hommage à Louis de Funès qui adorait employer cette insulte dans ses films ? Les habitants de Seix sont-ils les Sexistes ? Ceux de Vieux sont-ils Vieilles et Vieux ? Et les habitants de Tendu, les nomme-t-on les Stressés ? Et à Chis, n'y-a-t-il que des Chieuses et des Chieurs ?
Eh bien, pas forcément.
Saches, jeune ou moins jeunes amie/amis lecteur, que le gentilé de la commune de Chis (65) est le Chissois, que les habitants de Tendu sont appelés les Tendunois et qu'à Vieux, l'octochtone porte le nom de Viducasse. Ah bah bravo les Vieux, rien à voir du coup, là. On ne sait même plus dans quel village on est, bordel !?

DONC : à présent, s'il-vous-plaît, reconcentrons-nous sur la première phrase de ce billet qui était...
 "Il n'était pas loin de 7h34 lorsque le soleil tentait de s'extirper des nuages pour répandre ses rayons de novembre sur la butte mugertare..."

Et posons-nous la question ultime : à quoi se rapporte Mugertare ?
1) Au nom des habitants d'une ville !
Oui, bien joué, mais quelle ville ?
2) Mugertare, Mugerterre, Mugerta,...

Ouais bon, on va pas y passer la nuit : les Mugertares sont les habitants de Mouguerre, petite commune basque située sur une butte dominant les rives Adour, située à quelques 7 kilomètres de Bayonne. Voilà, allez, ça va bien comme ça, faut qu'on avance un peu, là !

REPRENONS !

 

 

Il n'est pas loin de 7h34 lorsque le soleil tente de s'extirper des nuages afin de répandre ses rayons de novembre sur la butte mugertare...

Mouguerre, lever de soleil, octobre 2019 (64)

Mouguerre, lever de soleil, octobre 2019

Paysage céleste mouvementé, perturbé, coloré. Il règne ce matin là-haut, comme une vie inconnue qui nous échappe, nous humains. Hein ? Hein ? Hein ? Ouais, ok.
C'est beau, mais un peu inquiétant aussi, mais beau. Mais inquiétant... mais beau. Ces formes tourmentées, ces couleurs de l'enfer. Que se passe-t-il dans ces méandres nuageux ? C'est un ciel de Munch, diront certains que je ne connais pas. Oui, Munch, comme Edvard Munch, le peintre... Non, pas Le cri, merde, ça va : il n'a pas fait peint que Le cri !!!! Ça suffit ! C'est comme dire que Martin Scorsese n'a fait que "Taxi Driver", que Gainsbourg "La javanaise", que Frank Lloyd Wright n'a dessiné que les plans de l'Hôtel Impérial de Tokyo, que Rodin n'a sculpté que le Penseur, que Shakespeare n'a écrit que "Roméo et Juliette" (ouais, c'est pas faux, en même temps) et que Molière n'a écrit "Le malade imaginaire" que pour être réellement malade.
À chaque fois, dans des vernissages d'artistes peintres locaux-basques, j'entends ces trucs là, régressifs :
ELLE : "- Vous connaissez Munch ?
LUI : "- Ah oui, Le cri !"
Non, arrêtez ! Edvard Munch, né 12 décembre 1863 à Ådalsbruk et mort le 23 janvier 1944 à Oslo, c'est aussi  Verzwzeiflung (1893) ou Anxiété (1894).

munch           munch
Musée Munch, Oslo

Mais non, ça n'a rien à voir avec Le cri ! Arrêtez !!!!

BREF : je prends la voiture sous ce beau ciel inquiétant et nuageux, typiquement munchien, pour prendre la direction de cette bonne vieille ville de Nevers.
LUI : "- C’est un joli mot français, Nevers
ELLE : "- C’est un mot comme un autre. Comme la ville."
Oui OK, Marguerite Duras, Hiroshima mon amour, Alain Resnais, tout ça ! Un Alain Resnais qui, d'ailleurs, semblait mieux connaître Nevers que Marguerite Duras, comme en témoigne une lettre écrite du Japon en 1958 : "Il y a dans les rues d’Hiroshima (…) des fleuves genre Loire et des cloches qui sonnent dans la brume et des canaux saumâtres qui bordent les maisons comme à Nevers".

Mais là, en attendant, y'a 700 bornes à se taper entre la colline mugertare et la ville nivernaise ! PAF !

Sur la route, il pleut.
Je ne ferai donc pas d'arrêt pour aller visiter une pierre qui penche ou une tombe dans laquelle un mec est enterré debout, comme ce fut le cas lors de précédents trajets...

 

 

Aujourd'hui, nous allons nous contenter d'écouter la radio.
Mais pas RTL puisque celle-ci a décidé de passer quatre minutes de publicité toutes les trois minutes ; ce qui fait que j'ai un peu l'impression que l'on me mange le cerveau en repassant en boucle les mêmes sons, les mêmes phrases, les mêmes incitations à la consommation d'un produit que je ne veux pas ! Et quand la pub est finie, c'est pour entendre Les grosses têtes commenter des infos à la con avec des blagues de cul pour 300 euros de l'heure !? Tu te demandes où est le pognon ? Eh bien, il est là : dan tes oreilles qui écoutent de la pub en boucle pendant des heures sur certaines radios qui se disent "les plus écoutées de France".
Je ne vais pas écouter non plus FRANCE INFO puisque celle-ci a décidé de diffuser en boucle les mêmes infos tous les quart d'heure. C'est une autre façon de te bourrer le crâne, mais tu es au courant que France Info, c'est de l'info. Et ce jour là, c'est l'info "cagnotte pour la libération de Balkany" initiée par les habitants de Levallois-Perret, qui prime.
Cela m'a donné l'idée de créer moi aussi une cagnotte : pour qu'il reste en tôle.

Cagnotte balkanyCagnotte balkany


Bon allez,
on va écouter un peu de musique.

 

Quelques huit heures plus tard, j'arrive dans la préfecture de la Nièvre : Nevers. Oui, oui : Nevers, préfecture de la Nièvre ! Ni plus, ni moins !
Je vais y passer un peu plus d'une semaine. Qu'est-ce que je vais y voir ?
Suspense !
Pour le moment, il est tard donc je vais me coucher.

 

LE LENDEMAIN
Samedi.
J'te l'dis tout de suite : cette fois-ci, nous n'allons pas parler de l'Histoire de Nevers et des lieux touristiques incontournables, tels que le palais Ducal, la Porte du Croux, l'église Saint-Etienne, la cathédrale Saint-Cyr, le Négus, la faïence, les chiottes du Donald's Pub ou encore la Chasse Sainte-Bernadette.
Et là, j'entends des novices s'exclamer :
LES NOVICES : "- Pourtant, la chasse en novembre, c'est de saison. Et quels animaux vous tirer à Nevers à part la Bernadette ?"

Eh oh, non, mais, ça va pas de parler de la sainte comme ça !!!!? Oooooh, tu veux deux claques ?! Mais tu sais qui c'est Bernadette Soubirous ?! Tu sais que quand on parle de "chasse", cela peut aussi dire "coffre où l'on conserve les reliques d'un saint/d'une sainte" ?! Tu le sais ça ?!

Non, eh bien tiens,
la châsse Sainte Bernadette,
c'est ceci :
Nevers, couvent Saint-Gildard, sainte Bernadette

Alors ?! Eh ! Un peu des respect ! T'es pas avec tes potes au fin fond d'un bois après avoir bu trois litres de rouquin pour aller tirer deux cyclistes en les prenant pour des sangliers ?!

Dans ce billet, je ne parlerai pas non plus du jumelage de Nevers avec la ville de Charleville-Mezières où naquit Arthur Rimbaud le 20 octobre 1854. Ouais ben, j'avais envie de placer cette info quand même, HOP, c'est fait, je suis bien content. Tiens, pour la peine, on ne va pas en rester là, lisons quelques vers du poète charlevillois, mézérien, charlevillois-mézière, Charleville-mézerien... Ah tiens : comment appelle-t-on les habitants de Charleville-Mézières ? Pas facile ! Eh bien, les habitants de Charleville-Mézières s'appellent... les Carolomacériens ou plus couramment les Carolos. Incroyable non ?

Allez,
un petit poème de Rimbaud.

Hein ?
Ah, on n'a pas l'temps.

DONC : nous ne parlerons pas de cette histoire nivernaise, de ces lieux touristiques ou non. Mais si toutefois cela te manque, tu peux toujours aller faire un tour sur quelques précédents billets où, en suivant la Ligne Bleue qui fait le tour de la ville, nous avions pu rencontrer quelques-uns de ces lieux incontournables.


NEVERS PAR LA LIGNE BLEUE, visite 1 (58)
NEVERS PAR LA LIGNE BLEUE, visite 2 (58)
NEVERS PAR LA LIGNE BLEUE, visite 3 (58)
NEVERS PAR LA LIGNE BLEUE, visite 4 (58)
NEVERS PAR LA LIGNE BLEUE, visite 5 (58)
NEVERS PAR LA LIGNE BLEUE, visite 6 (58)
NEVERS PAR LA LIGNE BLEUE, visite 7 (58)


Voilà, ça, c'est dit, on a bien avancé là.
Faisons un pause ! Hein ? Ah, on n'a pas le temps !

Alors, de quoi va-t-on parler si on ne parle pas de ça ?
Eh bien écoute, on va y aller impro !
Nous allons revenir sur les différentes photos prises durant ce séjour, comme ça, au pif, et puis on verra à main levée ce que l'on peut en dire et en faire.

Entrons de suite dans le vif du sujet puisqu'il se trouve que les dates de mon séjour neversois et nivernais correspondaient avec la tenue du festival "De Nevers à vif". HOP HOP enchaînement, fastoche !
Attention : le festival De Nevers à vif, ce n'est pas un rallye à vélo ou en trottinette électrique qui consisterait à partir de Nevers, préfecture de la Nièvre (58), pour rejoindre Vif, commune de l'Isère (38), sur une distance de 384 kilomètres traversant des départements et des régions aussi variés que la Bourgogne, le Rhone, Lyon, l'Isère, le Rhone-Alpes, Grenoble et le Vercors, sans oublier la Provence si tu fais un gros détour.

de nevers à vif

Et tiens, d'ailleurs, ah, ah, ah, on y vient : comment appelle-t-on les habitants de Vif ? Pas facile ! Les Vivants ? Les Nerveux ?
Eh bien, non. Le gentilé de Vif est Vifois. Voilà !... Mais pour les étrangers, c'est à dire pour les gens qui n'habitent pas Vif. Sinon, enter eux, les habitants de Vif s'appellent les Picabans. Ben ouais. Ils se foutent pas un peu de notre gueule, là ?!

BREF : revenons à Nevers où les habitants s'appellent tout simplement les Neversoises et Neversois, merde alors !
Bien sûr, en ce qui concerne le nom du festival, tu as de suite remarqué le jeu de mots "Nevers à vif"/"Nerfs à vif", faisant référence à cette expression usitée pour traduire un état de nervosité à fleur de peau... fleur de peau, expression usitée pour traduire le fait que l'on est un peu sur la corde raide... corde raide, expression usitée pour dire que l'on est un peu sur le fil de la brèche... Fil de la brèche, expression usitée pour... OH EH merde, ça va là avec les expressions !

DONC : "Nevers à vif/ Nerfs à vif" qui peut également faire penser au film réalisé par Jack Lee Thompson en 1962, ou encore, plus près de nous mon Dieu, plus près, au film de Martin Scorsese avec Robert De Niro, réalisé en 1991.

Tout de suite,
la bande annonce.

Mais le "Nevers à vif" dont nous allons parler maintenant est le "Nevers à vif" festival.

Nevers à vif affiche 2Nevers à vif affiche 1Nevers à vif affiche 3Nevers à vif affiche 4

Cet évènement musical typiquement neversois existe depuis 1986. Il a connu les salles des Montots, du Café Charbon, de l'audiothèque de la bibliothèque, de la rue, un chapiteau... et a accueilli des artistes aussi appréciés, reconnus et déjantés, tels que 16 horesepower, Dominique A, dEUS, Elliot Murphy, The Bell rays, Calvin Russel, Mano Negra, 22 Pistepirkko, Willy de Ville, Electric Fresco, Louise Attaque, Dirty Hands, Treponen Pal, Asian Dub Foundation, Sloy, Hightone, Wampas, No one is innocent, Ezekiel, Burning Heads, Sharko, Dionysos, Gladiators, Pigalle, Zenzile, Gata Negra, Happy Drivers, Unkommen from mars, The Young Gods,... Oui : plein d'artistes ! Variés ! Rock quand même ! Reprenons les listes faites par Jean-Michel Marchand l'un des principaux programmateurs de ce festival (entre autres) pendant quelques 20 années !

nevers à vif liste artistes            nevers à vif liste artistes

On ne va pas passer en vidéo un morceau de chaque artiste, mais le coeur y est.
Penchons-nous sur la 33ème édition qui était entièrement gratuite pour les spectateurs décidés à venir affronter le froid et la pluie dans certains bars de la ville et sur le parvis du palais Ducal où était dressé un grand chapiteau afin d'accueillir les grands concerts.

Nevers à vif programme        Nevers à vif programme bar

Personnellement, le samedi après-midi, j'ai commencé le festival en me rendant au bar "Le chat qui louche", rue Saint Etienne.

Nevers, bar Le chat qui louche (58)Bar très sympathique, convivial, où se côtoient les plus grands et les plus petits, pour ne pas dire les plus jeunes et les plus vieux. On parle, on échange, on boit du Casanis. On discute de l'actualité, on débat sur les propositions culturelles de la ville, on se demande s'il ne faudrait pas foutre des sens interdit partout histoire de bloquer les rues une fois pour toute. Et le sport ? Ah non, pas trop le sport, sauf la pétanque... La météo ? De la pluie, toute la semaine avec une légère accalmie à partir du 15.
L'autre particularité du "Chat qui louche", c'est d'organiser des concerts très souvent, voire même tout le temps. Que ce soit avec un accordéon, une guitare sèche, un triangle, une flûte ; voire même un gazou.
En ce samedi après-midi, pas de gazou au programme, mais la venue de Norbert Krief, dit "Nono" PAF ! Ouais : nono ! Non, pas le petit robot, l'ami d'Ulysse. Nono ! Ouaip ! Il va venir ici, au "Chat qui louche" pour jouer avec des musiciens locaux, comme ça, impro. Et là, tu me demandes :
TOI : "-Mais qui est Norbert Krief dit 'Nono', bordel ?"

Bonne question.
Un indice en images.

Eh oui, Norbert Krief est le guitariste du groupe de rock français Trust.
C'est avec le chanteur Bernie Bonvoisin qu'ils ont formé ce groupe en 1977 ; membres fondateurs et irremplaçables, alors que le groupe a changé plusieurs fois de formation. Connu pour son titre Antisocial, la force et l'originalité du groupe vient de la façon puissante dont le chanteur, Bernard Bonvoisin, influencé par la scène punk anglaise, exprime des paroles largement inspirées par la politique et la critique sociale. Le tout ajouté aux riffs tenaces de la guitare de Norbert.
C'est l'émulsion dans le bar. Beaucoup veulent voir la star qui a arpenté les grandes salles de France et d'Europe, parfois accompagné par d'autres grands groupes comme Iron Maiden, AC/DC ou Anthrax.
La coïncidence veut que nous sommes le 2 novembre 2019 ; soit 40 ans jour pour jour après la mort de Jacques Mesrine, porte de Clignancourt, à Paris.

Quelques heures plus tard, le soir, en compagnie d'amis neversois et parisiens venus pour le festival, nous nous rendons sur le parvis du Palais Ducal pour aller voir les trois concerts proposés gratuitement sous le grand chapiteau.
Au programme : It It Anita, Von Pariahs, Gothking, Structures. Pas de vidéos, mais des photos.

Nevers, Nevers à vif (58)

Nevers, Nevers à vif, it it anita (58)         Nevers, Nevers à vif, Von Pariahs (58)


Quoi, on voit rien ?

T'avais qu'à y aller !

 

 

LE LENDEMAIN
C'est dimanche, c'est repos.
On reste à la maison, en famille... sauf que je n'ai pas de place sur le canapé.

Mimine

 

LE LENDEMAIN
C'est lundi.
Non, pas Jesse Garon ! il y a des mots, des expressions qui, comme ça, une fois prononcés, déclenche tout de suite d'autres mots, d'autres phrases et, parfois même, des chansons. Depuis 1983, quand on dit "C'est lundi", de suite, on reprend en choeur : "♫ Dans mon lit, L'est onze heures, ♪ Mal au cœur, Mal dormi ♪, Envie de pipi...♫"
La question se pose alors : mais qu'est donc devenu le chanteur Jesse Garon ?
De son vrai nom Bruno Fumard, il a choisi pour pseudonyme les prénoms du frère jumeau, mort à la naissance, d'Elvis Presley. Que fait-il aujourd'hui, en 2019 ? Eh ben, j'en sais rien.

Dans le journal local, le Journal du Centre, on ne parle pas de Jesse Garon, mais de "Nevers à vif".
On souligne le succès public de cette nouvelle édition. tant mieux. Toutefois, une autre information locale retient d'avantage mon attention.

Nevers info

Du coup, après avoir lu cet article, je n'hésite pas une minute : je me rends au cinéma pour aller voir "Joker" de Todd Phillips, avec Joaquin Phoenix.

 

LE LENDEMAIN
Mardi.
Il y a quelque chose qui m'a intrigué quand je suis arrivé dans la nuit de vendredi. J'ai cru voir quelque chose sur deux ronds-points à l'entrée de la ville. Je ne cacherai pas plus longtemps, et tu le sais, je suis un fan des ronds-points. Il y a de gens qui sont fans de Johnny, d'autres qui sont fans de modèles réduits, d'autres d'étiquettes de bouteille d'eau, d'autres de burettes à huile,... Bon, moi, c'est les ronds-points ! J'en fais des kilomètres pour aller voir qui de une grande chaise, qui de un hydravion, qui de une statue d'escargot géante sur un de ces lieux routiers devenus symbole de la protestation des gilets jaunes depuis plus d'un an.

rond point 1rond point 2rond point 3rond point 4
rond point 5rond point 6rond point 7rond point 8

Et à Nevers en ce mois de novembre, quelques aménagements ont été faits sur certains d'entre eux...

Nevers, rond-point horodateur (58)

De prime abord, cela interroge. Qu'es-ce que c'est que ce panneau ? Qu'est-ce que que c'est que ce tas de trucs gris enchevêtrés ? Qu'est-ce que ça fout là ?
Eh bien, comme souvent, tout s'explique. Lisons le journal local :
"L'initiative revient à une élue de Nevers, Pierrette Concile, adjointe au maire déléguée au commerce de proximité et adjointe de quartier pour le cœur de ville et la Jonction. L'objectif est de dire que le stationnement n’est plus payant à Nevers. Un message qui, de prime abord, n'est pas perceptible par tous. Mais c'est original et ces installations en interpelleront plus d'un." LE JOURNAL DU CENTRE

Cinq ronds-points ont été ainsi aménagés aux abords de la ville pour souligner cette initiative. Ne pas payer le stationnement en centre ville afin que les gens viennent faire leurs courses chez les commerçants neversois, et non dans les grandes surfaces.
"L'idée c'est de dire quand vous faites vos courses à Nevers, dépensez vos sous chez les commerçants plutôt que dans les horodateurs"  Pierrette Concile
Initiative originale pour parer à ce reportage réalisé par Paris-Match il y a un an ("Ici, l'avenir a baissé le rideau") et qui présentait Nevers comme une ville désertée par les commerçants et ses habitants.

Du coup, je me suis lancé dans une petite escapade urbaine pour aller voir les autres lieux porteurs de cette information. Cela ressemble parfois à un véritable karaoké.

 Nevers, rond-point horodateur         Nevers, rond-point horodateur

Nevers, rond-point horodateur          Nevers, rond-point horodateur

On pourrait penser que ces horodateurs sont posés là comme des jukebox et qu'en mettant une pièces dans l'un d'entre eux, une de ces chansons affichées sur le panneau les jouxtant va sortir des enceintes inexistantes.
Eh bien non. J'ai essayé, ça ne marche pas.

Saches toutefois que si toi aussi tu veux décorer ton jardin en y installant un ou plusieurs horodateurs, c'est possible car ils sont en vente.
        horodateur à vendre

Enfin, pour constater que Nevers n'est pas une ville morte et qu'elle fourmille d'atouts et de créativités, je te conseille d'aller lire l'excellent article de Victoire Boutron pour Sparse : "Non, Nevers n'est pas mort".

LE LENDEMAIN

Grolivre-L-album-souvenir-du-GrolandMercredi ou credi,
comme dirait le Groland
qui sort, ce jour,
son nouveau livre-album-souvenirs.
L'occasion de faire une petite révision
de quelques reportages grolandais
diffusés dernièrement.


À part ça : mercredi, c'est bowling.

C'est comme ça, voilà. Bowling. C'est une tradition que nous nous sommes fixés avec McFly. Chaque fois que je viens à Nevers, on se prend un mercredi pour faire un bowling. Y'en a qui bouffent du poisson le vendredi, d'autres qui mangent de la dinde à Noël, eh ben nous, le mercredi, on va au bowling.

On peut alors se demander : mais qui a eu l'idée de ce jeu qui consiste en une phrase à balancer une boule sur une piste en bois afin de faire tomber dix quilles au bout de celle-ci ?
Bonne question, bravo. Décidément, c'est un sans-faute !
Saches qu'il y eut plusieurs variantes avant que le bowling ne devienne le bowling d'aujourd'hui.
Tout d'abord, le terme bowling  - to bowl : lancer, rouler -  apparaît pour la première fois dans les archives de la colonie anglaise de Jamestown en Virginie en 1611 et désigne alors le jeu de quilles en général. En 1623, ce sont les colons allemands et néerlandais qui introduisent le jeu de neuf quilles disposées en losange à New York. Le bowling s'appelle alors le Nine Pins. C'est seulement en 1840 que le premier établissement dédié à ce jeu ouvre à Manhattan : le knickerbocker Alleys. Les pistes sont alors en argile cuite et les quilles sont disposées pour composer la forme d'un diamant. Les premiers paris d'argent apparaissent dès l'année suivante ; ce qui rend le jeu illégal dans certains états. C'est l'ajout d'une dixième quille et leur alignement en triangle qui va permettre de contourner ces interdictions et donner naissance au bowling moderne. C'est ce même bowling qui arrivera en Europe après la Première Guerre Mondiale ; fait étrange quand on sait que ce sont les Allemands et les Néerlandais qui avaient cette discipline aux États-Unis plusieurs décennies auparavant.
Toutefois cependant pourtant encore que et quand bien même, ce n'est qu'en 1936 lors des Jeux Olympiques de Berlin qu'un  règlement strict sera établi après une démonstration. Le bowling n'est toujours pas représenté aux J.O. à ce jour ; tout comme le sumo, le squash, la natation dans la boue et le lancer de charentaise.
Si la plus grande salle de bowling française se trouve à Plan-de-Campagne, dans les Bouches-du-Rhône avec 36 pistes AMF, nous nous dirigeons, McFly et moi-même, vers celui, plus humble, de Nevers-Marzy portant le nom incroyable de Magic Boulevard.

Remarquons au passage,
pour l'occasion,

la troublante imitation de Jésus
dans "The Big Lebowski"
par McFly.
bowling
                 bowling

C'est un réflexe -et ce depuis 1998- dès que l'on parle de bowling, on pense "The big Lebowski", mais on aurait également pu penser aux "Valseuses" (1974) de Bertrand Blier.

 

 

LE LENDEMAIN
C'est jeudi.
Nous sommes déjà le soir et j'ai rendez-vous avec Carole et Jean-François, amis et faïenciers de Nevers.
Nous avons prévu d'aller voir le nouveau concert de Jeanne Added à la nouvelle maison de la Culture de Nevers rebaptisée "La Maison". Ben ouais... C'est un peu con comme nom, non ? C'est mieux que Les toilettes, mais bon... La Maison...
BREF : avant le concert, comme d'habitude, je vais leur rendre une petite visite à leur boutique...

Quelques minutes plus tard, nous entrons dans "La Maison" (c'est un peu nul comme nom quand même) pour assister au concert.
Dès le début de celui-ci, Jeanne Added entre sur scène dans le noir, en silence, et nous demande de ne prendre aucune photo, de ne faire aucune vidéo afin de réserver la surprise de la mise en scène de ce nouveau spectacle aux futurs spectateurs.
OK.

Concert Jeanne Added           Concert Jeanne Added

Et pour ceux qui ne connaissent pas Jeanne Added...

Le concert était très bien. Original. Y'a un truc qui se passe, mais on ne peut pas en parler.
Bon, perso, j'aurais peut être commencé par la fin, mais c'était chouette.

 

LE LENDEMAIN
Vendregu, comme y disent dans la Haute-Loire.
Nous allons faire un peu de voiture pour nous rendre dans le Morvan, et plus précisément à Château-Chinon, et plus précisément chez Mamie Nine. Yes !
Mamie Nine, c'est la mère de ma mère ; autrement dit ma grand-mère maternelle. 95 ans et une pêche d'enfer. Apéro !

Chateau-Chinon, apéro avec Mamie Nine (58)

Je me suis invité à manger et pour l'occasion, elle m'a fait de la râpée ; une spécialité culinaire que se partagent le Morvan et le Forez.

Chateau-Chinon, rapée (58)          Chateau-Chinon, rapée

Mais qu'est-ce que la râpée ? Ohlalalala, qu'est-ce qu'on en apprend des choses sur ce blog !?
"La râpée morvandelle est une galette confectionnée avec des pommes de terre râpées, agrémentées de fromage blanc, d’œuf et de gruyère râpé.
Les pommes de terre, une fois épluchées, lavées, râpées et essuyées, seront additionnées de fromage blanc (ou de crème), de force œufs et de gruyère râpé. Cette mixture sera prélevée à la louche pour confectionner des galettes épaisses, dorées sur les deux faces à la façon des crapiaux." KELDELICE

Mais quelles sont les autres spécialités culinaires du Morvan ?
Eh bien, citons à la volée la brioche aux griodes, la rosette du Morvan, le jambon du Morvan, la tourte du Morvan, le crapiau, le miel du Morvan, le saupiquet-de-jambon du Morvan, le fromage de La Pierre-qui-vire du Morvan, le quiaque bitou, le tartouillat,... Et tout ceci sans parler des treuffes morvandelles, de la truite de rivière, des écrevisses d'Anost, des myrtilles de Glux-en-Glenne, le jambon à la crême de Saulieu,...
La journée passe très vite.
Vers 17h14, je reprends la route de Nevers. À hauteur de Sainte-Péreuse, un arc-en-ciel...

Saint-Péreuse, arc en ciel sur route, insta (58)

As-tu déjà vu un arc-en-ciel en noir et blanc ? Non ?

Eh bien, voilà.
Saint-Péreuse, arc en ciel sur route, noit et blanc

Ça fait peur : on dirait un rayon laser qui s'abat sur la terre. Et plus précisément sur cette ferme située en bord de route, sur la D978. Et non, ce n'est pas la ferme où habite Laurent, candidat de l'émission "L'amour est dans le pré".

 

LE LENDEMAIN
Samedi.
Adieu ma belle 207 Move. Oui, c'est ainsi. Nous avons décidé de la revendre.
201 124 kilomètres parcourus ensemble. Après avoir traversé des villes, des régions et des pays entiers tels que la France, l'Allemagne la Pologne, la Russie, la Lituanie, l'Italie, la Suisse et le Luxembourg, elle a bien mérité un peu de repos.

Souvenons-nous !
Bayonne dans le rétro
chabanaisde nuitile callot
laas
Maizièresplateau de lherspont eiffel

Achetée avec une partie de l'argent que mes grands-parents paternels avaient mis de côté toute leur vie, la 207 Move fut irréprochable malgré la météo, les routes parfois cabossées, les longues errances à chercher un bar à mojito au fin fond de la Pologne, ou un bar sympathique sur un chemin perdu des Pyrénées, ou un rond-point original en Charente, ou que sais-je encore... Salut l'artiste ! La nostalgie m'a amené à consulter quelques vieilles diapositives retraçant l'évolution des différents moyens de transport que j'ai pu emprunter au fil du temps, des années, des décennies...

1975 Tricycle avant les premiers pas1976 Le père Noêl est passé1976 Printemps à Florenville1981 Jerôme démarre en vélo
1982 Vacances à L a Giettaz Détente équestre à Annecy
clioen 207Jénorme au col d'Aubisque

Je n'ai malheureusement pas sous la main de photos de mon super 50 ER2l Suzuki, ni de mon super vélo Mercier rose que mon père m'avait acheté en 1979.
Je n'avais pas trop compris pourquoi un tel choix de couleur à l'époque. Rose, pour un mec ! Merde !
Et puis, Poupou est décédé le 13 novembre et en voyant le magnifique documentaire de Patrick Jeudy sur la vie du coureur que j'ai compris pourquoi un tel choix de couleur.

poupouEh oui : Poupou, héros sportif des Français, l'éternel second, avait un vélo Mercier rose lorsqu'il remporta l'étape Seo de Urgel-Pla d'Adet le 15 juillet 1974. En fait, il a toujours eu un vélo rose, durant toute sa longue et grande carrière de cycliste professionnel, de 1960 à 1977.
Il m'a fallu 39 ans et la mort de Poupou pour comprendre pourquoi mon père m'avait offert un vélo rose en 1980. Bon, eh, je ne me suis pas posé la question tous les jours non plus, mais quand même : un vélo rose !?
Ce lieu où Poupou attaqua pour gagner la 16ème étape du Tour en 1974 à l'âge de 38 ans a été immortalisé par une plaque dans l'un des virages de la route reliant Saint-Lary au Pla d'Adet et devant laquelle je suis souvent passé en Peugeot 207 move pour aller skier lors des mois d'hiver.

pla d'adet virage Poupou

Saint-Lary-Soulan, sur les pistes, panorama et tire-fesse (64)           Saint-Lary-Soulan, sur les pistes, pic de Néouvielle (64)

Je n'ai jamais monté la côte du Pla d'Adet, mais par contre, à ski, j'ai descendu la piste Gilles de la Tourette sur les hauteurs des pistes proposées par ce grand domaine skiable des Pyrénées.

 

Mais de quoi on parlait là, au départ ?

 

Ah oui : nouvelle voiture !
Adieu magnifique 207 Move et bonjour sublime 208 Style. Nouvelle couleur, nouvelle voiture, nouveaux itinéraires, nouvelles aventures ! Peut être nous rendrons-nous ensemble un jour à Damiatte...

"À 54 kilomètres de l'arrivée à Albi, une moto de presse accroche Poulidor. Raymond est tombé, face contre terre. Immédiatement, une coalition se ligue contre lui, sans état d'âme. C'est lui l'homme à abattre. Des milliers de gens sur le bord de la route voit passer devant eux le visage ensanglanté d'un homme qui se bat. Blessé, couvert de plaies, appuyant rageusement sur les pédales. Poulidor passe seul avec sa souffrance. Avec compassion, la foule vit le même calvaire. La rage au ventre. Poulidor doute de ce sport qu'il aime tant car ses adversaires ne lui ont laissé aucune chance. À l'arrivée, il se révolte, jette son vélo à terre et dénonce cette attitude déloyale : "On n'attaque pas un homme blessé ! Je suis maudit !". Visage ensanglanté et peine immense.
Le lendemain, il se présente au départ de l'étape. ses adversaires redoublent d'efforts pour achever ce concurrent trop populaire. Il crève... À l'arrivée, il est sonné, puis renonce le lendemain à prendre le départ d'une nouvelle étape de ce tour 1968. Poulidor ne peut-il être populaire sans la malchance ? Son malheur nous appartient et quand il tombe, nous souffrons tout comme lui. Sa peine nous console de nos tracas quotidien. La fin du Tour 1968 ne passionne plus personne sans Raymond." POULIDOR 1er

 

 

LE LENDEMAIN
Dimanche.
Vu que je n'ai pas fait grand chose dimanche dernier, je me suis dit que je pouvais faire quelques kilomètres avec ma nouvelle voiture.
J'ai donc traversé le pont de Loire de Nevers, puis j'ai tourné à droite pour emprunter une route que je n'avais jamais prise.
Un panneau direction indique :
"Terrain des gens du voyage
Monument des fusillés"
Cela m'intrigue. La route devient une avenue, "Avenue du stand", puis l'avenue devient une rue, "Rue du champ de Tir". Elle passe devant "L'ilot, plaine des Pirates", puis un départ de sentier dont j'ai oublié le nom, mais d'où l'on peut observer la faune de Loire.
Je continue au hasard, au grès des méandres routiers, pour me retrouver à une intersection nommée "Les Brouères". Un gros thermomètre, qui n'en est pas un, interpelle mon attention.

Nevers, Les Brouères, mesure

Je m'arrête pour voir de quoi il en retourne.

Nevers, Les Brouères, mesure (58)Un panneau explicatif relate par un titre inquiétant que "l'eau est montée jusqu'ici, elle peut repasser par là".
Ah bon ?
En fait, le grand thermomètre est un mesureur et, par les deux médaillons présents sur le côté gauche, il nous indique jusqu'où la Loire était montée en octobre 1846, puis en octobre 1907. Cela est d'autant plus étonnant que lorsque nous regardons une carte, on remarque qu'ici, aux Brouères sur la commune de Challuy, nous sommes à plus de 1,5 km des rives du fleuve.

Nevers, les Bouères carte
Carte : IGN

Lors de ces deux dates d'inondation, toute la plaine marécageuse des Brouères étaient donc recouverte par les eaux ; d'où sa situation marécageuse.
"Ici, les inondations les plus importantes sont provoquées par les crues de la Loire, engendrées par de fortes pluies orageuses d'origine cévenole, associées aux longues périodes de précipitations venant de l'Atlantique.
Dans ce secteur, la commune est exposée aux débordements directs de la Loire. Les routes sont submergées à partir de crues de faible importance comme ce fut le cas en décembre 2003 et novembre 2008. En cas de crue plus forte, l'inondation atteint le quartier des Brouères puis, comme lors des crues du XIXème siècle, traverse le remblai SNCF en utilisant le ruisseau de Peuilly et les différents ouvrages existants. La crue de 1846 fut la plus haute dans ce secteur et causa plusieurs brèches en rive gauche provoquant l'inondation de l'ensemble du val ainsi que la submersion de la route de Lyon."

Voilà !

 

LE LENDEMAIN
Lundi.
Il faut repartir. Fin de ces courtes vacances, mais riches en rencontres, musiques, découvertes, et tout ça et tout ça.
Avec l'amie 208, nous allons effectuer notre premier grand trajet, de Nevers à Bayonne. Je préfère rester seul pour ce premier périple.

Pas de...
blabla ricard

J'arrive sur Bordeaux vers 18h12 ; heure à laquelle, en novembre, le soleil s'apprête à rendre ses derniers rayons...

Bordeaux, fin de journée novembre, insta (33)


On dirait un tableau d'Edvard Munch... Hein ? Mais non, pas Le cri !